24-FR Site des fans de la série 24 heures chrono Boutique 24!
Connexion S'enregistrer Rechercher Galerie Photos :: 24-fr :: Forum 24 heures chrono Index du Forum
Fan-fiction de Mr. Jack S3: Opération Eclipse
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 13, 14, 15  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
:: 24-fr :: Forum 24 heures chrono Index du Forum » Fan-fictions 24-fr » Fan-fiction de Mr. Jack S3: Opération Eclipse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Seriez-vous interessé par le concept de mettre des images s'inspirant du réçit ( forêts, rues, champ de bataille... ) ?
Oui
63%
 63%  [ 54 ]
Non
14%
 14%  [ 12 ]
Peu importe
22%
 22%  [ 19 ]
Total des votes : 85

Auteur Message
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Mar 22 Avr 2008 - 0:06    Sujet du message:
Répondre en citant

Tu devrais pas être déçu par l'épisode 12 alors, il clos assez bien la première partie de saison tout en lançant la deuxième, avec quelques rebondissements à la clé... Twisted Evil


Sinon pour l'épisode 23, c'est toujours en cours d'écriture, je prends assez mon temps (le peu qu'il me reste...) pour bien le peaufiner et n'oublier aucun détail...D'un côté, je pense difficilement faire mieux que le 22, qui est peut-être le meilleur que j'ai jamais fait au niveau de l'impact qu'il a, et la profondeur qu'il dégage.
Quand toute ma fan-fic sera terminé, on pourra mieux saisir l'importance qu'il avait ("Le temps est conscience...").

D'ailleurs à propos de la fin de la saison 4, j'ai pas arrêté de noter à une vitesse folle toutes les idées qui me trottaient dans la tête ce matin, et je pense que ça va être un grand moment, enfin je vais tout faire pour...
En fait, plus que d'être centrée sur des évenements (bien qu'il y aura quelques rebondissements), la dernière partie de la saison 4 se focalisera d'avantage sur l'aspect moraliste et philosophique, en explicitant tout ce que j'ai voulu montrer et soulever durant toutes ces années.

Et c'est pour ça que je pense qu'il faudrait diviser ma fic en 2 grandes parties: les 2 premières saisons puis les 2 dernières, beaucoup plus aboutis, mieux écrits, plus complexes, avec un tas d'idées et des choses à dire sur notre monde, que ce soit en politique, sur le nucléaire, le pétrole, mais aussi sur des notions tels que le temps, l'information, la vérité...et là, j'aurais presque envi de mettre à la poubelle les deux premières saisons Laughing , qui étaient d'avantage écrit par quelqu'un fan de la série. C'était vraiment une fan-fiction.

Là à partir de la saison 3, ça commence à être plus, et en dehors du contexte (CAT, Delta Force) et des noms des personnages, ça se rapproche de plus en plus d'une oeuvre littéraire, avec toute la morale que j'essaie de dégager, et que je tente d'enrichir chaque jour.

D'autant plus que je dois l'admettre, la fin de Six Feet Under m'a tellement marqué que je suis assez déterminé à proposer quelque chose d'aussi intense (ce qui est irréalisable bien sûr Mr. Green), mais quelque chose de vraiment fort, qui va au-dela du cliff, ou de la simple conclusion sur le devenir du personnage principal.
J'espère vraiment une sorte de prise de conscience, enfin je préciserais mon intention plus tard, je ne veux pas en dire trop.

Mais j'espère que vous serez là jusqu'au bout Smile
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Dim 04 Mai 2008 - 23:58    Sujet du message:
Répondre en citant

Actualisation, j'ai écris les 3/4 de l'épisode, en tentant de rester autour des 15/16 pages.

Ce qui est énormément excitant et assez difficile dans cet exercice d'avant dernier épisode, c'est de créer une énorme tension, presque à son apogée, mais pas tout à fait, faut qu'on sent que c'est prêt à exploser, que tout part de travers pour que le lecteur se demande " Comment sortir de cette situation ??? " sans n'y trouver aucune réponse Twisted Evil

De même que l'épisode doit doucement ouvrir les portes pour la 4ème saison et doit condenser les explications sommaires de ce qu'il s'est passé la journée.

Donc du coup, c'est possible que je modifie un peu certaines scènes, et avant de publier l'épisode, je tiens à relire le 22 pour voir si j'ai rien oublié...
Avec les partiels et les révisions, je peux rien promettre, mais dès que j'ai l'occas j'en profite pour écrire afin de vous pondre une fin à la hauteur de la saison (qui est de loin ma préféré...) Smile

--------------------------

Et concernant les TFA, je prévois d'écrire un petit post qui explique pourquoi j'ai choisi ce passage là en particulier, et en quoi il est si déterminant Wink
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Ven 16 Mai 2008 - 15:52    Sujet du message:
Répondre en citant

L'épisode devrait être fini ce soir, relecture probablement terminée
demain...et j'enchainerais aussitôt sur l'écriture du 24 Smile

Edit: épisode bouclé, et... j'aime beaucoup la fin Smile
Séquence très descriptive, et l'épisode au final fait 18 pages, mais chaque détail est vraiment important pour ces dix dernières minutes, et j'espère vraiment que vous aurez du plaisir à lire tout ça Very Happy
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






 Message Posté le: Ven 16 Mai 2008 - 19:31    Sujet du message:
Répondre en citant

oui bah annonce pas avant comme ca,ou alors relis le soir même ou relis pas je préfère avoir plus vite perso je m'en fous de l'orthographe tant que l'histoire claque
(sauf quand c'est vraiment illisible mais toi je sais que ce sera pas le cas)

alala cette manie de vouloir que tout soit parfait et super clean quitte a faire attendre les gens,moi je le fais pas Rolling Eyes

(jdec,enfin je veux dire ca m'énerve pas en vrai,mais je le pense quand même Wink )
 Revenir en haut »
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Ven 16 Mai 2008 - 19:34    Sujet du message:
Répondre en citant

Un jour d'attente, c'est pas la mort non plus...là j'écris depuis 15h, donc je suis moyennement motivé pour tout relire, sachant que ça met près d'une retour...

Et j'accorde beaucoup d'importance à l'orthographe et au style, c'est fondamental, surtout que je souhaite publier après...

Quand on rend quelque chose, on le rend pas à moitié fait, c'est ma visions des choses Wink
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Dim 18 Mai 2008 - 16:50    Sujet du message:
Répondre en citant

Juste pour prévenir que je corrige depuis hier et que l'épisode ne devrait plus tarder Wink

De plus, je vais vous livrer peu après la publication quelques pistes pour le Season Final, l'ambiance qui va s'en dégager, à quelle fin il faut s'attendre...

C'est un énorme casse-tête de planifier ce dernier épisode, c'est inimaginable, j'ai une énorme brouillon de plusieurs pages, et il faut caser une quantité d'informations tout en gardant le naturel des dialogues, et sans qu'ils ne soient trop longs.

Vraiment pas évident de ne veiller à oublier aucun détail, de résoudre les intrigues et d'ouvrir pour la nouvelle saison...
Là je mets également au point le cliffhanger final, que j'ai prévu depuis plus de 2 ans, et vu qu'il contient beaucoup de révélations, je regarde si je n'oublie rien...
En tout cas, rien de plus excitant qu'écrire un final Cool
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






 Message Posté le: Dim 18 Mai 2008 - 17:40    Sujet du message:
Répondre en citant

Mr. Jack a écrit:
Un jour d'attente, c'est pas la mort non plus...là j'écris depuis 15h, donc je suis moyennement motivé pour tout relire, sachant que ça met près d'une retour...

Et j'accorde beaucoup d'importance à l'orthographe et au style, c'est fondamental, surtout que je souhaite publier après...

Quand on rend quelque chose, on le rend pas à moitié fait, c'est ma visions des choses Wink


bah oui mais alors préviens pas comme ca avant je sais je le dis a tout le monde mais ca devient relou quoi d'être tout le temps en train de languir mdr
en gros c'est pas la peine de dire 15 fois ca va arriver enfin tu est pas le seul...enfin désolé d'être direct et désagréable mais j'ai l'habitude de dire ce que je pense

puis c'est tellement compliqué toute l'histoire qu'entre temps j'aurais retenu que les grandes lignes,ca va être galère...
 Revenir en haut »
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Dim 18 Mai 2008 - 17:56    Sujet du message:
Répondre en citant

En même temps si tu lis de travers en survolant... Rolling Eyes

C'est pas quelque chose destiné aux lecteurs qui veulent de l'action et du pur 24, j'essaie d'aller bien au delà et d'oeuvrer avec une complexité qui restitue le réalisme des choses...

Et puis à mon sens, avertir le lecteur de la publication d'un épisode, c'est plus un marque de respect qu'autre chose, justement parce que je sais que certains attendent, c'est donc histoire de les prévenir qu'il n'y a plus longtemps à patienter.

Sinon à ce compte là, tu peux aussi gueuler sur toutes les séries qui diffusent des trailers sur un épisode qui sera diffusé 4 semaines plus tard... Rolling Eyes
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






 Message Posté le: Dim 18 Mai 2008 - 17:58    Sujet du message:
Répondre en citant

bah non je lis précisément,mais je retiens pas tout par coeur plusieurs semaines mdr
 Revenir en haut »
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Dim 18 Mai 2008 - 18:00    Sujet du message:
Répondre en citant

Alors faut retourner à la primaire... Mr. Green

Sérieusement, tout est repété plusieurs fois en plus du résumé au début d'épisode. D'autant plus que ça fourmille de détail qui prennent encrore plus de sens après une relecture...

C'est la même chose concernant The Wire, on peut pas faire toutes ces connections si on fait pas un minimum appel à sa mémoire.

