24-FR Site des fans de la série 24 heures chrono Boutique 24!
Connexion S'enregistrer Rechercher Galerie Photos :: 24-fr :: Forum 24 heures chrono Index du Forum
Fan-fiction de Mr. Jack S3: Opération Eclipse
Aller à la page 1, 2, 3 ... 13, 14, 15  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
:: 24-fr :: Forum 24 heures chrono Index du Forum » Fan-fictions 24-fr » Fan-fiction de Mr. Jack S3: Opération Eclipse
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  

Seriez-vous interessé par le concept de mettre des images s'inspirant du réçit ( forêts, rues, champ de bataille... ) ?
Oui
63%
 63%  [ 54 ]
Non
14%
 14%  [ 12 ]
Peu importe
22%
 22%  [ 19 ]
Total des votes : 85

Auteur Message
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Lun 21 Aoû 2006 - 0:00    Sujet du message: Fan-fiction de Mr. Jack S3: Opération Eclipse
Répondre en citant

C'est une semaine avant la parution du premier épisode que j'ouvre donc ce topic consacré à la troisième saison de ma fan-fiction autour de 24h chrono et de Jack Bauer : " Opération Eclipse ".





Je garde encore ce projet secret quelques jours avant de vous offrir le début de ces aventures, qui seront dans le ton d'Opération Crépuscule, avec son lot de nouveautés bien entendu.

En effet, je suis actuellement en train de choisir le tracé, le chemin qui sera parcouru par Bauer et cie pendant cette saison ainsi que les décors, et une question me tracassait. C'est pourquoi j'ai décidé de faire un sondage afin d'avoir votre avis.

Etant fan de Tom Clancy, je veux mettre un point d'honneur à la description visuelle et à la précision et aux détails cette saison. C'est pourquoi je me suis extrêmement informé et renseigné afin que le lecteur puisse se plonger en plein coeur de l'histoire.

Pour rendre le récit plus croustillant et palpitant, je vous propose donc de mettre 3-4 images par épisodes montrant un lieu, un décor d'un moment donné dans l'histoire, pour que l'écrit collabore encore plus avec l'image.
C'est en fonction de ce sondage que j'élaborerais ou pas ce concept ( que je n'ai bien entendu pas inventé ).

Libre à vous de me donner votre avis, et je rappelle que c'est grace à vous que je peux progresser, donc n'hésitez pas à m'adresser toute critique négative ou positive, je me ferais un plaisir de les reçevoir.


Je vais mettre à jour tous les épisodes de la saison, sous format Word. Comme ca vous pourrez disposer plus facilement de tous les épisodes et ça sera certainement plus aréable à lire. En début de liste, le fichier rar où sont compris les 24 épisodes Wink


Opération Eclipse :



Les 24 épisodes

Episode 1
Episode 2
Episode 3
Episode 4
Episode 5
Episode 6
Episode 7
Episode 8
Episode 9
Episode 10
Episode 11
Episode 12
Episode 13
Episode 14
Episode 15
Episode 16
Episode 17
Episode 18
Episode 19
Episode 20
Episode 21
Episode 22
Episode 23
Episode 24

_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.


Dernière édition par Mr. Jack le Jeu 19 Juin 2008 - 23:42; édité 22 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Lun 28 Aoû 2006 - 14:40    Sujet du message:
Répondre en citant

La saison 3 peut désormais débuter.

Concernant les images de lieux, je débuterais ce concept dès l'épisode 2.

Je vous souhaite une agréable saison à tous en espérant que vous parviendrez à vous imaginer ces épisodes comme si vous étiez devant votre télé. Smile


OPERATION ECLIPSE


"Contre l'imprévisibilité, la chaotique incertitude de l'avenir, le remède se trouve dans la faculté de faire et de tenir des promesses.", Hanna Arendt, Condition de l'homme moderne


Précédemment dans la fan-fiction de Mr. Jack :


Nahon enclencha doucement la manivelle et poussa avec son pied le bas de la porte en fer. Ils avançaient progressivement, au gré de l'odeur qui se faisait de plus en plus forte, puis descendaient les escaliers qui les menèrent à la passerelle, où ils avaient une vue d'ensemble sur toute la salle.
A peine Nahon venait de tourner sa torche en direction du coeur de l'endroit, qu'il ne pu s'empêcher de jurer :

- " Bordel, qu'est-ce que c'est que ça ? "
- " Il n'y a jamais eu une goutte de pétrole ici, on s'est fait avoir. C'était pour pouvoir transporter tout ça à l'étranger ! "
- " C'est pas possible, je ne peux pas croire ce que je vois... "



Jack Bauer, qui s'apprêtait à repartir vers le sens du repos se retourna, déconcerté et ahuri par le missile qui fonçait sur le pétrolier.

- " Mon Dieu... "

Le missile atteignit sa trajectoire, provoquant un écran de fumée et un éclair rouge qui saturait la vue de chacun, et qui rendait le ciel à la fois si livide et puissant qu'il ne pouvait pas y avoir d'échappatoire ni de survivants à l'explosion.

La destruction dans son silence et dans son supplice le plus profond...



6 mois après l'attaque contre le cargo pétrolier :


Episode 1 : ( 2h00 - 3h00 )

Ces événements se déroulent le jour de l'opération Eclipse, entre 2h et 3h du matin, heure locale.

Ils sont rapportés en temps réel.




Empoignant sa valise comme un fléau insupportable et nécessaire, l'inconnu à l'imperméable noir traversait la sombre ruelle morbide et dépecée de toute personne, sous une nuit presque trop effrayante pour être vraie.
Les fines gouttes de pluie s'agitaient le long de son bras qui valsait, se balançant au gré de ses pas rapides.

Un regard en arrière, puis il pénétra dans une cavité épaisse au commencement d'une impasse. Le toit en arc le protégeait de la pluie, mais ne l'empêchait pas d'entendre la furie intense du ciel.
Il stoppa net au beau milieu de l'allée sordide, et se pinça la poche gauche sur sa veste, avant de s'écrouler subitement et inévitablement sur les dalles escarpées.

Les battements au coeur s'arrêtaient en même temps que la frénésie de la pluie cessant de se déchaîner.
Un homme à la chevelure noire, à peine en bataille et vêtu d'une veste où il était annotée " CAT " fit grincer ses chaussures en s'avançant vers le nouveau cadavre. Virilement, il décrocha le silencieux qu'il portait à la ceinture et le pointa verticalement contre le front du décédé en pressant deux fois sur la gâchette. Le cercle rouge au dessus de son nez n'avait rien changé à son cas, il était déjà mort depuis le moment où il était tombé.

Son imperméable fut retiré pour y découvrir son bras, afin d'y glisser une injection par intraveineuse d'une forte dose d'adrénaline, dont le mystérieux homme détenait la bouteille, qu'il rangeait à nouveau dans le blouson de la cellule anti-terroriste. La plaie ne se remarquait pas tellement elle était minuscule, et l'imperméable fut remis à sa place initiale.

Soudain, un passant un peu trop joufflu signala l'abus qui venait d'être commis :

- " Et vous ! "

L'homme à la veste CAT s'éloigna immédiatement du corps qu'il touchait, se tournant vers la caméra de la société portuaire non loin de là, avant de ressortir son arme et de tirer vers le témoin, qui recula contre les remparts à cause de l'impact sur son épaule et sur sa jambe. Le tireur ne prit pas le temps de l'achever et s'enfuit aussitôt, laissant l'homme et sa mallette à plat dans la ruelle, ainsi que le survivant qui tenait ses plaies pour stopper l'hémorragie.

A moitié affalé par terre, le visage grave et perdu, l'homme joufflu tenta de bouger en monopolisant ses forces, rampant jusqu'au corps inerte de l'homme à la valise, puis attrapa son téléphone en y glissant un message de secours avant de s'effondrer sur la mallette du mort.


[2:04:31]


Sous un vent fort naviguant dans la nuit étoilée et froide, un homme en parachute enclencha la poigné à sa droite accolée à son sac pour changer de trajectoire et ainsi atterrir entre les deux arbres que lui offrait le paysage enneigé et obscur, d'une longue forêt jusqu'à la rivière à sa gauche.

Après un pic de vitesse, il commença à ralentir et maintint ses pieds en avant pour maîtriser sa position, se courbant pour donner du poids au parachute vert qui le rendait pratiquement invisible à l'oeil nu, et finit par se poser sur la terre ferme en sautant sur une motte de neige épaisse. Accroupi au milieu du sentier, il décrocha la corde du parachute et le jeta dans le bois en contrebas.

Un sigle triangulaire où il était inscrit Delta Force marquait l'appartenance de son équipement militaire standard bleu et noir, suffisamment lourd pour livrer une mission de 1 à 3 jours. L'agent des Special Forces avait décidé d'ôter ce casque alourdissant et éprouvant qu'il portait depuis son saut HALO : il décoiffa tout d'abord sa courte tignasse blonde et releva son visage qui prouvait que cet homme expérimenté et si talentueux dans son domaine, ne pouvait être que Jack Bauer, le fameux agent fédéral opérant régulièrement pour la cellule anti-terroriste de Los Angeles.

Dès cet instant, des pas bruissaient entre les fougères blanches de la forêt, se rapprochant du Delta : un second militaire revint des buissons ardents, portant lui aussi le même équipement. A couvert, une fois sur que personne ne les observaient, il fit un signe à Jack, et détacha à son tour le casque vert foncé, révélant un nouvel tête chez les Delta, fier de leur nouvelle recrue : James Matters, auparavant agent à la cellule de Washington, et récent ami de Jack Bauer.

- " J'ai vu McBride descendre la clairière à 600 mètres, il sera là d'un instant à l'autre ", précisa ce dernier à son nouveau supérieur
- " Parfait, une fois qu'il sera là il faudra vérifier les armes et revoir notre parcours. Quand les autres arriveront, je commencerais le briefing "
- " Je préviens Radford que nous sommes arrivés sur la terre ferme de Biélorussie "

Apparemment, Matters avait l'air de s'être bien intégré chez les Deltas, son ambition qu'il portait il y a 6 mois avait été un succès et il s'apprêtait aujourd'hui à effectuer sa première mission sur le terrain.

- " QG vous nous recevez ? Ici James Matters "
- " Ici QG on vous reçois. Je passe en connexion sécurisée "
- " Passez-moi le Directeur des Opérations Etrangères, Gabriel Radford "
- " Un instant... "
- " Radford à l'appareil "
- " C'est James Matters. Nous sommes arrivés dans la forêt de Pevoskiya, près de Minsk "
- " Le saut s'est bien déroulé ? "
- " Aucun problème, votre escadron Delta est bien entraîné "
- " Il vous faudra désormais prendre un nom de code pour chacun au cas où l'ennemi vous attrape. Dis à ton capitaine de le faire une fois qu'il aura terminé son briefing ", exigea le directeur des Delta Force
- " Jack, tu as entendu ? "
- " Oui James, je vous donnerais un nom de code une fois que le reste de l'équipe sera là "
- " Vous aurez désormais votre propre agent de communication, Linda. Elle sera à votre écoute 24/24. Si tu n'as aucune question, je pense que c'est bon, la mission peut débuter. N'oublie pas que la mission est créditée par l'OTAN, et que notre seul barrage, ce sont les forces armées du pays. Il ne faut pas perdre de temps, d'après nos estimations sur les raids biélorusse, nous n'avons pas plus de 3h "
- " Bien Monsieur. Nous vous rappellerons quand nous serons arrivés à la base "

Matters tourna lentement le bouton sur le moniteur radio et déclencha l'émetteur à l'oreille en même temps que Jack, qui inspectait les alentours, afin de pouvoir communiquer avec Linda. Bauer paraissait relativement nostalgique de retourner sur le terrain à l'étranger :

- " Ca va Jack ? "
- " Ouais...c'est juste que, ça fait un peu bizarre de retravailler pour les Deltas "
- " Tu regrettes de t'être engagé ? "
- " Non c'est pas ça. Quand j'étais au tribunal fédéral après l'opération Crépuscule et qu'on m'a demandé ma version des faits, Radford était là pour me soutenir, et sans lui, j'aurais été bon pour la prison à perpétuité pour avoir désobéis à la cour martiale pendant la mission. Je lui dois la vie, c'est un ami de longue date et il s'est beaucoup battu pour moi "
- " Alors où est le problème ? "
- " Ca n'a pas été simple d'accepter. J'avais définitivement raccroché des Delta Force, mais comme tu sais, trois mois après l'explosion du cargo à Monaco, il m'a recontacté. En temps normal, je n'aurais jamais été d'accord de revenir, mais je l'ai fais pour deux raisons : la première, parce que je devais payer ma dette à Radford, et la seconde, parce que nous sommes là pour comprendre pourquoi ce faux cargo pétrolier a explosé et qu'est-ce qu'il y avait à l'intérieur "
- " Nous sommes donc là pour les mêmes raisons, sauf que moi si je suis là, ainsi que les quatre autres Deltas qui sont avec nous, c'est grâce à toi, c'est toi et Radford qui nous avez sélectionnés pour nos diverses compétences, et si je ne t'avais pas rencontré il y a 6 mois, je ne serais pas là "
- " Tu m'as sauvé la vie, c'est la moindre des choses. Et tu voulais autant que moi découvrir pour quelles raisons Ellen et tous les autres ont été tués sur ce bateau "
- " Ellen est la femme qui m'a permis d'être un homme bon, et c'est pour elle que je fais tout ça "
- " Quand on a pas d'expérience sur le terrain, une seule chose compte : c'est d'avoir la foi et d'avoir un idéal qui te donne la force de te battre. Si chacun de nous l'a, nous réussirons ", enseigna Jack d'un ton professionnelle et pédagogue


[2:08:17]


Gabriel Radford n'était pas un homme à cheval sur le règlement, il défendait les causes qu'il pensait juste. Et si il avait impliqué les Deltas dans une telle mission, c'est que le Pentagone avait décidé de s'investir dans l'affaire du pétrolier de Monaco.
Ses sourcils toujours enfoncés et ses bras en losange lui donnaient un air plus sérieux et acharné dans son travail. Il dirigeait le bureau des Deltas dans la branche des Opérations Etrangères, il voulait le faire sentir.

