24-FR Site des fans de la série 24 heures chrono Boutique 24!
Connexion S'enregistrer Rechercher Galerie Photos :: 24-fr :: Forum 24 heures chrono Index du Forum
Fan-fiction de Mr. Jack S3: Opération Eclipse
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 12, 13, 14, 15  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
:: 24-fr :: Forum 24 heures chrono Index du Forum » Fan-fictions 24-fr » Fan-fiction de Mr. Jack S3: Opération Eclipse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Seriez-vous interessé par le concept de mettre des images s'inspirant du réçit ( forêts, rues, champ de bataille... ) ?
Oui
63%
 63%  [ 54 ]
Non
14%
 14%  [ 12 ]
Peu importe
22%
 22%  [ 19 ]
Total des votes : 85

Auteur Message
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Dim 06 Avr 2008 - 16:17    Sujet du message:
Répondre en citant

Citation:
Sinon, je voulais juste saluer Mr. Jack qui a crée un nouveau genre de fan-fics, avec l'apparition de morceaux musicaux notamment, on n'a pas vu ça ici avant cette saison 3 et ça doit être assez ardu de faire coller le texte à la musique, au niveau de la longueur notamment, avec un rythme moyen de lecture à calculer pour la durée de la musique, des choses comme ça...


D'ailleurs, j'en profite pour souligner que la fin des épisodes 23 et 24 se feront aussi sur fond de musique (que j'ai choisi bien avant le début de la saison d'ailleurs) et que ça va attteindre une intensité dramatique assez particulière. Selon moi, une bonne musique peut renforcer l'effet "sur le cul" comme on dit Laughing

Puis pour ce genre de fiction, j'ai jamais caché le côté fictif et artificiel, dans le sens où même si y a un côté réaliste, c'est quand même très mise en scène justement pour surprendre... (sachant que l'archétype de l'artificiel, c'est quand on a une musique uniquement pour nous dire "là, vous devez ressentir des émotions, vous devez pleurer "...).
Là, sans musique ou pas, le cliff est bien présent, il va surprendre, mais la musique accentue l'intensité et ajoute une certaine ambiance qu'on ne peut décrire parfaitement par des mots.

D'ailleurs il y a une des deux chansons que tu connais Palmer... Wink
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Dim 06 Avr 2008 - 17:51    Sujet du message:
Répondre en citant

Je tiens encore à faire une petite précision rapide à propos de cette scène capitale qui va rendre le personnage de Jack bien plus intéressant qu'il ne l'a jamais été, dans la mesure où il remet toute sa vie en échec: la scène se déroule très exactement avant minuit, donc symboliquement au moment où un nouveau jour va naître, comme s'il passait à une autre étape, et ça renvoi bien évidement à la saison 1 qui a commencée à cette heure-çi.

Ca évoque l'idée que Jack reprends tout au zéro, un nouveau départ.
Jack ne sera plus ce " lonesome soldier "...
Enfin pour tout dire, je serais assez intéressé de faire une petite analyse du lien entre la chanson de Diana Krall pendant la scène, et ce qu'il se passe. Smile

Plus généralement, je donnerais quelques pistes sur les idées sous-jacentes que dégage ma fan-fic, je pense que ça doit être explicité à un moment ou un autre...

Publication probablement ce soir, je dois encore retoucher la fin (pas évident de faire du romantisme durant une guerre Laughing , mais c'est ça qui est beau aussi...). Je posterais également les photos de quelques personnages...

En tout cas j'ai hâte d'avoir vos avis Smile

Car sur le plan du fond, c'est une des scènes qui me plait le plus. Mais je dois encore travailler la forme et le style pour que le lecteur puisse complètement s'immerger dans la scène Very Happy


Edit : je corrige encore l'épisode et je publie Wink
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Mar 08 Avr 2008 - 4:05    Sujet du message:
Répondre en citant

Tout est dit dans les posts précédents, donc pas grand chose à rajouter.
Je vais poster une petite analyse à la suite de l'épisode, j'espère que ça va vous éclairer un peu plus sur cette fin qui est à mon sens, une des meilleures que j'ai fait Smile

Et Palmer22 ne commence pas par la fin...Mr. Green

En prime, j'ai décidé de mettre quelques images pour affiner la présentation. Et toutes signifient quelque chose de très important...

De plus, chose très importante, j'ai trouvé la chanson dont je parlais précédemment (et qui est quasiment indispensable pour saisir l'ambiance de la scène), Soldier In The Rainer sur un site d'écoute libre à la Deezer.

La musique intervient vers la 55ème minute, donc ne manquez pas d'activer le lien Wink

Sinon, ce site permet de la télécharger (librement je précise).

Mais je vous conseille de télécharger directement sur ce site étant donné qu'elle n'est pas en entier sur le lien donné, ce qui gache un peu du plaisir... Wink


Quoiqu'il en soit, bonne lecture à tous Wink


Précédemment dans la fan-fiction " Opération Eclipse " :


Jack et Cassandra étaient au siège présidentiel afin de retrouver Yechevko et d'assurer sa protection. Sur place, les soldats du coup d'Etat avaient déja envahi la zone, et les deux deltas craignaient que Yechevko ne soit entre leurs mains. Mais en retrouvant trois biélorusses inconscients, Jack comprit que d'autres hommes les avaient devancé: un groupe envoyé par Palmer, pour soutenir les deltas. Bauer et Evans étaient sur le point de les rattraper.

Palmer avait maintenant suffisament de preuves pour faire tomber Lane, sans toutefois comprendre comment le Congrès avait pu détourner tant d'argent pour les tanks. De plus, le président du Congrès affirmait qu'il n'avait pas la moindre idée de l'identité de ses supérieurs et de ceux qui dirigeait véritablement la nation. Novick proposa de laisser Lane en place, pour se servir de ses contacts et pouvoir anticiper le moindre de ses gestes. Il préconisa de se servir de Radford d'une part, et Scamps d'autre part, afin de pouvoir bénéficier d'informations sans le mener en justice. Palmer se montrait réticent, considérant Lane comme trop dangereux.

Comprenant qu'Eclipse était en réalité une opération médiatique déstinée à couler la vérité sous un flot d'informations, Caïn fit appel à Mike Newell, ancien directeur de la cellule, qui avait des contacts au sein de la presse. Les journalistes s'intéressaient de plus en plus au passé de Caïn, et il était devenu évident que la seule solution pour empêcher qu'on en découvre trop sur son histoire était de remonter directement aux supérieurs de Lane, et pas uniquement de son contenter de le mettre hors-jeu comme Palmer le souhaitait.
En outre, Caïn reçu un appel anonyme: les intentions d'Idéon ne seraient pas si mauvaises, et en opérant pour le gouvernement, ils tenteraient notamment d'éviter la formation de groupes terroristes en Orient.
L'interlocuteur proposa un marché: le message que Caïn essayait de décrypter en échange des documents manquants du dossier pris aux archives du Congrès. L'agent organisa un rendez-vous en terrain neutre à la Galerie d'Art Nationale.

Interrogé par un Comité, Leemore clarifiait la manipulation de l'OTAN envers l'ONU pour gagner plus d'indépendance. Alors que l'ONU croyait faire un procès aux USA pour l'organisation d'Eclipse, c'était en réalité l'inverse qui se produisait, et le rôle de l'ONU était désormais remis en question. L'opération était plus que médiatique, elle était aussi administrative.

Morrow, Davies et Matters étaient désormais prisonniers de Drakov, pris dans une embuscade. Sur le chemin, Drakov s'arrêta dans un chantier en construction pour y rencontrer Vargas, alias Romanenko, son ami de longue date, qui comptait passer à la tête du pays. Son ambition était de dénoncer les prisons clandestines à l'est de la Biélorusse, pendant un communiqué de presse devant le monde entier.



Episode 22 : ( 23h00 - 24h00 )

Ces événements se déroulent le jour de l'opération Eclipse, entre 23h et 24h, heure biélorusse.






La contiguïté entre le mensonge et la vérité arrivait à son paroxysme. La réalité débordait brusquement, il était arrivé l'heure des choix. Lane était clair, il jouait carte sur table. Toute sa vie était remise en question, et poursuivre ses fabulations ne menait plus à rien. Palmer, qui descendait d'Air Force One et s'apprêtait à monter à bord de l'escorte devait maintenant se décider: ou exclure définitivement Lane par justice, ou bien le laisser au Congrès et se servir de lui pour infiltrer des réseaux terroristes et découvrir qui était derrière tout ce plan gigantesque.

- " David ! David !!! ", insistait Novick

Le président, protégé par le parapluie d'un agent du service secret ne réagissait pas aux appels de son conseiller.

- " David ! Un appel pour vous ! ", en lui tendant le téléphone

Avant de rentrer dans la voiture, il se laissa atteindre par la pluie, frappant si violemment sur sa veste, puis saisit le combiné, au même moment où Lane fut placé dans la voiture de derrière.

- " David Palmer à l'appareil "
- " Monsieur, c'est Danny Caïn. Je tiens une piste intéressante, mais ça comprenez que ça doit rester entre nous "
- " Je vous écoute "
- " Je suis entré en contact avec le pétromilliardaire saoudien, le prince Nazr. Il a admis que Lane et le consortium Ideon tenait un marché avec plusieurs pays du Moyen-Orient, et faisait pression sur eux "
- " Quelle est la fiabilité de ses propos ? "
- " Plusieurs infos recoupent avec ce qu'il a dit, il n'avait aucune raison de nous mentir quand il a comprit que nous n'étions pas du côté de Lane. Il est prêt à nous en dire plus "
- " Et en contrepartie ? "
- " Pas de médiatisation, ce serait l'exposer... "
- " C'est précisément ce que Lane souhaite... ", s'asseyant dans la limousine avec Novick à ses côtés
- " Votre but est-il vraiment de punir Lane sur la place publique ? On pourrait y gagner beaucoup si... "
- " Mon but est de rendre justice "
- " La situation a pris trop d'ampleur. Lane est même en contact avec des consortiums russes, ils se servent du Moyen-Orient, notamment pour les revenus pétroliers "
- " Ce n'est pas nouveau, il se servait de Kingsley pour s'enrichir "
- " Si vous voulez mon avis, je pense qu'il cherchait à enrichir l'organisation qui le dirige. Mais pourquoi... ", s'interrogea Caïn
- " Une idée de qui ils sont ? "
- " Pas du tout, seul Lane peut nous le dire. Mais il ne nous dira rien je suppose "
- " Pas si sûr. Lane ne dira peut-être rien, mais Radford... "
- " C'est intelligent...Radford est là depuis Crépuscule, même avant. Il a forcément eu des contacts avec ces groupuscules... "
- " Radford est la clé de tout ça... "


Dans un van à l'entrée du quartier où Radford habitait, deux hommes poursuivaient les écoutes sur l'ancien directeur des opérations étrangères.

