Logo 24-fr 24 heures chrono







EPISODE 24

De 6 heures à 7 heures

Guide des épisodes - 24 Saison 5 - Episode 24

Guide des épisodes - 24 Saison 5 - Episode 24

Guide des épisodes - 24 Saison 5 - Episode 24

» TEASER

» MOYENNE : 17.9
» VOTEZ

» REALISATEUR



» SCENARISTE


» CASTING
Kiefer Sutherland
...

06:00:00



06:01:58

Après avoir reboutonné sa chemise, le Président Logan aide sa femme à fermer sa robe. Une impression de dégout apparait sur le visage de la Première Dame. A quelques centaines de mètres de là, Jack reçoit un appel de Chloé, qui lui demande s’il a bien réussi à parvenir au poste de commandement. Il répond positivement, et demande à son tour si le faux ordre de mission qui doit lui être attribué a bien été crée. Dans le but d’arriver à monter dans l’hélicoptère, Jack doit éloigner le co-pilote. Chloé lui dit que c’est en cours. Dès que le montage aura été effectué, il sera envoyé par fax à Mike Novick. Jack dit à Chloé qu’il la rappelle dès qu’il sera dans l’hélicoptère, raccroche et lance son portable à Aaron en lui disant que Mike va bientôt appeler.

Dans le champ où se trouve l’hélicoptère, un homme vient dire à John Carruth, le co-pilote, que quelqu’un appelé du QG pour dire qu’il y’a une erreur dans le dossier de ce dernier. Carruth répond que ça devait être réglé depuis quelques jours, mais l’homme lui répond négativement et lui dit qu’il doit aller leur parler, l’appel est transféré au poste de commandement.

Pendant ce temps, Mike Novick reçoit le faux dossier de pilote de Jack, envoyé par Morris, et le transmet à son tour à Aaron en le faxant. Martha arrive alors auprès de ce dernier et lui dit que le temps presse, elle n’a pas pu retenir son mari plus longtemps. Mike téléphone alors à Aaron après lui avoir envoyé le laissez-passer et l’ordre de mission. Aaron demande combien de temps il leur reste, le chef de cabinet répond qu’il n’y a pas une seconde à perdre. Aaron reçoit alors le fax pendant qu’il voit, par la fenêtre, le co-pilote arriver vers le poste. Ce dernier tape alors le code d’accès à l’entrée du local, la porte s’ouvre, et John va donc répondre au téléphone. Personne au bout du fil.

Le co-pilote voit alors Aaron, qui s’est volontairement montré. Carruth lui dit qu’il est surpris, croyant qu’il avait été transféré à Washington. Il se fait alors prendre par derrière, étranglé par Jack, qui l’assomme.
Aaron s’occupe du corps et dit à Jack d’y aller. Ce dernier met alors son casque, et, en uniforme, sort du local. Au bout de quelques dizaines de secondes, Jack arrive à bord de l’hélicoptère et s’assoit aux côtés du pilote, Bryce Wolffson. Il lui montre son ordre de mission au nom de Ron Franklin.

06:06:04

Une limousine perça alors la pénombre de la nuit, Le Président arrive avec sa femme et Mike à quelques dizaines de mètres de l’hélicoptère. Après avoir reçu un appel, probablement de Aaron Pierce, Mike dit discrètement à Martha que Jack a réussi à monter dans l’hélicoptère de la Navy, et qu’il faut qu’elle trouve une excuse à dire à son mari pour ne pas monter dedans.

Martha va alors vers son mari, en train de lire son discours sous un faisceau de lumière, et lui dit qu’elle a oublié ses médicaments dans sa chambre, voulant aller les chercher. Logan dit que ce n’est pas un problème et qu’il eut envoyer quelqu’un les prendre, mais Martha insiste, et renchérit en flattant l’égo du Président, en lui disant que lorsqu’il atterrira devant les caméras de télévision et tous les photographes, après avoir sauvé le pays, l’image sera forte et elle restera dans l’Histoire.