J'écris pas quelque chose qui se suit à moitié, puisque je dis depuis un moment que tout est lié et que certaines choses sont réevoquées/réutilisés plusieurs épisodes, voir saisons plus tard Wink
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






 Message Posté le: Dim 18 Mai 2008 - 18:06    Sujet du message:
Répondre en citant

bah la prochaine fois je prendrais des notes au fur et a mesure Mr. Green Rolling Eyes Laughing
je suis pas a moitié mais je te dis j'ai pas que ca a penser donc je retiens pas tout non plus,puis j'ai pas le temps de relire les 22 maintenant...et pas l'envie,moi quand je lis c'est pour découvrir l'histoire,et pour le suspense etc,donc par exemple les épisodes de Day24 j'aurais du plaisir a les relire,ou même Crépuscule,
mais Aurore Boréale et encore plus Eclipse non...
 Revenir en haut »
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Dim 18 Mai 2008 - 19:33    Sujet du message:
Répondre en citant

Après plusieurs semaines d'écriture et de peaufinement, l'épisode 23 est terminé, et le résultat me plait plutôt bien (sinon je n'aurais pas pu le publier...) Smile

C'est un gros concentré de rebondissements, d'éclaircissements, de récapitulations, de tensions...le tout servi par quelques musiques que j'ai choisi:
- Tout d'abord Volfoni, d'Ez3kiel (après la scène d'ouverture)
- Ensuite All That Remains, issue de la BO de Gladiator, d'Hans Zimmer (au 3/4 de l'épisode environ, pendant l'intervention télévisée...)
- Enfin l'Introitus du Requiem de Mozart (tout à la fin)
- Edit: ainsi que Battle In Chains, encore d'Hans Zimmer, juste après All That Remains

Cette fois-çi, comme il s'agit de morceau de moins de 2 Mo (et qui ne sont par ailleurs pas disponible sur Youtube), je les ai découpés puis hebergés sur mon site perso.

Il vous suffira donc de cliquer sur les liens que je vais mettre au moment où ils doivent être joués, d'enregistrer sous pour, puis de les lire Smile
C'est au choix, je ne vous oblige à rien, mais ça crée vraiment une ambiance impec, et ca atténue la tension Cool

Rien d'autre à rajouter, j'ai plus qu'à vous laisser lire et à savourer Twisted Evil
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Dim 18 Mai 2008 - 19:37    Sujet du message:
Répondre en citant

Précédemment dans la fan-fiction " Opération Eclipse " :

Alors que Jack et Cassandra emmenaient Yechevko jusqu'au point d'exfiltration, un missile envoyé par les soldats biélorusses toucha l'hélicoptère qui devait le ramener. Les deltas furent inconscients l'espace de quelques secondes, et les militaires en profitèrent pour enlever le président.
Jack comprit peu après que Cassandra cachait des choses au sujet de son opération en Afghanistan. Elle lui révéla que Bergman l'avait envoyé pour espionner Jack, mais qu'elle avait accepté dans l'unique but de découvrir les intentions du directeur de la CIA. Se sentant trahi, Jack décida de poursuivre la mission seul.

Palmer ne savait pas encore ce qu'il allait faire de Lane: avec les aveux de Nazr et la preuve de Caïn au sujet de Masri grâce à l'informateur, c'était suffisant pour le renvoyer du Congrès. Mais pour Novick, il était évident qu'en se servant de Radford et en laissant Lane à sa place, Palmer pourrait obtenir des informations sur ses contacts, dont les consortiums russes. Il avait ainsi autorisé des écoutes sur les communications de Radford, qui mentionnait une mystérieuse Coalition. Malheureusement, un tueur à gage avait éliminé les deux agents qui tenaient les écoutes, et s'apprêtait à en faire de même pour Radford. Il fallait désormais miser sur John Scamps afin de d'évincer Lane en douceur et de mettre un terme à ses marchés avec les russes et le Moyen-Orient. Ses seules exigences étaient de découvrir la vérité sur Crépuscule et d'éliminer Carl Webb, ancien bras droit de Palmer qui avait fait démissionner Scamps.

Drakov mettait au point le plan avec son ami Vargas: d'après Yechevko, leur ambition était de modifier les frontières régionales et d'instaurer une nouvelle politique, en matière d'économie et d'armement notamment, afin de doubler la Russie sur les marchés à l'étranger, dans le but d'y gagner une certaine indépendance. Visiblement, les deux acolytes avaient un moyen de pression suffisant pour passer à la tête du pays sans être gênés par la justice internationale. Vargas comptait justement tenir une intervention télévisée, en y évoquant les prisons clandestines dans le pays, avec les deltas pour otages.



Episode 23 : ( 00h00 - 01h00 )

Ces événements se déroulent le jour de l'opération Eclipse, entre minuit et 1h, heure biélorusse.



Cette journée semblait se conforter dans son tragique, n'apportant que des issues étouffantes pour chacun de ses protagonistes. On l'avait assez répété, chacun allait y perdre, et la victoire n'était jamais totale.
Les alternatives se refermaient, et peu à peu, le tournant historique marqué par le coup d'Etat se confirmait. Jouer un tour de plus dans la partie, c'était prendre des risques. Le gain était gros, mais la défaite ne pouvait qu'en être plus sévère. L'heure des choix était terminée, et il fallait maintenir agir. Les pièges avait été trop nombreux, les esquives trop maladroites, et réfléchir encore un peu plus ne pouvait aboutir qu'à la suffocation et au glas.
La fin du compte à rebours était proche, trop proche.

Le tueur à gage était maintenant à l'intérieur de la grande demeure de Gabriel Radford, à l'entrée du palier où il était indiqué l'heure sur un grand cadran. Gants enfilés, silencieux vissé, Radford n'en avait plus pour longtemps, déjà expédié sur le couloir de la mort à cause du tort qu'il pouvait causer aux russes et à Rosenberg. Il traversa le long couloir, tapis dans l'ombre, et s'adossa contre le mur qui fermait le séjour où Radford se trouvait. La porte n'était qu'entr'ouverte, mais les conditions suffisamment bonnes pour loger une balle dans la tête de l'ancien directeur du premier coup. L'assassin, de sang froid, s'apprêta à tirer. Son doigt se rapprochait lentement de la détente, son souffle se glaçait, son regard était crispé sur la cible insouciante. Il prit une grande respiration, figeant presque le temps autour de lui, puis appuya un peu plus sur la détente.
Quand soudainement, son portable vibra. Il relâcha la détente aussitôt avant de rater son tir, et saisit l'appel en se mettant à distance.

- " C'est Rosenberg à l’appareil ! J'espère que Radford est toujours en vie ??? "
- " Je l'avais dans ma ligne de mir... "
- " On annule la mission ! Je répète, on annule tout ! "
- " Vous voulez le laisser en vie ?? Mais pourquoi ?? "
- " La Coalition a appris ce que Palmer mijote, car il tient Lane. D'après eux, il va faire une intervention télévisé, où il pourrait parler des russes et de leur implication dans l'histoire "
- " Il n'a pas de preuves assez solides si ? "
- " Ce n'est pas question de ça ! Sans Radford, il va chercher à faire sortir les russes de leur trou de la manière forte, puisque Lane ne dira rien. Par contre, si on le laisse en vie, Radford pourra toujours mentir sur les russes. Il sait que c'est sa seule porte de sortie "
- " Mais s'il dit la vérité ?? "
- " Dans ce cas, si tu le ne tue pas, les russes le feront. Et ce n'est pas ce qu'ils veulent, Radford est une pièce maîtresse de leur jeu. En le livrant à Palmer, on nous sauve la mise à tous ! "
- " Et pour les preuves audio ? "
- " Vas voir Radford, explique lui tout. Il doit raconter à Palmer qu'on a menacé de le tuer, et qu'il va tout révéler en se retournant contre ceux qui le menace "
- " C'est-à-dire ? "
- " Il restera vague. Palmer ne remontera pas jusqu'à moi. Maintenant vas le voir, il prendra assez peur pour t'écouter "
- " Entendu ! "


[00:04:11]


Morceau 1: Volfoni


Le vent n'avait jamais soufflé aussi vite cette journée, en plus des rafales de pluie qui s'abattaient sur Cassandra, marchant seule le long du chemin escarpé qui menait au sommet de la montagne. Même si Jack avait voulu continuer à part, il n'était pas question d'abandonner Yechevko. Le laisser à Drakov, c'était transformer le pays et ses relations diplomatiques avec l'Europe. Le laisser aux russes, c'était maintenir leur marché avec le Moyen-Orient en cherchant à dominer la Biélorussie.
Les gouttes éclataient sur son visage, elle luttait pour grimper, malgré le vent qui la repoussait et le terrain glissant. Presque courbée, les mains sur la neige pour se soutenir, elle aperçue une silhouette au loin, se dirigeant vers elle:

- " Jack ? "
- " Tu es encore en contact avec Bergman ? ", d'un ton froid
- " Pas depuis avant-hier, pourquoi ? "
- " Je dois savoir où il se trouve "
- " Ecoute... "
- " Si je suis revenu c'est uniquement pour ça ! Il a enlevé un ami à moi, et la cellule cherche à le localiser"
- " C'est encore trop tôt ! Nous n'en savons pas assez sur lui ! "
- " Il est déjà trop tard ! Bergman est pris au piège, le gouvernement le recherche "
- " Quand il se rendra compte de l'importance qu'il a, ils laisseront tomber ! "
- " Qu'est-ce que tu veux dire ? "
- " D'après ce que j'ai trouvé, Bergman traite avec plusieurs groupuscules terroristes internationaux, par le biais d'une agence gouvernementale dénommé AVP "
- " Les AVP Force ? "
- " C'est ça. Sur la surface, il chercherait à démanteler ces réseaux terroristes mais je crois plutôt qu'il essaie d'en tirer profit ", dit-elle en faisant une pause
- " Visiblement, quelqu'un a découvert la vérité... "
- " Bergman a des soutiens, il ne peut pas tomber "
- " Pourquoi ça ? "
- " Je pense que certains gouvernements étrangers l'aide. Les russes peut-être "
- " Bon sang... ", en regardant le sommet de la montagne " Tu pourrais m'aider à le localiser ou pas ? "
- " Bien sûr que je peux, même si ce n'est pas une bonne idée. Je te l'ai dis, je ne suis pas de son côté ! Je serais prête à tout pour le faire tomber ! "
- " Pour quelles raisons ferais-tu ça ? "
- " Parce que c'est lui qui a donné l'ordre de tuer Joël. J'ai commencé ma quête et je ne suis pas prêt de m'arrêter. Maintenant, à toi de voir si tu veux mon aide ou pas. Mais si c'est le cas, tu vas devoir me faire confiance. Je n'ai aucune raison de te mentir après tout ce que nous avons traversé "

Presque intimidé, Jack détourna le regard et se rendit à l'évidence. Son argument justifiait beaucoup de choses. Elle savait qu'en lui disant la vérité, Jack, de par son impulsivité, aurait tout fait pour retrouver Bergman sur le champ, ce qui pouvait tout faire tomber à l'eau.

- " C'est d'accord, mais pourquoi m'aides-tu dans ce cas ? "
- " Ton ami Tony, si c'est lui dont il est question, a l'air d'être important pour toi. Et on pourra toujours trouver d'autres moyens pour faire tomber Bergman "
- " J'apprécie...comment peut-on le retrouver ? "
- " Il est de source sûre sur la côte est, à quelques kilomètres de Washington, dans une base peu officielle, celle où réside les AVP Force, probablement en profondeur. Bergman est quelqu'un qui bouge beaucoup, mais si nous retrouvons un membre des AVP, il saura où se trouve l'endroit "
- " Les AVP Force connaissent Bergman ? "
- " Pas vraiment, ils ne savent pas qui il est, pourquoi ? "
- " Je connais quelqu'un...la fille de Radford, elle a travaillée là-bas "
- " C'est sûrement pas une coïncidence, Radford attendait quelque chose d'elle "
- " Je vais appeler Michelle pour qu'elle la contacte "
- " Et moi je contacte le bureau pour les prévenir. Ca ne va pas leur plaire... "
- " On peut encore les rattraper si on part tout de suite ! "

Les deltas allaient de l'avant en franchissant les obstacles sur leurs parcours. Yechevko devait se trouver aux abords de la station télé, et une intervention à eux deux était presque suicidaire. Le reste de l'unité leur était indispensable s'ils voulaient mettre toutes les chances de leur côté. Pourtant, Jack ignorait totalement qu'ils étaient sous l'emprise de Drakov, et le timing allait être très serré pour empêcher que Vargas ne prenne la tête du pays.


- " Où nous emmenez-vous ? ", demandait fermement Matters, sur la banquette arrière

Vargas sortit de la voiture sans dire un mot, et ouvrit la portière aux deltas. Ils étaient face à une petite piste d'atterrissage pour hélicoptère, dont il les guidait pour monter dans l'un d'eux.
Matters aperçu rapidement où il se trouvait, mais se doutait que Vargas allait affirmer sa prise de pouvoir.

- " Les médias... ", répondit ce dernier
- " Quoi ? "
- " Pas de pouvoir sans médias... Je vais faire une intervention télévisé qui sera retransmise à travers tout le pays "
- " Ce ne sera pas juste une déclaration... "
- " C'est juste. Mais sans otages et moyens de pression le monde n'est pas attentif "
- " Et ensuite ? Vous n'allez pas nous garder éternellement ", en montant le premier
- " Vous non, mais l'Europe continuera de dépendre de nous. Et ce n'est pas par un coup de force que les américains vont m'empêcher d'accomplir ce qui est juste "
- " Vous voulez faire tomber à l'eau leur plan ? Celui de Radford... "
- " Oui, et votre je réserve des surprises à votre capitaine ", explicita Vargas
- " Jack ? Que voulez-vous lui faire ? ", s'inquiéta Morrow

Une fois que tout le monde était à bord, l'hélicoptère pris son envol.

- " Je serais plus inquiet pour vous M. Morrow, et les fonds de votre mystérieux projet... "
- " Enfoiré, qui vous a parlé de ça ? "
- " J'ai mes contacts au gouvernement... "


Danny Caïn était arrivé devant l'ambassade coréenne, le portable à la main, le dossier sur Masri dans l'autre. Il devait y retrouver Palmer pour régler certaines questions avec le premier ambassadeur au sujet de Lee.

- " Non, nous n'avons jamais retrouvé sa trace ", dit-il " Non, l'enquête est close, ce n'est plus mon affaire...d'autres questions M. Scamps ? ... très bien, alors maintenant je vous en prie, aidez M. Novick, nous n'avons plus beaucoup de temps "

A l'intérieur du hall, Palmer se tenait debout, entouré par ses gardes.

- " Ah, Danny. L'ambassadeur va nous recevoir "
- " M. Le président. Qu'allez-vous lui dire ? "
- " Nous allons négocier. Il pourra voir Lee à son arrivée, mais nous le gardons chez nous "
- " Excusez-moi de vous poser cette question, mais va t-il être emmené dans une prison secrète ? "
- " D'où tenez-vous cela ? "
- " Le rapport que j'ai le mentionne. Ce qui aurait permis à Bergman de contacter plusieurs groupes terroristes "
- " Je jetterais un coup d'oeil à votre dossier. Je m'occuperais personnellement du cas Lee "
- " Je crains que ce soit plus gros que ça Monsieur. Ces prisons ont un rôle fondamental, et Lane semble s'en servir par Bergman pour entrer en contact avec des politiciens et militants étrangers "
- " Nous lui mettrons le dossier sous le nez plus tard. La question de la Corée est toute aussi épineuse "
- " Comment ça se passe en Biélorussie ? "

Le président soupira un gros coup, soucieux de devoir s'occuper d'un autre problème qu'il n'avait pas causé.

- " Yechevko a disparu, les militants ont attaqués l'hélicoptère censé l'extraire. Je m'inquiète beaucoup, ça va être difficile de gérer tout cela dans une telle urgence "
- " Je peux m'occuper de cette affaire de prison, vu mes contacts avec cet informateur. Et j'ai quelqu'un qui peut s'occuper de la presse "
- " Qui ? "
- " Mike Newell, l'ancien directeur de la cellule. Si on fait peur à Lane, il pourra nous donner d'autres pistes intéressantes "
- " J'espère bien, des agents sont en route pour récupérer Radford. On va pouvoir entrer en contact avec ces consortiums russes, ça nous permettra peut-être de calmer les tensions en Europe "
- " Il faudrait alors régler cette histoire de prison, car il y a sans doute un lien "
- " Je vous confiance, vous avez carte blanche ", autorisa Palmer
- " Ne vous inquiétez pas pour l'opinion publique, toute cette affaire ne vous retombera pas dessus. Tout ira sur le dos de Lane, et une fois évincé, il ne pourra plus vous faire de l'ombre "
- " Je sais, mais les retombées médiatiques peuvent faire mal, y compris pour vous "

L'ambassadeur apparut alors, et se présenta à Palmer et Caïn.

- " M. Palmer, je suis content de vous voir en personne pour régler cette affaire. Votre conseiller ? ", en se tournant vers Caïn
- " Non non, un des directeurs de cette affaire. Il peut nous accompagner si ça ne vous dérange pas "
- " Je ne préfèrerais pas, si vous n'y voyez pas d'inconvénients... "
- " Aucunement... ", pour ne pas le contrarier

Caïn disposa, de même qu'il avait d'autres problèmes à régler. Cela l'inquiétait néanmoins, et aussitôt les marches descendues, il s'empressa de contacter Newell pour calmer la vague médiatique engendrée par l'opération.


Michelle, qui était restée en liaison avec les bureaux Delta par l'intermédiaire d'Adam venait d'apprendre la nouvelle sur Linda Radford et son passé chez les AVP Force.

- " Mais, pourquoi Radford aurait-il placé sa fille dans une agence aussi peu officielle ? ", demanda t-elle à Jack
- " Le connaissant ce n'était pas un hasard. Il est possible que Linda lui ait servi à faire de la désinformation sur le rôle de l'agence "
- " En surface, AVP traite avec des groupes terroristes pour ensuite les détruire par les informations collectées "
- " Mais derrière, il se peut que notre gouvernement tienne vraiment à ces affaires. Ce qui explique par exemple que Sayed Ali a pu passer si facilement ici il y a sept mois "
- " Tu crois qu'on les finance ? Pour mettre en oeuvre nos projets "sales" sans que le président ne le sache ? "
- " C'est possible, et on ferait la même chose en contrepartie "
- " Ca expliquerait pourquoi on aurait mis plus de 10 milliards dans l'opération Cyclone. Reste à trouver comment nous blanchissons cet argent "
- " C'est pas mon problème en ce moment. Il nous faut les troupes que Palmer a promis "

- " Jack... ", cria Cassandra " Je viens d'avoir Wayne Palmer "
- " Je te rappelle ", à Michelle
- " Palmer essaie d'envoyer des troupes en ville, je ne crois pas qu'il y aura de cessez-le-feu "
- " Comment ça ? "
- " Si nous ne récupérons pas Yechevko vite fait, le seul moyen pour empêcher ça c'est par la force "
- " Pourquoi ils ne visent pas Drakov ? "
- " Apparemment on a besoin de lui vivant "
- " Mais d'après Yechevko il n'est pas seul... "
- " Je sais. McGrady a cru apercevoir le camion où il a été emmené. Ils se dirigent vers la station télé. On peut y être dans une dizaine de minute "
- " Contre une cinquantaine d'hommes ? "
- " Il n'y a personne d'autre pour nous soutenir. Dès lors que cette personne aura fait son intervention télévisée... "
- " Le conflit entre l'ONU et l'OTAN doit bien arranger celui qui espère transformer ce pays "
- " Les discussions politiques sont pour plus tard. Tu sais que nous devons passer à l'action, et si c'est pas maintenant... "


Jack semblait digérer un peu le coup que Cassandra lui avait fait. Il était borné, mais raisonnable, et si elle avait voulu le tromper jusqu'au bout, elle n'aurait jamais parlé des AVP Force. A moins qu'il ne s'agissait d'un leurre, mais en contactant Linda Radford, Michelle allait bientôt s'en assurer.