- " Palmer sera content d'entendre ça..."
- " Ca confirme que Radford garde des contacts avec ses mystérieux supérieurs..."
- " Tu penses que c'est qui ? "
- " On pourra facilement identifier les voix avec notre analyseur vocal si c'est un membre du gouvernement..."
- " Je me demande ce que c'est cette Coalition qu'il a évoqué "
- " On devrait contacter le président sur le champ "
- " Je suis de cet avis, les enjeux sont gros... "

Soudain, les deux agents remarquèrent qu'on tentait à nouveau de joindre Radford. Ce dernier, installé sur son bureau à siroter un whisky décrocha le téléphone:

- " J'écoute "
- " C'est encore moi... On a un problème...", annonça l'interlocuteur


[23:06:12]


Jack sauta par dessus une haie taillée du jardin en labyrinthe afin de couper la route aux hommes qui protégaient Yechevko. Cassandra arrivait en renfort par derrière pour leur bloquer l'accès. Les trois soldats qui épaulaient le président ne s'attendaient pas à de la visite et dégainèrent leurs armes aussitôt:

- " Attendez ! Je suis avec vous ! ", en montrant l'écusson Delta sur son épaule

Yechevko lança un regard suspect, pas à l'aise, avalant sa salive. Cassandra se pointa au même moment, tenant en joue l'escorte. Un des hommes armé se retourna dès lors vers elle:

- " Elle est avec moi ! Le président nous envoi, on doit vous aider à escorter M. Yechevko ! "

Personne ne plaça le moindre mot.

- " Le point d'extraction se trouve bien au quartier Nodzoj, au nord d'ici ? ", continua Bauer

Le président biélorusse chercha à lancer des signaux par les yeux. Cassandra se lança dans un dialogue codé avec Jack, quelque chose ne tournait pas rond, et ces hommes n'avaient en rien l'air d'être envoyés par Palmer.

- " C'est bien Radford qui vous envoi ? ", dit-il en sachant que ce n'était pas le cas, juste pour voir plus clair dans leur jeu

Il leva immédiatement son silencieux et tira sur la jambe du plus suspect, dégoulinant de sueur, tandis que Cassandra élimina le plus grand. Trop tard pour s'occuper du dernier cas, il pointa son arme sur le président, en s'en servant comme ôtage.

- " Pas bouger ! "
- " Vous n'allez pas tirer...", ce qui expliquait que Jack avait ouvert les tirs
- " Reculez ! ", alors que Cassandra s'écartait lentement du chemin

Le soldat prit le président comme bouclier selon un angle calculé au cas où les deltas allaient tenter de tirer.

- " Vous avez besoin du président ", se doutant de ce que les hommes du coup d'Etat préparaient
- " Lâchez arme ! "

Cassandra posa lentement son arme devant le militaire. Dès lors qu'il fut déconcentré, Jack lui logea habillement une balle dans les côtes, sans tiquer de l'oeil. Le biélorusse s'écroula. Elle en profita pour dégagea son fusil, et immobilisa l'homme.

- " Vous allez bien M. le président ? ", demanda t-il à Yechevko
- " Je crois...c'est M. Palmer qui vous envoi ? "
- " Oui, nous sommes là pour vous extraire et empêcher le coup d'Etat... "
- " Je crains qu'il ne soit trop tard, leur chef va bientôt prendre la tête de ce pays "
- " Leur chef ? "

- " Qu'est-ce que vous prévoyez de faire ? ", força Cassandra
- " Rien... "

Elle pressa un bon coup sur la plaie, causant un hurlement monstrueux. Bien qu'elle n'était pas du genre à préconiser une telle violence, le temps leur manquait cruellement, et la montre tournait contre eux.
Malgré la pluie battante, des nouveaux bruits de pas se faisaient entendre.

- " Les militaires...ils sont à nos trousses "
- " Jack, pourquoi les trois hommes étaient inconscients avant ? Si eux sont ceux du coup d'Etat ? "
- " Je pense qu'on a du prévenir ces soldats là de notre arrivé par radio, et qu'ils ont cherchés à gagner du temps, alors ils ont assomés leurs propres hommes..."
- " C'était donc un coup monté. Mais s'ils savent qui nous sommes... "
- " On doit réussir à s'échapper d'ici vivant déja, et pensera plus tard au reste. Je vais contacter les bureaux... "

Cassandra passa devant, à petit pas en couvrant le président, alors que Jack allumait sa radio:

- " Capitaine Delta Jack Bauer, identifiant 057 - 8034, DJR Alpha, appel urgent à la base ! "
- " Nous vous reçevons agent Bauer ! Nous sécurisons l'appel ... "
- " Qui êtes-vous ? "
- " L'agent McGrady "
- " Qui dirige cette opération désormais ? "
- " M. Palmer en est le responsable direct, avec M. Rosenberg "
- " Ecoutez-moi bien ! Ceux qui organisent le coup d'Etat ont tenté d'enlever le président biélorusse, Anatoli Yechevko, mais nous les avons empêchés. Il nous faut tout de suite un point d'extraction et des unités de renforts, la zone est couverte par les militaires ! "
- " Où êtes-vous ? "
- " Derrière le siège présidentiel, au jardin côté est "
- " Il y a une galerie souterraine à l'extrême nord-est de la zone. Elle fait un peu plus de 2km, ça vous permet de traverser la montagne. Je vous contacterais sur le chemin pour trouver un point de sortie "
- " Je vais avoir besoin de vous pour une assistance au cas où il y aurait des ennemis...tenez le président au courant, et je dois joindre à tout prix le reste de l'unité ! "
- " Comment ça, ils ne sont pas avec vous ?
- " Vous ne saviez pas ? "
- " On a aucune nouvelle d'eux depuis plus d'une heure... "

Son visage se décomposa, perdu, à deux doigts de tout lâcher. Une telle mission ne pouvait tenir sur les épaules d'un seul homme, surtout lors d'une journée aussi interminable que celle-çi. La progression du labyrinthe se poursuivait, et pourtant, la sortie leur semblait s'éloigner de plus en plus.


[23:09:52]


Caïn se précipita vers le chef des agents de terrain afin de voir si tout était prêt pour l'intervention, censée se dérouler dans 20mn.

- " Les équipes de Twain et Ron sont déja sur place. On couvre chaque entrée, et le directeur de la galerie est averti ", précisa le leader
- " Parfait. L'équipe 1 me couvrira, toi tu t'occuperas de suivre l'informateur "
- " A vos ordres ", en partant rejoindre ses hommes

En traversant la cellule, Caïn fit un arrêt chez l'analyste en chef qui s'occupait de décrypter les fichiers trouvés sur le serveur de la CIA.

- " Quand est-ce que ce sera fini ?! "
- " La procédure prend du temps, le niveau de cryptage est au maximum "
- " Vous ne pouvez pas faire plus vite ? "
- " J'ai d'abord dû recopier chaque code de ce que vous avez imprimé du serveur de la CIA. Le moyen le plus rapide est alors de tout regrouper dans un même dossier, et de décrypter l'ensemble. C'est mieux que de tout faire un par un "
- " L'essentiel est que tout est rentré dans l'ordinateur, je dois apporter les feuilles imprimés à notre informateur... "
- " On sait qui c'est ? "
- " Lance a tenté de localiser l'appel, c'est trop vague. On sait juste que c'est sur la côte Est "

- " Danny, il rappelle ! ", avertit Brainer en décrochant un des téléphone

Caïn saisit le combiné le plus proche et répondit:

- " J'écoute "
- " Vous êtes très déçevant M. Caïn... "

Le directeur de la cellule fut convaincu que l'informateur avait déja repéré les fédéraux.

- " Puis-je savoir en quoi ? "
- " Les dossiers que je veux, ils sont enregistrés sur votre serveur. Je veux que vous les effaciez "
- " Quoi ? Mais... "

Brainer fit signe de poursuivre pour pouvoir à nouveau localiser l'appel.

- " Il n'y a pas de mais, vous avez 2mn. Passé ce délai, notre rencontre est annulée. Et ne jouez pas au plus malin, je surveille vos informations "
- " Qui êtes-vous ? Pourquoi nous aider si vous voulez nous empêcher d'accéder à la vérité ? "
- " Vous en saurez plus dans 20mn, si vous obéissez à la lettre "

L'homme avait raccroché, et Brainer signala de la tête qu'il n'avait pas pu tracer l'appel. Caïn s'activa alors pour garder la moindre trace des fichiers cryptés.

- " Il veut qu'on efface tout ! "
- " Je peux toujours envoyer les donnés à une autre agence ? ", proposa l'analyste
- " Non, le gouvernement y a encore accès. Tu peux tout mettre sur clé, ou tout réimprimer ? "
- " Oui mais il faudra recommencer à zéro... "
- " Merde ! On a plus le temps ! Qu'est-ce que tu as ? "
- " Il reste 10%, si j'abandonne la tâche en cours, la plupart des fichiers seront corrompus, et donc illisibles ! "
- " Mais on pourra toujours en tirer quelque chose non ? "
- " En théorie, oui "
- " Alors vas-y, arrête le décryptage ", avec des regrets

L'analyste fit quelques manipulations puis cliqua finallement sur la case de fermeture. Il était mentionné qu'il y aurait des dysfonctionnements dans le programme, mais c'était leur unique chance, et par manque de temps, Caïn ne pouvait se permettre de perdre plus de temps. Même en enregistrant les donnés, seuls les serveurs gouvernementaux étaient capables de dévérouiller un tel niveau de cryptage, et l'informateur l'aurait tout de suite su. Pour le jeune directeur, il fallait rester en contact avec lui au cas où d'autres informations allaient s'avérer nécessaires, et donc le moindre faux pas le ferait perdre sa piste principale.


Dès que l'agent Barney s'était levé de sa chaise, Michelle s'apprêta à entrer dans la salle de briefing vitrée, où Chase était assis, face à la caméra.

- " Bordel, plus que 40mn avant que Chapelle n'arrive... ", jura t-elle en regardant sa montre
- " Un problème M. Dessler ? ", lorsqu'elle ouvrit la porte
- " Quand est-ce que Chase sera libéré ? "
- " Il est à vous. Je vais joindre Wayne Palmer pour le briefer "
- " Que cherchez-vous à faire ? Nos agents sont déja assez surmenés pour le moment "
- " L'ordre vient du président lui-même. On a ouvert une enquête sur lui il y a quelques heures, à propos du meurtre de Myian notamment "
- " M. Palmer veut montrer qu'il est innocent et que personne chez nous n'est coupable du meurtre... "
- " Exactement. Wayne Palmer a répondu aux questions des enquêteurs toute la journée. Je ne fais que mon rapport, et si vous voulez savoir, même si quelqu'un de chez vous était coupable, on ferait sûrement taire l'affaire pour éviter d'apporter trop d'ennuis au président. La faute retombera sur la Division et ce M. Bergman "
- " C'est donc pour ça que vous teniez tant à retrouver Tony... "
- " Entre autre oui. Vous avez du neuf à ce sujet ? "
- " Rien, et son dossier est introuvable "
- " Si ça peut vous rassurez, je ne pense pas qu'ils vont le tuer. On cherche justement à s'assurer qu'il ne parlera pas, car s'il le faisait, il n'aurait aucun poids étant donné l'absence de dossier. Tout sera rentré dans l'ordre quand on aura retrouvé ce Bergman "
- " Notre seule piste, c'est la campagne de désinformation qu'il a mené. J'ai cherché ceux qui pouvaient y être liés, et ça m'a mené à un certain Derrek Horner, un ancien militaire envoyé au Moyen-Orient "
- " Je dois appeler M. Palmer et je suis à vous. On va avoir une petite discussion avec ce Derrek Horner "


[23:15:47]


Jack, Cassandra et Yechevko progressaient dans le tunnel lugubre.
L'unité d'élite se mettait en place à la Galerie d'Art Nationale.
Caïn ne pouvait lire le conteu des fichiers et s'empressait de partir pour la Galerie.
Radford regardait le match de football des Carolina Panthers, en même temps qu'il parlait au téléphone.
Dans le chantier en construction, Vargas enguelait un subalterne par radio.
Plusieurs biélorusses restaient bloqués dans un café-concert à cause du coup d'Etat.