Charles finit par voir ce qu’il gagne en procédant ainsi, donc il embrasse sa femme, lui dit de ne pas se faire trop attendre, et se dirige vers l’hélicoptère, entouré de deux gardes du corps. Il ouvre la porte arrière de l’hélicoptère et il monte dedans, suivi du coin de l’œil par Jack. Les deux gardes du corps l’entourant encore une fois, sur les sièges adjacents.

Après quelques secondes où le moteur se mit à chauffer, le pilote décolla en s’envolant du champ. Alors que Logan a sorti un crayon de la poche de son manteau pour rectifier quelques détails de son discours, à l’avant de l’appareil, Jack appelle le pilote et lorsque ce dernier tourne la tête, il voit une arme tenue par son faux co-pilote.

Jack dit alors à Wolffson qu’il a deux solutions : soit il coopère ne faisant ce que Jack dit et il reste en vie, soit il désobéit et il meurt pour rien. Sous cette menace, le pilote accepte de suivre les ordres de Jack.
Ce dernier lui dit alors de déconnecter le système de communication audio de son casque, arracher le micro, puis poser ce casque lentement. Jack lui dit de continuer à suivre le plan de vol initial pour l’instant.

Il se tourne alors vers le Président et lui dit qu’il a un message en provenance de la Maison-Blanche à lui transmettre. Il sort alors un tazer et électrocute les deux gardes du corps, sous le regard stupéfait de Logan. Jack lui dit de mettre des menottes, et enlève alors son casque, le Président le reconnait et n’en croit pas ses yeux.

Jack parle alors à Chloé à l’aide de son oreillette, l’informe qu’il détient Logan et l’informaticienne lui dit qu’il faut désormais que l’hélicoptère suive le cap 286 sur 3 kilomètres, puis il faudra virer au sud pour parvenir à une zone industrielle où se trouve une ancienne imprimerie désaffectée.

Il coupe temporairement la communication et fixe le Président du regard. Ce dernier essaye de raisonner Jack, lui faire renoncer à cette sorte de vengeance, mais l’ancien agent de la CTU reste impassible face aux remarques de Logan.

Dans sa voiture, Morris O’Brian reçoit un appel de Chloé qui l’informe qu’il devra aller à la rencontre de Jack à l‘imprimerie désaffectée de la zone industrielle à 1 kilomètre d’où il se trouve actuellement. Il devra donner le matériel que Jack a demandé 30 minutes plus tôt à ce dernier, puis partir, ainsi qu’appeler Chloé quand ce sera fait.

L’hélicoptère de la Navy a atterri à 100 mètres de l’imprimerie quand Jack dit à Wolffson de couper les moteurs, ce que ce dernier fait sans rechigner. Jack lui assène alors une décharge de tazer dans la nuque, puis demande à Logan de se lever et de sortir de l’appareil lentement.

06:11:45

Logan descend, et Jack, armé, le dirige par le col de son smoking vers le bâtiment. Après avoir tiré une balle dans la serrure de l’imprimerie pour l’ouvrir, les deux hommes franchissent la porte. Tout en marchant, le Président essaye encore vainement de négocier sa libération après de Jack, en lui disant qu’il n’a qu’à demander ce qu’il veut, il l’aura, il pourra refaire sa vie, retrouver sa fille.

Jack l’arrête près d’une table et fouille les poches du Président, qui réplique que c’est inutile, il ne porte pas d’armes. Après avoir balancé un portable, un crayon et la feuille de papier contenant le discours à prononcer sur le tarmac, Jack l’attache avec une de ses menottes à une barre métallique fixée au sol, tandis qu’un bruit se fait entendre à l’autre bout de l’imprimerie. Jack dit à Logan de ne faire aucun bruit, tandis qu’il va voir, et c’est Morris. Ce dernier donne les dispositifs nécessaires à Jack, puis lui dit que Chloé attend son appel et enfin sort du bâtiment sur une froide injonction de Jack.