[00:15:44]


Forcé par un soldat, Yechevko entra sur le plateau en construction du studio.
Radford était méfiant avec le tueur à gage, mais il savait qu'il était hors de danger.
Jack et Cassandra continuaient de gravir la montagne.
Palmer discutait avec l'ambassadeur.
Michelle tentait de contacter la fille de Gabriel Radford.



[00:20:03]


Michelle tentait d'argumenter la raison qui pousserait Linda à avouer l'emplacement des AVP Force. Elle restait son dernier recours, et même si singulièrement, son ambition était de retrouver Tony, Bergman était la priorité étant donné sa position inestimable dans l'affaire.

- " Je ne comprends pas, pourquoi voulez-le retrouver le siège des AVP Force ? Vous êtes du gouvernement, vous devriez le savoir ", s'interrogea Linda
- " Vous le savez, l'organisation est secrète. Ca nous permettra peut-être de localiser quelqu'un que le président recherche "
- " Une taupe ? "
- " P..pas tout à fait, mais nous devons le retrouver au plus vite. On sait juste qu'il est contact avec l'agence et qu'il se trouve à proximité "
- " Je suis désolé mais je ne peux pas vous livrer ces informations... "
- " C'est TRES important, Palmer le cherche activement et vous êtes notre dernière chance "
- " Mais je ne veux pas être mêlé à... "
- " Votre père est sûrement impliqué là dedans ! L'homme avec qui il coopère a directement contacté les terroristes pris en charge par les AVP "
- " Ca ne m'étonnerait plus...mais si je vous révèle l'emplacement, ils sauront que la fuite vient de moi. Et j'ai déjà reçu une balle aujourd'hui ! "
- " Une fois notre homme arrêté, vous n'aurez plus aucun problème, croyez-moi. Ecoutez, il a enlevé un de nos meilleurs agent, quelqu'un avec qui j'étais proche...vous êtes vraiment notre dernière chance "
- " Mon père m'a trop menti, à vous aussi probablement...écoutez, l'agence se situe dans la zone Snake River, au nord de la Caroline du Sud. Il y a un espace de réserve pour sous-marins. Les derniers modèles sont construits là bas dans le secret. Mais la sécurité est très renforcée "
- " Je doute que quelqu'un tienne tête au président... "

- " Melle Dessler ", appela l'agent Barney
- " On vous recontactera. Merci pour vos informations ", à Linda " Qu 'est-ce qu'il y a ? "
- " Je viens de recevoir un appel de la Maison Blanche. Ils pensent lever la cellule de crise "
- " Pourtant c'est maintenant que tout se joue ? J'ai une piste intéressante pour Bergman, il faut la suivre "
- " Mettez à jour Washington, Brainer veut de vos nouvelles "
- " Très bien, mais pourquoi cette décision ? "
- " L'avion qui doit ramener Lee va se poser d'une minute à l'autre là bas. La situation risque d'être tendue, même ici. J'attends le signal du président. Sinon, quelle est votre piste pour Bergman ? "
- " Une zone en Caroline du Sud où il y aurait une base secrète non officielle "
- " J'apprécie ce que vous faites, mais vous êtes en train de déterrer de vieux cadavres...Washington ne va pas être content. Ils sont déjà au courant de votre enquête sur les deux milliards de détournés "
- " Ca prouvera que la lien entre l'opération Cyclone avec Carter et Bergman "
- " La CIA a le pouvoir de fermer l'agence, et cette opération la concerne. Il suffit d'un seul élément pour faire pencher la balance... "
- " Comme ? "
- " La preuve qu'Almeida est coupable, même si je pense que c'est faux. Idem pour Edmunds. J'espère pour lui qu'il est blanc comme neige "

Elle savait que Chase était en contact avec la CIA depuis qu'ils avaient tenté de l'enrôler, donc il était possible qu'ils avaient justement placé l'agent de terrain dans le but d'avoir un argument pour fermer les bureaux de la cellule.

- " Ne vous inquiétez pas, Chase est un agent modèle "


Radford n'était pas rassuré par la situation, quelqu'un avait voulu mettre un contrat sur sa tête, et les responsables pouvaient être n'importe qui: les russes, Drakov, Lane, cette mystérieuse Coalition...Plus que jamais il comprenait à quel point il était un pion pris au piège entre toutes les autres pièces maîtresses.

- " Je vous le répète ! Si j'avais voulu vous tuer, je l'aurais déjà fait ! ", signala le tueur à gage
- " Ca ne me dit pas qui vous a envoyé... "
- " C'est pas la question, je suis là pour vous aider. Faites ce qu'on a dit, Palmer doit croire que vous êtes de son côté. C'est la seule façon de vous sauver et d'avoir de la valeur pour ceux qui m'ont engagé "
- " Je lui dis que je vais tout avouer puisque ma tête est mise à prix, et l'envoyant sur de fausses pistes c'est ça ? "
- " C'est ça. Des agents vont arriver d'une minute à l'autre pour vous emmener au siège démocrate. Allez-y, ayez l'air collaboratif "

C'était une sortie de secours opportuniste pour lui, et une bonne occasion de se débarrasser de Palmer et du procès qu'il pouvait lui faire. Malgré sa méfiance, Radford était prêt à suivre le plan, n'écartant pas l'hypothèse que Rosenberg pouvait être derrière tout ça.


Depuis l'intervention télévisée de Rosenberg, la presse n'avait pas quittée la Maison Blanche, attendant le retour du Secrétaire d'Etat pour faire le point sur la situation entre l'OTAN et l'ONU. Avant qu'il ne prenne la parole, il laissa la place à une porte-parole, qui allait préciser la situation aux médias:

- " Mesdames, messieurs, bonsoir. Cette journée a été le théâtre de multiples rebondissements, des constats ont été faits, des dialogues ont été entrepris, et des décisions ont été prises. Ces choix ont parfois été faits à contrecoeur, mais la situation était trop grave pour se permettre de réfléchir plus longtemps et de ne pas passer à l'action. Il y a quelques heures, une session a été organisée à l'ONU, au sujet du récent conflit en Europe de l'est, dont l'OTAN est hautement impliquée. Après justification d'un éminent membre de l'OTAN, l'argument était de prouver l'incapacité de l'ONU à gérer ces conflits, restant trop à la surface des problèmes. L'OTAN cherchait désespérément à arranger la situation autour des nanotechnologies. Une majorité de ses effectifs est donc en suspens, en attente d'un procès qui risque de durer plusieurs mois, alors que le rôle de l'ONU semble plus que jamais remis en question, après leur décision d'engager un autre procès contre les Etas-Unis pour avoir pris part à cette opération en tentant de mettre en sécurité les nanotechnologies du gouvernement coréen. C'est pourquoi le Sénat va se réunir prochainement pour décider quelle sera la riposte à cette situation fâcheuse. Notre pays a toujours accepté ses erreurs, mais il est hors de question de prendre le rôle de coupable alors que nous avons tout fait pour écarter tout danger et calmer les relations internationales ces dernières heures. Ainsi, nous devrions prochainement nous détacher pleinement de notre responsabilité vis à vis de ces deux organisations qui ne font que nous pointer du doigt. Cela fera bientôt 230 ans que la déclaration d'indépendance a été prononcée, et nous aussi, nous avons des droits. Droit à la vie, à la liberté, au bonheur. Nous devons rester architectes de notre propre république "


Jack observait aux jumelles la grande station télévisée qui dominait la montagne, une cinquantaine de mètres plus haut. Il ne parvenait pas bien à discerner le nombre d'hommes postés autour à cause de la pluie, mais visiblement, un gardait le parking à gauche du bâtiment principal qui n'était pas plus haut que vingt bons mètres, et puis deux autres étaient postés à l'entrée principale. L'idéal étant de rester discret pour Vargas, quasiment aucune lumière n’était allumée, pour éviter d'alerter l'armée.

- " Il y aura une retransmission télé pour annoncer la prise de pouvoir, c'est pour ça qu'ils voulaient tant Yechevko ", comprit Jack
- " Ils contrôlent déjà les infrastructures. Une fois que l'annonce sera faite, on ne pourra plus empêcher tout ça "
- " Yechevko a parlé d'une monnaie d'échange... "
- " Tu penses à une prise d'otage ? "
- " Peut-être, mais il y autre chose. S'ils exécutent Yechevko, ils doivent être sûrs que personne ne s'attaquera à eux ensuite. Et Yechevko doit rester vivant sinon ce pays risque d'y passer cet hiver, et les relations seront gelées pendant plusieurs mois "

Le dilemme était cruel, et avec Vargas qui comptait faire son annonce d'une minute à l'autre, il n'y avait plus de temps pour réfléchir.