[23:20:33]


Rosenberg et Leemore marchaient le long d'une interminable allée qui présentait de nombreuses personnages historiques en marbre, entre des colonnes à l'architecture grecque. Etant donné l'heure, il n'y avait plus de visiteurs et ils n'avaient pas à se soucier d'être vus. Ils furent rejoint par Hal Bates, qui se hâta pour les rattraper, avec son long caban noir battant au rythme de ses pas:

- " Excusez-moi, je devais régler un problème concernant les fonds détournés de l'ONU "
- " Quel genre de problème ? ", questionna Rosenberg
- " Rien de bien grave, mais je m'inquiète un peu que Palmer découvre toute l'affaire "
- " C'est un peu le but... "
- " Sauf qu'il n'était pas censé découvrir pour le financement des tanks. Et si jamais ils remontent à moi ? "
- " Comment ? "
- " Lorsque j'ai soutenu Lane il y a six mois, quand le Congrès lui demandait des comptes à cause des 200 000$ qu'il avait emprunté "
- " Dans tous les cas, l'ONU va finir par sombrer. Autant rejetter pleinement la faute sur eux. Vous, vous restez sauf à la place que nous vous avons réservé au Département de la Défense "
- " Je l'espère...mais ce que je ne saisis pas, c'est que Palmer a autorisé le Congrès à se servir des deux milliards. Pourquoi l'ONU interviendrait-elle dans le financement ? "
- " L'ONU n'a pas financée directement l'opération Eclipse. Il y a eu des échanges économiques dirons-nous...c'est un peu complexe "
- " Pas qu'un peu, vu les enjeux.Si l'OTAN et l'ONU sont déstabilisées et que leurs organes se désagrègent, tout changera "
- " C'est ce que souhaitait la Coalition ", confirmait le Secrétaire d'Etat, " On ne parle pas de détruire intégralement tout organisme de justice. Tout ce qu'ils veulent, c'est une plus grande indépendance. Les américains peuvent gérer seuls leurs petits problèmes "
- " Ca m'a tout l'air d'un plan utopique ", ajouta Leemore " Cette opération nous a tous mis dans une mauvaise posture. Radford a été renvoyé, Lane va bientôt tomber, et Bergman est recherché. Ce sont des pièces maîtresses du jeu, et sans eux... "
- " Ne vous en souciez pas. Lane a fait son boulot. Bergman et Radford ne courrent aucun risque "
- " Palmer ne peut rien faire, oui, mais les russes. Et encore, c'est discutable pour Palmer. Il ne doit pas être comprend d'apprendre que certains membres du Congrès se jouent de lui "
- " Le président ne peut passer le Congrès au détecteur de mensonge. Et quand il contrôlera Lane, il croira contrôler le Congrès. Il ne se doutera jamais de rien pour la Coalition "

Le secrétaire d'Etat s'arrêta un instant face à la statue en bronze de Charles Carroll, un ancien sénateur du Maryland, et délégué au premier gouvernement du pays, encore provisoire. Rosenberg ne pouvait s'empêcher de faire le lien entre la déclaration d'indépendance que ce politicien avait signé, et puis ce désir d'autonomie et d'une plus grande dépendance que cherchait à avoir par dessus tout les Etas-Unis.


Le tunnel que traversaient les deltas et Yechevko n'avait rien d'accueillant. Un silence de mort, hormis les gouttes qui tombaient de la roche, entraînant des échos à des centaines de mètres. Leur seul éclairage était des néons datant d'une trentaine d'années, dont la plupart ne marchait qu'une seconde sur trois.

- " M. Yechevko, je comprends que vous voulez tout savoir, mais je ne suis pas habilité à tout vous dire. M. Palmer le fera dès que vous sera en sûreté "
- " Bien... "
- " Sauf votre respect Monsieur ", poursuivit Cassandra " Vous n'avez pas l'air très soucieux de la position des russes là dedans. Si le pays meurt de froid cet hiver, c'est par leur faute... "
- " Vous croyez que je l'ignore ? Mais je ne peux pas m'opposer à eux diplomatiquement ! Il faut réfléchir, calmement, et repousser les tensions "
- " Quand le pays sera contrôlé par Drakov ? ", demanda Jack
- " Drakov a retourné sa veste, enfin, il n'a jamais été avec les russes "
- " Quel est son plan alors ? Et pourquoi l'ont-ils engagé ? "
- " Drakov veut bouleverser les frontières régionales, c'est une affaire de pétrole et de gaz je crois. Ca correspond avec les exigences des russes, sauf que Drakov espère tirer un profit personnel "
- " Un profit ? "
- " Vous ne comprenez donc rien ? A l'origine, une grosse partie de notre matériel vient de la Russie. Sauf que depuis quelques années, nous lançons nos propres productions, armement notamment, et nous devenons de plus en plus indépendants des russes, qui ne font plus le bénéfice d'autrefois. La Russie cherche à éviter cela, d'où l'arrêt des robinets... "
- " Mais...pourquoi n'arrêtent-ils pas simplement de vous revendre les armes, en traitant directement avec vos meilleurs acheteurs ? ", s'interrogea Cassandra
- " Car elle ne veut pas qu'on sache qui sont précisément ces acheteurs... "
- " Le Moyen-Orient... ", soupçonna Jack " Le marché de l'armement est le meilleur moyen pour relancer discrètement les affaires avec certains pays arabes "
- " Mais aux yeux de Drakov, nous tenons une politique encore trop communiste, et trop centralisée surtout. La petite Soviétie dit-on... "
- " Est-ce qu'il...est-ce qu'il serait possible que Drakov cherche à profiter de l'entretuerie entre l'ONU et l'OTAN ", enchaina t-elle
- " Ce n'est pas à exclure, d'autant plus que Drakov veut réformer le marché économique depuis des années, en mettant un terme à la pression de la Banque centrale sur le secteur bancaire "
- " Ca explique mieux aussi ses contacts avec Lane et Radford. Drakov cherche à berner les consortiums russes. Gisements de pétrole, raffineries, oléducs, il veut désormais les dominer "
- " Et ça explique aussi pourquoi la Mafia Rouge est revenue en ville, ils veulent empêcher que Drakov ne dicte son nouveau marché politico-économique ", déduit Jack
- " Exactement. Diviser pour mieux régner...", confirma le président
- " Pourtant la Biélorussie ne dispose pas d'infrastructures suffisantes pour ce nouveau marché ", dit-elle
- " Ce sera possible dans quelques années, quand les nouveaux partenariats avec le Moyen-Orient, le Japon ou encore la Chine seront fructueux "
- " Mais c'est insensé ! Comment gouverner le pays s'ils sont recherchés par notre gouvernement et les russes ? "
- " Je ne sais pas, mais Drakov et son acolyte doivent avoir une monnaie d'échange... ", répondit Yechevko d'un air dépité


Dos aux trois deltas ligotés, genoux au sol, Drakov discutait toujours avec son vieil ami, Vargas. Il ne semblait toujours pas remis de la perte de son fils, mais son obstination à se venger ne devait pas prendre le dessus sur les objectifs de la mission.

- " Bon sang, Yechevko a disparu... "
- " Les américains... ", conclut Drakov
- " Ca ne fait rien, ils n'ont nulle part où aller. Dans 1h, je pourrais comencer mon discours comme prévu "
- " Et le monde va enfin découvrir que le nom de Romanenko n'est qu'une invention "
- " Peu importe qu'on soit recherché partout, ça ne changera pas plus qu'avant, et là, nous pouvons changer les choses "
- " Avec ce que ces salauds de russes ont fait à mon fils, je suis à tes côtés à 100% ! ", plein de ressentiment
- " Voila ce qu'on va faire pour s'opposer à eux: on va leur imposer des taxes sur tout le pétrole qui transite à travers le pays en gérant tous les oléoducs, grace à notre armée. On arrête aussi la vente de marchandises dont la Russie dépend, même si ça doit pénaliser nos affaires pendant quelques mois "
- " Le Moyen-Orient sera fortement mécontent de ne plus avoir de marchandise russe... "
- " Ils l'ont voulu. Il faut renégocier le prix du pétrole puis les revendre plus cher à l'Ouest "
- " Mais si l'Europe découvre que nous profitons de la coupure de gaz, je doute qu'ils refassent affaire avec nous "
- " Ils n'auront pas le choix, nous sommes à un point stratégique de l'énergie et ils dépendent de nous. Il n'est plus question de dépendre du Moyen-Orient et de leur jeu avec le pétrole..."
- " Tout ça c'est la faute d'Idéon et de ce Kingsley, s'ils n'avaient pas fait pression sur le Moyen-Orient pour augmenter leurs exportations vers les USA... ", grogna l'imposant biélorusse
- " Tant que nous avons Yechevko, nous contrôlons les choses, et nous privons la Russie de leur atout "

Les yeux bandés, Matters bascula la tête vers Davies, à sa gauche:

- " Tu penses pouvoir te détacher ? "
- " Sans problème ", en chuchotant " C'est les gardes... "
- " Drakov va vouloir se servir de nous pour du chantage. Il va probablement faire une annonce "
- " Notre pays ne va pas négocier, on va chercher à nous exécuter. Je pense qu'on a moins de 3h, après, l'OTAN va intervenir avec leurs forces armées "
- " Fermez-là ! ", exigea le colosse derrière eux en les frappant au ventre

Matters s'écroula à terre, en en profitant pour relever à peine le bandeau sur ses yeux. Avec un certain angle et le regard baissé, il pouvait désormais voir où il se trouvait.


[23:29:14]


Caïn entra dans le hall de la Galerie d'Art Nationale, consultant sa montre: 19h30 à quelques secondes près.
Jack remarquait que Yechevko n'était pas confiant.
Un homme attendait dans les bureaux du parti démocrate, que Novick venait de traverser.
Palmer emmena Lane dans sa salle de conférence.
Le debriefing de Chase venait de se terminer.



[23:34:29]


Arrivé au point de rendez-vous à la Galerie d'Art, Caïn retroussait les manches de sa chemise bleue, cherchant l'informateur parmis les civils. Il fit mine d'admirer un tableau de Jackson Pollock, le n°5 et parla au leader de l'unité posté à l'entrée de la pièce.

- " Toujours aucun signe de l'informateur ? "
- " J'ai un homme 19h, avec une valise noire... non attendez, il repart "
- " Il ne sera pas là, ça fait déja 5mn... "
- " J'ai un suspect en visuel, à 16h, mâle caucasien de 25 ans environ, à la veste brune "

L'homme décri s'approcha de Caïn, hésitant, et vérifia s'il s'agissait bien de lui.

