Logo 24-fr 24 heures chrono







EPISODE 21

De 4 heures à 5 heures

Guide des épisodes - 24 Saison 2 - Episode 21

Guide des épisodes - 24 Saison 2 - Episode 21

Guide des épisodes - 24 Saison 2 - Episode 21

» MOYENNE : 17.4
» VOTEZ

04 : 00 Dans le but de convaincre les deux hommes de rendre la puce sans effusion de sang, Jack leur avoue que seul ce petit objet est en mesure d’empêcher le déclenchement de le troisième guerre mondiale. Dans le même temps, Kate contacte la Cellule Antiterroriste. Les deux hommes entrent en conflit : l’un souhaite rendre cette puce alors que l’autre s’y refuse, craignant que Jack ne les élimine après lui avoir remis. Ils en viennent aux mains…un coup de feu retentit…Jack défonce la porte et parvient à neutraliser les deux hommes sous la menace de son arme. Il récupère la puce qui est tombée lors de l’affrontement.
Le président Palmer fait part à Mike du rapport du Pentagone selon lequel les bombardiers ne rentrent pas à la base, contrairement à ce qu’il avait ordonné quelques minutes plus tôt. Mike prétexte le ravitaillement puis demande au président de le suivre jusqu’à la grande salle de conférences. David est circonspect devant l’embarras évident de son secrétaire, il se doute que quelque chose se trame dans son dos. Mike est contraint de lui révéler que certains membres de son gouvernement se posent des questions sur sa capacité à diriger le pays dans cette situation de crise. Le président Palmer découvre alors, par écran interposé, que ses ministres sont effectivement réunis sous la direction du vice-président Jim Prescott. Celui-ci en appelle au 25ème amendement qui autorise le vice-président à assumer les responsabilités du président en vigueur si la majorité des ministres jugent que le président est incapable d’exercer ses fonctions. Prescott reproche à David Palmer de ne pas avoir déclenché les offensives armées à cause d’un simple agent (Jack Bauer) qui, contrairement à l’avis des services de renseignements, prétend pouvoir apporter la preuve que l’enregistrement de Chypre est un faux. Palmer accepte que l’affaire soit débattue à la condition que, si l’issue du vote est favorable pour le président, Jim Prescott démissionne de son poste de vice-président des Etats-Unis sur le champ. Prescott accepte. Le procès de David Palmer est ainsi lancé.
Tony reproche à Ryan Chappelle de ne pas l’avoir averti plus tôt de l’annulation de l’offensive militaire ordonnée par Palmer. Chappelle, sans doute renseigné sur la situation du président, lui conseille de laisser toute son équipe sur le qui-vive, la Maison blanche ayant de grandes chances de rétablir l’ordre d’attaque.
Jack fait passer l’ordre à Tony d’engager des recherches sur Peter Kingsley et d’avertir le président qu’ils sont en possession de la puce. Ron Wieland fait apparition dans la salle où se tiennent les ministres en tant que premier témoin. Il témoigne du compromis que lui a proposé le président puis de sa détention plusieurs heures durant. Même si Palmer parvient à faire reconnaître au journaliste que sa détention était préférable au courant de panique qu’auraient engendrées ses déclarations sur la menace nucléaire, Ron Wieland prétend que ses droits en tant que citoyen des Etats-Unis ont été bafoués. L’entretien terminé, le journaliste quitte la salle.
04 : 20 Michelle fournit les instructions à Jack afin de décrypter la puce mais Jack n’aboutit pas, la puce ayant été gravement endommagée lors de l’affrontement. Jack transfère sur l’ordinateur de Michelle toutes les données contenues sur la puce. Kim, qui se trouve dans une voiture la ramenant à la maison des Matheson, s’entretient avec son père. Ils échangent tous deux des mots réconfortants et ont hâte que cette journée se termine au plus vite.
Avant que le second témoin n’intervienne, la séance est suspendue. Le président en profite pour s’entretenir avec son conseiller : Mike lui avoue qu’il était effectivement au courant de ce complot depuis deux heures mais, malgré tout, il considère qu’il a agi dans le but d’aider son président et non de lui nuire. C’est alors que David sort cette terrible phrase : « Je suis le président des Etats-Unis, Mike. Ne m’appelez plus jamais par mon prénom ».
La séance reprend. Le second témoin intervient, c’est…Roger Stanton ! Celui-ci apparaît dans un état délabré. Il avoue été torturé sur ordre du président Palmer. Il relate en détail sa journée : le limogeage de Rayburn à cause des différends avec le président puis son arrestation et sa détention quelques heures plus tard.
Chappelle apprend de la bouche de Tony que le décryptage de la puce devrait prendre une quinzaine de minutes puis il envoie à sa secrétaire un message destiné au vice-président.