- " Bon sang...il faut une action directe. Il n'y a que la force pour arranger ce problème "
- " Je crois que les Deltas veulent nous laisser cette décision pour être blanchis de tout problème. Et si on ne peut pas éliminer ces hommes, ce sera encore de notre faute "
- " On devrait déjà entrer là dedans. S'il y a des otages, il n'y a que nous pour les sauver. Après on attend de voir ce que veut Palmer "
- " Je suis d'accord...la meilleure façon est de monter sur le toit, ça nous donnera un aperçu sur toute la salle "
- " Et les soldats ? "
- " Avec nos habits ils ne nous verront pas arriver. On élimine juste ceux près de la poubelle à droite, pour pouvoir accéder à l'échelle "
- " Entendu ! "

Le capitaine monta la pente rocailleuse, les genoux fléchis, prenant garde de ne pas glisser, et s'écarta de la route vers le nord-est pour pouvoir attaquer les deux soldats par le côté plutôt que de front. Cassandra resta à sa position initiale, cachée derrière un gros rocher devant un garde trempé. Jack arriva par le coin du bâtiment et s'approcha du biélorusse, qui se retourna après avoir entendu un bruit. Personne en vu, jusqu'à ce qu'il ne se tourne à nouveau et voit le delta le frapper au visage. Lorsque le second soldat se dirigea vers lui, Cassandra l'élimina d'une balle en haut du dos.

- " Qu'est-ce qu'il va se passer ??? ", au soldat à terre
- " Што ? "

Jack frappa un grand coup dans son oeil, qui s'enfonça largement et fit hurler de douleur le militaire.

- " Vargas ! "
- " Vargas ? "
- " Ca doit être le responsable ", ajouta Cassandra " Il ne pourra pas nous en dire plus... ", en le frappant sur le côté de cou pour l'évanouir

Soudain, un 3ème homme fit irruption par derrière:

- " Прыпынак ! ", en pointant son arme

Cassandra ne réfléchit pas à deux fois et logea trois balles qui furent fatales.

- " On doit se dépêcher, le temps nous est compté ", rappela Jack

Il cacha ensuite les corps dans la benne à ordure, en éparpillant le sang avec la neige boueuse, puis monta dessus, suivi par Cassandra pour emprunter l'échelle qui menait au toit.


[00:30:26]


Alors que Palmer sortait de l'ambassade, son frère se dirigea vers Anthony Lane.
Jack démontait la grille du conduit d'aération sur le toit.
L'hélicoptère de Vargas se posait sur le parking du studio. Avec les jumelles, Cassandra tentait d'identifier les occupants.
Michelle se coordonnait avec Washington au sujet des dernières informations.



[00:35:40]


Le président du Congrès, étrangement paisible patientait dans la mezzanine, sachant que ses heures lui étaient comptés. Palmer n'allait plus se faire berner par ses histoires, et comme il avait commencé à le faire, Lane se préparait à jouer carte sur table.

- " Wayne, quelle bonne surp... "
- " Ne faites pas l'hypocrite. On a passé les politesses, on a assez de preuves pour vous envoyer 20 ans en prison pour haute trahison "
- " Croyez-moi, vous ne savez rien. Vous croyez que je suis le coupable, le mal à la racine, mais pas même le président ne peut changer cette situation "
- " Que voulez-vous dire ? "
- " Palmer a été sélectionné, cela va de soi "
- " Par qui ? "
- " Vous pensiez réellement que j'ai mis seul au point cette destruction du camp démocrate ? Vous n'avez donc rien appris il y a six mois ? Des gens veulent quelqu'un de plus offensif, sans abîmer l'image du pays, et ce quelqu'un, c'est moi "
- " Ca explique votre tentative d'assassinat sur mon frère ! Et votre collaboration avec les russes ! "
- " Bon sang Wayne, arrêtez d'y voir un affrontement manichéen. Les temps sont assez graves, on doit mettre les russes de notre côté "
- " Qui vous dit que ce n'est pas un piège de leur part ? "
- " Ca l'est, mais je les manipule tout autant. Ils ont posés un sérieux système d'écoute afin de vérifier ma position autour des nanotechnologies. Mais je sais depuis longtemps que nous sommes sur écoute. Ca me permettait de leur balancer de fausses informations "
- " Pourquoi me révéler tout cela ? "
- " Parce que je compte bien rester au Congrès, j'ai d'autres projets à poursuivre "
- " Alors là vous rêvez...votre plan sur les nanotechnologies en dit long "
- " Ces puces offrent un avantage considérable d'un point de vue technologique! C'est notre chance de passer au Surhomme "
- " Quoi ? ", prenant Lane pour un insensé " Vous êtes le genre de personne à penser la science sans conscience. L'humanité avance plus vers son autodestruction ! "
- " Je ne vais pas débattre là dessus. Mais ce n'est ni l'ONU, ni l'OTAN qui risquent de me le faire remarquer. Notre pays a encore besoin de moi, que vous le voulez ou non "
- " C'est là que vous vous trompez. Le seul moyen pour sortir notre pays de la crise est de tout vous mettre sur le dos, et David ne va pas hésiter un instant à le faire. Vous ne pourrez pas nous en empêcher. Et là, c'est bien plus que votre place que vous risquez. Je ne donne pas chère de votre peau, surtout avec les russes dans la partie... "

Wayne ne comprenait pas ce qui rendait son adversaire si sûr de lui, ce qui le plongea dans un bref malaise puisque toute la crise reposait sur le procès médiatique de Lane et tout ce qu'on pouvait dénoncer sur ses projets. Il sortit de la mezzanine et jeta un coup d'oeil au bureau d'à côté où se trouvait Webb et Novick, en plein pourparlers.


Toujours à l'arrière de la voiture de Mikhael Drakov, Lyle Davies semblait s'impatienter, se produisant des projections imaginaires sur ce qui l'attendait. Pour quelles raisons Drakov l'aurait séparé du reste du groupe ?
Peut-être pour organiser un marché avec Jack, peut-être pour délivrer un message aux Delta Force...les questions sans réponses étaient trop nombreuses.

- " Alors agent Davies, cette journée fut éprouvante n'est-ce pas ? ", de son accent soutenu
- " Quoi, parce que vous croyez qu'elle touche à sa fin ? "
- " Oh oui, c'est maintenant inévitable d'un certain point de vue. Tout sera plus calme dans deux heures "
- " Que comptez-vous faire ? "
- " En finir avec tout ça. Votre pays m'a manipulé trop longtemps, mais contrairement à ce qu'il croit, il ne dispose pas de toutes les cartes "
- " C'est-à-dire ? "
- " La Coalition, vous en avez entendu parler ? "
- " Jamais... "
- " Pas étonnant, peu de gens connaissent leur existence "
- " Laissez-moi deviner, un groupe surpuissant qui domine le monde et qui décide de la guerre et du taux du pétrole ? "

Drakov se mit à rire, de sa voix caverneuse.

- " J'aurais bien aimé que tout soit si simple. Et je n'en sais pas tant sur eux. Mais la plupart des événements d'aujourd'hui faisaient parti de leur plan. Bien que certains soient tombés à l'eau, mais je m'apprête à suivre une de leur directives "
- " Vous travaillez pour eux ?? "
- " Pas du tout, je ne fais que ce que j'ai toujours fait: je négocie. Le monde tourne par les affaires n'est-ce pas ? "
- " Idéalement oui, mais par la guerre aussi. Ca n'est que question de puissance et de biens matériels "
- " Et c'est le soldat de premier ordre qui dit ça... "
- " Je me suis pas engagé pour les raisons que vous connaissez...Après Restore Hope, j'ai été humilié, je ne valais plus rien "
- " Et vous voulez montrer votre valeur aujourd'hui ? "
- " Vous ne comprenez pas, ce qui compte ce sont les autres. Ma valeur de combattant, je la connais, mais sans l'estime des autres, mon rôle n'a plus aucun intérêt "
- " Et quel est votre rôle ? Jouer au soldat de pacotille ? Servir les grands intérêts de la nation ? "
- " Etre confronté au réel, aller sur le terrain et voir de mes propres yeux que tout n'est pas rose. Chose que vous ne ferez jamais "
- " Sans aucun doute ", dit-il, après tout ce qu'il avait traversé durant sa vie " Laisse-moi te dire que tu vas voir le réel en face bientôt, tu vas découvrir l'horreur et la douleur. Mais es-tu aussi prêt que tu veux le faire croire ? "
- " Je le serais toujours... "
- " Bien, parce que tu vas connaître la grande expérience de la vie... ", remarqua t-il en regardant dans le rétroviseur, depuis le siège passager


[00:39:59]


Dans le studio télé, Vargas veillait attentivement à ce que les derniers préparatifs soient au point, à mi-chemin entre le rôle de réalisateur et de chef des armées. Il centra la caméra afin d'avoir un grand panorama qui comprenait une vingtaine d'otages, probablement des civils capturés pendant le désordre du coup d'Etat, plus Yechevko et les deux deltas qui étaient isolés sur la scène en hauteur.

- " Je vous fais confiance pour la traduction, il faut que mes mots soient parfaitement traduits en biélorusse pour le peuple ", consigna t-il en biélorusse
- " Oui Monsieur "

Un soldat décoré se dirigea alors vers lui.