- " Danny Caïn ? "
- " C'est...c'est moi ", en se retournant, comprenant que ça ne se passait pas comme prévu
- " Je dois vous donner ce porte-documents "
- " Attendez, vous êtes qui ? "
- " L'heureux gagnant de 500$ ", gaiement
- " Il était comment ??? "
- " Qui ? "
- " Celui qui t'a payé ! "
- " 1m80, les cheveux bruns, la barbe, la quarantaine..."
- " Appel à toutes les unités ! Le suspect doit nous observer ! Surveillez toutes les sorties, il est parmis nous ! "

Caïn récupéra le porte-document et fit signe à un agent de s'occuper du témoin avant de sortir en courrant, fixé du visage par quelques visiteurs. Il observa tout autour par des coups d'oeil furtifs mais personne ne correspondait à la description. Il traversa le couloir puis descendit les escaliers, mais toujours personne.

- " Quelqu'un a repéré notre homme ? "
- " J'ai quelqu'un à l'entrée du secteur est ! "

L'agent fédéral s'empressa de rejoindre le bâtiment et monta à toute vitesse les escaliers qui menait au secteur, dès qu'il aperçu l'homme en question, poursuivi par deux agents de terrain. Caïn dégaina son arme aussitôt:

- " Plus un pas ! "

Toute la foule se mit à couvert, avec un cri de panique synchronisé. Le suspect leva les mains et clama son innocence:

- " Je n'ai rien fait ! "
- " Tournez-vous ! ", prêt à lui mettre les menottes
- " Danny ! ", cria le fédéral avec l'homme qui avait empoché les 500$ " C'est pas lui ! On s'est trompé ! "
- " T'es sûr ? "
- " Aucun doute ", répondit le jeune homme
- " Merde ! "
- " Qu'est-ce qu'on fait maintenant ? ", alors que l'autre agent fit signe aux gens de se relever
- " Notre homme est encore là, je veux tout le monde aux entrées. Moi je vais commencer à lire ce dossier... "


Au parti démocrate, Novick entrait discrètement dans un des petits bureaux de conseiller. La pièce n'était remplie que d'une table de travail sur un parterre en moquette, où patientait un homme en costume dont le visage paraissait familier: John Scamps, ancien employé au parti de Palmer lorsqu'il était encore sénateur, et un des directeurs de campagne avec Carl Webb. Il fut renvoyé le jour de l'opération Crépuscule lorsqu'il menaçait de divulguer l'opération, et fournissait des infos aux républicains. Novick lui donnait désormais l'occasion d'avoir ce qu'il avait toujours voulu

- " John Scamps, vous êtes finallement venu... ", esquissant un léger sourire
- " Je ne pouvais pas rater l'occasion. Mais pas de double jeu Mike, ou je repars dans la minute "
- " Vous avez ma parole "
- " Alors qu'est-ce qui m'amène exactement ? "
- " Quelqu'un mène une enquête sur des affaires douteuses de Lane, il s'appelle Danny Caïn "
- " Je le connais, de nom. Je n'étais pas censé le savoir, mais il travaillait déja pour David à l'époque "
- " Il est maintenant directeur à la CAT de Washington. Récemment, il a intercepté certaines informations qui feraient part du lien entre Lane et la CIA. En voulant les mettre en sûreté, il a été pris au piège, et quelqu'un de la CIA s'est pris à lui. Caïn est maintenant soumis à la pression médiatique, et je voudrais que vous inversiez la tendance "
- " En racontant que j'étais cet homme et que j'ai agis avec Lane ? "
- " C'est bien ça. Tout le monde au Cabinet sera bien entendu averti de votre innocence "
- " Je le ferais. Mais je veux ma contrepartie... "
- " Adressez-vous à Caïn. Dès qu'il aura du temps, il vous dire tout ce que je vous devez savoir "
- " Quel était son rôle dans Crépuscule ? "
- " C'était surtout après Crépuscule qu'il a été convoqué. Vous saurez tout, mais pour l'instant, nous devons avoir l'assurance que vous témoignerez "
- " Ma réputation a été intégralement salie après Crépuscule, je ne vois pas ce que je risque. Si je comprends bien, les affaires de Lane ne doivent pas être connues du grand public, et je suis la personne qui a le rôle de le décridibilser médiatiquement "
- " Oui, nous ne voulons pas que Lane parte de la scène politique. Juste que sa côte redescende et qu'il perde son pouvoir "
- " C'est faisable. Mais pourquoi faut-il que ce soit fait aujourd'hui ? "
- " Je..."

Novick n'osait pas évoquer le coup d'Etat en Biélorussie, et les contacts de Lane avec les consortiums, qui jouaient sur l'embargo et la production des tanks.

- " Mike... "
- " Nous tentons de régler une crise en Europe de l'est, plusieurs de nos hommes sont sur place, et nous cherchons à envoyer d'autres unités pour régler le conflit. Mais tant que Lane ne sera pas hors-jeu, la situation ne s'arrangera pas "
- " Bien...alors appelez Caïn et dites-lui de tout me raconter. Et évincez Webb aussi "
- " Mais nous n'avons plus assez de temps! Plus tôt vous acceptez, plus tôt la crise pourra diminuer en localisant les contacts étrangers de Lane ! S'il ne se rend pas compte que sa situation est en jeu, il ne dira rien!"
- " Plus tôt vous réglez le compte de Webb et plus tôt je parlerais "

Le conseiller se montrait embêté, il n'allait pas envisager de supprimer Webb par une action directe, surtout que Palmer n'allait jamais montrer son accord. Mais pourtant, Scamps restait l'unique moyen de faire cracher Lane tout ce qu'il savait sur ses contacts dans le monde entier.


Après ces quelques heures où Wayne Palmer avait dû s'occuper de l'enquête lancée sur Palmer, qui ne risquait plus grand chose maitenant que les preuves allaient tomber sur Lane, le président enfin retrouva son frère, qui l'attendait devant la salle de conférence:

- " Wayne ! Tout va bien ? "
- " Tout se passe pour le mieux David ! ", le sourire béat " Andrew Salewsky a avoué qu'étant donné les circonstances, l'enquête est mise en repos en attendant un éventuel procès de Lane et de Radford "
- " Un procès ? C'est justement ce que je cherche à éviter. Lane ne parlera que s'il sait qu'il peut l'éviter "
- " C'est une grande occasion...les biélorussent pourront lâcher l'affaire pour la base "
- " Il n'y a plus rien à espérer de la Biélorussie, tout ce qu'on peut faire, c'est éviter le coup d'Etat "
- " Tu crois vraiment qu'ils peuvent tout oublier ? "
- " Oui, quand ils verront que Lane ne s'implique pas d'avantage mais moi oui. Caldwell va avertir la presse, je ferais mon discours télévisé l'heure prochaine "
- " Tu penses que d'ici là tu réussiras à convaincre les chefs d'Etat Major pour envoyer des unités supplémentaires?"
- " Les photos des tanks devraient leur suffire...On peut encore empêcher ça tant que les militants ne sont pas encore au pouvoir "
- " On sait qui a organisé ça ? "
- " Les russes sont dans la partie, j'ai la preuve qu'un membre de la Mafia Rouge était à Minsk il y a peu, et qu'il était en contact avec Yuri Drakov "
- " Pourquoi n'as-tu pas appelé le Kremlin ? Je m'étonne déja assez du silence de Yechevko dans cette affaire, il y a fort à parier qu'EuriTrans savait que les pipelines allaient exploser "
- " Je pense qu'il faut d'abord gérer l'Europe, ils sont assez énervés comme ça, la crise ne doit pas s'amplifier. Si en plus de le faire sur la Biélorussie, l'Europe pointe du doigt les russes, on court à la catastrophe, surtout après ce qui est arrivé ces derniers mois au sujet du pétrole... "
- " Tu crois que la Russie est impliqué dans le fait que le Moyen-Orient a baissé les revenus pétroliers des pays européens ? "
- " Les russes je ne sais pas, mais Lane oui. C'est pour ça qu'on doit absolument le faire parler si on veut résoudre tout ça ! Il doit faire l'aveu que les russes sont très impliqués... "
- " Et une fois que ce sera fait ? Si tu défends la Biélorussie, les russes le verront d'un mauvais oeil... "
- " Non, mieux. Je dois retrouver les noms de ceux qui ont organisés ça avec Lane, j'ai à leur proposer un marché...et dans l'immédiat, seul Radford peut nous connecter à eux "
- " Il est toujours sur écoute ? "
- " Oui, apparement il est au téléphone depuis un moment. Dès que l'appel sera terminé, on va m'envoyer ses conversations. Ce sera suffisant pour lui faire peur et le faire parler "
- " Toute cette affaire tient sur un fil. Si jamais nous n'avons pas ce que nous voulons de Radford et de Lane, je ne donne pas chèr de notre peau et des biélorusses... "


[23:42:56]


- " Jack Bauer, ici la base vous me reçevez ? "
- " Affirmatif ", répondit Jack, toujours dans le tunnel
- " Nous avons organisé le point d'exfiltration juste à quelques mètres de la sortie du tunnel. Prenez à droite et vous devriez aperçevoir un hélicoptère dans quelques minutes "
- " La zone est dégagée ? "
- " Les militaires contrôlent le sommet de la montagne, il y a une station radio et plusieurs studios télé "
- " Ca veut dire qu'ils vont rappliquer quand ils verront l'hélicoptère... "
- " Désolé de vous le dire, mais l'hélico n'est pas armé...il faudra faire le boulot vous-même "

L'expression de Jack montrait l'élan de détermination qui le gagnait, celle de s'abandonner nu au combat, face à des dizaines d'hommes en risquant en plus de sa vie, celle d'une femme qui était chère pour lui, et d'un président qui en savait plus qu'il ne le disait.

- " On s'en occupe "


A l'intérieur du poste d'écoute dans le fourgon blanc, un des deux agents venait de finaliser l'enregistrement des conversations téléphoniques de Radford depuis plus d'une heure. Juste à côté de l'ordinateur, un écran marquait les zones de chaleur dans la maison, en indiquant que Radford était immobile, probablement affalé sur son canapé.

- " Tout est ok, on peut envoyer ça à la maison "
- " J'espère qu'il a fini de faire sa lycéene, j'ai pas que ça à faire... "
- " En plus le match a commencé... "
- " Si Spader est pas satisfait de ce qu'on a...c'est largement suffisant pour coller Radford en taule à perpetuité "
- " Je me demande bien ce que c'est cette Coalition d'ailleurs... "
- " J'en sais rien mais tu ferais mieux d'envoyer ça au plus vite, Palmer doit s'impatienter "
- " Je contacte Prez, serveur 5 c'est ça ? "
- " Ouais ! Je vais un peu me dégourdir les jambes pendant que Radford regarde ce foutu match... "

Après s'être frotté énergiquement les mains, l'agent ouvrit les deux portes arrières du van, laissant apparaitre la tempête de pluie qui sévissait, en même temps qu'une ombre qui se découvrait peu à peu: la balle d'un silencieux toucha brutalement l'homme en pleine tête, et l'assassin enchaîna aussitôt sur son collègue, qui s'écroula au milieu des cables emmêlés. Il ferma les portes, puis leva la tête vers la pièce illuminée où se trouvait Gabriel Radford.