- " Monsieur Radford, le président a demandé que vous le rappelez le plus vite possible "
- " Bien, je vais prendre l'appel dans un instant ", marchant vers le bureau des officiers de communications

Ces bureaux qu'il voyait chaque jour de sa vie, d'un blanc éclatant, rangés aussi parfaitement qu'un puzzle assemblé. Il releva la planche de sécurité, rehaussa sa cravate puis pénétra dans les services d'une jolie jeune femme à la coiffure plutôt stricte mais élégante :

- " La communication est établie ? "
- " Oui "
- " Oui Monsieur on dit ! ", sévèrement
- " C'est bon papa, je n'ai pas besoin de t'appeler Monsieur à chaque fois que je te vois "
- " Tu feras comme je te le dirais. Tu as la position des Deltas en Biélorussie ? "
- " Oui, l'agent Kevin McBride se rapproche de Jack Bauer et de James Matters. L'équipe 2 est déjà réunie "
- " Dis moi de qui est composé l'équipe 2 "
- " Ca va, je connais mon sujet... "
- " Linda... "
- " Lyle Davies, capitaine adjoint, Kao-San Lee, et Jason Morrow "
- " Explique-moi chacune de leur particularité "
- " Bon...Davies maîtrise parfaitement le combat direct, moins l'infiltration. Il a des capacités en télécommunications, parachutage, placage d’explosifs, et à la négociation.
Jason Morrow et expert en géopolitique, en infiltration et en progression stratégique, et est diplômé en training course et entraînement au tir. Pour Kao-San Lee, outre ses compétences linguistiques, il pratique couramment six arts martiaux dont le kung-fu, le judo, et le ju-jitsu, mais aussi l'informatique. ¨Pour J... "
- " Ca suffit, tu as bien révisé tes cours. Maintenant tu restes assise ici, et tu ne fais rien d'autre que faire les rapports de mission en temps réel et leur apporter un soutien audio. N'oublie pas que nous avons plusieurs unités de l'OTAN déployés et qu'il leur faudra parfois voyager en hélicoptère "
- " C'est compris papa "
- " Ne te moques pas de moi Linda, si tu es là, c'est grâce à ma volonté "
- " Tu as dis la même chose quand j'étais chez les AVP Force "
- " Obéis et tu pourras espérer une promotion un jour "



Dans son beau costume bleu sortant du pressing, un homme jetait un coup d'oeil dans le nouveau microscope flamboyant neuf que le Congrès venait d'offrir au laboratoire.

- " C'est du bon boulot ", se confiant au chercheur, en se retournant

C'était Anthony Lane, président du Congrès, qui avait enfin réussi à mettre en pratique son programme autour du clonage humain, et qui inaugurait aujourd'hui son tout nouveau laboratoire de recherche.

- " Ces microscopes sont les plus performants au monde, ils sont employés pour de multiples procédés et avec ça, le progrès autour du clonage sera fulgurant ! "
- " Vous savez Docteur, je ne veux pas que des résultats. Je veux aussi de la précision et de l'exactitude. Vous m'avez dit que dès que ce matériel sera à vous, vous aurez du nouveau à ce sujet. Maintenant, vous l'avez. A vous de montrez ce dont vous êtes capable ", l'encouragea Lane
- " Concrètement, les premiers résultats sont déjà scellés. Mais il était indispensable pour moi d'avoir ces microscopes pour confirmer et rejeter les bonnes et mauvaises hypothèse "
- " J'attends votre rapport ! ", entraînant sa conseillère Eve Thompson, à l'écart
- " Est-ce qu'il y a du nouveau à propos de Palmer ? "
- " Non, comme prévu il se rendra à la conférence sur le clonage "
- " Il maintient donc sa position ? "
- " Oui totalement "
- " C'est le jour J aujourd'hui, il faut faire vite. J'attends beaucoup de ces analyses "
- " Moi aussi... ", dit-elle avec entrain


[2:12:06]


Accompagné par une escorte de garde du corps, le président David Palmer était de retour dans les logements de la Maison Blanche. Il semblait bien mieux rétabli et avait retrouvé sa stature imposante. Une femme se débarrassa de son long manteau noir en l'accrochant sur le pied en métal.

- " Quel froid de canard dehors... ", dit-il

Sa blessure à la main était nettement présente, mais elle avait bien cicatrisée, et le président tentait de ne pas regagner son air solennel qu'il portait quand il pensait à l'attentat qu'il avait subi il y a 7 mois.

- " Ah David, tu es rentré ! "

Wayne Palmer était aussi présent à Washington, débarrassé des barreaux de la prison à cause de son histoire de drogue.

- " Je voulais te dire que le juge de la cour vient d'appeler. Etant donné qu'ils n'ont aucune preuve qu'Anthony Lane était coupable d'avoir mis la drogue chez moi, ils ont décidé de ne pas porter une sanction à mon encontre, et comme d'après les analyses, ils ont vérifiés que je n'avais pas touché à certaines substances, ils ont relâchés la plainte du parti républicain "
- " C'est une bonne nouvelle ", touchant son frère à l'épaule
- " Nous sommes en train de rebâtir notre réputation David ! ", le sourire jusqu'aux oreilles
- " J'en suis certain, mais Anthony Lane est toujours là "
- " Nous n'allons pas remettre ça sur le tapis...David, je t'ai dis mille fois de le renvoyer et de lui faire perdre tout son pouvoir "
- " Je ne veux pas prendre une décision aussi lâche. Je ne dois pas m'en prendre à lui mais prouver ma force, et ma seule façon de montrer au peuple que je suis encore le président, c'est de faire face à sa campagne pour le clonage "
- " Je sais qu'au fond de toi, tu penses que cette idée n'est pas si mauvaise "
- " C'est là que tu te trompes "
- " Qu'est-ce que ta va faire alors ? Lui voler ses analyses et dire qu'ils n'ont rien trouvés ? "
- " Non, jamais je ne ferais une telle chose. Le problème reste que les citoyens adhèrent à ses idées "
- " Les avis sont partagés, 50% sont de ton côté et 50 du sien ", admit Wayne
- " Ce qu'il faut, ce n'est pas rejeté la réalité, mais la placer sous un angle différent "
- " A quoi tu penses ? "
- " A faire peur au peuple et à leur montrer les véritables dangers du clonage "

L'heure était venu pour Palmer d'affirmer à nouveau son autorité et de montrer qui était le président, ou au cas contraire, Lane finira par convaincre les USA de l'impuissance du président qu'ils ont voté.


[2:15:23]


Trois Deltas marchaient dans la forêt pour rejoindre la première équipe, dirigé par Jack.
Matters rechargeait les batteries de la radio avant de débuter la mission.
La police de Los Angeles était réunie autour du corps de l'homme à la mallette.
Michelle Dessler avait une discussion engagée avec le directeur adjoint de la cellule.



[2:19:58]


Tailleur très serré et talons aiguilles, Michelle avait radicalement changée de style depuis ces derniers mois, et après l'opération Aurore Boréale, les choses avait un peu évolués ici. Désormais, la Cellule anti-terroriste se retrouvait avec trois agents en charges devant pallier l'absence de Jack Bauer, et leur collaboration n'était pas toujours simple.

- " Je vais vous dire ce que vous n'appréciez pas Michelle, c'est qu'ici, vous êtes toujours la n°3 alors que vous visez le sommet "
- " Vous jouez la franchise ? ", en s'approchant du directeur adjoint, qui n'était autre que Sullivan Mack, de la Division" Je connais vos ambitions plus que vous ne le croyez : votre seul moyen pour vous de montrer que vous êtes encore là est de prendre le contrôle des opérations de terrains alors que vous n'avez aucune expérience dessus "
- " De quoi parlez-vous Michelle ? ", charmeur même pendant un affront
- " Dès que Jack sera de retour, je demanderais à la Division de créer un poste de Directeur des Opérations de terrains, d'un niveau égale à celui de Tony, et il sera dirigé par Jack "
- " Je n'ai jamais compris ce qui ne vous plaisais pas chez moi ... "

Sous ses airs ambitieux et froids, l'analyste de la cellule baissa le regard en direction du rez-de-chaussée où travaillaient activement les nouveaux et anciens informaticiens de l'agence. C'est au même moment que Tony s'incrusta dans la foule, après un long périple dehors à en voir la pluie sur sa veste CAT, épaulé par le brillant agent de terrain directement venu de Washington il y a 4 mois, Chase Edmunds. Ce dernier ne marquait pas une aisance très certaine vis à vis des relations avec les autres employés, mais il était déterminé dans son travail, et pour le moment, un ordre était un ordre et il se contentait de bien obéir.

- " Tony ! ", dit-elle, se précipitant vers lui
- " Ah, Michelle ", en attendant un moment d'intimité
- " Je peux savoir d'où vous venez ? "
- " On a interrogé Brian Krauss, on revient juste de chez lui "

Chase assistait à la conversation sans rien dire, il n'osait pas vraiment s'immiscer dans une querelle de haut gradés.

- " Et qu'est-ce qu'il vous a dit ? "
- " Rien de particulier, on est même pas sûr qu'il soit suspect "
- " C'est vrai que j'ai bien du mal à comprendre ce qu'il vient faire dans l'histoire... ", reprochant à Tony de ne pas atteindre les bonnes personnes
- " Comment ça ? Attends, c'est quoi cette histoire Michelle ? "
- " Tu connais Lias Myian ? "
- " Oui, c'est un grand militant pour le clonage, il est originaire de Lituanie si je me souviens bien "
- " C'est exact. Quand Anthony Lane a fait signer le pacte avec les pays de l'Europe de l'Est pour la collaboration sur le clonage, Lias Myian était un des principal activiste du réseau, il s'est beaucoup battu depuis la signature du pacte, il y a 4 mois "
- " S'est beaucoup battu ? "
- " Il est mort il y a une quinzaine de minute dans une petite impasse près du port "
- " Quel est la cause du déces ? "
- " Tir à bout portant, deux balles logées quasiment au même endroit "
- " Myian et le tueur devait donc se connaitre, ils avaient sûrement rendez-vous ", suggéra Tony
- " Ce qui est étonnant c'est qu'il avait une mallette avec lui, mais que le tueur ne l'a pas dérobée. L'équipe scientifique est sur place, on va avoir des résultats dans l'heure "
- " Tu veux qu'on entame un nouveau protocole à ce sujet ? ", proposa le directeur de la cellule, sous le regard indiscret de Sullivan Mack
- " Nous sommes en fin de journée, il est 18h20 ici. Mais à vrai dire, je suppose que Palmer va finir par nous appeler pour nous demander une investigation "
- " C'est certain, Anthony Lane nous tourne le dos et nous sommes une arme efficace pour Palmer...alors je lance le protocole. De toute manière ces temps-çi sont plutôt calmes", en retournant au travail
- " Tony... "
- " Oui ? "
- " Tu ne me caches rien ? "
- " Non, que voudrait-tu que je te cache ? "
- " R...rien, non, laisse tomber "

Chase profita de cet instant de silence et d'égarement pour demander une petite requête à sa supérieure :

- " Michelle...j'aimerais vous parler. Puisque je suis un des seuls agents de terrain ici et que... "
- " Tu es même le seul Chase "
- " Je sais que parce que je suis nouveau, vous me testez, c'est sans doute pour ça que vous me donnez un emploi du temps très chargé, que j'accepte sans rien dire. Ce n'est pas un problème, en fait, je voulais juste savoir si, le temps que Jack soit en mission avec les Delta Force, je pouvais m'occuper des opérations de terrain "
- " Chase, je viens d'en parler avec Mack. On veut établir un nouveau système de direction dans la cellule, pour l'instant ça reste en suspens. Je sais que tu as déjà de l'expérience, et je ne condamne pas tes fautes à Washington, tu as bien fait de venir ici à Los Angeles mais... "
- " Tout ce que je vous demande, c'est d'être à la tête des opérations pour 2-3 jours "
- " Bon...j'accepte, mais toutes tes décisions passeront par moi et Tony "
- " Et Mack ? "
- " Laisse-le de côté "


[2:23:40]


Le long du sentier battu, flanqué des quelques minces traînées de neige, les Deltas se regroupèrent en attendant le briefing de leur capitaine, Jack Bauer, assisté de l'officier Lyle Davies, un homme expérimenté que Bauer connaissait depuis longue date.
Malgré le froid hivernal, ce dernier ainsi que l'agent Morrow, à la fois charmant et cynique, et l'agent Kao-San Lee, un coréen issu d'une famille de pêcheur, délaissait l'uniforme bleu des Deltas pour enfiler un équipement différent composé en grande partie d'un épais gilet anti-balles, afin de ne pas être confondu avec l'équipe de Bauer par les troupes ennemis.