Jack pose la valise ainsi que la petite boîte jaune fournies par Morris sur une table, et appelle son alliée à l’intérieur de la Cellule. Chloé lui indique que la disparition du Président a été notifiée et que le SWAT est à environ 10 minutes de là où sont Jack et Logan. Chloé rappelle, en outre, que si le président n’a pas avoué son implication dans les événements des dernières 24 heures avant ce délai, tous ceux qui sont impliqués dans son enlèvement seront accusés de trahison.

06:14:24



06:18:32

Le soleil se lève sur Los Angeles, et Jack prépare le matériel qui lui sera nécessaire au procès qu’il va effectuer. Logan demande si c’est un émetteur récepteur que Jack prépare minutieusement derrière l’écran de son ordinateur portable, pour savoir s’il va filmer l’assassinant du président des Etats-Unis. Jack réplique alors qu’il ne compte pas l’assassiner, mais lui tirer des aveux. Logan dit qu’il ne peut pas compter dessus, qu’il sait que Jack est doué à cet exercice, mais il lui dit bien qu’il ne craquera pas aussi facilement que Walt Cummings l’a fait la veille sous la torture.

Après avoir demandé à qui Jack parlait, s’il avait des complices à la CTU, ce qui les mettrait eux-aussi en danger, Logan s’assoit sur la chaise que Jack lui a donnée. Il continue de dissuader Jack de faire ça en lui disant que ses hommes ne doivent pas être très loin, qu’il ferait mieux de partir pendant qu’il ne est encore temps, mais Jack commence alors la transmission audio et vidéo.

Le plan qui consistait à utiliser du gaz neurotoxique avait pour but de tromper les terroristes et les russes par contrecoup. Que Logan ait autorisé ce plan n’est pas la question, il l’a laissé se dérouler et à fermer les yeux sur des détails pouvant nuire à la réussite de cette conspiration et à sa carrière personnelle.
David Palmer a trouvé l’existence de ce plan, comme il a commencé à poser des questions, il a été assassiné. D’autres personnes ont été tuées pour couvrir ce meurtre et impliquer Jack dedans.
Les terroristes se sont aperçus de la supercherie autorisée par l’administration Logan et ils ont répandu le Sentox VX sur le territoire américain.

La centaine de personnes qui est morte ces dernières 24 heures, à cause du terrorisme, est victime de ce coup monté qui s’est retourné contre les protagonistes en étant à l’origine, et surtout envers les USA qui payent les dommages collatéraux des erreurs de son gouvernement. Toutes ces morts sont sur la conscience de Logan, et il ne partira pas de l’imprimerie avant de l’avoir admis à la face du monde.

Logan réplique en clamant haut et fort son innocence, et que Bauer ment sur toute la ligne.
Les gens qui verront cette bande le sauront bien, Jack sera obligé de le torturer pour qu’il dise ce qu’il veut, mais ce ne sera pas la vérité selon Logan. Jack lui demande alors qui sont les personnes impliquées dans ce complot n’ayant toujours pas été attrapées. Logan répond qu’il n’y a personne d’autre tout simplement parce qu’il n’y a pas de complot, mais Jack rétorque en disant que Christopher Henderson lui a avoué l’existence de ces personnes haut-placées quelques heures avant sa mort.

Logan dit qu’il ne dira rien, sous la torture ou non. Mais Jack répond qu’il n’a pas l’intention de le torturer, il ne l’a jamais eu. Il veut juste des réponses sous forme d’aveu, sinon il n’hésitera pas à expédier une balle dans la tête du Président.

06:21:16

Jack se lève alors de sa chaise, prend cette dernière en main et s’assoit face à Logan. Ce dernier, face à la caméra, écoute la confession de l’ancien agent. Jack lui raconte ce qu’il a dû se faire pour échapper à la mort il y’a 18 mois, il a dû se faire passer pour mort, il a dû quitter sa vie pour échapper à quelqu’un voulant qu’il soit tué au sein du gouvernement. Sa fille unique ne le lui pardonnera jamais. Les personnes plus proches de lui l’ont aidé à fabriquer cette mort, et hier, ils ont été tués. Jack dit à Logan qu’il ne considérait pas seulement David Palmer comme un grand homme et un grand président, mais aussi comme un ami. Il le dit à Logan, désormais il n’a plus rien à perdre.