[23:45:33]


Le tueur à gage franchit le portique d'entrée de Radford.
Jack, Cassandra et Yechevko arrivaient au bout du tunnel.
Caïn lisait attentivement chaque feuille du dossier dans la malette.
Palmer n'était pas assez à l'aise quant à cette situation de délibération.



[23:50:21]


En attendant qu'on lui livre le signalement de l'informateur, Caïn était retourné à sa Range Rovers Sport noire, où il consultait les fichiers manquants des archives à l'arrière de la voiture. Le temps s'était calmé depuis quelques heures, même si la grisaille était toujours de la partie.

- " Kurt tu me reçois ? ", par son oreilette
- " Cinq sur cinq Danny "
- " Eclaire-moi, en 1998 tu étais déja vice-président de la Chambre des représentants ? "
- " Non, je suis arrivé en 2000 pourquoi ? "
- " Le Congrès a lancée une opération dans les Balkans pour arrêter Niouksan Masri, le vendeur d'armes nucléaires le plus convoité de l'Eurasie "
- " Et il s'est fait tuer fin 1999 il me semble en prison. Ce serait Lane d'après certaines rumeurs... "
- " Sauf que là, on mentionne qu'il aurait été placé dans une prison de haute sécurité, une des prisons clandestines implantées dans tout le pays "
- " Comme Drazen il y a deux ans... "
- " La presse ne l'a pas mentionné. Lane était déja au Congrès, il a dû s'occuper de l'extradition "
- " Tuer Masri dans une prison secrète aurait fait trop de bruits et aurait éveillé les soupçons. En l'envoyant dans une autre prison, il l'a condamné "
- " Mais pourquoi avoir d'abord placé Masri dans cette prison secrète ? "
- " Je connais quelqu'un qui peut nous en dire plus sur ces prisons... "
- " Et toujours aucune trace de l'informateur ? "
- " Rien... ", soupira Caïn
- " C'est tout ce qu'il t'a donné ? "
- " C'est déja beaucoup. Ce n'est pas un hasard si Drazen avait été envoyé dans une de ces prisons après l'opération Crépuscule "
- " Le gouvernement doit miser beaucoup dessus pour financer autant de prisons "
- " Regarde ce que ça nous rapporte. On sait que Bergman traite avec ces terroristes. En les plaçant dans des prisons peu officielles, il peut entrer en contacter sans problème, et faire ses marchés "
- " Et par la même occasion, s'accorder les faveurs de quelques nations avec qui nous sommes en désacc... "
- " Quoi ? "
- " Merde... ", jura Brainer, venant de réaliser quelque chose " Est-ce que...est-ce que ce serait possible qu'on a voulu transférer quelqu'un dans une de ces prisons aujourd'hui ? "
- " Qui ? "
- " Le coréen, j'ai oublié son nom. Le ministre de l'ambassade coréene est à Washington en ce moment même "
- " Lee ? C'est plausible...et jamais la Corée du Nord ne pourrait affirmer l'existence de ces prisons, puisqu'ils n'ont aucune preuve. Si elle réclame Lee, les USA pourrait exiger des faveurs... "
- " Ca veut dire que l'ambassadeur pourrait être au courant... "
- " Kurt, j'ai pas le temps de m'en occuper là. J'ai mon contact à la DIAC, je dois voir Palmer, retrouver Bergman, m'occuper de la presse... "
- " Et je dois parler à Nazr. Mais peut-être que quelqu'un d'autre peut s'en occuper... "
- " Tu penses à qui ? "
- " Newell. Avec ses relations à la presse, il pourrait faire du bruit "
- " Houla, doucement. Parlons-en déja à Palmer "
- " Ce n'était qu'une idée... "
- " Je vais lui en parler. Mais que ça reste entre nous. J'en toucherais deux mots à Palmer, je vais aller le voir. Et si l'informateur rappelle, transfère la liaison "
- " Bien reçu "

La sensation était étrange pour Caïn, celle de retrouver le terrain après tant de mauvais souvenirs. Il se retourna et observa furtivement tout autour de lui, comme un désir d'action, de passer à la vitesse supérieur, et de tout de suite savoir toute la vérité.


Le bras droit de Drakov releva un par un les deltas en les reconduisant vers la voiture, tandis que le vieil homme charismatique terminait la conversation avec Vargas:

- " Je crois qu'il est l'heure de nous occcuper des deltas... ", proposa ce dernier
- " J'espère que les USA ne comptent pas riposter "
- " L'embargo est trop important, nous contrôlons tout le pays. Ravitaillement, gaz...toutes les routes sont sous contrôle "
- " C'est justement pour ça qu'ils vont réagir. Une opération éclair "
- " Tout est prévu, en plus des deltas, mes hommes viennent de récuperer des civils. Ca nous laissera suffisament de temps pour annexer l'ouest du pays "
- " Je me demande jusqu'où il faut aller avec ces prisons... "
- " Que ce soit clair, les deltas ne constituent pas une monnaie d'échange suffisante pour négocier avec les américains, négocier le fait qu'on me laisse à la présidence de ce pays. Par contre, si on révèle l'existence de ces prisons clandestines, comme ils le souhaitaient, mais qu'en plus, nous y tuons des innocents, leur plan risquera de tomber à l'eau, et là, nous pourrons négocier "
- " Ne place pas la barre trop haute, sinon l'ONU nous aura dans le collimateur ", conseilla Drakov
- " Bientôt il ne restera que des décombres de l'ONU... "

Vargas s'avança vers les deltas " Lequel de vous dirige cette opération ? "

Personne ne répondit, alors força Davies à se mettre à genou en le frappant à la rotule, puis posa sa main ensanglantée au sol en l'écrasant. Le delta se retint d'hurler de toutes ses forces:

- " Je réitère: qui dirige cette opération ? Ecoutez, l'un de vous sera peut-être sauf. Mais si vous ne m'aidez pas... "
- " C'est moi ", avoua Davies, à terre, en pensant protéger les deux autres
- " Bien. Mikhael il part avec toi, moi je prends ceux-là "
- " J'en fais quoi ? "
- " Ce qu'on a dit, laisse-le survivre... "


Drakov poussa Davies dans la vieille voiture, alors que Vargas emprunta celle d'à côté, plus luxueuse.


Yechevko et les deltas étaient arrivés au bout du tunnel, où une pluie torrentielle faisait fondre toute la neige qui avait survécue. Bauer était resté en contact avec le nouvel agent de liaison, qui depuis les bureaux Delta, avait un oeil sur leur localisation par imagerie satellite.

- " Capitaine Bauer, l'écran indique la présence de six ennemis sur la zone "
- " J'ai un visuel sur l'hélicoptère ", dit-il doucement à Cassandra
- " Capitaine Bauer ? ", sans réponse
- " Décrivez-moi leur position "

Jack était adossé contre la roche, tout à l'extrémité du tunnel construit sous une montaigne, qui donnait un aperçu de la ville entière en son sommet. Deux alternatives s'offraient à l'issue du tunnel: à gauche, une route permettait de descendre de la vallée, mais on y exerçait un contrôle militaire à environ 1km. A droite, un petit chemin rocailleux menait à une auberge et un parking un peu plus haut, où l'hélicoptère prévoyait de se poser. La plupart des soldats étaient dispersés autour de cette zone.

- " Deux soldats immobiles sont devant le camion militaire garé à 15h lorsque vous arrivez sur le parking. Le 3ème à l'entrée de l'auberge, le 4ème au centre de la zone, le 5 et le 6ème parcourent tout le coin ouest, où il y a la barrière de protection "
- " Je m'occupe des deux à l'est et celui au centre ", expliqua Jack à Cassandra " Vous, restez ici, vous ne risquez rien ", à Yechevko
- " Lorsque la zone sera dégagée, l'hélicoptère attérira "

Le capitaine monta sur les rochers pour pouvoir surplomber les miltaires, tandis que Cassandra empruntait le petit chemin en se rapprochant discrètement de la barrière de sécurité. Elle attendait le signal de Jack: le leader de l'unité Delta tira sur les deux hommes qui attendaient à la droite du camion militaire. Liquidés en trois tirs, dont l'un avait rebondi sur la vitre du véhicule. L'attention fut tournée sur les hauteurs, alors Jack se mit à couvert, et Cassandra en profita pour s'avançer et abattre les deux hommes face à elle. Le 3ème riposta en touchant de peu la femme, qui sauta s'abriter derrière l'enseigne de l'auberge plantée au sol. Les soldats avaient sorti la grosse artillerie, ce qui n'avait pas empêché Jack de tirer sur le gros réservoir du camion pour le faire exploser et éliminer les deux hommes restants.
Lorsqu'elle chercha à progresser vers les flammes, un autre militaire surgissant de nulle part sauta sur Jack et l'entraîna dans sa chute, tombant à quelques mètres de Cassandra. Le capitaine se débattait, et cherchait à prendre l'avantage sur son ennemi, qui avait sorti le couteau. Mais quand Jack inversa la tendance, le biélorusse tira un nouveau couteau de son mollet. Alors qu'il était sur le point de le planter, Cassandra lui sauva la mise en tirant dans la tête du soldat.


Soldier In The Rain


- " Merci... ", dit Jack en se relevant

L'hélicoptère pouvait enfin se poser sans danger. Jack fit signe à Yechevko de les rejoindre, en veillant à ce que plus personne ne se trouvait dans les alentours.

- " Heureusement que des personnes comme vous existent... "
- " Cet hélicoptère va vous ramener en lieu sûr M. le président, vous serez en contact avec M Palmer "
- " Et vous, qu'allez-vous faire ??? ", en criant à cause de la pluie fracassante
- " Nous n'avons pas eu l'ordre de rentrer. Nous devons contacter le reste de l'unité et probablement localiser Mikhael Drakov "

A cause du vent, l'hélicoptère se posa tout en douceur. Yechevko semblait impatient de monter à bord. Jack et Cassandra eurent enfin un moment de repit, en attendant de nouvelles consignes, ce qui leur permettait de souffler un peu malgré le déluge qui s'abbatait sur eux.

- " Tu m'as sauvé la vie... ", en la regardant droit dans les yeux
- " Tu aurais fais pareil... Je te le devais après ce qu'on a traversé il y a quelques années "
- " Le pire est derière nous ", en baissant vite la tête
- " Jack... ce n'est pas un hasard "
- " Qu'est-ce que tu veux dire ? "
- " Quand on a tué Joël, j'y ai gagné mon indépendance, même si j'ai souffert. Aujourd'hui, et après tout ce que tu as subi, tu cherches à faire pareil. Tu te rends compte que notre pays n'offre pas autant la liberté qu'il ne le dit, et entre tout ça, nous cherchons à survivre, et à trouver la responsabilité de nos engagements, malgré ce qu'on nous force à faire "
- " Je ne suis qu'un soldat... "
- " Cesse de te cacher derrière cette excuse , cesse de rêver de ton pays, de ta vie courante. Réveille-toi Jack, et affronte les choses en face de toi. Tu as plus de valeur que tu ne le penses, et tu comptes bien plus que tu ne l'imagines "
- " Je... ne suis qu'un soldat solitaire "
- " Tu n'es plus seul Jack... "


Le soldat sous la pluie se prenait à la douce mélodie qui l'envoutaît. La lutte n'était pas la bonne, elle faisait de lui l'homme qu'il ne devait pas être, comme un vulgaire soldat qui fléchissait aux ordres sans aspirer à sa liberté. Jack était usé par la guerre, usé par les pertes qu'il avait subi, et l'idée de devoir continuer à se battre et souffrir encore le plongeait dans cette dénégation existentialiste. Mais cette solitude si effrayante, si terrifiante à l'idée de mener ces combats seul sombrait peu à peu dans les abîmes.