Bauer dévala la pente peu raide à gauche du sentier afin de s'insérer plus profondément dans les bois, en s'apprêtant à commencer le briefing de mission pour mettre au clair les objectifs de l'opération Eclipse.

- " Maintenant que nous sommes réunis, je peux vous expliquer en quoi consiste votre venue ici. Pour la plupart, vous ne vous connaissez pas très bien, votre seul lien à cet instant, c'est moi et Gabriel Radford. On a décidé de vous recruter parce que vous êtes les meilleurs dans votre domaine et que je refusais de choisir seul mon équipe après...ce qui m'est arrivé au Kosovo. Ce que je vais faire n'est pas indispensable à la mission, mais l'expérience m'a appris que c'est censé vous mettre plus à l'aise dans vos rapports futurs : je vais commencer par l'agent Kevin McBride, derrière vous "

- " C'est moi le fameux McBride ouais "

C'était un homme mince, débutant la trentaine, les cheveux blonds et courts, et le renfoncement dans ses joues lui donnaient un air peu appréciable et vantard.

- " Je l'ai rencontré à l'école de guerre lorsque j'étais instructeur. Malgré son comportement souvent trop impulsif, j'en ai jugé qu'il était un élément intéressant et que sa motivation pouvait nous être très utile. Tout à gauche, l'agent Jason Morrow. Il a côtoyé les plus grands orateurs en géopolitique et il a une très bonne expérience en stratégie militaire. Il a travaillé sur l'opération Serpent Ecorché et Lune Sombre qui ont été des francs succès pour les Deltas "
- " Je vais rougir ", plainsatin
- " A côté de lui, l'agent Kao-San Lee. Je n'ai pas lu ton CV, mais Radford semble avoir une confiance aveugle en toi, ça me parait suffisant "
- " La confiance aveugle est synonyme de foi, et c'est notre meilleur atout sur le terrain ", expliqua Lee, philosophiquement
- " Lyle Davies, au milieu est le premier homme auquel j'ai pensé. Malgré l'opération Restore Hope qui a été un désastre, il a été promu capitaine et il va dirigé la seconde unité du squadron 2 auquel nous faisons parti, composé de Morrow et Lee "
- " La première unité sera composé de moi, l'agent Bauer et l'agent McBride. Je suis l'agent James Matters "
- " Bon maintenant que les présentations sont faites, on va parler de la mission. Pendant le vol, je vous ai parlé d'une mission il y a 6 mois qui s'est déroulée en France. Un terroriste du nom de Goran Jovanovic avait planifié de faire exploser un cargo pétrolier. Une fois sur le cargo, mes hommes se sont rendus compte qu'il n'y avait pas de pétrole. C'est là qu'un missile balistique de courte portée Pluton a entièrement détruit le bateau. Nous n'avons pas pu retrouver ceux qui ont fait ça, mais nous avons étudiés la piste du faux tanker: il se dirigeait en Biélorussie "
- " Comment avez-vous déterminé cela ? ", inspecta Morrow
- " Les reçus de la destination du cargo n'ont pas été modifiés : dès le départ, il était prévu qu'il aille en Biélorussie. Les hommes impliqués derrière le transit pensaient aussi qu'il s'agissait d'un cargo pétrolier "
- " Mais rien nous dit que c'est la bonne destination ? ", signala McBride
- " Si : la destruction du tanker n'a pas que servie à détruire les preuves dans le bateau. Elle a aussi servie à faire un "écran de fumée" pour laisser passer un second bateau quelques minutes auparavant. Et ce bateau se trouve actuellement ici, mais nous ne savons pas où encore "
- " Donc le tanker détruit servait à faire passer le matériel du second tanker jusqu'en Biélorussie ? "
- " C'est ce qu'on suppose James. Cela dit, notre objectif principal n'est pas de retrouver le tanker "
- " Qu'est-ce que c'est alors ? ", percuta à nouveau McBride
- " Nous devons retrouver des plans, d'une arme appelée Pluie Noire. Il y a quelques jours, la NSA a intercepté un message révélant l'existence de Pluie Noire "
- " Quel genre d'arme ? Nucléaire, chimique, bactériologique ? ", questionna Davies
- " Nous n'en avons aucune idée, le Pentagone compte sur nous pour éclaircir l'affaire. C'est pourquoi dans un premier temps, il nous faut retrouver le Dr. Dityr Avnar. Il a lui-même veillé à la conception de ces plans. C'est un homme que les USA cherchent depuis un bon moment, mais en raison des querelles de la guerre froide, nous n'avons pas osé mettre la main sur lui par peur de représailles des communistes. Maintenant, Avnar semble très détaché de ce mouvement, et la Biélorussie est un secteur totalement libre qui n'a plus aucune lien avec les communistes "
- " D'où l'appellation de Biélorussie, Russie Blanche ", ajouta Matters
- " Exactement. Le Dr. Avnar se trouve dans une base de recherche abandonnée, mais en réalité, ils font toujours des expériences là-bas. Des militaires gardent le secteur, mais nous avons un contact local, Roy Garber", en montrant sa photo " ... sur les lieux qui doit nous faciliter l'accès à la base. Notre plan est de récupérer Avnar et de savoir où sont précisément les plans. Nous savons qu'ils sont dans une base militaire mais l'endroit est vaste et pour nous infiltrer sans être repéré, il faudra suivre un parcours bien précis. Jusqu'à nouvel ordre de Radford, notre mission consiste uniquement à subtiliser les plans de Pluie Noire et de les ramener au pays "
- " Quel est cette arme ?, répéta McBride un peu agressivement
- " Je t'ai déjà dit que je ne savais pas ", termina Bauer
- " C'est faux, tu le sais forcément ! "
- " Si tu continue je te fais expulser de l'équipe ! ", menaça le capitaine du squadron 2, sous le regard inquiet et vigilant de Matters

L'insolent s'isola dans son coin, détestant les rappels à l'ordre, et les ordres tout court d'ailleurs. Il y avait des périodes comme ça où Kevin McBride avait du mal avec l'autorité, mais il restait un bon agent.

- " Je vais maintenant vous parler de note contact, Roy Garber, engagé par la NSA ", regardant Kao-San Lee, toujours fixe, qui pouvait passer des heures sans dire un mot
- " La NSA ? "
- " Ils collaborent activement avec les Deltas pour la mission en raison de leur système d'écoute. Mais ça n'importe pas. Nous devons rencontrer Garber à l'entrée de la base. Elle n'est pas beaucoup gardée à l'entrée et il n'y a pas de surveillance à ce point. Une fois que nous l'avons trouvé, ils nous expliquera le chemin à suivre à l'intérieur"
- " Si j'en suis le raisonnement, Garber est donc infiltré là bas et travaille à la base ? ", indiqua Davies avec brio
- " En effet, les biélorusses croient qu'il est de leur côté "
- " En s'infiltrant là bas, on risque d'être découvert. Si ils ont une seule photo de nous, ça peut entrainer un important conflit avec les USA "
- " Je sais Jason, c'est pourquoi je vais tous vous donner des noms de codes, et après, nous commencerons la route pour la base. Ceux qui ont survolés en parachute l'ouest du parallèle ont peut-être repérés la base de recherches, elles n'est pas très loin, nous y serons à la fin de l'heure "
- " J'ai bien étudié les plans ", poursuivit Morrow " Nous sommes au sud de Tcherven. Il faudra traverser le lit de la rive, qui débute 100m à notre gauche. Nous arriverons sur une colline à la sortie des bois. C'est tout en bas de cette colline que se trouve la base. On va donc prendre vers l'ouest, ce qui va nous rapprocher de Minsk "
- " Des questions ? Alors voila vos noms de codes... "


[2:28:14]


Lane n'avait jamais aimé la technologie ni le modernisme. Il s'adaptait simplement aux désirs du peuple pour ensuite mieux assouvir ses propres désirs. Mais là, il y avait une exception à la règle, et le grand centre de recherches sur le clonage qu'il venait de faire construire lui apportait une sourire gracieux et presque consternant. L'autre exception était le téléphone portable, sans doute un excellent moyen de communiquer à distance en toute discrétion, et la distance avec ses contacts se faisait de plus en plus fréquente depuis son pacte avec les pays de l'Europe de l'est :

- " Je comprends parfaitement M. Bivnymski, mais ne vous inquiétez pas, je mettrais un point d'honneur à découvrir qui est à l'origine du meurtre de Lias Myian "
- " Qui était-ce ? ", interrogea la conseillère une fois que Lane avait raccroché
- " Le délégué des affaires étrangères de Pologne. Eve, vous vous souvenez de Lias Myian ? Il a été tué il y a 30mn en pleine rue "
- " Je me demande bien qui aurait le courage de faire ça avec cette pluie battante... "
- " Quelqu'un qui s'en prend à ma campagne contre le clonage "
- " Pourtant 73% des votants ont approuvés le pacte que vous avez signé avec les 10 pays de l'Europe de l'est "
- " C'était certain. Les pays riches de l'Europe n'auraient jamais acceptés à un tel pacte, surtout avec nous. Alors que les pays pauvres de l'Europe cherchent encore à s'affirmer et je savais que pour eux, une telle offre était un présent qu'ils ne pouvaient refuser. Ils ont tout à y gagner, et moi aussi. Ils veillent à promouvoir le clonage dans ces pays et ils m'accordent des fonds dans la recherche du clonage ainsi que des chercheurs, alors que moi, je leur fournis une aide économique "
- " C'est un bon plan stratégique mais le meurtre de Lias Myian risque de changer les choses "
- " Oui c'est ce que je craignais. Les pays qui ont signés le pacte vont penser qu'on cherche à mettre un terme à l'accord et je ne veux pas d'un conflit avec eux. On doit trouver qui est l'assassin. Mais j'ai ma petite idée "
- " Qui ? "
- " Un démocrate, ou n'importe qui du camp de Palmer, qui a agit dans son dos. Palmer va tout faire pour me détruire indirectement maintenant, y compris à éliminer mes plans pour le clonage. Si je découvre que c'est lui, il sera hors course et sa politique étrangère sera désastreuse "
- " Je connais Palmer, il n'aura jamais fait ça "
- " Je sais, mais ça n'est pas quelqu'un de notre côté "
- " C'est peut-être simplement quelqu'un qui n'est pas avec nous, un militant contre le clonage. Rien ne nous dit qu'il est avec Palmer "
- " Si il est contre le clonage, il n'est forcément pas dans notre camp. A nous de prouver qu'il agit avec Palmer, et de créer des fausses pistes "

Le président du Congrès s'éloigna des oreilles indiscrètes pour veiller à mettre en place la conspiration. Sa conseillère semblait tout aussi ambitieuse que lui, bien qu'elle doutait un peu des preuves que Lane allait fournir au gouvernement.


[2:30:52]


Les Deltas avaient débuté le chemin en direction de la base.
Mack décrochait l'appel de la Division.
Linda Radford parlait avec Lyle Davies en lui indiquant le signal radio à enregistrer.
Le Pentagone restait en contact avec Gabriel Radford pour être au courant des événements de l'opération.



[2:35:29]


Sullivan Mack avait peut-être perdu de l'influence au cours de ces derniers mois, mais n'avait pas perdu de son charisme auprès de la foule. Les employées semblaient aussi enthousiastes que lui à travailler ici, à l'exception d'une analyste : Chloé O'Brian, toujours à faire la moue au moindre regard de l'agent de la Division.

- " C'est moi ou ce type est un vrai pervers ? ", confia t-elle à son collègue à plein temps, Adam Kauffman.

Cet analyste, qui s'était en personne occupé de tester Chloé à son arrivé à la cellule avait désormais pris la place de Marcus Cooper, qui fut blessé lors de l'intervention de la CIA il y a 6 mois. Il manquait quelque fois de pédagogie et sa sociabilité n'était pas excellente, mais il demeurait un excellent analyste qui était expert sur des points que Tony ne maîtrisait pas bien.

- " Tant qu'il ne me regarde pas comme ça, ça me va...", d'une voix grave
- " La Division l'a envoyée travailler ici et il passe sa journée à faire du charme "
- " Je pense qu'il est là pour surveiller Tony et Michelle, c'est tout "
- " Je peux pas le supporter, quand Marcus s'est fait tirer dessus c'est à peine s'il s'en préoccupait "
- " Au fait, à son sujet il va bien ? "
- " Il s'est rétabli oui. Apparemment il pense revenir à la cellule, mais sa décision n'est pas encore certaine. Tony l'a consulté l'autre fois et il reste disponible si on a besoin d'aide "
- " Ouais ben c'est pas en ce moment qu'on manque d'agents. Nos protocoles restent stables et le niveau de sécurité est on ne peut plus bas...Il y a juste cette nouvelle affaire avec Lias Myian. Je vais me chercher à manger, je suis de nuit aujourd'hui, puis je vois ça "

Adam se leva de son poste, profitant de la pose qu'il n'avait pas encore pris pour aller à la sandwicherie d'à côté histoire de ne pas avoir le ventre vide en service. Il croisa Tony sur sa route, qui semblait un peu perturbé :

- " Tony c'est toujours ok pour le protocole sur Myian ? "
- " Euh...oui, c'est bon, mais il y a du changement... "
- " Comment ça ? "

Voyant que Sullivan Mack se dirigeait vers eux, Tony lui demanda de patienter un moment.