- " Nous allons entamer notre nouveau tour de garde Monsieur "
- " Aucun américain dans le secteur ? "
- " Personne, les deux américains ont dû battre en retrait "
- " Dès qu'on aura commencé la retransmission, je doute qu'ils lancent une opération d'envergure avec le nombre otages qu'on a. On devrait pouvoir négocier sans problèmes "
- " Et si ça tourne mal ? "
- " Ca ne peut pas tourner mal. Un otage sera exécuté toutes les dix minutes. Et je commencerais par les femmes et enfants "
- " Sauf votre respect, si vous faites ça, plus personne ne nous prendra au sérieux, et vous ne pourrez pas rester une semaine à la tête de ce pays "
- " Toutes les révolutions doivent être brutales après tout. Et je peux gérer facilement les Etas-Unis. Après mon intervention, je dois m'envoler pour ma résidence, je compte donc sur vous pour mettre tout cela à exécution ", signala Vargas
- " Et si jamais ils organisent un raid ? "
- " Eliminer le maximum de personne, femmes et enfants en priorité, et mettez-vous au couvert. C'est une lutte qui a durée trop d'année, je ne peux pas la perdre "
- " A vos ordres Monsieur "

Malgré le regard glacial de Vargas, le biélorusse n'avait pas froid aux yeux, déterminé à ses idéaux qui allaient profondément marquer les contours du pays et ses relations dans le monde. La Russie était toujours sur ses gardes, l'Europe était toujours paralysée, et les USA ne pouvaient agir sans sacrifier des innocents. Le plan était parfait, et il n'y avait guère d'échappatoire à cette situation où personne ne pouvait sortir vainqueur:

Se faufilant à l'intérieur d'un conduit, Jack et Cassandra restaient l'unique chance d'empêcher le massacre, même si à deux, sans le moindre soutien, les chances était maigres.


Alors que l'agent Barney collectait les informations en faisant attention à ce que le cas Bergman ne fasse pas trop de bruit, Michelle était en liaison avec Brainer, à la cellule, et Caïn, qui se dirigeait vers l'aéroport
pour accueillir les coréens, impatients de retrouver Kao-San Lee alors qu'ils ignoraient totalement qu'il était mort.

- " Il faut organiser une intervention au plus vite, et empêcher que l'information soit diffusée. Si jamais Bergman sait que nous l'avons retrouvé... ", précisa t-elle
- " Je suis de cet avis. Je vois Palmer dans quelques minutes à l'aéroport. Dès que j'aurais son soutien, je partirais à la base avec quelques hommes, donc il me faut un avion à ma disposition "
- " Et au sujet des prisons, tu as pu parler à ton contact ? ", demanda Brainer "
- " Je lui ai donné rendez-vous là bas aussi. Il faut faire parler Bergman à tout prix. Si on contrôle la presse, ça pourra calmer les tensions "
- " Faites-moi signe quand vous serez sur place, je veux avoir l'intervention en visuel "
- " Entendu Mme Dessler "

Un silence presque embarrassant marqua le moment pendant quelques secondes.

- " Alors, où vous en êtes ? "
- " On a réussi à reconstituer des bouts de dossier ", affirma Brainer
- " Et qu'est-ce que vous avez trouvé ? "
- " Pour l'instant rien de particulier, si ce n'est un nom qui ne m'était pas inconnu... "
- " Quel nom ? "
- " Chase Edmunds "
- " Un de nos ancien agent, parti il y a cinq mois pour la cellule de L.A. "
- " Il semble avoir trouvé un plus gros poisson... "
- " Son départ était assez étrange...peut-être que la CIA voulait un agent pour surveiller Almeida "
- " Ecoute ça me donne une idée, mais ça va pas te plaire...pourquoi est-ce qu'on ne l'exploserait pas aux médias pour te couvrir ? Si on leur dit que tu étais sous ses ordres. La CIA va tout faire pour taire l'affaire "
- " Tu veux mettre un innocent sur le devant de la scène ?? C'est hors de question, Edmunds était un bon agent... "
- " Mais il ne risque rien ! "
- " Sa carrière peut être compromise, et la CAT niera en bloc ! Et puis la presse connait mon nom "
- " Tu oublies que Lane passera pour le méchant dans l'histoire, et Edmunds sera considéré comme un simple soldat "
- " Je n'aime pas ça... "
- " La presse commence à creuser profond. Ils ont déterrés les vieux cadavres: le suicide suspect après Crépuscule "
- " Merde... "

- " M. Brainer, un appel pour vous, de la part de M. Nazr ", signala une analyste

Le directeur adjoint par intérim pris l'appel:

- " Emir Nazr, vous êtes prêt à passer aux aveux ? "
- " J'y ai fortement réfléchi ", avec son accent arabe " Empêcher l'action d'Idéon nous rendrait notre liberté, et les autres producteurs de pétroles arabes pourraient nous en remercier... "
- " Mais... "
- " Cela soulève un problème crucial...Si je vous le dis, c'est bien parce que vous êtes les seuls à pouvoir régler ce conflit "
- " Je vous écoute... "
- " A cause des représailles que pouvait exercer le consortium de Peter Kingsley sur le Moyen-Orient, terrain dont il commençait la domination depuis 2002, plusieurs puissants émirats, dont moi avons décidé de
lui vendre directement une part des revenus pétroliers que nous réservions habituellement à l'Europe, dont la Biélorussie ou encore la France "
- " Chaque pays européen a constaté que les parts qu'elles devaient recevoir de vous diminuaient, puisqu'elles appartenaient désormais à Kingsley ", conclut Caïn, qui restait bloqué aux embouteillages
- " D'où l'explosion de ce cargo pétrolier en France pas vrai ? ", songea Brainer
- " Oui. Le ministre français avait compris ce qui se tramait. Pour lui ce n'était pas un problème, il n'y avait aucune différence dans les chiffres. Son marché était de nous faire construire des centrales de déssalement d'eau en échange d'étouffer l'affaire. Nous avons donc exigé qu'il exporte un peu de pétrole afin de financer ces centrales, mais ce qu'il ne savait pas, c'est que tout revenait encore à Kingsley ", expliqua Nazr
- " La force militaire d'Idéon devrait être phénoménal pour vous mettre autant sous pression... ", nota Caïn
- " Vous n'imaginez pas...avec tout le pétrole, ils ont largement les moyens de se faire une bonne armée "
- " Mais au compte de qui ? ... "
- " Ce n'est pas à moi qu'il faut poser ces questions...ce serait presque utopique de démanteler ce consortium "
- " Avec vos aveux, nous pouvons le faire, et comme je vous l'ai dis, ça restera confidentiel "
- " Quoiqu'il en soit, la Biélorussie vit tout ça sous un autre oeil. Ils ont arrêtés de nous vendre une grosse partie des armes qui provenaient de Russie. J'ai donc contacté le Kremlin, et ça semblait tomber au bon moment... ", raconta l'émir
- " La Russie a alors coupée les robinets en Biélorussie pour les forcer à vous vendre leur matériel militaire, et stopper le profit de la Biélorussie, puisque l'argent revenait alors aux russes... "
- " Les russes voulaient relancer le marché avec vous, sans que les américains ne l'apprennent... ", poursuivit Brainer
- " Si vous voulez mon avis, les russes ont du prévenir les américains que j'ai traité avec eux. Et s'ils l'ont fait, c'est l'arrêt de mort pour les pays arabes, Idéon sera impitoyable. C'est pour ça que j'accepte de témoigner, c'est notre unique alternative ! Nous y avons trop perdu, nous étouffons... "
- " Couvrez vos arrières, et dites immédiatement tout ce que vous savez sur une bande vidéo, que vous placerez dans un coffre dont vous nous direz le code. Mais pas au téléphone, c'est trop risqué... "


Dans le conduit de ventilation, Jack avait trouvé une grille qui offrait un visuel sur l'ensemble du décor où se trouvaient les captifs.

- " Yechevko est bien là... "

Soudainement, en continuant de compter le nombre otages, il tomba sur ces deux visages qui lui était familiers: Matters et Morrow, sur les genoux, entre deux civils.

- " Bon sang, Drakov les a eu ! "
- " Il faudrait les prévenir que nous sommes là. Je suis sûr qu'ils attendent le bon moment pour agir ", ajouta Cassandra
- " Tu as toujours ta visée laser ? "
- " Tiens ", en lui donnant " Tu veux le cibler sur leurs yeux ? "
- " Ouais, en langage codé. Le bandeau devrait empêcher de les aveugler "
- " Il faut attendre que le soldat et le caméraman se tournent...tiens voila notre homme ! ", en repérant Vargas, de dos " Tourne-toi, allez... "

Lorsque le biélorusse bougea la tête, Cassandra en profita pour prendre un cliché, pour l'envoyer ensuite aux bureaux.
Au même moment, Jack orienta le laser sur les yeux bandés de Matters et réalisa du morse lumineux. Par un toussotement, Matters réussit à répondre par quatre cadences qui signifiaient "tout compris".


[00:46:51]


Caïn traversa le grand hall de l'aéroport de LAX.
Cassandra conversait avec les bureaux Deltas depuis la grille du conduit de ventilation.
Tony s'était levé de son bureau et s'apprêtait à sortir du bâtiment.
Matters tentait de compter le nombre otages
Vargas jetait un coup d'oeil sur les deltas.
Davies était poussé hors de la voiture, à l'arrêt, par les hommes de Drakov, avant de l'assommer sauvagement.



[00:50:16]


Au bout de patience, Tony traversa les bureaux grisés de l'organisation secrète de Bergman. Il se dirigea jusqu'à l'ascenseur, dont il activa le bouton, et fut soudain confronté à l'homme omniscient. Bergman se tenait droit devant lui, dans la cage d'ascenseur, toujours là pour maîtriser ses moindres faits et gestes:

- " Vous comptiez vous échapper ? "
- " Mais comment vous faites ?? "
- " La partie n'est pas terminée M. Almeida "
- " Vous m'aviez promis que ce sera bientôt fini ! ", s'énerva Tony
- " Je sais, mais nous avons eu un contretemps avec Caïn. Nous avons encore besoin de vos compétences d'informateur... "
- " C'est absurde, vous me faites perdre mon temps ! "

L'ancien marine pénétra de force dans la cage et poussa Bergman, malgré sa grande carrure.