Jack se lève alors de sa chaise et compte jusqu’à 3, et si Logan ne commence pas à se confesser, il le tue.
1 : Jack voit Logan balbutier et lui dire qu’aux yeux de l’Histoire, il passera pour une icône telle que les présidents Lincoln ou Kennedy, mais lui passera rien de plus que John Wilkes Book et Lee Harvey Oswald, leurs assassins.
2 : Logan dit à Jack qu’il sait qu’il est un homme d’honneur, un patriote. Il ne veut pas que le peuple américain souffre encore plus avec la perte de son président après les événements des dernières heures, ça serait trop.
3 : Jack est sur le point de presser la détente, pendant que Logan ferme les yeux en tremblant. Au bout de quelques secondes, Logan s’aperçoit que Bauer ne tirera pas, il sait que la fonction présidentielle, l’icône qu’elle représente à l’image du peuple américain, l’en empêche. Il comprend les doutes de Jack, et lui dit qu’il fait le bon choix. C’est le Président.


Des hélicoptères se font alors entendre, ils se sont posés dans le champ entourant l’imprimerie. Jack baisse alors son arme, et lentement, se retourne pour la déposer sur la table où se trouve l’ordinateur et la caméra, puis s‘agenouille les mains croisées derrière la tête. Le SWAT arrive alors de toutes parts, et plaque Jack au sol, pendant qu’ils prennent la clé des menottes et libèrent le Président, qui dit qu’il plaint Jack, selon lui en plein délire. Pendant qu’il remet la copie de son discours, son crayon et son portable dans ses proches, il dit que ce serait préférable que Jack soit placé en isolement pour l’instant.

06:24:56



06:29:02

Au dessus du tarmac de l’aéroport, un hélicoptère militaire s’approche et s’apprêt à atterrir à une centaine de mètres devant les photographes. Mike reçoit alors un coup de fil, et dit à Martha ce qu’il en est : Jack Bauer n’a pas réussit à faire avouer Logan, et il est actuellement en détention. Mike s’excuse alors, et laisse Martha, choquée que le plan prévu tombe à l’eau et que son mari s’en tire avec les crimes qu’il a commis ces dernières 24 heures.

L’hélicoptère se pose enfin, et au milieu de gardes du corps, le Président apparait, brandissant la main en l’air comme à son habitude. Les flashs crépitent devant lui, et aussitôt, Martha ravale sa frustration et part aux côtés de son mari pour une séance express de photographies. Quand une des attachées de presse du Président dit que ça suffit, le couple présidentiel s’approche alors, et les militaires commencent la cérémonie.

06:30:50

Un air martial et glorieux se fait alors entendre, lorsque le cercueil de David Palmer, drapé d’un drapeau américain, est sorti du corbillard et exposé à l’air libre. Les militaires prennent alors en main le cercueil de l’ex-président et comment à marcher en le portant. Martha tremble alors, pleure et n’en peut plus, elle craque et dit tout haut, devant quelques personnes restées à ses côtés, que son mari est un meurtrier, qu’il ne doit pas rester dans sa fonction plus longtemps et que c’est un sacrilège de le laisser évoquer la mémoire de Palmer.

Logan demande alors immédiatement à sa femme de se taire, tente de rassurer tout le monde ne disant que Martha est malade et ne se sont pas bien, puis ordonne aux agents de Sécurité de la placer dans le hangar se trouvant à côté d’eux, complètement vide. Il demande aussi à ce qu’on ne le dérange pas pendant quelques minutes.

06:32:26

Martha, appuyée contre un vieil appareil électroménager, subit une claque de la part de son mari, qui fonce sur elle et la fouille littéralement au corps, en prenant par la suite son sac à main en regardant si des micros n’y sont pas cachés. L’agrippant par les poignets, il lui demande de lui dire la vérité. Sanglotant, la première Dame n’arrive à dire que son mari lui fait mal. Ignorant ça, Logan lui dit que ceux qui veulent l’ont utilisée. Martha a été utilisée pour retarder le Président pour que Jack puisse monter à bord de l’hélicoptère, faire l’amour avec son mari faisait partie du plan. Elle avoue que c’est vrai et Logan, les larmes aux yeux, demande pourquoi.