- " Qu'est-ce qu'il y a Sullivan ? "
- " La Division vient de me contacter. Où étiez-vous en début d'heure ? "
- " Je l'ai déjà dit à Michelle, chez Brian Krauss pourquoi ? "
- " L'agent Edmunds est déjà en salle de briefing. J'ai besoin d'avoir tous les détails "
- " Mais pourquoi ça ? "
- " Vous êtes suspecté, enfin, oui c'est ça, vous êtes suspect dans le meurtre de Lias Myian "
- " Qu'est-ce que c'est que ces conneries ? "
- " On a vu un agent de la cellule sur les vidéosurveillances de la société portuaire. Il y avait un témoin pendant le crime. Il est blessé mais on a pu lui parler. La description qu'il a faite ressemble fortement à vous "
- " Je n'aime pas ces insinuations, je vous ai dis que j'étais chez Krauss, vous n'avez qu'à vérifier "
- " C'est ce qu'on fait, on a envoyé des équipes "
- " C'est un idée à vous Sullivan ? Vous cherchez à me virer de mon poste ? "
- " Rien à voir, c'est la Division. Plusieurs autres preuves indiquent que c'est vous Tony. Suivez-moi, je dois enregistrer vos propos "
- " Pas question que je vous suive ! "
- " Vous avez quelque chose à cacher ? ", malignement


[2:38:44]


Comme à toute heure aux Etas-Unis, les récentes informations étaient diffusés à la télé et entre deux discours, David Palmer ne manquait pas de se mettre au nouvelles du jour :

- " Wayne... Viens voir "
- " Qu'est-ce qu'il y a David ? ", entrant dans le salon
- " Lias Myian vient d'être tué "

Le jeune frère relâcha sur la table à côté du canapé l'article qu'il tenait dans ses mains, concentré sur les propos de la journaliste :

" D'après les caméras de la société ConaGen, le meurtrier sera habillé d'une veste où il est écrit CAT au dos. Malheureusement pour les enquêteurs, les vidéos n'ont pas le bon angle pour montrer de quelles manières s'est déroulé l'assassinat, et nous pouvons juste voir le suspect qui s'enfuit après avoir tiré sur un témoin... "

- " Cette histoire me fait peur ", soupira le président
- " Je crains que ça puisse remettre en cause ta coexistence avec Lane. Les médias vont vite chercher un bouc émissaire, et excuse-moi de dire ça, mais tu es le mieux placé pour s'en prendre à quelqu'un comme Myian "
- " Je sais, c'est pour ça qu'il faut agir avec prudence et ne pas répondre aux allégations des républicains et de Lane. En toute logique, il est tout autant probable qu'un membre de son staff soit le coupable, dans l'unique but d'écarter Lane de l'affaire et de m'incriminer "
- " Les gens savent que tu ne ferais jamais ça, tu es le plus blanc des présidents David, sans jeu de mot... ", pour détendre l'atmosphère
- " Et ce n'est pas seulement mon rôle qui est en jeu mais aussi notre politique extérieur. Je n'aurais jamais du accepter que Lane fasse signer ce pacte "
- " Tu l'a fais parce que tu exigeais de lui laisser une certaine autonomie et tu voulais montrer que tu étais pacifique envers le parti républicain. On ne s'est pas trompé, et ça t'a attiré des électeurs du camp opposé "
- " Mais maintenant ça se retourne contre moi ", en rogne
- " Il faut tout de suite avertir l'ONU. Nous n'avons pas eu de problèmes avec les pays de l'Europe de l'est mais ils pourraient vite penser qu'il s'agit d'un défi de notre part "
- " J'ai bien peur que Lane a cherché à provoquer ce conflit. Mais d'un autre sens, aurait-il eu le courage d'éliminer un atout majeur de sa campagne ? "
- " David, je pense qu'il faut tenir tête à son offensivité, car sois sûr qu'à partir de maintenant, il ne va pas te lâcher d'une semelle, tant qu'il ne t'aura pas viré de la Maison Blanche "

L'effroi de David Palmer ne parvenait pas à quitter son visage, signe d'une inquiétude perpétuelle marquée par l'affirmation de Lane au sein de la table politique américaine et désormais étrangère.


Obéissant aux ordres de son père, Linda Radford restait sagement assise sur sa chaise tournante à communiquer par radio avec le Squadron 2 des Delta Force. Mais au fond, elle sentait en elle qu'elle l'envie de désobéir et de se lever, et d'affirmer sa liberté, quelque peu compressé depuis l'arrivé de son père dans sa vie professionnelle. En fait, Gabriel Radford avait toujours été là, et il attendait impatiemment le jour où elle deviendrait suffisamment autonome pour travailler pour le gouvernement américain.
Linda n'avait pas seulement des doutes sur sa réalité. En fait, elle n'a jamais vraiment su qui était son père.

- " Ah Linda, j'ai besoin de toi ! ", débarquant à l'improviste
- " Oui Monsieur Radford... "
- " Jack Bauer m'a demandé une faveur spéciale avant d'intégrer à nouveau les Deltas : il veut une connexion avec la Division, CAT de Los Angeles...tout ce bazar "
- " Ok, pourquoi ? "
- " A part moi, il n'a pas totalement confiance en nous, ce qui est compréhensible, et en cas de fuite ou quoi que ce soit, il veut s'assurer qu'il puisse avoir le soutien de ses collègues "
- " Je ne vois pas en quoi ça lui serait utile mais bon... "
- " Linda, j'aimerais que tu cesses de vouloir constamment défier mes ordres ! "
- " Parce que tu as des relations avec l'ONU, les Majors de l'armé, le président...tu te crois meilleur que tout le monde mais tu te trompes et aucune fille ne mérite tant de mépris "
- " Il n'est pas question de mépris. Tu as accepté ce travail alors fais-le ! "
- " Je l'ai accepté pour me rapprocher de toi et mieux te connaitre, pas t'apprécier ! J'ai toujours voulu voler de mes propres ailes et te montrer de quoi je suis capable, c'est pour ça que j'ai accepté, mais je savais que tu allais constamment me défier "
- " Sauf que désobéir, c'est te plier, et tu auras perdu la bataille. Prouve moi tes compétences, je ne demande qu'à les voir "

Linda avait plus d'un tour dans son sac, et le silence était le meilleur moyen de lui faire croire qu'elle adhérait pour le moment à ses demandes.


[2:42:06]


- " Ici Jack Bauer, Delta Com vous me reçevez ? ", à Linda
- " Delta Com je vous reçois "
- " Le code Reverse est établi : nous nous sommes séparés de l'équipe 2, qui va attendre 80m à l'extérieur au nord de la base. Moi, l'agent Matters et l'agent McBride nous dévalons la colline pour atteindre le bas de la vallée à 1km. L'équipe 2 longe la colline parallèle pour prendre la base sur son flanc "
- " J'établie la connexion satellite. Il vous faut les données des infrastructures de la base ? "
- " Négatif, le contact local de la NSA pourra nous en dire plus "
- " J'ai un contact visuel sur la base de Nekrouchov ", précisa Matters avec ses petites jumelles
- " D'après les dernières images satellites et les avions envoyés en reconnaissance il y a cinq mois, il y a eu du changement "
- " Je pense qu'ils rénovent une partie de la structure mais qu'ils laissent la moitié détruite pour continuer de faire croire qu'il s'agit d'un complexe abandonné ", déduit Jack
- " Quel est la météo en Biélorussie ? "
- " Neige fine tombante à environ 15km vers le nord. La majorité de vents dans la région vont dans cette direction ce qui explique les énormes retombées radioactives de Tchernobyl dans les années 90. Sur le sol, la terre est stable mais il y a des traînés de neiges un peu partout "
- " Les conditions futurs sont assez critiques d'après les analyses. Ne vous attendez pas à plus de 8h de lumière aujourd'hui. Il est prévu de fortes pluies dans l'après-midi"
- " Nous sommes formés à ce genre de situation ! ", gueulant à cause du vent, dressant en l'air les cheveux de Matters " Il faudra anticiper le terrain détrempé dans quelques heures, ça pourrait retarder le début de l'infiltration sinon "
- " On entre dans la zone militarisé dans moins de 100m " compléta l'ancien agent de Washington
- " Agent Radford nous coupons le signal jusqu'à notre contact, silence radio jusque là ! "
- " Bien reçu "


Les trois agents coupèrent leur signal, et même si la seconde équipe cherchait à les joindre, le brouillage empêcherait toute suspicion ennemie. Alors que Bauer, à sa place habituelle de capitaine en chef de fil, indiquait le chemin à ses coéquipiers, Matters, restant en retrait pour surveiller la position opposée.


[2:44:39]


L'équipe scientifique prélevait des échantillons sur Lias Myian.
Jason Morrow, suivi de Kao-San Lee, agile et souple comme un tigre, poursuivaient leur chemin dans la forêt.
Jack Bauer terminait la descente de la colline, armé de son silencieux 9 balles.
Les chercheurs de Lane débutaient les analyses des gènes récessifs d'un cobaye.



[2:49:51]


L'hiver débutait bien mal pour Tony, lassé et fatigué d'une journée pénible qui ne faisait que commencer. Dans sa salle d'interrogatoire, les cernes appuyés face à l'objectif de la caméra, il s'apprêtait à donner sa version des faits à Mack sur l'intervention qu'il a mené il y a une heure chez Brian Krauss.

- " Tout d'abord agent Almeida, dites moi qui est Brian Krauss, et pourquoi êtes-vous allé chez lui aujourd'hui, à cette heure, avec l'agent Edmunds "
- " Brian Krauss est un vendeur d'arme, casier vierge jusqu'à il y a quelques jours où il a volé la moitié de la marchandise, des armes au phosphore minimes, d'un entrepôt à Phoenix. Grâce à un contact... "
- " Qui ? "
- " Son nom doit rester confidentiel, je ne peux pas en dire plus. Grâce à un contact, nous avons su qu'il serait à Los Angeles et nous avons profités de l'occasion avec l'agent d'Edmunds. En raison du protocole de faible degré, nous nous sommes penchés dessus, il n'y avait rien d'autre à faire d'urgent "
- " Qu'avez-vous fait chez lui ? "
- " Nous lui avons posé quelques questions mais nous n'avions pas de mandat "
- " Pas très subtile, il a le temps de s'enfuir maintenant "
- " Il risquait de partir ce soir "
- " Ca ne risque pas non "
- " Pourquoi donc ? "
- " Parce que Brian Krauss est mort dans l'heure. Un bon alibi pour nous faire croire que vous n'étiez pas à l'endroit du crime de Lias Myian. Edmunds tue Krauss, et vous Myian "
- " Krauss serait simplement tué, alors qu'il sait beaucoup de choses, juste pour pouvoir éliminer tranquillement Myian ? "
- " C'est cela "
- " C'est absurde ! "
- " Pas tant que ça. L'expert en balistique a déterminé que l'arme utilisée pour les deux meurtres était HK VP70 silencieux, l'arme que la plupart des agents de la cellule utilisent. Tir à bout portant, l'assassin a donc discuté avec le militant pour le clonage. Pas vraiment difficile pour vous puisque vous n'aviez qu'à lui montrer votre carte d'agent fédéral "
- " Le mobile ? "
- " J'en viens, laissez-moi continuer. Le suspect stressait visiblement avant sa mort, il savait qu'on le poursuivait, que vous le poursuiviez. Mais les experts ont trouvés de l'adrénaline dans son sang avec une substance, je n'ai pas retenu le nom, vous m'en voyez désolé, qui détruit ses monoamines oxydase, et qui fait donc durer le stress en gros. Vous vouliez faire croire que Myian était suivi par un homme qu'il connaissait, qu'il se savait menacé, et donc que ça ne pouvait pas être vous puisqu'il n'y avait pas de raison, à première vue de le faire. Sauf qu'on a découvert l'adrénaline et que ça fausse votre plan. Ces mêmes substances auxquelles vous avez accès à la cellule. De plus, les caméras ont vu que l'homme était équipé d'une veste CAT "
- " Très bien, mais vous ne m'avez toujours pas expliqué le mobile ? ", s'impatienta Almeida
- " Dites-le moi "
- " Ca y est j'ai compris...Vous n'avez pas d'idée de mon mobile, et vous voulez que j'en trouve un à votre place... "
- " Pour être honnête oui. Mais allons Tony, tout est là. Vous l'avez tué. La CIA réunit les pistes et ils ne vont pas tarder à trouver du nouveau "
- " La CIA ? ", s'inquiéta Almeida
- " Oui pourquoi ? "

La quiétude avait aussi gagné le directeur de la cellule, tandis que Michelle fixait son visage depuis le poste de contrôle installé derrière la vitre sécurisée.