"Nos deux cœur seront deux vastes flambeaux.
Qui réfléchiront leurs doubles lumières
Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux
", disait Baudelaire.


Triste et illuminé, son regard pénétra celui de Cassandra. Le réveil était difficile, s'habituer à la poésie de cette situation où les sentiments n'étaient jamais aussi débordants que durant la guerre et le conflit.
Le voile se levait, enfin, le soldat cessait sa mauvaise foi et regardait les choses en face, dans toute leur tragédie, dans toute l'angoisse qu'elles susçitaient, dans le bleu de ces yeux, reflet du miroir de ce qu'il était réellement, de son projet d'être idéal.





Leurs bouches s'éffleuraient alors, plus rien n'existait autour d'eux. Plus aucun bruit, plus aucun chaos du monde. Le miroir ne pouvait voir que ce qu'il y avait en face, la beauté d'un chaos intérieur où on tentait coûte que coûte de tout rebatir. Sous ce parfum enivrant qui gravitait autour de leur baiser, celui d'une passion qui se révelait au grand jour, comme si une nouvelle réalité se dévoilait, l'instant se reconstituait étrangement. Le temps est conscience.

"La nature est cruelle, et le temps précieux"


Jack avait enfin saisi qu'il était quelqu'un pour quelqu'un, qu'il n'était pas qu'un robot agissant pour son gouvernement, défiant constamment le temps imparable. Pourtant, le temps lui rappelait constamment son devoir, à l'image du pilote qui hurlait le nom de Bauer pour le replacer dans la partie. C'est sans doute là que se jouait tout le combat, celui d'éviter de subir le temps et d'en faire un tremplin de vie, aidant à s'accepter, à viser son idéal. C'était le temps d'une autre vie.





Maintenant, plus rien n'importait, le président allait être en sécurité d'une seconde à l'autre, et Jack n'était plus obstiné par l'idée de rentrer le plus vite possible au pays.
Ils s'empressaient de rejoindre Yechevko, qui se tenait alors à une dizaine de mètres de l'hélicoptère.

- " Il faut faire vite, la zone n'est pas sûre ! ", poursuivit le pilote

Subitement, un éclair éclata, plongeant tous les protagonistes devant un spectacle effroyable, un énorme artifice précédé d'un projectile qui avait fusé en direction de l'hélicoptère. L'aéronef vola aussitôt en éclats, détruit par le missile téléguidé d'un soldat posté une centaine de mètres plus haut.

Les personnages furent frappés de plein fouets, tous à terre, inconscients à cause du souffle de l'explosion. L'organisation fut méticuleuse et rapide, les militaires s'étaient vite regroupés autour de la zone pour récuperer Yechevko et l'enfermer à l'arrière d'un camion, venu d'une route qui menait en haut de la montagne.

Cassandra peinait à retrouver ses esprits, et Yechevko était déja loin lorsqu'elle ouvrit les yeux. A côté d'elle, Jack était face contre terre, comme Yuri l'était quelques heures auparavant, heurté par la réalité désolante d'une lutte interminable contre les ambitions et les passions.

- " Jack ! Jack !! Réveille-toi !!! ", avec de la crainte dans sa voix

Le retour au chaos était violent, la réalité comme toujours déçevante et cruelle. Le capitaine lutta pour ouvrir les yeux, légèrement blessé à l'épaule à cause de la déflagration.
Mais étrangement, son regard ne se tournait pas sur le camion qui disparaissait peu à peu, sur cet nouvel échec qui exigeait qu'encore une fois, le temps allait le presser.

Il fixa singulièrement le ventre découvert de Cassandra. La déception semblait s'emparer de lui.



Un détail sur le corps de Cassandra intriguait Jack.
Cassandra tentait de se lever.
Le tueur à gage avait contourné le système de surveillance chez Radford.
Michelle n'arrivait pas à se remettre de sa découverte.
Palmer croisa le regard de Scamps, il savait qu'il était sa meilleure carte.



[23:58:31]


La désillusion était sévère lorsque Jack constata que Cassandra n'avait aucune marque sur son corps comme elle l'avait expliqué plus tôt. Il ne s'agissait pas d'un mensonge de routine, d'autant plus que Cassandra, aussi bien qu'il la connaissait, n'avait rien d'une mythomane chronique. Si elle avait fait ça, c'était d'après une intention et un intéret bien défini, précisement ce qui avait alarmé Jack.

- " Jack ! Ils viennent d'enlever Yechevko ", dit-elle, en remettant correctement son haut noir
- " Tu m'as menti ! ", changeant radicalement de teint, le regard sombre
- " Quoi ? ", les yeux vitreux
- " L'Afghanistan, l'embuscade, tout était faux ! "
- " Je n'ai jamais... "
- " Pourquoi m'avoir menti sur un détail comme ça ? "
- " On parlera de ça plus tard, Yechevko... "
- " Yechevko peut attendre ! Tu vas foncer tête baissée face à toute une armée ? "
- " C'est pas ce que j'ai dis... "
- " Je le savais depuis le début, ça ne pouvait pas être un hasard comme tu as dis... Tu devais te rapprocher de moi c'est ça ? "
- " Non Jack, c'est faux ! ", dit-elle de tout son coeur

Ses yeux devenaient bordés de rouge, le tragique se lisait dans son regard.

- " Depuis le début tu t'es joué de moi, juste pour ta désinformation ! "
- " Je n'ai jamais été contre toi ! Et tout est sincère ! ", cherchant à le convaincre à tout prix
- " Vraiment ? "
- " Je n'ai n'a pas eu le choix ! "
- " Je croyais qu'il fallait assumer ses engagements ? "
- " Je le fais, mais tu ignores la raison de tout ça !!! "
- " Pour qui travailles-tu ? "
- " D'abord promets-moi que tu vas m'écouter ! "
- " Qui est-ce ? "
- " Promets-moi ? "
- " Qui est-ce ?!!! ", hurla le soldat
- " Frank Bergman !!! Il voulait que je te suive de près, mais je ne sais pas pourquoi ! "

Sous la colère, il lui tourna le dos et fit quelques pas dans l'autre direction, comme si la proximité et la complicité entre eux s'était éteinte en un éclair.

- " Mais j'ai accepté uniquement pour découvrir pourquoi, je comptais tout te dire ! ", presque les larmes aux yeux
- " Je n'en crois pas un mot... ", sur un ton plus posé
- " Tu dois me croire ! Depuis le début je cherche à traquer Bergman et à savoir qui il est, ce qu'il veut ! "

Encore une fois, Jack se sentait abandonné et trahi, comme si la malédiction était interminable. Son regard indiquait tout le regret et la frustration qu'il éprouvait, d'être à nouveau un pion manipulé par la seule personne qui aurait pu lui réveler ce qu'il était vraiment. Il avait à nouveau fait fausse route, et se persuadait qu'au bout du compte, son destin ne pouvait être que tragique, pris au piège par le temps.
Le temps est confiance.
C'est là qu'il s'était toujours trompé.

La nature est cruelle, et le temps précieux.

- " Je continue la mission sans toi ", d'un air obstiné





[23:59:57]
[23:59:58]
[23:59:59]
[00:00]

_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






 Message Posté le: Mar 08 Avr 2008 - 10:39    Sujet du message:
Répondre en citant

De mieux en mieux je trouve
et ca le fait trop avec la chanson et les images je trouve
 Revenir en haut »
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Mer 09 Avr 2008 - 2:44    Sujet du message:
Répondre en citant

Chose promise, chose due, je vais vous livrer une petite analyse linéaire de la chanson de Diana Krall et le lien qu'elle déploie avec la scène finale et le personnage de Jack.



Young lonesome soldier
Sleeping in the rain
Far from home
Half a child
Half a hero
Tossed by the times
Caught in the winds

Dream, lonesome soldier
Weary of the rain
Dream of home
Someone's son
Someone's lover
Dream that your someday child
Never knows the rain




Tout d'abord, je vous explique pourquoi cette idée de mieux développer le personnage de Jack Bauer. Tout simplement parce que le gros héros patriotique qui fait tout sur son pays, on en a vu et revu dans les films B hollywoodiens, et c'est devenu un tel cliché qu'un protagoniste comme ça ne m'intéresse pas.
Le héros sans faille, doué partout qui ne se remet jamais en question, c'est bon pour Bruce Willis

On nous pavane depuis 7 ans de la bonne vieille grosse morale américaine et capitaliste (bon, USA vs evil, reste du monde, dont arabes...), et au final, on en ressort avec une psychologie assez fade.

Je voulais donc enlever cette image, et l'ancrer dans une situation d'ignorance où il se fait constamment manipuler. C'est là que Yuri va être comme une révélation puisque il va montrer à Jack que nous sommes tous des pions, mais que ça n'empêche pas pour autant d'atteindre les pièces fortes et de découvrir la vérité en même temps que de se faire une identité ( Yuri Drakov n'est donc en rien un bad guy, il y en a jamais vraiment eu chez moi... ).

Jusque là, il n'est qu'un simple soldat qui agit selon ses supérieurs (enfin pas toujours Laughing , mais toujours pour le bon viel oncle Sam, God Bless America Cool Rolling Eyes ). C'est simple, pour lui, la fin vaut toujours les moyens.
Je me lance donc dans ma petite analyse sequentielle, pour mieux expliciter mon intention.




Young lonesome soldier:

En fait, Jack a toujours été énormément seul, soit parce qu'il a été trahi par ses proches (Nina particulièrement), soit parce qu'il a perdu ceux qu'il aimait (Teri, puis Kim...)

Mais malgré ses 40 ans, ça rejoint assez l'idée qu'il n'est qu'au commencement de sa vie, pas qu'il est jeune bien sûr, mais qu'il peut encore tout, et être autre chose qu'un soldat solitaire ignorant, non pas vis à vis de sa technique et de ses qualités de soldat, mais ignorant de la vie, de lui-même et de la vérité dont il a commencé la quête.



Sleeping in the rain:

Cela caractérise alors son état d'inconscience et d'ignorance (la vérité que lui cache son gouvernement, la vérité qu'il se cache à lui-même...), comme si tout s'abbatait sur lui et qu'il ne pouvait que subir.

La pluie est comme un déluge qui montre que tout est contre lui, même les élements, et que là dedans, il reste inerte, alors qu'il pourra passer à une certaine mobilité symbolique, et poursuivre sa quête, se trouver un but transcendant, un idéal, et pas seulement sauver Los Angeles d'une catastrophe.



Far from home:

Loin de chez lui, puisqu'il est en mission en Biélorussie et qu'au début de la scène, on comprend qu'il n'a qu'une seule envie, c'est que cette journée éprouvante soit finie (ça se comprend Laughing ) et pour retrouver enfin son pays qui "promet tant la liberté", sa maison où il sera toujours aussi seul, comme si en même temps, il se disait qu'il ne pouvait qu'être seul.