Martha lui dit que c’est parce qu’il a tué David Palmer, qu’il a couvert ce meurtre dans ses propres intérêts, qu’il a fourni le gaz neurotoxique aux terroristes, et que d’autres personnes ont été tuées dans les 24 dernières heures pour empêcher la vérité d’éclater. Charles ne le nie pas totalement, mais dit qu’il a fait ça dans les intérêts du pays à ce moment-là, il ‘aurai jamais pensé que ça puisse tourner ainsi. Martha lui dit que son hypocrisie n’en est que plus grande, mais son mari réplique en lui annonçant que si elle ne se clame pas et qu’elle parle de ça à quiconque, il l’enverra en asile psychiatrique pour le restant de ses jours, où on la gavera de médicaments jusqu’à ce qu’elle ne se rappelle plus de son propre nom. Il lui dit alors de se refaire une beauté avant qu’ils ne retournent à l’extérieur.

06:35:24



06:39:33

Sur le tarmac, le Président Logan exécute un salut militaire devant le cercueil de David Palmer, puis marche au bras de sa femme vers l’estrade où il va faire son discours. Arrivé face à son pupitre, Logan dit aux personnes présentes de s’asseoir. Il dit alors au peuple américain que cette dernière journée a été le théâtre d’événements désastreux dans l’Histoire de cette nation, mais en même temps, fut le jour d’un succès notable dans la guerre contre le terrorisme et le chaos.

Pendant que le Président continue son speech, à la Cellule, Chloé a contacté le ministre de la Justice par conférence téléphonique dans la salle de crise. Appelés également par Chloé, Bill et Karen arrivent dans la salle, et voient que Chloé a appelé le ministre, aussitôt s’excusent de cet acte dont Chloé n’avait pas la permission, mais cette dernière tient quand même à se faire entendre et dit qu’elle veut leur faire écouter un enregistrement.

Cet enregistrement… c’est une conversation entre le Président et sa femme, qui a été enregistrée il y’a 5 minutes. Le ministre de la Justice demande comment est-ce que Chloé a pu se procurer en enregistrement de cette nature, et à ça, elle répond que Jack Bauer a placé un micro-transmetteur, dispositif miniature, sur le Président.

Alors que le ministre a la confirmation d’un de ses hommes que Bauer est l’homme qui a été arrêté il y’a environ 15 minutes, et dit qu’il ne veut pas entendre ce qui constitue une violation des droits, du président qui plus est, Chloé lance la bande, et Karen, Bill et le ministre de la Justice entendent les aveux indirects de Logan, en disant suffisamment de choses pour être lié la livraison du gaz neurotoxique aux terroristes et au meurtre de David Palmer.

06:42:26

Le Président fait des éloges sur l’ancien président Palmer, en le glorifiant comme un des plus grands hommes que ce pays ait vu. Son courage face aux menaces que son pays a subit durant ses années de présidence est exemplaire. Logan insiste sur le fait qu’une journée de deuil national soit observée à la mémoire de Palmer, de même qu’il doit être enterré au cimetière d’Arlington à Washington DC, selon les procédures habituelles, car ayant été un soldat au sens le plus noble.

Devant lui, à quelques dizaines de mètres, l’agent Paulson décroche son téléphone et reçoit des consignes très strictes du ministre de la Justice. Il redemande ces consignes une deuxième fois pour être sûr de ne pas avoir mal compris, jette un coup d’œil vers l’estrade et raccroche. Il murmure alors quelque chose à l’oreille d’un autre agent, puis un autre, et quelques secondes plus tard, 6 agents de Sécurité s’avancent par les deux côtés de l’estrade où le Président continue son discours, mais qui vient cependant de remarquer les agents arrivant vers lui. Il clôt alors son discours inopinément, la foule présente devant lui applaudit, puis Logan envoie son attachée de presse leur parler pour les occuper pendant qu’il arrive face à Paulson.