[2:53:20]


Les trois Deltas, regroupés au bas de la colline pénétraient dans la seconde couche de la forêt, limitée par la rivière glaciale qui coulait entre les deux zones.
La parcelle était divisée en 2 espaces par un muret : le premier espace avec les Deltas, avec à leur gauche un sentier menant à l'ouest, et l'autre chemin, juste en face, les emmenaient vers l'endroit où le muret était détruit, ce qui leur permettait d'accéder au second espace au nord.

- " Suspect repéré à 13h à 30m, en patrouille derrière le muret ", prévint le capitaine Jack Bauer
- " Je m'en charge, je prends la route à gauche, j'aurais un large angle de tir "

Matters s'écarta du groupe et emprunta le chemin rocailleux quelques mètres plus loin, pour ne pas être gêné par le muret. Il se mit de dos au muret de gauche et visa le garde armé, de l'autre côté.

Un autre biélorusse, 5m plus éloigné se retourna, avertit par la chute de son équipier. Il dégaina son Steyr AUG, indiquant que l'OTAN fournissait des armes aux militaires de l'est, prêt à l'employer, alors que McBride arriva par derrière, et l'égorgea d'un coup brusque.

- " Va te faire voir ! "

L'autre garde, non loin de l'entrée de la base percuta à son tour, s'apprêtant à avertir par radio ses supérieurs, mais Jack tira plusieurs balles afin de toucher sa radio puis le soldat au niveau du thorax.

- " Ils vont pas tarder à savoir qu'on est là ! ", hurla McBride
- " Non, c'était prévu ! "
- " Qu'est-ce que tu sais d'autre Jack ? C'est dans tes plans de ne pas dévoiler les ennemis à tes alliés ? Tu veux notre mort hein ? Comme tes hommes au Kosovo ! "

McBride se prit aussitôt une droite de Jack, chutant sur les branches entassées.

- " Ne redis plus jamais ça ! "
- " On fait quoi ? ", lança Matters
- " On cache les corps. L'OTAN a donné son soutien pour l'opération et les soldats sont considérés comme hostiles. L'entrée n'est plus très loin. L'objectif est de récupérer Avnar et de localiser les plans, on éliminera ceux qui nous barrent la route "
- " Où est le contact ? "
- " Sous l'escalier qui mène à l'étage. C'est juste face à l'entrée "

Les trois hommes se lancèrent à la recherche de Roy Garber, qui devait leur frayer un chemin jusqu'à l'intérieur de la base.

- " Jack, remets-moi une droite si tu veux, mais je sais que tu nous caches des choses ! ", ne laissant pas Matters indifférent

En raison de son existence secrète, qui laisser supposer que cette base était abandonnée, il n'y avait aucune grille ni éléments pouvant gêner l'infiltration des Deltas dans le bâtiment en pierre, et ils n'eurent aucun mal à pénétrer dans l'enceinte grisâtre et saccagée de la base.

- " Garber devrait être là ", désignant l'escalier orange devant eux
- " Tu es sûr que c'est maintenant ?
- " Aucun doute, il devait être ici de 22h à 4h "
- " Ce n'est pas possible qu'on l'ait muté à un autre poste, où qu'on ait modifié ses horaires ? "
- " La NSA l'a assuré de lui offrir un poste stable pour nous rencontrer comme prévu. Quelque chose ne tourne pas rond... "

Le jeune blondinet arrogant restait en retrait, cachant le dernier corps derrière une palette, alors que Matters conversait avec Jack.

- " Tu penses à quoi Jack ? "
- " Les biélorusses ont peut-être repérés qu'il travaille pour le gouvernement américain. J'avais une fréquence d'urgence pour le contacter en cas de problèmes. Delta Com vous m'entendez ? "
- " Affirmatif "
- " Branchez-moi à la fréquence 120.33 "
- " Le signal est saturé, je ne peux rien faire... "
- " Merde, la ligne a été coupé ! Il a été repéré, ça ne fait plus de doute ! "
- " Alors comment allons-nous nous introduire là dedans ? "
- " Linda, passez-moi votre père s'il vous plait "
- " Deux secondes... "

Gabriel Radford se joignit à la conversation :

- " Il y a un problème Jack ? "
- " Roy Garber est injoignable, ça n'était pas prévu ! Je pense que sa couverture est grillée ! "
- " On a plus le temps d'attendre le temps presse ! Je me charge de voir ce qu'il s’est passé, pendant ce temps, rejoignez l'arrière de la base. Vous n'avez qu'à prendre le tunnel à gauche et passer le système biométrique et vous y serez ! "
- " Bien reçu on y va !

Jack sortit son couteau aiguisé à la perfection et détacha avec souplesse l'oeil du soldat mort.

- " Les pays de l'Europe de l'est n'utilisent que les scanners rétiniens depuis 1997 ", avertissant les autres de son choix

Ils se précipitèrent vers l'entrée du tunnel, en utilisant l'oeil pour ouvrir la porte, et le traversèrent de long en large jusqu'au rayon de lumière 50m plus loin.

- " L'entrée de derrière est juste ici ! ", en montrant la porte noire tôlée au beau milieu de la façade à leur droite

Un garde faisait sa ronde jusqu'au bout de l'allée vers l'est. Bauer plaça ses doigts devant les yeux et indiqua par gestes que Matters devait l'éliminer et McBride s'occupait de déplacer le corps.

- " Ahh... ", cria silencieusement le garde après une balle dans le dos

Jack poussa le levier ancien et ouvrit la porte lui donnant accès à l'intérieur sombre de la base, une petite pièce menant probablement à un couloir se dirigeant jusqu'au coeur du complexe.

- " Delta Com nous sommes en position, je répète, nous sommes en position ", rejoint par les deux autres Deltas " Nous débutons la pénétration à l'intérieur de la base ! "


Une caméra activée à l'entrée filmait les déplacements des Deltas.
Michelle paraissait tout aussi inquiète que Tony, qu'elle regardait depuis la vitre, pour le sort que lui réservait la Division.
Gabriel Radford s'isola pour passer un appel sécurisé, regardant les images des Deltas pénétrant dans la base.
Linda Radford enclencha un système d'écoute sur l'appel de son père
.


[2:58:46]


Pentagone, Washington D.C.


Un vieil homme de respect et habillé très classe décrocha le téléphone dans les logements privés du fameux bâtiment fédéral.

- " George Rosenberg à l'appareil "
- " M. Rosenberg, c'est Gabriel Radford. Tout se déroule comme prévu, les Deltas viennent d'entrer dans la base "
- " Ils ont été filmés ? "
- " Oui, je savais que si le contact n'était pas là, ils passeraient par derrière et qu'ils seraient forcément filmés par les caméras de la base "
- " Heureusement pour eux que les biélorusses ne contrôlent pas ces caméras et que nous le faisons... "
- " En effet. Le contact, Roy Garber, est éliminé, il ne posera pas de problèmes pour dénoncer " l'inofficialité " de cette mission "
- " Les Deltas sont bien persuadés que la mission est officielle et qu'elle a été approuvée par l'OTAN ? "
- " Il n'y aucun doute là dessus "
- " C'est parfait, je me doutais bien qu'ils goberaient l'histoire. Avec les vidéos que nous avons désormais en notre possession, l'OTAN aura la preuve officielle, comme ils le désiraient, de prouver l'existence de l'opération Eclipse "





[2:59:57]
[2:59:58]
[2:59:59]
[3:00]

_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.


Dernière édition par Mr. Jack le Ven 27 Fév 2009 - 23:40; édité 3 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
alias-24
Psychologue de Chloé
Psychologue de Chloé


Inscrit le: 19 Sep 2005
Messages: 54
Localisation: euh...

 Message Posté le: Lun 28 Aoû 2006 - 19:20    Sujet du message:
Répondre en citant

toujours fidele à tes habitudes : beaucoup de description et de l'action. on dirait presque du tom clancy lol. je m'attendait pa à ce que tu remette jack chez les delta mais bon sa ma fait une surprise. sinon c toujours aussi bien à lire manque plus que tu nous fasses des vidéos lol.
vive la suite et merci pour la lecture
_________________
Jack: Lauren, I've killed two people since midnight. I havent slept in over 24 hours, so maybe you should be a little more afraid of me than you are right now.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Lun 28 Aoû 2006 - 20:12    Sujet du message:
Répondre en citant

alias-24 a écrit:
toujours fidele à tes habitudes : beaucoup de description et de l'action. on dirait presque du tom clancy lol.


C'est un peu ce que j'essaie de faire mais je me limite car je sais bien que trop de description freinerait certain à lire !

Citation:

je m'attendait pa à ce que tu remette jack chez les delta mais bon sa ma fait une surprise. sinon c toujours aussi bien à lire manque plus que tu nous fasses des vidéos lol.
vive la suite et merci pour la lecture


Effectivement ca créer une bonne surprise ! Et je pense que l'explication de son retour reste assez plausible, surtout que ce n'est que le temps d'un jour et qu'il a plusieurs motivations personelles ( venger Ellen et les autres, découvrir pour le tanker, payer sa dette... ).

Pour plus d'ordre, je me suis entendu avec Mattz pour créer un unique topic où il n'y aura que les épisodes, pour plus de clarté.
Les commentaires et suggestions seront réservés à un autre topic ! Smile
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Mar 29 Aoû 2006 - 20:59    Sujet du message:
Répondre en citant

Etant donné que je dois me passer d'Internet quelques semaines puisque j'emménage à Besancon, il va falloir que je me dispense de publier mes épisodes le temps d'avoir à nouveau accès au web.

J'essaierais peut-être de trouver un web café.
Ca me laissera le temps d'avancer sur les épisodes ( j'ai fait la moitié du 2 là ) et je pourrais en poster plusieurs du coups !

Ca vous laisse le temps de lire la fin de ma saison 2 et...d'y glisser quelques remarques Laughing
Ca me ferait plaisir qu'en me reconnectant j'ai des commentaires Very Happy

En tout cas j'ai peaufiné quelques points de l'intrigue, et croyez-moi pour cette saison, complot et conspirations de toute sorte sont au gout du jour ! Razz

A bientot !
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






 Message Posté le: Mer 30 Aoû 2006 - 0:11    Sujet du message:
Répondre en citant

Mr. Jack a écrit:
Ca vous laisse le temps de lire la fin de ma saison 2 et...


Et ça me laissera le temps de finir la saison 1 et tout lire la saison 2 ? ^^

J'ai lu que les 11 premiers épisodes de la saison 1 pour le moment =\
 Revenir en haut »
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Ven 08 Sep 2006 - 18:34    Sujet du message:
Répondre en citant

Je publierais l'épisode deux demain tant que j'ai accès à internet.
J'ai déja débuté le 3, enfin cela dit, je ne pense pas aller trop vite pour vous non plus Rolling Eyes Very Happy
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Dim 10 Sep 2006 - 13:38    Sujet du message:
Répondre en citant

Le second épisode est disponible.

Je tiens à signaler que même si je reprend le schéma de Crépuscule ( 6 agents Deltas partent en mission à l'étranger et doivent faire face à un complot gouvernemental ), cette saison est très différente de ma première saison.

Eclipse est différent en de nombreux points, et je joue notamment sur de plus gros rebondissements, moins classiques et plus surprenant, et je fouille plus en profondeur les personnages, dont on ignore le passé ( Radford, les Deltas... ).

Dans Crépuscule, tout se jouait sur une simple trahison des généraux Deltas pour de l'argent ( ce qui en soi est assez nul, Dieu merci il y a eu de l'évolution depuis... ). Là c'est différent, tout le monde va berner tout le monde, les complots vont s'entremeler etc...

Je mise surtout cette saison sur la force des rebondissements, des conflits géopolitiques, du suspens, tout est déja préparé dans ma tête et j'attends avec plaisir le moment où je vais vous les livrer.


Voila, sans plus attendre, le deuxième épisode.
Bonne lecture Smile



Précédemment dans la fan-fiction " Opération Eclipse " :

Après l'explosion du cargo pétrolier, Jack Bauer, réintégré chez les Delta Force et James Matters poursuivent l'enquête. Avec l'aide de son équipe, ils devaient retrouver les plans d'une arme appelée Pluie Noire, et avant, retrouver le chercheur à l'origine de ces plans dans une base secrète, le Dr. Avnar. Mais le contact local de la NSA qu'ils devaient retrouver n'étaient pas là et les Deltas furent obligés de passer par derrière, où une caméra les filmèrent.
Le Pentagone, à l'aide de Gabriel Radford, Directeur des Deltas ont en réalité comploté cela, afin de livrer l'enregistrement vidéo à l'OTAN, qui voulait les preuves que l'opération Eclipse était bien réelle, alors qu'elle n'avait pas été autorisée officiellement, contrairement à ce que croyaient les Deltas.

Après le meurtre de Lias Myian, un grand militant pour le clonage participant au pacte qu'Anthony Lane a signé avec 10 pays de l'Europe de l'est dans le but de promouvoir sa campagne sur le clonage, Tony Almeida fut suspecté de son assassinat, aidé par Chase Edmunds, qui aurait tué Brian Krauss, un homme sans rapport, pour faire croire qu'il n'était pas sur les lieux du crime. En salle d'interrogatoire, Sullivan Mack, de la Division explique que toutes les preuves sont là, et que la CIA suit l'enquête pour avoir plus de preuves.