Pour dire les choses clairement, il se fait comme un "bourrage de crâne" qu'il ne peut qu'être au seul tout le restant de sa vie, et que les rares personnes faisant parti de sa vie sont amenés à s'éloigner ou à souffrir.
Et c'est bien là tout le problème, Jack n'accepte pas la souffrance, et Cassandra va lui comprendre qu'elle est partie intégrante de la personnalité et qu'il s'en imprégner pour pouvoir mieux lutter ensuite.

Elle va lui dévoiler sa véritable personnalité, qu'il cherchait à ignorer (d'où cette dénégation existentialiste), en restant enfermé dans sa condition d'homme seul et ultra patriotique.
Comme si les USA était son seul amour fidèle, alors qu'il commence à se rendre compte que son pays n'en a rien à faire de lui, et qu'ils ne véhiculent leur image que par mensonges.



Half a child, Half a hero:

Ca rejoint un peu ce que j'ai dis avant sur son âge, et le fait que l'enfant soit l'ignorant, et d'un autre coté, il tente de s'affirmer en tant que héros en prenant toutes les responsabilité (et erreurs de son pays) sur le dos,
En réalité, les héros tels qu'on peut le conçevoir (à la Jack Bauer quoi Laughing ) ne sont que des mythes, et que derrière il y a un homme avec des faiblesses.



Tossed by the times (agité par le temps):

C'est très en rapport avec l'idée du temps réel, c'est le temps qui court , et l'idée que le passé remue toujours certaines plaies qui nous font changer. Crépuscule, la mort de Teri, d'Ellen, et tous ces mauvais souvenirs qui le hante et qui l'empêchent d'avancer, et qui fait qu'il se situe toujours entre l'enfant et le héros.

C'est simplement l'idée que c'est par le temps que se constitue notre identité (logique d'un côté).
D'où la phrase "le temps est conscience". Il implique donc par la même occasion le souvenir. On dit souvent que le temps est la mémoire de l'esprit.

Et comme la série traite du temps réel, je trouve dommage qu'elle n'en traite pas, alors que les notions de souvenir, mémoire et conscience sont trop raccolés.
Ca a donc une importance capitale dans ma fan-fiction, le temps n'est pas anodin, il est quand même vecteur de vie et d'évolution (non Jack ne va pas muter en un être supérieur Laughing ).



Caught in the winds:

Un peu la même idée que Sleeping in the rain, il est emporté par la nature ("la nature est cruelle", que je reprends de Baudelaire), il ne parvient à en faire abstraction jusqu'à ce moment à la fin où tout disparait, et qui va entraîner une véritable prise de conscience (et je rappelle là l'importance de la notion de conscience).

Le "je continue sans toi" est assez intéressant dans la mesure où ça survient après "la nature est cruelle, le temps est précieux". Comme s'il en avait marre de ce que lui infligeait la nature (les trahisons, les pertes, la souffrance...), et serait déterminé à créer de nouveaux rapports avec le temps, puisque jusque là, le temps n'était que confiance, et c'était une perte de temps.



Dream, lonesome soldier

Par "dream", il faut entendre un certain idéal, que Jack n'a jamais eu, mais un idéal pour lui-même.



Weary of the rain (las de la pluie):

Ca montre encore une fois qu'il est las de subir, qu'il est las de cette situation ombrageuse car il aimerait passer à la lumière.
En fait, vous avez pu vous rendre compte que ma fan-fic traite beaucoup de la distinction (platonicienne notamment) de l'ombre et de la lumière représentant la vérité/le mensonge. Classique mais efficace Very Happy

D'où le fait qu'il pleut tout le temps cette saison. Le mauvais temps cache le soleil ( l'Eclipse ! ), le mensonge cache la vérité, et vous découvrirez plus tard en quoi Twisted Evil
Mais comme on le sait déja, il s'agit d'une vaste opération médiatique de désinformation. Comme si le mensonge masquait la vérité telle une éclipse. Et donc le personnage n'accède pas tout à fait à la vérité (ce qu'il fera pleinement durant la saison 4).



Je fais donc réference à l'Allégorie de la Caverne de Platon:


"Elle met en scène des hommes enchaînés et immobilisés dans une demeure souterraine qui tournent le dos à l'entrée et ne voient que leurs ombres et celles projetées d'objets au loin derrière eux. Elle expose en termes imagés la pénible accession des hommes à la connaissance de la réalité, ainsi que la non moins difficile transmission de cette connaissance." (wikipédia)



Là aussi, le changement est progressif, l'ignorant/esclave est d'abord effrayé, il monte la pente vers la lumière avec hésitation. C'est la même chose pour Jack.
Et puis quand le soleil l'atteint, il ne sait pas si c'est de la lumière ou l'obscurité (vu qu'il ne connaissait que l'obscurité, et ne pouvait rien distinguer), donc il y a changement radical et période d'habituation.



Someone's son, Someone's lover:

Ca, c'est en rapport avec la suite forcément, Jack se croit seul mais il va comprendre que Cassandra est avec lui, qu'il est enfin quelqu'un pour quelqu'un. Et d'un côté, avec Teri, ça n'était pas le cas car elle ne comprenait pas ce qu'il faisait, il était souvent absent, il ne pouvait pas lui raconter, ils étaient distants...Alors que là, Cassandra est son double, son miroir.

D'où cette image du miroir noir (oui c'est un miroir), qui fait aussi réference à l'éclipse.


Nos deux cœur seront deux vastes flambeaux.
Qui réfléchiront leurs doubles lumières
Dans nos deux esprits, ces miroirs jumeaux



Là, il faut toujours le voir avec cette idée de la lumière comme source de connaissance, de révelement à soi, d'acceptation de soi. Un accord parfait avec soi-même et une écoute, une compréhension de l'écoute. C'est ce que j'ai voulu retranscrire à travers leur histoire.

D'où le regard illuminé de Jack, et puis en même, triste à cause de la pluie, de l'éclipse qui veut cacher cette lumière.
Lorsque Jack commence à comprendre Cassandra, et à l'accepter (il l'accepte parce qu'elle est ce qu'il est), il s'accepte enfin, et gagne donc son indépendance. Celle du gouvernement qui tentait de le rendre robotique en lui inculquant des idées préconçues, comme un guerrier type.

Tout cela se désagrège, et Jack prend conscience par le temps et de son rapport à lui. Il ne veut plus le subir mais s'en servir comme tremplin.



Dream of home:

Le mal n'est pas dans l'idée de rentrez chez soi, mais de savoir pourquoi on rentre chez soi. De trouver une identité, une destination fixe, d'avoir sa propre morale et pas de se régler aveuglément sur celle du gouvernement.



Dream that your someday child, Never knows the rain:

C'est l'aboutissement de tout ça, de ne plus jamais connaitre la pluie, d'être dans une situation où il n'y a plus d'illusion, plus de mensonges, où on a enfin le courage de s'affronter.
Et donc dire "Rêve qu'un jour, ton enfant ne sache pas ce qu'est la pluie", ça élargit le thème à une sorte de transmission (comme dans l'Allégorie de la Caverne donc).

Pour moi, c'est l'état d'esprit que tout ces soldats américains sans conscience devraient avoir (il n'y a qu'à voir Abu Ghraib et tout ce qu'il se passe en Irak). Arrêter de s'imaginer être un héros infaillible, d'être patriotique, d'obéir sans fléchir, et de se demander ce que ça apporte au fond. Est-ce que apporte vraiment plus de bien que de mal ?
Pas sûr...



Jack doit gagner son indépendance du gouvernement dont il voue presque un culte, il doit se détacher de l'idée de liberté à laquelle il aspirait, que les USA ne cessent de promettre. Entre tous ces mensonges, c'est une question de survie (cf. le jeu d'échec).
Chacun se fait manipuler, chacun est pion, mais chacun peut mener son jeu à sa facon, découvrir la vérité et gagner la partie

C'est là que ça rejoint un peu les idées de Sartre sur l'engagement.
Jusqu'à présent, Jack se cachait presque derrière son gouvernement: la fin en vaut les moyens, "j'ai tué cet homme pour retrouver la bombe".
Mais il ne s'engageait pas vraiment, et là, Cassandra le pousse à s'engager, car c'est en acceptant sa responsabilité qu'on gagne sa liberté, et qu'on se détache de tous les préjugés moralistes gouvernementaux.
( et encore, Jack avait de la chance que Bush n'était pas au pouvoir Laughing ).

Même si quelqu'un nous force a tuer un innocent sous peine d'être tué, on a le choix, il ne faut pas se cacher derrière les institutions. Jack se cache derrière l'excuse de n'être qu'un soldat, qu'on lui a donné un role et qu'il doit l'assumer.



En outre, faut savoir que bien que classique, je trouve intéressante l'idée d'un amour au milieu de la guerre. Puisque d'une certaine façon, l'amour n'est que tragique et destructeur, néfaste pour les passions, mais qu'il constitue aussi en même temps une force de vie.

Jack persiste donc à dire qu'il solitaire quand il commence a se rendre compte qu'elle est là, ce qui change tout. Il n'a plus besoin de se cacher derrière ses excuses, de vouer son admiration au seul "proche" qu'il a, son pays, car maintenant il a elle, et qu'elle peut le soutenir à affirmer ses choix, qu'ils soient bons ou mauvais (ce que ne pouvait faire Teri).

Ca crée une sorte d'approbation de qui nous sommes, quelqu'un qui est à l'écoute du monstre en nous sans chercher à juger.
"Car je n'aurais aucun dégout, je ne cesserais de t'écouter sans émettre aucun jugement, si ce n'est que juste parce que je sais que ça t'aidera à mieux te supporter, et qu'en retour, ca m'aiderait tout autant que tu en fasse de même", c'est un peu ça l'idée.

Il faut là sortir de l'idéal naif ("un amour sans idéal n'est pas un amour, et un amour idéaliste n'existe pas", ce qui est faux), et accepter le monstruosité dans chacun de nous. C'est ainsi que c'est particulièrement intéressant chez Jack, qui n'hésite pas des heures avant de tuer froidement Chapelle...



Là dedans, j'ai un point de gravitation assez important: le sujet est un être confus et mélangé. Dès lors qu'il ne travaille pas, il se détruit. Il lui faut donc une tâche qui s'impose. On peut voir ça comme la tâche de Jack à se constituer par son rôle de soldat (dans la mesure qu'il reste conscient), et puis à plus haute échelle, cela vaut aussi pour le travail de l'auteur (travail de la fiction, de l'imaginaire...).

Ce qui peut expliquer pourquoi j'ai continué d'écrire alors que personne me lisait. Il faut exercer sa créativité, et maintenir la pensée dans cette exercice à surmonter. C'est un travail très enrichissant d'écrire, et j'espère que ça vous apporte aussi quelque chose, outre les rebondissements spéctaculaire, mais que vous comprenez aussi la morale que j'essaie de dégager.