- " Vous ne pouvez aller nulle part. Votre dossier a été entièrement effacé "
- " Quoi ? "
- " Vous n'existez plus, et je suis le seul qui peut corriger cela "
- " Enfoiré, vous avez intérêt à... ", en le prenant par le col
- " Du calme ", replaçant sa cravate " Je ne peux pas vous garder éternellement. Le gouvernement pourrait vous rechercher. Si vous suivez à la lettre mes consignes, je vous rendrais votre liberté "
- " Et combien de temps ça va encore me prendre ? "
- " Le temps de livrer assez d'informations qui pourraient intéresser Caïn afin de le détourner de ses vrais objectifs "


Grâce à l'oreillette reliée à sa radio, Cassandra restait en contact avec le gouvernement.

- " Toujours pas d'unité de soutien ", précisa t-elle à Jack
- " Je m'en doutais, les soldats surveillent toutes les zones d'atterrissage... "
- " Vous me recevez toujours McGrady ? "
- " Affirmatif ", répondit l'agent de liaison
- " On va devoir intervenir avant qu'il n'y ait des morts... "
- " C'est beaucoup trop risqué, ils sont plus d'une trentaine à couvrir la zone, plus la vingtaine otages ", ordonna t-il
- " Pourquoi on éliminerait pas leur leader par action directe ? Je crois qu'il se nomme Vargas... "
- " Nous ne sommes pas encore sûr de son identité, mais il pourrait en fait s'agir Aliaksendr Romanenko, ancien partisan de Nikita Khrouchtchev. Notre gouvernement le recherche activement depuis plus de 20 ans "
- " L'action directe n'est pas envisageable ", ajouta Jack " Pas pendant l'intervention télévisée en tout cas. Ca pourrait relancer la crise diplomatique "
- " La violation territoriale ? ", demanda t-elle
- " C'est exact ", confirma McGrady
- " Mais nous sommes presque en situation de guerre ! Et nous pouvons dire que c'est l'armée biélorusse ! "

Brusquement, un éclat de tonnerre vibra dans tout le studio. Une personne s'écroula aussitôt, un père de famille.

- " Que ce soit clair: si quelqu'un tente une action désespérée, je lui réserve le même sort ! A partir de maintenant, je veux le calme le plus complet, j'espère être clair ! ", hurla Romanenko

Il s'approcha ensuite d'un de ses bras droits, et lui glissa quelques mots:

- " Maintenant qu'on s'est occupé du juge, Vietchourka pourra diriger la Cour Suprême et confirmer notre prise de pouvoir... "


- " Agent Evans, qu'est-ce qu'il se passe ? ", paniqua McGrady
- " Un...un homme vient d'être abattu. Romanenko va commencer son discours...il se place devant la caméra "

- " Tout est prêt ? ", demanda t-il au caméraman
- " Ca tourne. Tout est retransmis simultanément sur le plus grand réseau d'Europe de l'est et d'Eurasie "

Alertée par la CIA, la CAT de Los Angeles et celle de Washington diffusaient l'annonce que préparait Vargas, alias Romanenko. David Palmer, dans sa voiture pour rejoindre l'ambassadeur coréen avait également une télévision qui l'informait de la situation, alors qu'il était également en contact avec Novick, qui regardait tout depuis les bureaux démocrates.

- " Qu'est-ce qu'il se passe ? ", s'inquiéta Michelle, discutant avec Chase
- " Probablement l'homme qui a organisé le coup d'Etat en Biélorussie ", répondit l'agent Barney

Vargas se mit face à la caméra, filmé en plan rapproché poitrine. Le second plan laissait apparaître les otages, bâillonnés aux mains, à sa droite à et sa gauche. Matters était effacé, mais on pouvait légèrement apercevoir Morrow sur le côté.


Morceau 2: All That Remains (à écouter 2-3 fois en boucle)


- " Citoyens, je m'adresse à vous en ce jour mémorable et décisif puisqu'il est le signe de la nouvelle reconversion de notre pays, la Biélorussie, qui doit enfin émerger des tréfonds, qui doit enfin éclore, et qui semble arrivé à maturité, par sa toute nouvelle politique impériale au sein de nos confrères russes. Pour tout dire, je parle sous l'idéal d'un Etat fédéral autonome, mais basé sur notre alliance avec la Russie. Notre pays se verra en effet divisé en deux Etats distincts, dont l'un, qui concerne toute la partie Est, après Minsk, leur sera en partie alloué. Pourtant, je vous rassure, le temps du communisme est bien loin. Par les nouveaux pouvoirs qui me sont conférés après la démission de l'ancien président Anatoli Yechevko, je compte bien mener une politique moderne, car cette division est le signe d'un pouvoir décentralisé et non dirigiste, le signe de la victoire du pouvoir libéral, et de l'indépendance que nous méritons tous. Avec cette alliance, nous pourrons gérer à bien nos ressources financières et énergétiques. C'est le temps de redresser ce pays, de l'élever à hauteur des autres puissances européennes. Venons-en aux faits. Notre ambition est bien de freiner les dictatures "aimants", en proposant une nouvelle forme de coopérative à travers des partenariats tout autour du monde. Pour cela, et c'est bien notre seule opportunité d'échapper à l'emprise de la dictature maîtresse, j'ai le devoir moral de vous annoncer une terrible découverte. Il y a quelques mois, après des recherches sur Anatoli Yechevko, nous avons découvert qu'il avait de son propre chef décidé de faire construire des prisons clandestines de haute sécurité dans notre propre pays, où des centaines d'innocents étaient torturés à mort par et pour les américains, dans le cadre d'un vaste projet de prisons secrètes.

- " On a le couteau sous la gorge ", remarqua Cassandra " C'est vrai, l'intervention n'est pas envisageable "
- " Pas si on agis maintenant... ", supposa Jack
- " Quoi ? "

- " C'est aujourd'hui avec l'aide de nos camarades que je lance l'initiative de répondre à cette attaque outrageante. Car croyez-moi, ce n'est pas par plaisir que j'ai mené ce coup d'Etat, mais il s'agissait de notre dernier espoir pour sortir des griffes dictatoriales américaines. C'est pourquoi, moi, Emil Vargas, je vous fais la promesse solennelle de mettre un terme à cette situation étouffante où nous sommes perpétuellement dans le manque, afin d'organiser notre ascension vers des jours meilleurs. Oui, je peux aujourd'hui affirmer que le bonheur est bien un idéal de raison. Bien entendu, je ne suis pas niais. Les Etas-Unis prévoient probablement de mener une attaque pour renverser notre politique comme ils l'ont fait avec tous ces pays après la guerre, mais comme vous pouvez le constater, je n'hésiterais pas à sacrifier ces américains derrière moi s'il le faut. Je suis prêt à aller très loin pour sauver mon pays et honorer nos valeurs, et je ne ferais jamais marche arrière "

Vargas savait que les américains étaient dos au mur avec la révélation des prisons, et qu'en organisant une intervention, ils ne pourraient plus chercher un terrain d'entente pour éviter ce procès mondial. Car au fond, le nouveau leader politique se servait des prisons comme prétexte pour pouvoir rester au pouvoir, et n'avait aucunement l'intention de les dénoncer.

- " Jack, on fait quoi ??? "
- " J'en sais rien... "
- " Si on se fait repérer, ils vont exécuter des innocents ! "
- " On peut pas sortir d'ici sans se faire voir, la sécurité doit être renforcée... "
- " Agent Evans, vous me recevez ? "
- " Je vous reçois ", à McGrady
- " Je parle avec le Secrétaire d'Etat en ce moment. Il préconise une intervention de toute urgence "
- " Quoi ? Mais c'est du suicide ! ", réagit-elle, en l'annonçant à Jack
- " Le retournement de situation est compréhensible, le gouvernement panique à cause de ces prisons secrètes ! ", conclut le capitaine
- " Je sais que c'est une lourde responsabilité, je m'en excuse de devoir vous l'annoncer, mais vous êtes les seuls à bord, et la politique impérial de Vargas va mettre encore plus de poudre sur le feu... "
- " Mais vous avez entendu ce qu'il se passe, si on intervient, il y aura des morts ! "
- " Il y aura des morts de toute façon agent Evans ! "


Morceau 3: Battle In Chains


Au parti démocrate, Novick réglait quelques détails au téléphone pour que Scamps fasse sa déclaration publique:

- " Ce n'est pas la question ! Scamps exige la mort de Webb ! Si on ne le fait pas, il reviendra sur sa décision et on ne peut pas se le permettre ! "
- " Je suis bien d'accord M. Novick, mais si Palmer n'a pas donné confirmation... "
- " Masquez le meurtre en suicide. Il avait joué au même jeu avec Ferragamo et son soi-disant traumatisme à la tête... "
- " Je ne vous reconnais plus, vous risquez d'y perdre gros... "
- " Je n'ai justement plus rien à perdre, je quitte bientôt l'administration Palmer "
- " C'est aussi un suicide de votre part alors, un dernier coup de maître "
- " Je vous paierais comme il le faut ! Mais faites ça vite ! Quand Scamps aura parlé, Lane n'aura plus d'importance et les russes risquent de paniquer à leur tour, ce qui nous donnerait une opportunité pour s'occuper de ce Vargas ! "

Soudainement, une ombre mobile se dessinait derrière les stores du bureau. Novick les écarta pour apercevoir l'individu: il s'agissait de Gabriel Radford, qu'on avait escorté auprès de Lane pour le faire parler.