David Palmer, étant contre le clonage comprit immédiatement qu'il pourrait lui aussi être suspecté de ce meurtre pour salir Lane, et entreprit d'expliquer au peuple les méfaits du clonage pour reprendre son ascension politique, aidé de son frère Wayne Palmer, qu'il fut sortir de prison sans mal.



Episode 2 : ( 3h00 - 4h00 )

Ces événements se déroulent le jour de l'opération Eclipse, entre 3h et 4h, heure biélorusse.




Les Deltas entamaient le couloir arrondi relevé de néons rouges qui ajoutait une atmosphère inquiétante à la base. Bauer gardait son arme à la main, prêt à tirer en cas d'intervention ennemi, alors que Matters repéra les trous dans les grilles d'aérations au plafond :

- " Jack ! "

Celui-ci se retourna et fixa les plaques qui pouvaient facilement contenir une ou deux caméras qu'ils ne pouvaient voir d'où ils étaient.


- " Delta Com ici Mercure ! Passez-moi Radford ! "
- " Il est indisponible, pour le moment, il passe un coup de fil "
- " Alors allez le chercher ! "


Radford n'avait pas raccroché le téléphone, toujours au bout du fil George Rosenberg, un délégué du Pentagone :

- " C'est certain Gabriel, rassurez-vous, les biélorusses n'auront pas une image des Deltas. Ca fait des semaines que nous avons le contrôle sur leurs vidéos "
- " Du moment que personne ne repère le corps de Roy Garber...c'était planifié depuis le début qu'ils n'auraient jamais du rencontrer le contact et qu'ils soient obligés de passer là où on les filme. L'OTAN accordait la plus haute importance à mettre en place cette mission "
- " Je sais, c'est pour cela qu'ils ont acceptés de vendre des armes et d'apporter un soutien militaire en Biélorussie et à l'armée. Je vais m'assurer de pouvoir parler à Ryan, je lui enverrais les vidéos dans l'heure. D'ici là, les Deltas auront récupéré Avnar "

Linda entra brusquement dans la pièce :

- " Je dois te laisser George ", cachant le téléphone dans sa veste " Ne m'interromps plus jamais comme ça ", à sa fille
- " Jack Bauer veut absolument te parler "
- " Ca peut bien attendre 1mn non ? Je t'ai dis de rester à ton poste alors fais-le ! "
- " Même si les Deltas risquent d'y laisser leur peau ? Je me demande bien quel genre de conversations tu as pour que ce soit plus important... "
- " Tu as entendu ? "
- " Bien sur que non, sinon je t'en parlerais pas, crois-moi. Bauer t'attends "

Le directeur des Opérations Etrangères s'empressa de joindre le banc de liaison à côté du bureau de Linda :

- " Mercure vous me recevez ? ", aux Deltas
- " 5 sur 5. Nous sommes toujours dans le couloir rouge qui mène à la salle principale du premier bâtiment. Le miroir ne passe pas et on a aucune idée du nombre de gardes "
- " Linda fais moi un scan thermique ! "
- " Tout de suite ! ", alors qu'elle tapotait à toute vitesse sur son clavier " Mais à cause de la couverture satellite négligée dans la zone, ça va me prendre quelques minutes"
- " Dépêche-toi Linda ! ", réclama son père " Il nous faut toute la zone, on ne sait pas encore où est gardé Avnar "
- " La base se répartit en une sorte de "U", composée donc de 3 bâtiments, plus deux grandes salles sur chaque extrémité "
- " Ok, le bas du "U" doit représenter l'entrée de devant où Garber devait nous attendre. Nous avons longé le côté gauche et nous sommes entrés par un endroit qui représente la hauteur de la branche gauche du "U". Une fois dedans, nous avons pris le couloir dans lequel nous sommes pour pouvoir entrer dans la grande salle à gauche du complexe en "U" ", clarifia Jack " D'après nos observations aux jumelles avant, ça semble correspondre "
- " Toute la structure de droite est quasiment détruite, les rénovations se font au milieu du complexe, là où il n'y a rien, à l'intérieur du "U" en quelque sorte "
- " Je crois comprendre : il doit y avoir un centre souterrain, c'est là bas que se font les recherches, Avnar doit y être ! "
- " Il vous faudra un bon niveau d'accès. La salle devant vous est la moins gardée, essayez d'obtenir un pass et faites une reconnaissance des lieux, Avnar pourrait très bien y être "
- " Le scan est prêt quand ? ", dit Matters
- " Dans peu de temps, je passe toute la zone au crible ! ", répondit Linda


[3:04:19]


- " Bon sang Sullivan, combien de fois faudra t-il vous le répéter ? Je n'étais pas sur les lieux du crime quand Lias Myian est mort ! "
- " Alors pourquoi est-ce que vous refusez de laisser la CIA mener l'enquête ? "
- " Ca n'aboutira à rien ! Concrètement, il n'y a aucune preuve que cet homme c'était moi. Ca aurait pu être n'importe quel agent de la cellule ! "
- " Sauf que vous êtes revenu pile au moment où l'assassin s'est enfuit, et que l'heure du décès de Krauss remonte au même moment "
- " Qui vous dis que c'est un agent de la cellule ? Puis si j'avais fait ça, je ne me serais jamais exposé devant la caméra ! "
- " Vous ne saviez pas qu'elle était là et il était trop tard ! "

Tony était extenué, ses mains cachaient son visage, et son corps se pétrifiait sur la table.

- " Je n'aime pas plus que vous soyez le principal suspect, mais donnez-nous les preuves que vous n'êtes pas coupable alors "
- " C'est trop tard. Chaque preuve que je vous apporterais sera réfutée "
- " Pourquoi dites-vous ça ? "
- " J'en ai l'absolue conviction, c'est une évidence "
- " Vous ne niez donc pas être l'auteur de... "
- " Non bon sang !!! Je ne l'ai pas tué "

Désespéré, Sullivan Mack rentra le code de sécurité et sortit de la salle, voyant que Tony n'était pas prêt de coopérer.

Dans la salle 2, Chase, plus serein et confiant était aussi interrogé par un inspecteur venu spécialement pour lui :

- " Agent Edmunds, vous avez beau m'expliquer toutes ces balivernes, je n'arrive toujours pas à comprendre avec justesse pourquoi vous êtes allée chez Brian Krauss. Aucun mandat ne stipule que vous disposez du droit de ... "
- " Il n'était pas question de mandat, comme je vous l'ai dis, Krauss s'apprêtait à partir de la ville, il était venu pour traiter une affaire où il allait repartir, c'est tout. Quoi, selon vous j'aurais du rester ici sans rien faire à attendre qu'il revende tout son stock de bombes au phosphore ? "
- " Vous auriez déjà du communiquer l'information aux fédéraux "
- " C'est donc pour ça que vous me blâmez ? "
- " Non. Parce que Krauss n'a aucune charge contre lui, et rien ne prouve qu'il fût coupable de vol de ces bombes. Et vous savez ce que je pense, que cette histoire de bombes au phosphore est d'ailleurs un coup monté de votre part "
- " Demandez donc au FBI "
- " J'ai appelé la CIA. Ils ont catégoriquement refusés de m'en dire plus sur Krauss, mais ils savent qu'il n'y a jamais eu de vol ni de phosphore à Phoenix "
- " Alors quoi, on lui a inventé un casier ? "
- " Vous devenez enfin coopératif ! ", le sourire au lèvres
- " Tout ça pour avoir Myian...Je n'en crois pas un mot "
- " Quel est votre camp politique agent Edmunds ? Démocrate ? "
- " Je ne vois pas ce que ça vient faire là "
- " Myian devait transporter des informations capitales par rapport aux dernières analyses sur le clonage. Il était au premier rang "
- " Vous savez comme moi que sa valise est restée avec lui "
- " La mallette n'était qu'une diversion, faisant croire que les informations étaient dedans alors qu'elle n'y étaient pas. Vous l'avez approché, il a refusé de vous dire où se trouvaient les infos et Almeida l'a tué "
- " Avec ce genre d'histoire, on peut inventer toutes sortes d'hypothèses qui engendrent d'autres hypothèses..."
- " Ce n'est pas ce genre d'offuscations qui va vous écarter de la suspicion agent Edmunds. Nous analysons les empreintes sur les armes utilisées récemment. Nous aurons bientôt la preuve ", avec un sourire encore plus grand


[3:07:44]


Tel un élève assidu, Anthony Lane suivait avec ferveur les explications de son chercheur général, le Dr. Sampton, parlant de la manière d'appliquer le programme sur le clonage :

- " C'est pourquoi nous prélevons la cellule et individuellement, nous la cultivons. La difficulté réside dans la molécule d'ADN porteuse car il est complexe de pouvoir adapter le patrimoine génétique d'une manière parfaitement semblable à un être qui se crée artificiellement. Séparément, nous avons réussi à cloner un gène, ce qui à permis de produire la protéine recombinante correspondante, c'est là que théoriquement, le clonage est possible. Mais les gènes se montrent très différents les uns des autres et toutes les caractéristiques d'un gène ne sont pas toujours prélevées lors de son clonage. Pour le moment, nous recherchons tout d'abord à cloner les embryons humains, nous ne voulons pas tomber dans l'illégalité, l'ONU ayant interdit le clonage "
- " Ces paroles sont bien belles Dr. Sampton, mais jusqu'où pouvez-vous aller sans vous soucier de l'interdit ? "
- " La question n'est pas tant l'interdit mais le possible et le rationnel. Par définition, un gène est l'élément essentiel de la sélection naturelle et ... "
- " Dr. Sampton, dites-moi juste si vous êtes en passe de décrocher de nouveaux résultats ? Je ne parle pas du clonage en lui-même, mais d'une brèche inexploitée à ce jour qui vous permettrait de montrer au monde que le clonage humain reste largement possible même si il y a des failles "
- " Ce sont justement ces failles que nous essayons de combattre. Je ne saura être trop prudent, mais vous ne m'avez pas employé pour rien M. Lane "
- " Cela veut donc dire oui ? J'attends de vous que vous présentiez votre théorie lors de la conférence l'heure prochaine. Et n'oubliez pas que je vous paie pour ça ! "

Le président du Congrès jeta un coup d'oeil à la séquence que le docteur étudiait, et après une tape amicale, il contempla les autres instruments dans la salle, accompagné de sa fidèle conseillère qui le suivait depuis des années. Il y a quelques temps, ils avaient eu une liaison, et comme souvent, cette affaire les a un peu distancés, et même si médiatiquement, il n'y a pas eu de retombées, Lane remarquait qu'Eve Thompson ne se confiait plus autant qu'auparavant. Cependant, leur collaboration restait exemplaire.

- " Je me suis occupé de tout pour ce que vous m'aviez demandé ", dit-elle
- " Quand est-ce prévu ? "
- " A la fin de l'heure "
- " Juste avant la cérémonie, c'est parfait. Exemple moi un peu le plan pour que je ne m'inquiète pas trop "
- " Le Dr. Sampton les porte en ce moment même. Quand vous l'aviez embauché, je me suis renseigné : chaque analyse, aussi minutieuse et complexe soit elle qu'il découvre, il la rédige dans ses mémoires, qu'il garde sur lui. Un petit livre, dont d'autres sont chez lui en sécurité. Mais ce qui nous intéresse, je tiens à parier qu'il le garde sur lui "
- " C'est un homme arrogant, il n'aurait de toute façon rien révéler d'intéressant ce soir. Il veut tout garder pour lui pour s'assurer d'avoir tout le succès "
- " Laissez-moi régler certains détails, je reviens vous voir dans peu de temps "
- " Il va se rendre compte ? "
- " Pas tout de suite, pas avant la conférence "
- " Très brillant...lors de la cérémonie, il va vouloir lire ses notes, mais à cause de la drogue, il aura des pertes de mémoires et personne ne va rien croire... "

Lane et sa conseillère, encore très complice, remettaient en place le genre conspirations qu'ils élaboraient il y a quelque années, ce qui lui a valu d'être à sa place aujourd'hui.


[3:11:02]


Un nouveau message s'afficha sur l'écran de Linda :

" Scan Complete ", clignotant en boucle

- " Ca y est le scan est ok ! "

Radford enchaîna sous ces images :

- " Il y a cinq hommes dans la salle, répartis sur trois étages : 2 sur le niveau d'en bas, il vous faudra descendre les escaliers pour y aller. Tour de garde en carré. A l'étage, il y a une salle d'opération, un homme est assis, et je suppose que la porte est surveillée par le garde. Le 5ème homme se trouve tout en hauteur, il doit y avoir une échelle. Il marche le long de la passerelle "
- " La porte est fermée, on doit passer par les conduits en hauteur ! "
- " Surtout pas, des déchets toxiques les traversent. Usez d'un autre moyen "

Comme à l'ancienne, le capitaine frappa sur la porte afin d'attirer le vigile devant la salle d'opération jusqu'aux Deltas.