06:43:56

Il entend les faits dont il est accusé, et les nie en bloc, outré, mais Paulson plonge alors sa main dans la poche intérieur du costume du Président, et y prend le crayon lui ayant servi à réécrire son discours, duquel tombe un micro-émetteur. Logan a compris qu’il a été piégé, et se retourne alors vers sa femme et Mike, tous deux insensibles à son destin futur. Le Président tente alors une dernière parade en demandant à l’agent Clarke de renvoyer tous les agents de sécurité entourant l’estrade de là où ils sont venus, mais l’agent refuse. Il n’obéit pas à Logan, plus maintenant.

Ce dernier marche alors entre les agents, la tête haute, et est emmené ailleurs en voiture. Il quitte l’estrade, pendant que les militaires se trouvant à côté concluent la cérémonie. Logan marche vers sa voiture, tandis que les soldats tirent des coups de feu en l’air à la mémoire de David Palmer. Après quelques secondes rythmées par les tirs des soldats, Logan arrive dans sa limousine, l’agent Paulson en referme la porte tandis que 4 hommes posent le cercueil de l’ex-président Palmer au fond d’un avion le rapatriant à Washington. 24 heures après le meurtre de ce dernier, justice est rétablie, le Président des Etats-Unis est mis aux arrêts.

06:46:36

Dans une voiture du SWAT, Jack est soigné pour sa blessure à l’arcade sourcilière datant du sous-marin, tandis qu’il voit Audrey qui vient d’arriver sur les lieux, et se trouve face à lui. Il s’approche alors d’elle et lui dit que c’est fini, il a juste enlevé le Président pour obtenir une confession directe, et la CTU pourra le débriefer demain, il peut partir maintenant. Audrey, qui n’arrive pas à réaliser que l’homme qu’elle aime se trouve en face d’elle et que tous leurs problèmes ont disparu, il demande s’il est sûr de ça, et Jack l’embrasse.

Après quelques secondes, un agent en costume noir arrive derrière eux et dit à Jack qu’il y’a une certaine Kim Bauer pour lui, au téléphone, cet appel a été transféré dans une cabine à l’intérieur de l’immeuble se situant juste derrière eux. Jack le remercie alors, embrasse Audrey à nouveau, lui dit qu’il ne sera pas longtemps et qu’il revient très vite. Il sort alors à l’intérieur du bâtiment en question, et repère alors le téléphone. II s’y rend, et répond. Au bout de la ligne, il n’y a personne.

Subitement, un bandeau atterrit sur la bouche de Jack, un homme encagoulé essayant tant bien que mal de maintenir Bauer, qui se débat et donne un coup de pied à un autre de ses assaillants. Mais après quelques secondes, un ennemi masqué lui injecte une drogue dans le bas, ce qui a pour effet de baisser progressivement la vue de Jack, qui voit Audrey disparaître dans un brouillard de plus en plus épais, puis il s’endort. Les 3 hommes portant des cagoules le traînent alors dans un couloir sombre et referment une porte derrière eux.

06:49:04



06:53:22

A la Cellule, Bill marche en parlant avec Karen, et il se dit que, vu que ce sera le vice-président Hal Gardner qui prendra les rênes de la Présidence dans les prochains jours, aujourd’hui sera la dernière fois qu’il voit cet endroit, Gardner ne s’étant pas gêné pour autoriser l’absorption de la CTU par la Sécurité Territoriale une dizaine d’heures plus tôt. Karen dit que ça ne se passera pas comme ça, elle devra dire son mot dans l’affaire, et il sera en faveur de Buchanan. Elle en profite pour s’excuser de son comportement la veille, quand elle a pris les rênes de l’agence, elle a manqué de tat et de condescendance, elle ne savait quelle pression ils subissaient. Bill la remercie, et alors Karen lui dit qu’elle doit repartir pour Washington, Bill lui propose d’aller prendre un petit déjeuner maintenant. Elle se voit obliger de refuser à cause de son emploi du temps très serré avec notamment un rendez-vous à la Division pour un dernier briefing, mais lui dit que ce n’est que partie remise, qu’ils remettront ça à une prochaine fois. Bill sourit et dit que ce sera avec plaisir.