Comme lorsque Jack avait été capturé par Drakov quelques heures plus tôt, Davies était perdu par le flou, ne voyant que des apparences dans un décor chaotique et sombre. Ses pieds traînants sur le sol laissaient des traces sur la terre boueuse, alors que les hommes de Drakov le tiraient par les mains. Il semblait être emmené dans un énorme camp, mais il était encore trop affaibli pour en voir plus. Confronté à sa plus grande peur, Davies se dirigeait vers l'inconnu.


La limousine de Palmer se garait sur une zone restreinte de l'aéroport international de L.A., où Caïn l'attendait, aux côtés de l'ambassadeur coréen, qui semblait mécontent. L'avion du FBI où Lee devait être ramené venait juste d'atterrir. Un peu plus hâté que d'habitude, Palmer s'empressait de les rejoindre, livrant une poignée de main hésitante au coréen.

- " M. le ministre, je viens juste de voir votre délégué à l'ambassade ", annonça Palmer
- " Il m'a prévenu de la situation, et de votre entêtement à vouloir garder Kao-San Lee au pays jusqu'à ce que son dossier soit réglé "
- " C'est avec neutralité que je vous le propose, l'OTAN aurait eu la même idée... "
- " Vos règles ne sont pas les nôtres. Vous n'êtes qu'un peuple ethnocentriste. Aujourd'hui, nous avons perdu beaucoup par votre incompétence, et sachez que nous n'avons plus rien à perdre "
- " Je le conçois M. le ministre, c'est pourquoi je souhaite réellement trouver un terrain d'entente "
- " Quand j'aurais parlé à M. Lee... "

Renée Walker et Shane Summers, les deux fédéraux du FBI qui se chargeaient de l'escorte descendaient seuls de l'avion. Le regard du coréen s'assombrit subitement, alors qu'il fonçait vers les deux agents.

- " Où est Kao-San Lee ?? "
- " Kao-San Lee ? Il n'est jamais monté à bord de cette avion...", mentait Summers comme si c'était logique, alors que lui-même l'avait tué

Le visage de Palmer se décomposait à l'annonce de la nouvelle, Caïn savait pertinemment qu'il y avait quelque chose d'anormal.

- " Tout ceci n'est que le début M. le président ! Mon pays n'a pas dit son dernier mot ! ", fou de rage

Un orage éclata, la pluie avait recommencée, et elle ne semblait pas prête de s'arrêter. Les mots du ministre n'était pas vains, Caïn ne l'ignorait pas: ce n'était que le commencement d'une longue traque, dont on ne pouvait pas encore espérer en voir la fin. Le vent souffla si fort sur son visage qu'il était presque aveuglé par les gouttes de pluie qui s'écrasait dessus.


Davies était traîné à l'intérieur d'une enceinte entourée de fils barbelés.
Vargas poursuivait sa déclaration, sous le regard de Jack et Cassandra, impuissants.
Michelle et Chase à L.A., puis Brainer à Washington étaient concentrés sur l'annonce de Vargas.
Le ministre coréen discutait au téléphone dans sa voiture, lançant un regard méfiant à Palmer, encore dehors.
Bergman tenait une vision conférence avec Rosenberg.



[00:58:14]


L'air devenait difficile pour Lyle Davies, irrespirable.
Dans une détermination instinctive, il releva les paupières et chercha à comprendre où il se trouvait. Il remarqua d'abord la pluie diluvienne, fortement éclairée par la lumière d'un projecteur situé sur un mirador, qui s'imposait sur une immense cour s'apparentant fortement à celle d'une prison insalubre et négligée.

Au fur et à mesure qu'on lui faisait traverser l'étroit chemin, entouré par des grillages cisaillants, l'incompréhension et l'inquiétude le gagnait: des dizaines de corps était entassés tout autour de lui, dont quelques hommes qui luttaient pour survivre, maigres, inertes, le visage sale.
L'air impur de toutes ces souffrances, qu'on pouvait ressentir en regardant tous ces hommes dans les yeux.

- " On est bientôt arrivés au bout ", glissa Mikhael Drakov
- " Où...où... "
- " Ne te force pas. Respire profondément, lentement. Tu sens cette odeur de chair ? Je l'ai respiré pendant des années, c'est celle qui nous rend vraiment vivant n'est-ce pas ? "

Ses poumons et sa vue s'obstruaient à nouveau, comme le signe d'une soudaine condamnation. Mais de quoi ? D'avoir servi les intérêts de son pays sans poser de question ? D'être effrayé par l'idée d'engagement ?
De ne pas avoir la force de survivre ?

Une lourde porte métallique se dressait devant eux, ouverte par Drakov, qui lança quelques mots au delta:

- " Tu sais, avec une bonne raison, je pense qu'on peut effectuer un acte ignoble. Nous avons parfois raison de répandre le sang, il le faut, pour l'Histoire.
- " Que...que me rapprochez...vous ? "
- " De ne pas être un Surhomme, ne pas avoir lutté contre la douleur, et de te laisser subir la crainte "


Morceau 4: Mozart - Introitus


Il poussa alors Davies dans une cellule grise d'une dizaine de m², sans la moindre humanité en lui, le coeur déchiré par des questions que personne ici ne pouvait comprendre.

- " Voila où fuir t'a mené "
- " Vous...me reprochez..."
- " Je te reproche de ne pas avoir su défier la moralité. Tu es une âme passive, tu ne mérites pas la vie "
- " Q...quoi ? "

Drakov claqua froidement la porte, enfermant le delta entre ces quatre murs, aux prises avec sa conscience.
Le regret s'emparait de lui, ou plutôt le remord, il ne savait plus. Ce qu'il savait, c'est que ce n'était plus de la paranoïa, il semblait avoir atteint le bout, mais pas le but.

Dans la salle d'à côté, le biélorusse observait la situation depuis l'écran qui filmait grâce à la caméra située à un coin en hauteur.

- " Radford sera content de voir que j'ai réalisé son plan... "
- " Monsieur, je peux lancer le gaz ? ", à Drakov
- " Oui. Allez-y ", neutre et sordide

La fumée blanche pénétrait depuis le conduit que Davies venait de remarquer au dessus de sa tête. Son coeur battait de plus en plus vite, la fin était proche et il se disait qu'il ne la méritait pas. Mais qui la méritait ?
Il chercha à prendre sa respiration, mais la tentative fut inutile, le gaz commençait à lui être fatal.
Le tragique se confortait, elle était la seule issue pour lui, et il commençait à s'admettre qu'elle était au fond la seule issue pour tous.

Malgré les secondes qui défilaient, à la fois lentement, et d'une rapidité déconcertante, il réfléchissait jusqu'à suffoquer, et ne voir que cette terrifiante fumée qui sonnait le glas.
Etalé à terre, la main saisissait son cou, les yeux virant au blanc, Davies ne faisait pas l'expérience de l'humanité, il n'était qu'une de ses victimes.

La fin du compte à rebours arrivait à son terme, ou peut-être n'était-ce que le début.

Le temps semblait se ralentir, puis le coeur de l'homme ne battait plus.

Au fond, la mort n'était pas une libération. Davies avait toujours confié sa liberté à son pays, et en retour, tout ce qu'il avait gagné, c'était la peur.
Si quelque chose changeait la perception du temps, c'était bien ça: la peur de l'incertain ou du pire.
Pourtant, Davies n'avait plus à s'en effrayer. Il avait fait son temps.




[00:59:57]
[00:59:58]
[00:59:59]
[01:00]

_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.


Dernière édition par Mr. Jack le Sam 18 Avr 2009 - 2:15; édité 1 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






 Message Posté le: Dim 18 Mai 2008 - 21:43    Sujet du message:
Répondre en citant

il déchire cet épisode...en le lisant j'ai oublié mon énervement mdr
enfin je te fais pas de com détaillé j'ai pas le temps la^^
 Revenir en haut »
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Mer 21 Mai 2008 - 0:25    Sujet du message:
Répondre en citant

Au sujet du dernier épisode, voila quelques détails sur ce qui vous attend:


Citation:
- Il y aura deux grandes scènes d'action
- La scène finale sera ouverte et très surprenante sur de nombreux points
- Le schéma de cet épisode ne sera pas "conventionel". Je n'en dis pas plus, mais attendez-vous à une fin plutôt tragique
- On va découvrir le lien entre Caïn et Jack
- Il pourrait s'agir du dernier épisode avec David Palmer...
- Les Deltas ont un rôle bien plus important qu'on pourrait le croire...et il s'agira même d'une des trames au coeur de la saison à venir



Je commence l'écriture des 3-4 premières scènes de l'épisode demain. Malgré le travail quotidien que je fais dessus, je ne veux pas trop me presser non plus, vu que je pense chaque jour à intégrer des élements importants que j'étais sur le point d'oublier Confused
Donc je vais écrire ça scène par scène, en consultant les épisodes précédents pour bien suivre la trame de l'épisode tout en fermant certaines intrigues et en les concluant...

Mais quoiqu'il en soit, beaucoup de rebondissements seront au rendez-vous donc il ne devrait pas y avoir de déçus Smile
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
:: 24-fr :: Forum 24 heures chrono Index du Forum » Fan-fictions 24-fr » Fan-fiction de Mr. Jack S3: Opération Eclipse
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 13, 14, 15  Suivante
Page 14 sur 15

 


- Ce site n'est en aucun cas un site officiel de la série "24" - "24" TM and © Fox and its related companies. All rights reserved - CNIL 1025857 -

Powered by phpBB © 2005 phpBB Group - Traduction par : phpBB-fr.com - Sonnerie 24 - BSG Encyclopédie - SeriesNews