- " Кто-то принимая к двери ", en dialecte russe, alertant l'homme dans la pièce que quelqu'un frappait à la porte

Le grincement du coulissement de la porte en ferraille était le parfait signal pour savoir que le garde s'approchait d'eux. Alors que Matters et McBride se collaient contre le mur de gauche, Jack patientait derrière la porte jusqu'à ce que le soldat passe le pallier et fasse dépasser sa main : Jack attrapa l'arme automatique de l'ennemi en la dirigeant vers le bas, et livra un sévère coup de coude dans le visage au garde.

- " McBride tu restes ici pour surveiller l'entrée ! "
- " Pourquoi moi merde ? Je vais faire baver ces chiens ! "
- " Parce que je te le dis c'est tout ! A la prochaine remarque je t'envoi au point d'exfiltration ! "

Matters l'agripa au cou et le propulsa contre le mur arrondi :

- " Ecoute moi bien, tes conneries on en a marre ! On est plus à l'école ici, t'es sur un champ de bataille, et si tu respectes pas les consignes de ton supérieur, tu auras au mieux le déshonneur c'est compris ? "
- " Me touche pas ! ", dégageant ses bras de son col
- " Les trois soldats sont trop loin. Je fixe la visée laser. Tu devrais en faire de même James "
- " Je prends celui sur la passerelle du haut ! "

Au pas discrets, les deux Deltas s'approchèrent de la rambarde : quand le premier soldat du bas tourna le dos, Jack lui expédia une balle de son silencieux, recommençant l'acte pour le second quand il perçu le piège.
Matters n'eut pas de mal à viser celui sur la passerelle, déconnecté des autres tellement il était en hauteur, et il chuta de toute manière contre la barre à sa gauche.

- " Il nous reste celui dans la cabine ! Tu sais parler le russe James ? "
- " Je connais un ou deux mots "
- " Moi je sais ! ", réclama McBride en les surprenant " Pas grand chose, mais avant de larguer une ex qui était russe, j'ai appris deux-trois mots "
- " Et si il ne parle pas ce dialecte ? "
- " Ca m'étonnerait, les soldats ont conservés l'héritage culturelle de la guerre ", résuma Bauer

- " Господин ", avec un accent moyen

L'homme appuya sur la poignée et dès l'instant où la porte s'ouvrit, les trois Deltas pointaient leur arme contre le biélorusse :

- " Tu peux lui demander où est sa carte ? "
- " Je sais pas comment dire ça merde ! "
- " Papier tu sais dire ? Dis-lui "ton papier " ! "
- " ваша буга. Mais je suis pas sûr que c'est ça "
- " Kao-San connait le biélorusse, on verra avec lui pour la suite "

Pas un signe, juste un peu de sueur qui dégoulinait du front du soldat, alors Jack Bauer le brutalisa d'un coup de paume de sa main, et fouilla dans ses vêtements.

- " Voila son pass ", en brandissant la trouvaille " Je sais pas ce que ça va nous ouvrir... "


[3:15:21]


Avant d'avoir le temps de sortir de la branche, les trois Deltas eurent la visite d'autres soldats en patrouille.
Linda réécoutait la conversation que son père avait eue avec George Rosenberg.
Un expert comparait les empreintes des armes de la CAT, et montrait les résultats à Mack.
David Palmer avait une visioconférence avec le ministre des Affaires Etrangères lituanien.



[3:20:30]


Après la mort de Lias Myian, et selon les hypothèses de Palmer, le coup foireux de Lane, le président des USA était relativement embarrassé quant aux réponses qu'il se devait de donner au ministre lituanien. Tenter de ne pas s'incriminer lui-même, ni Lane, tout en avouant qu'ils n'ont aucune preuve concrète.

- " Je le conçois M. Benaklov, et bien que le criminel nous fourni, dans l'instant présent, une impasse, nous veillons profondément à ce que le meurtrier soit découvert le plus rapidement possible "
- " C'est aimable à vous, mais les hommes de mon continent mon appris que les américains étaient relativement doués pour mentir aux plus faibles. C'est pourquoi, excusez mon ton condescendant et mon scepticisme, mais qui me dit que ce n'est pas un homme à vos ordres qui a tué Lias Myian ? "
- " Je n'accepte pas votre incrimination, et bien que je comprenne que ça puisse vous traverser l'esprit un instant, dites vous bien qu'il y a 1001 raisons pour 1001 personnes de tuer M. Myian, et pas seulement pour des motivations politiques "
- " Quels motivations alors ?
- " Ce qui est certain, c'est que ce meurtre devait défrayer la chronique, et cela, le plus vite possible. Dans l'absolu, il est certain que si j'avais voulu assassiner quelqu'un pour le clonage, ce que je ne ferais jamais bien sur, mais c'est à titre d'exemple, je me serais débrouillé pour que le meurtre soit discret et non médiatisé, ce qui n'est pas le cas. Là, on a voulu créer une vague d'allégations non fondées, et il est bien plus probable alors que ce soit dans le but de me détruire "
- " Je vous suis, et je n'oublie pas cette hypothèse, mais il aurait été encore plus intelligent de votre part que vous auriez justement médiatisé l'affaire pour vous ôter de tout soupçons pour les raisons que vous venez de citer "
- " Je n'entrerais pas dans votre jeu M. le ministre, c'est sans fin. Soyez assuré que de tout mon pouvoir je lutterais pour découvrir qui est derrière tout ça. Merci ", en coupant la visioconférence

Cette à cet instant que Palmer commença à réagir sur le fait que la CAT lui serait un fois de plus d'une aide utile par rapport à l'évolution de l'enquête, d'autant plus que deux des leurs, Tony Almeida et Chase Edmunds étaient suspectés du meurtre de militant pour le clonage.

- " Jacquelyn ", par téléphone " Veuillez me mettre en contact avec la cellule anti-terroriste à Los Angeles dès que possible "
- " Oui Monsieur "


Dans un long couloir blanc, éclairé par de larges vitres, et teinté d'une peinture blanche toute récente, Bauer se tenait accroupi, son silencieux à la main, caché derriere un épais poteau qu'il y avait tous les trois mètres à chaque extrémité du couloir. Matters et McBride étaient quelques rangés plus loin, prêts à jaillir dès l'ordre de leur chef.
Chaque seconde, le claquement des pieds du soldat sur le béton se faisait entendre de plus en plus fort.

- " L'ennemi est à moins de 10m, il va nous voir ! "
- " J'ai un bon angle d'où je suis, ils ne peuvent pas me voir ! Je repère quatre soldats dans l'allée et deux autres qui sont partis vers l'autre salle ", analysa McBride
- " Qu'est-ce qu'on fait D1 ? ", le simple code désignant Jack, le n°1 de l'équipe
- " On les attends, comme prévu "

Les Deltas ne pouvaient plus avancer d'un pas et leur position était compromise : il était trop tard, le soldat allait les repérer.

- " кем вы являетесь? Михаль имеются чужаки ! ", avertissant le garde le plus proche

Comme tous les autres, il pointa le Steyr AUG vers Jack, n'ayant pas encore découvert les autres et subitement, d'un coup de veine pour les Delta Force, il s'écroula aussitôt, peu de temps après les autres soldats derrière lui, les visées rouges dans le dos : Lyle Davies et Jason Morrow avaient réglés leur compte, tandis que Kao-San Lee terminait manuellement sa lutte avec le dernier homme.

- " Vous allez bien ? ", dit Davies en tenant Jack à l'épaule
- " Ouais je crois qu'on a rien, on l'a échappé belle "
- " Dès qu'on a eu ton message on s'est précipité. On a pas eu le choix, on est passé par le mur de derrière, on nous as peut-être vus, mais je pense pas "
- " C'est rien, pour l'instant il faut récupérer Dityr Avnar, il doit être en dessous, après on verra avec Radford "
- " Quand on est venu, on a établi un plan de direction, je pense qu'on ne peut pas passer redescendre par ce bâtiment "
- " On a une carte magnétique, ça devrait faire l'affaire "
- " C'est pas ça. Un peloton de 6 soldats tournent en rond tout autour de la base, tout les quart d'heure, les équipes se relayent par groupe de 2, et quand on va arriver là bas, il y aura la première équipe, plus la deuxième qui va arriver. On sera pris entre les deux "
- " Tu pense passer par où alors ? "

Davies se concentra sur les vitres qui donnaient sur la cour de stockage à l'extérieur.

- " On a assez de harnais ? "
- " De toute manière il y en a l'entrepôt "
- " Alors c'est parti "

Davies se montrait un peu hésitant, malgré le courage dont il avait fait preuve lors de ses précédentes missions. Toute sa vie, il se vouait à combattre un ennemi dont il partait toujours perdu d'avance, un ennemi qui revenait à chaque fois si fort. Mais aujourd'hui, il était à l'aube de sa retraite chez les Delta, et il était temps de combattre son nemesis une bonne fois pour toute. Cet ennemi qu'on nomme la peur.

Matters s'élança dans le vide en premier, accrochant au solide fil gris, suivi de Morrow, Lee puis McBride.

- " T'es prêt Lyle ? "
- " Prêt ! "

Les deux amis prirent leur élan et sautèrent sans regarder les 30m qui les séparaient de la neige entassée. Un glacier sectionna la corde de Davies, qui chuta sur les flocons blancs, les genoux repliées en s'y sortant sans une égratignure.


[3:25:38]


- " C'est certain Gabriel, rassurez-vous, les biélorusses n'auront pas une image des Deltas. Ca fait des semaines que nous avons le contrôle sur leurs vidéos "
- " Du moment que personne ne repère le corps de Roy Garber...c'était planifié depuis le début qu'ils n'auraient jamais du rencontrer le contact et qu'ils soient obligés de passer là où on les filme. L'OTAN accordait la plus haute importance à mettre en place cette mission "


Depuis que Gabriel Radford était reparti dans ses affaires, Linda se repassait en boucle la conversation qu'il avait eu avec l'homme du Pentagone. Rien de mieux pour s'engager dans le chemin ténébreux qui visait à découvrir qui il était. Un homme puissant, un homme avec des contacts partout dans le monde, de la sévérité, mais d'une grande intégrité aussi.

- " Qu'est-ce que mon père fait chez les Deltas...il avait bien un but dans tout ça. Je vais noter ", à elle-même " Il a commencé à écrire des articles politiques et s'est fait remarquer grâce à ça. Le Président Ford l'a engagé pour des articles d'investigation. Puis école d'analyse politique stratégique. Je suis né et Reagan l'envoie à l'école de guerre Kennedy. Puis après des missions à l'étranger, il va chez les Deltas. C'est là que je comprend pas...Qu'est-ce qu'il s'est passé avec le gouvernement et les relations internationales ? "
- " Linda j'aurais besoin de ton aide ! "
- " Ah c'est toi papa ", cliquant sur le dossier pour le refermer
- " Je te donne cette carte, elle est à toi "
- " Qu'est-ce que c'est ? "
- " Un niveau d'accès 6, le maximum après le 7 "
- " Pourquoi moi ? "
- " Parce que tu es ma fille et que je te fais confiance. Je n'ai pas le temps de faire des recherches alors quand je te le dirais, tu le feras pour moi. Mais attention, je saurais
quand tu l’utilises et pourquoi ! ", préventif
- " B...bien... "
- " Ne t'avise pas d'entrer là où c'est interdit c'est compris ? "
- " Oui...Monsieur "

Dès son départ, elle consulta la suite de l'enregistrement. Une monnaie d'échange idéale pour s'en servir à un moment où un autre...


En attendant le retour de Mack, Tony se déshydrata pour combler la tension injuste à cause des plaintes à son égard. Le charmeur de la Division fut de retour, accompagné de l'inspecteur qui interrogeait Chase :

- " Agent Almeida, est-ce que vous avez utilisé votre arme il n'y pas longtemps "
- " Oui, chez Krauss j'avais l'arme en main, au cas où il ne se montrait pas coopératif "
- " Pourtant vous n'aviez pas de mandat... "
- " Je ne parle pas de ça. Ce genre de gars ont le sang chaud si vous me permettez l'expression "
- " Et vous avez tiré ? "
- " Je vous demande pardon ? "
- " La balistique a trouvé des traces de poudre sur votre arme "
- " Je...j'en ai plus qu'assez vos accusations vous savez ! ", montant d'un ton
- " Agent Almeida répondez à sa question ! ", intervint l'inspecteur
- " Non je ne m'en suis pas servi, en tout cas pas aujourd’hui. C'est très probable que la poudre date du précédent tire il y a quelques jours ... "
- " Et de quand date votre précédent tir ? "
- " Je ne sais plus, ça vous va ? "
- " L'article 34 de l'agence vous demande de laver votre arme après chaque utilisation. Visiblement vous n'y avez pas pensé..."

L'inspecteur avait pris le relais.

Tony était pris au piège, il ne savait plus quoi dire.

- " Vous dites que Krauss et Myian ont été tués par une arme similaire ? "
- " C'est juste "
- " Et vous avez trouvé des traces sur l'arme de l'agent Edmunds ? "
- " Rien. Mais ça ne vous empêche pas d'être coupable, vous avez peut-être utilisé la même arme pour les deux meurtres "
- " Ca ne tient pas, les trajets entre les deux sont trop éloignés, et ils ont été tués à la même heure d'après vos dires "
- " Avec un bon véhicule, 5mn vous suffirait "
- " La nuit ? Par ce temps ? "
- " C'est largement envisageable. Mais je vous réserve d'autres surprises. Les experts vont bientôt avoir du neuf. Ils ont découverts quelque chose dans son sang "

Ces derniers propos ne rassuraient en rien le directeur de la cellule, bien qu'il niait constamment les avances de Mack et de l'inspecteur, et on voyait tout de même une part de culpabilité au fond de son regard.