Dans le même temps, les ministres découvrent les terribles images de la torture de Stanton. Sur ces mêmes images, le chef de la N.S.A. avoue qu’il était au courant de la menace nucléaire depuis plusieurs semaines. Le président pense ainsi, légitimement, que cette déclaration est un point positif dans son procès mais Stanton prétend qu’il a craqué et a dit au président ce qu’il voulait entendre, espérant ainsi que les tortures prennent fin. Palmer affirme qu’il lui a également donné de précieux renseignements sur le groupe Serpent Corail et sur l’endroit où était situé la bombe, informations qui ont rapidement té corroborées mais Stanton nie en bloc ces faits. Le président demande à ce que le reste de la bande soit diffusé afin de prouver ses dires mais son exaltation redescend bien vite lorsque Prescott lui apprend qu’il n’y a rien de plus sur la bande, cette séquence ayant été supprimée délibérément. Le président ne peut même pas compter sur les déclarations de l’agent Simmons car il n’a pas été autorisé à cette scène. En dernier recours, David Palmer fait appel à Mike mais même celui-ci s’est rangé à la cause de Prescott et affirme ne pas en savoir plus que ce que le président lui a dit. Devant l’absence de témoin en sa faveur, le président se lance dans un plaidoyer contre le déclenchement de toute offensive armée qui pourrait s’avérer gravement préjudiciable si la culpabilité des pays concernés n’était pas réellement prouvée. Prescott l’interrompt lorsqu’il reçoit le message de Ryan Chappelle et informe l’assemblée que Jack Bauer a les éléments prouvant que l’enregistrement de Chypre a été fabriqué. La séance est levée.
Le travail sur la puce se poursuit à la Cellule Antiterroriste mais, malheureusement, celle-ci est très endommagée et les fichiers audio sont inaccessibles. Chappelle considère que l’agent Bauer leur a assez fait perdre de temps comme cela.
04 : 41 Kate se culpabilise des événements de la journée, elle aurait dû déceler chez sa sœur les signes avant-coureurs de l’appartenance à une organisation terroriste. Jack tente de la réconforter comme il peut en lui disant qu’elle n’est en aucune façon responsable de la tournure des événements.
Michelle et Tony informent Jack de l’absence de sources audio sur la puce mais également du travail de Michelle sur des fragments de code source qui ont permis de remonter jusqu’à un pirate informatique du nom de Alex Hewitt, individu fiché au F.B.I., et qui pourrait avoir créé cet enregistrement. Chappelle ayant donné l’ordre d’arrêter les recherches sur la puce, Jack se rend chez cet Alex Hewitt.
La séance reprend. Les escadrilles aériennes viennent d’être ravitaillées et sont en attente de l’ordre qui émergera de cette réunion : l’attaque ou le repli. Le président s’entretient par téléphone avec Chappelle et Jack, ce dernier fait son rapport sur l’absence de preuves concrètes en l’état actuel des choses et sur la piste Alex Hewitt. David Palmer demande du temps supplémentaire à ses ministres, requête qu’ils ne peuvent accorder. Avant le début du vote, Mike s’entretient avec David : il tente de le ramener à la raison mais le président campe sur ses positions. Jim Prescott donne ses instructions : le vote « oui » pour ceux qui pensent que le président est apte à exercer ses fonctions et le vote « non » pour la destitution du président. La Ministre des Transports commence à voter, elle choisit le oui…le Ministre des Finances le non.
Tony renseigne Jack sur la vie de Hewitt : brillant élève ayant organisé le programme de surveillance technique du Département, il s’est fait prendre pour avoir manipulé des informations sur des fichiers qui lui étaient interdits, tentative de suicide durant sa garde à vue, interné en hôpital psychiatrique, libéré en septembre dernier.
Le Ministre de la Défense vote oui, ce qui amène à 7 voix en faveur de Palmer contre 5 en sa défaveur. Le Ministre de l’Agriculture vote non…7-6…le Ministre de l’Intérieur vote à son tour, il choisit le non…7-7…Il reste une personne à s’exprimer, le secrétaire d’Etat, son vote est déterminant, il choisit le …non, David Palmer ne peut plus exercer ses fonctions de président des Etats-Unis, le pouvoir est désormais entre les mains de Jim Prescott ! David sort de la salle, entouré de deux gardes, à l’image d’un simple prisonnier.
Jack pénètre au domicile de Alex Hewitt, il découvre des cassettes vidéo, des ordinateurs, du matériel informatique éparpillés dans la pièce.
Prescott jure la main gauche sur la Bible et devient ainsi le nouveau président des Etats-Unis. Jack entend un bruit suspect, il se cache, l’arme à la main. Un homme armé pénètre dans la pièce, bientôt suivi d’une femme. Celle-ci est…Sherry Palmer !
Il est 05 heures.

Resumé de Geoffrey

<< EPISODE PRECEDENT
___EPISODE SUIVANT >>


- Ce site n'est en aucun cas un site officiel de la série "24" - "24" TM and © Fox and its related companies. All rights reserved -