Je crois en avoir dis l'essentiel, même si j'ai oublié quelques points. D'autres se préciseront plus tard. Mais si jamais vous avez des questions ou remarques, n'hésitez pas Wink
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
The Kief'
Conscience de Jack
Conscience de Jack


Inscrit le: 24 Fév 2006
Messages: 1504

 Message Posté le: Sam 12 Avr 2008 - 1:28    Sujet du message:
Répondre en citant

Episode 9:

Et là comment se reprendre une claque dans la gueule en reprenant aprés une pause longue,trop longue.
Et oui comme promis je me suis remis à ta fan-fic,ca faisait un moment que je voulais m'y remettre mais faute de temps,ca n'a pas trop été possible mais là le temps,j'en ai presque trop je voudrais dire.
Enfin bref,tout ca pour dire que j'ai repris avec un superbe épisode.

Quelle qualité,tu donnes vraiment une impression trés professionel.
Ta narration est superbe,tout juste ce qu'il faut,pas trop pour ennuyer le lecteur,ni trop peu pour qu'on ait une meilleure idée des endroits ou pensées des personnages.

Et les personnages,je me suis repris une sacré claque avec ce Drakov,je l'adore,ses dialogues avec Jack sont superbes,les deux hommes se respectent beaucoup,leur relation est trés bien trouvée,il n'y a pas d'un coté le méchant,et de l'autre le gentil,ici on a deux hommes qui travaillent pour une autorité supérieure tout en essayant de comprendre leurs actes,ne pas être de simples pions.

Au niveau politique je pense avoir tout saisit mais c'est trés complexe et c'est d'autant meilleure,une intrigue servit par des personnages trés creusés,tous ayant leurs objectifs,que ce soit Eve,la reine manipulatrice,ou encore mieux,Lane qui a tout bonnement mis en route un véritable jeu d'échec en route dont il pense connaitre le déplacements de chaque piéces et la parade qu'il doit orchestré en retour pour finir par faire tomber le roi(Palmer).

Et là j'ai été sur le cul par le cliff,elle est morte,sa mort a été brutale,elle a été un peu trop curieuse,elle a essayé de ne pas être un simple outil administratif et cela aura causé sa perte tout comme son pére lui avait dit.
Cependant je pense et j'espére tout de même que son pére n'est pas à l'origine de ce meurtre,j'ai du mal à croire que Radford irait aussi loin.

Enfin bref,c'est repartit pour Opération Eclipse pour moi.

Un grand Bravo a toi Mr Jack,c'est une véritable réussite et tout ce que je vois là haut me donne que plus envie encore d'avancer dans cette saison Wink

Applause
_________________
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Sam 12 Avr 2008 - 1:38    Sujet du message:
Répondre en citant

Merci de poursuivre ta lecture, ça fait toujours plaisir Smile

Personnellement, il s'agit d'un des épisodes que j'ai le moins aimé. Pourquoi j'en sais rien, mais c'est une question de ressenti au final, comme si j'avais pas su donner le meilleur.
Mais si tu aimes ça prouve que c'est plutôt bien réussi...

Concernant le cliff, comme tu te doutes, ce n'est pas gratuit, il y a quelque chose derrière, et bien entendu, ça ne va pas se résoudre en 1 ou 2 épisodes Twisted Evil
Mais ça devrait te réserver quelques surprises de ce côté, enfin j'espère !

J'ai hâte que t'en arrive à la fin, là j'écris le 23 et ça monte vraiment en puissance. Ca va être dûr d'écrire le dernier épisode parce que la barre est trop haute du coup et je vais devoir me surpasser Surprised
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
The Kief'
Conscience de Jack
Conscience de Jack


Inscrit le: 24 Fév 2006
Messages: 1504

 Message Posté le: Sam 12 Avr 2008 - 1:44    Sujet du message:
Répondre en citant

Héhé bah ca n'en est que plus intéressant Razz

Le 10 éme épisode est imprimé et j'ai bien envie de le commencer maintenant,en allumant une cigarette sous le regard étoilé du ciel brumeux de....oh putin je suis entrin de souffrir de prosite aigue Mr. Green

Je lis le 10éme épisode et je te donne mon avis dans une bonne demi heure ou bien demin Wink

"Death in 24" t'attends sur le disque C aussi...... Razz
_________________
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Sam 12 Avr 2008 - 13:21    Sujet du message:
Répondre en citant

Bon les zamis, j'ai l'honneur de vous annoncer que la scène finale de la saison 4 (soit ma dernière saison) est enfin trouvée ! Very Happy

Ca faisait des mois que je cherchais quelque chose de solide, à la fois surprenant, nostalgique et fort, et je crois vraiment avoir trouvé quelque chose de bien.

J'étais au lit ce matin vers 5h30 en train d'écouter la superbe musique qui me servira sur cette scène quand soudainement, les idées ont fusées et tout s'est mis en place. Je me suis levé, j'ai cherché un crayon et j'ai tout noté.

A mon sens, ça va parfaitement conclure ma fan-fiction, j'ai hâte d'y être...ca va faire bizarre quand tout sera fini...
En conséquent, l'épisode sûrement très long, je vais particulièrement m'appliquer sur le style, sans trop condenser les choses, faut vraiment que l'épisode soit parfait... Cool

Tout ce que je peux vous dire pour l'instant, c'est que ça réunira pas mal de notions et thèmes clés de ce que j'écris....
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






 Message Posté le: Sam 12 Avr 2008 - 14:54    Sujet du message:
Répondre en citant

la saison 4 se trouvera entre Eclipse et la saison 3 de la série?
 Revenir en haut »
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Sam 12 Avr 2008 - 16:09    Sujet du message:
Répondre en citant

didouche a écrit:
la saison 4 se trouvera entre Eclipse et la saison 3 de la série?


Je peux pas en dire plus, le cliff de fin de saison joue là dessus.
Mais j'avais dit l'autre fois que la saison 4 sera dans la parfaite continuité de cette saison Wink
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






 Message Posté le: Sam 12 Avr 2008 - 19:51    Sujet du message:
Répondre en citant

Mr. Jack a écrit:
didouche a écrit:
la saison 4 se trouvera entre Eclipse et la saison 3 de la série?


Je peux pas en dire plus, le cliff de fin de saison joue là dessus.
Mais j'avais dit l'autre fois que la saison 4 sera dans la parfaite continuité de cette saison Wink


remarque c'est vrai que tout est dans la continuité de tout jusque la on le sent vraiment
bon je verrais alors
mais je pense que cette saison 4 sera encore mieux vu que jusque la tu t'es amélioré de saison en saison
 Revenir en haut »
The Kief'
Conscience de Jack
Conscience de Jack


Inscrit le: 24 Fév 2006
Messages: 1504

 Message Posté le: Mar 15 Avr 2008 - 16:39    Sujet du message:
Répondre en citant

Episode 10:

Shocked

Hallucinant,on atteint une complexité énorme,je pense même ne pas avoir compris certaines choses,et en plus dans cet épisode,on aborde pas le cas Almeida alors que je trrouve qu'il y a un sacré paquet d'autres choses Shocked

Chez les Delta l'assaut est trés prenant et le plan de Drakov baléze même si selon son personnage,sacrifier autant de ses hommes de cette facon me parait un peu trop ou alors c'est moi qui suis sensible^^

Tout est au top,et finalement Linda est pas morte Razz

Je me demande comment ca va finir et dans quels mains vont tomber les nanotechnologies et même si les nanotechnologies étaient vraiment là XD

Je commence à être parano avec toute ces conspirations dans tous les sens^^

Bref,un des meilleurs épisodes jusque là,vraiment trés grand respect,tu as une imagination hallucinante,étonnant que tu n'arrives pas à te perdre tellement c'est compliqué tout ca.

Tu dois chopper des mals de crâne des fois en réflechissant à ta fan-fic c'est pas possible autrement Mr. Green

Hâte de voir le dénouement de tout ca et les vrais motivations de Drakov,personnage que j'adore.

Encore bravo Applause

Ps:A signaler pas mal de fautes de frappes du genre "homems" dans cet épisode Wink
_________________
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Mar 15 Avr 2008 - 18:21    Sujet du message:
Répondre en citant

The Kief' a écrit:

Hallucinant,on atteint une complexité énorme,je pense même ne pas avoir compris certaines choses,et en plus dans cet épisode,on aborde pas le cas Almeida alors que je trrouve qu'il y a un sacré paquet d'autres choses Shocked


Hésite pas à demander si quelque chose n'est pas clair !

Citation:
Chez les Delta l'assaut est trés prenant et le plan de Drakov baléze même si selon son personnage,sacrifier autant de ses hommes de cette facon me parait un peu trop ou alors c'est moi qui suis sensible^^


Non non t'as raison, c'est plus qu'exagéré, mais Radford a des consignes bien précises... Twisted Evil
Puis c'est pas forcément pire que les Vietnam ou toutes les guerres où on a envoyé des régiments entiers au casse-pipe en sachant ce qui allait leur arriver... Confused


Citation:
Bref,un des meilleurs épisodes jusque là,vraiment trés grand respect,tu as une imagination hallucinante,étonnant que tu n'arrives pas à te perdre tellement c'est compliqué tout ca.



En fai...je me perds des fois Mr. Green
Sérieusement, d'une certaine façon, tout est clair dans ma tête, je ne fais pas quelque chose au hasard et toutes les conspirations que je mets en place, je sais pourquoi, comment, et comment ça finira, etc...

Maintenant, il est pas improbable de me piéger sur une question où il va me falloir mes notes pour te répondre Mr. Green

Je pourrais toujours te résumer plus ou moins sommairement certaines choses, mais au bout d'un moment ça va tellement loin, ça devient tellement complexe que la seule façon de s'en souvenir, c'est de tout écrire sur brouillon puis de lire et relire afin que ça soit clair.

Donc dès fois il m'arrive de surprendre une incohérence sur quelque chose, alors qu'en fait je me rends compte que ça ne l'est pas et que tout est parfaitement prévu, en gros je me suis fait avoir comme le lecteur Laughing

Toujours est-il que de temps en temps, je résume en une phrase ou deux lors d'un dialogue ce qu'il faut comprendre (et ce qui m'aide à moi aussi pour voir plus clair et avancer sans trop me perdre dans la complexité).
Après c'est sûr que c'est pas en lisant le résumé au début qu'on va tout saisir Laughing


Citation:
Tu dois chopper des mals de crâne des fois en réflechissant à ta fan-fic c'est pas possible autrement Mr.
Green


L'aspirine et la bière sont mes amis Mr. Green
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
The Kief'
Conscience de Jack
Conscience de Jack


Inscrit le: 24 Fév 2006
Messages: 1504

 Message Posté le: Dim 20 Avr 2008 - 13:46    Sujet du message:
Répondre en citant

Episode 11:

J'avais beaucoup aimé cet épisode mais je ne pourrai pas développer car je l'ai lu il y a quelques jours.

J'étais même aller sur Top-séries pour avoir l'épisode à cause du plantage du forum,pour dire que j'avais envie de le lire Razz
_________________
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
:: 24-fr :: Forum 24 heures chrono Index du Forum » Fan-fictions 24-fr » Fan-fiction de Mr. Jack S3: Opération Eclipse
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 12, 13, 14, 15  Suivante
Page 13 sur 15

 


- Ce site n'est en aucun cas un site officiel de la série "24" - "24" TM and © Fox and its related companies. All rights reserved - CNIL 1025857 -

Powered by phpBB © 2005 phpBB Group - Traduction par : phpBB-fr.com - Sonnerie 24 - BSG Encyclopédie - SeriesNews