06:55:11

Alors que Karen Hayes part de la CTU, Bill voit Chloé qui met une veste au loin, signifiant qu’elle s’apprête à partir, et s’approche d’elle. Au passage, il sort d’un carton d’un papier plié en deux. Bill lui dit qu’elle a fait du bon boulot aujourd’hui, et après que Chloé lui ait dit la même chose, il lui donne cette photo, d’elle et d’Edgar Stiles, qui est mort la veille.

Bill s’éloigne alors et Chloé commence à avoir les yeux qui s’emplissent de larmes lorsque Morris arrive dernière elle, et après qu’elle lui ait dit qui Edgar était, son ex-mari lui demande si elle veut en parler, à cela elle répond positivement et alors Chloé part avec lui.

Sur le parking du lieu où Jack était détenu par le FBI et le SWAT, Audrey commence à s’impatienter de voir Jack rester si longtemps au téléphone et rentre alors dans le local où il est rentré 8 minutes plus tôt.
Après avoir vu qu’il n’était pas là, et surtout après avoir vu le téléphone mural non raccroché, elle se doute qu’il se passe quelque chose de pas normal, s’inquiète et prévient l’agent Davis, à l’extérieur, que Jack a disparu. L’agent appelle toutes les unités présentes sur le lieu pour rechercher l’ancien agent disparu Jack Bauer. Audrey se passe la main dans les cheveux et angoisse de ce qui a pu arriver à l’homme qu’elle aime.



Dans un lieu inconnu, un bruit sourd se fait entendre. Le noir total est alors percé par un corps en sang, trainé par les bras puis relâché au centre du lieu confiné et sombre. C’est Jack, complètement défiguré, couvert de bleus et de sang, un œil écrasé et noirci, qui a été amené ici, par ce qui s’avèrent être des hommes d’origine chinoise, ces dernières enlèvent leurs cagoules et dévoilant ainsi leur origine.

Quelques mètres plus loin, on voit un homme en costume-cravate qui signe des papiers. Quand il a finit, il s’approche alors de Jack, et ce dernier s’aperçoit que cette personne, c’est Cheng Zhi, le chef de la Sécurité du consulat chinois de Los Angeles. Cheng s’approche, et annonce à Jack les raisons de sa situation actuelle : il y’a un an et demi, il a commandé une opération secrète de la CTU, ayant pour but de récupérer un citoyen chinois s’étant réfugié dans le consulat, raid au cours duquel le consul Koo Yin a été tué. Il faut trouver un responsable, pour que ce crime ne reste pas impuni. Et Howard Bern, membre de l’équipe infiltrée, avait avoué 18 mois plus tôt que l’homme qui a mené l’assaut et l’enlèvement, c’est Jack Bauer.

Jack ne cherche pas à nier, connait la procédure dans des cas comme ça, et demande juste le droit à passer un coup de fil. Cheng ne dit rien, et prend juste plaisir à le voir souffrir et l’implorer.
Jack, comprenant qu’il n’aura pas accès à cette dernière requête, crache à terre, et Cheng donne un signe de la tête que ses hommes peuvent arrêter de le tenir par sa chemise pour qu’il finisse par s’écrouler sur le sol poisseux et froid.

Abasourdi et défiguré, Jack demande juste à mourir. Cette ultime volonté murmurée dans le désespoir ne sera pas exécutée, il est désormais un prisonnier politique trop précieux pour être sacrifié inutilement.
Cheng s’éloigne, et les hommes de ce dernier entourent Jack, complètement à bout de forces et ne pouvant opposer aucune résistance. Un grondement se fait alors entendre sur le port de Los Angeles, le signal de départ vers les eaux internationales d’un cargo voguant vers la Chine.

C’est la fin de la journée, il est 7 heures.

06:59:57
06:59:58
06:59:59
07:00:00

Resumé de Palmer22

<< EPISODE PRECEDENT


- Ce site n'est en aucun cas un site officiel de la série "24" - "24" TM and © Fox and its related companies. All rights reserved -