[3:29:26]


Les Deltas, à nouveau réunis, descendaient les escaliers pour entrer dans les salles secrètes au sous-sol.
Eve Thompson se confiait au Dr. Sampton.
Linda mettait une écoute sur tous les appels de son père.
David Palmer s'entretenait avec son staff.



[3:34:34]


Davies savait montrer de l’audace quand il le souhaitait, c’était sa façon à lui de prendre confiance et de mener à bien son rôle de second capitaine.
Son équipe avait abordée la crevasse, marquée par l’absence de neige à cause du passage régulier des soldats biélorusses, devant escorter les chercheurs jusqu’au sous sol. Jusque là, l’accès restait facile, aucune caméra, juste des escaliers avec quelques lierres nues sur le mur vieilli.

- " L’équipe 1 est devant nous, si leur pass ne marche pas, il faudra sûrement placer des explosifs. On a assez de C4 pour détruire un entrepôt tel que celui-ci "
- " Et si on trouve un soldat ? "
- " Je sais à quoi tu penses Jason, mais ils ne parleront pas facilement je pense, si ce qu’il y a là en bas est si important qu’il n’y paraît. Et tu connais ma position sur la torture "
- " Oui, je sais que ça t’a valu un procès contre tes supérieurs après la mission en Ouganda "
- " Pour moi c’était inhumain de menacer et de violenter des mômes de 15 ans. Je ne regrette pour rien au monde d’avoir dévié l’arme de mon sergent. A trop se croire dur, on fini par concentrer en soi plus de violence que l’ennemi "
- " C’est un peu le but non ? L’avantage physique "
- " Ca ne devrait pas. L’avantage mental est bien meilleur "

La radio de Davies grésilla l’espace d’une seconde :

- " Mercure 2 »
- " Ici D1, nous sommes à la porte du sous-sol de niveau C. On a réussi à ouvrir la précédente porte avec le pass, elle est toujours ouverte, mais le pass ne nous est d'aucune utilité pour celle devant nous. On a repéré un conduit sur le bas côté qui devrait nous amener à l’intérieur du complexe souterrain. Ca devait être un passage de réserve pendant la dernière guerre, je pense qu’il est toujours accessible "
- " On fera exploser la porte, comme ça l’attention ne sera pas attiré sur vous "
- " Avnar risque de s’échapper ! "
- " Pas si on couvre la sortie, vous, occupez-vous de lui ! "
- " Pas le temps pour la reconnaissance et le scanner thermique ne passe pas, donc il faudra faire vite ! "
- " Je sais. On arrive dans 20 secondes, je vais placer trois pièces de C4 en triangle pour fragiliser les fondations principale autour de la porte, cela devrait amoindrir le bruit de l’explosion "
- " Bien reçu, on prend le conduit ! »

Davies déboutonna la poche droite de son gilet et déroula le plastique C4

- " Je te laisse le développer », à Kao-San

Expert en la matière, il s’occupa de disposer les explosifs comme il l’entendait. Une fois parés, les Deltas s’éloignèrent à distance suffisante, et Morrow alluma le fil conducteur.

- " Je lance la détonation »

Une légère braisée souffla l’accès à la porte puis après les débris à surmonter, ils commencèrent à contempler le grand laboratoire devant eux. Par chance, aucun soldat n’était alerte, l’explosion était suffisamment discrète, mais il ne faisait aucun doute qu’un des leurs allait bientôt passer par là.

- " Avnar est ici, c’est certain ! "

Chacun notait les détails que présentait le complexe, les parcours, rampes d’accès, escaliers, pour ne pas laisser d’alternative à Avnar s’il s’échappait. Les constructeurs ont du mettre un certain temps pour bâtir ce centre, de plus de 60 mètres, de profondeur, et de la largeur d’un building asiatique. Rien ne se trouvait au niveau des Deltas hormis les passerelles collées au quatre coin de la salle qui permettaient de descendre jusqu’au premier niveau, marqué par des bureaux référant un taylorisme moderne dont Avnar était le chef de fil.

- " Kao-San, tu as vu quelque chose ? ", demanda Morrow en voyant que l’asiatique avait cerné un détail
- " Là bas ! », désignant la passerelle de droite " Des taches de sang, par terre "

Morrow et Davies ne comprirent pas tout de suite l’intention de Kao-San, mais en regard les petits points rouges au sol, signe qu’on avait mal lavé des taches après avoir traîné un corps, ils perçurent qu’un cadavre avait été déplacé jusqu’au mur repeint à quelques mètres.

- " Ce n’est pas notre mission Kao-San "
- " Qui peut savoir ? Peut-être qu’il y a Avnar derrière ce mur "
- " Il a raison Lyle… "
- " Mettre du C4 ici serait beaucoup trop dangereux, ça pourrait nous exposer "

L’analyste géopolitique se focalisa sur le boîtier rouge mural.

- " Pas si on élève le niveau sonor »
- " Tu veux faire sonner l’alerte depuis le boîtier ? "
- " Ce n’est pas un alerte d’infiltration ennemi, ce modèle date de 1946, ou 47, on l’avait mis en place pour prévenir des bombardements et des autres menaces. Les chercheurs peuvent penser qu’il s’agit d’un exercice "

Une nouvelle fois, Davies posa une pate de C4 sur le mur dépeint et quand Morrow abaissa le levier dans le boîtier, il enclencha le détonateur.

" Ceci n’est pas un exercice, ceci n’est pas un exercice. Veuillez emprunter la porte de secours dans le calme s’il vous plait »

Les Deltas furent pris de court, car désormais, les chercheurs allaient fuir avant qu’ils n’aient pu chercher Avnar. Mais après tout, c’était l’objectif de l’équipe 1, qui devait comprendre que l’alerte était donnée par les Deltas.

Davies pénétra dans l’enceinte inexplorée qu’il venait d’ouvrir, et fut frappé d’un étonnement effrayant :

- " C’est qui ce cadavre au fond ? ", dit Kao-San
- " Roy Garber, notre contact… " , alors que les vers mangeait ses restes
- " Roy Garber ? Mais… "
- " Dans l’avion, Jack m’a montré un photo de lui, il n’y a pas de doute. Je les préviens tout de suite ! "


[3 :39 :04]


- " Tout à fait M. Sampton, et croyez-moi, Anthony Lane vous estime à un degré inimaginable ", gémissa Eve Thompson, prenant le sourire faux d’un politicien
- " C’est également un honneur pour moi de travailler pour lui. Toute ma vie j’ai cherché à bâtir la réputation que j’ai aujourd’hui, ça n’a pas été simple, il y a parfois eu des coups bas, mais à ce jour, j’ai mérité ma victoire "
- " Tout à fait, et la conférence que vous allez donner fera encore plus monter votre côte "
- " Je le souhaite. Si vous voulez bien m’excuser Mme Thompson, j’ai encore deux-trois choses à voir avant de me présenter face à 1100 personnes ! "
- " Faites donc ! "

Un garde du corps sous la houlette de Lane emmena Sampton jusqu’à son bureau, car il était vrai que depuis ses ahurissantes découvertes sur le clonage, la compétition était rude et certains n’hésitaient pas à user de la force pour découvrir ses calculs.

- " C’est par là M. Sampton ", le laissant passer devant

Soudain, le garde le frappa violemment dans le dos et lui injecta une seringue dans le dos.


Après que Davies ait tout expliqué à Bauer sur Garber, le capitaine hésitait encore à emprunter le chemin qu’ils comptaient prendre, la méfiance l’ayant emportée sur la confiance.

- " Qu’est-ce qu’on fait maintenant Jack ? ", répéta Matters
- " On…on maintient le plan initial, mais quelque chose ne tourne pas rond. Garber a été tué "
- " C’est que sa position a été compromise c’est tout "
- " Non il y a autre chose, sinon les biélorusses n’auraient pas cachés le corps ainsi "
- " Tu crois quoi, qu’ils ont été aidés par notre gouvernement "
- " Je sais pas, c’est sûrement bien plus complexe. J’ai vu que les soldats utilisaient des armes fournies par l’OTAN »
- " Il me semble qu’il y a eu le partenariat pour la paix entre l’OTAN et la Biélorussie non ? »
- " La paix tu comprends ça ? La paix c’est pas les armes aux militaires ! », dit McBride dans sa logique imparable
- " Tiens, j’aurais juré que tu pensais le contraire… », enchérit Matters
- " Répète ça ? »
- " Calmez-vous vous deux. Je ne pense pas que les Deltas sont contre nous, il y a toujours une bonne raison là derrière, et on ne sera que des pions si nous n’essayons pas de comprendre quoi »
- " Tu proposes quoi à ce sujet ? »
- " Radford ne le sait pas mais j’ai consulté le CV de sa fille. Je crois qu’on peut lui faire confiance »
- " Elle ne pourra jamais faire des recherches sur lui, il ne doit pas la lâcher d’une semelle »
- " J’ai confiance en lui, j’ai rarement vu des gens aussi intègres », certifia Jack
- " Ca ne veut pas dire qu’il agit dans d’autres intérêts »
- " Ca peut être des tas de gens, à savoir celui qui a mis en place cette mission »
- " Radford m’a dis que la mission venait directement du Pentagone. Mais qui exactement… »


[3 :42 :45]



Mack était de retour dans la salle d’interrogatoire, parfaitement déterminé à mettre en place les derniers éléments pour incriminer Tony et Chase dans le meurtre de Lias Myian.

- " Alors Sullivan, où en sont vos fameuses analyses ? »

Mack rappuya sur le bouton rouge d’enregistrement sur le camescope.

- " Rien de neuf, en fait c’est assez étrange. Le sang est imbibé d’une substance dont je n’ai pas pu retenir le nom, qui altère le passage du sang vers le cœur. Mais les rapports ont révélés que cela provient du médicament qu’utilisait Myian, sauf qu’il a été utilisé en trop grande quantité »
- " Vous pensez que c’est ça qui l’a tué alors ? »
- " Non, c’est entièrement certain qu’il a été tué des deux balles dans la tête »
- " Et ça ne vous est pas venu à l'esprit qu'il pouvait y avoir un lien avec ce médicament ? "
- " Quel serait l'intérêt de le tuer de cette façon alors qu'il allait lui expédier deux balles dans la tête, et que c'était très probablement prémédité ? ", se contenta Mack
- " Je ne suis pas dans la tête de tueur... "
- " Je le souhaite. Mais pour l'instant, la Division est...comment dire...très sceptique quant à votre témoignage "
- " Qu'est-ce que ça veut dire ? "
- " Qu'ils vont sûrement vous interroger très bientôt "
- " Quoi ? Tout ce que vous avez trouvé c'est de la poudre sur le canon de mon arme et des empreintes. J'attends toujours de votre part un motif !!! "
- " Attendez Tony, vous croyez que je n'étais pas au courant ? "
- " Au courant de quoi ? ", énervé de toujours devoir demander les réponses à ses questions
- " Vos appels avec le président Palmer. Ca fait des jours que je sais que vous traitiez en secret avec lui, dans le dos de la cellule "
- " Palmer ? Mais c'est du délire ! Jamais il n'aurait fait ça ! ", gueulant de toutes ses forces
- " Et vous vous l'auriez fait ? "
- " Ce n'est pas la question, Palmer n'aurait jamais donné son accord pour un tel acte, vous devriez savoir qu'il n'est pas du genre à cacher des choses "
- " Alors expliquez-moi les relevés téléphoniques à la Maison Blanche ? Un agent de la cellule a également livré son témoignage comme quoi vous étiez de mèche avec lui "
- " Qui ? "
- " Son identité reste secrète "
- " J'ai bien le droit de savoir, jusqu'à preuve du contraire je suis bien le directeur de l'agence ! "
- " Non Tony, jusqu'à nouvel ordre, ce n'est plus vous. Mais je vais tout de même vous le dire... "

Le regard livide et essoufflé de Tony perça celui de Mack, sur le point de lever le rideau :

- " Il s'agit de Chase Edmunds "


[3:45:24]


Davies plaçait ses dernières charges de C4 pour provoquer une sortie de secours.
McBride accompagnait Matters pour suivre le plan de sortie de la base, afin d'escorter discrètement Dityr Avnar.
Rosenberg s'entretenait avec un ami au Federal Hall de Washington.
Lane attendait le retour de sa conseillère.



[3:49:17]



Les derniers gardes armés du plus haut niveau de la base souterraine commençaient à décamper d'ici, une fois assurés que personne d'autre ne peuplait les lieux. Bauer, caché derrière le panneau de consignes de sécurité, en profita pour s'échapper et entrer dans l'ascenseur pour retrouver Avnar, qui se localisait sûrement au second niveau, plus secret, et désormais peu surveillé.

Il appuya sur la touche -1 et l'ascenseur s'enclencha. Le poids pesant du silence aurait même effrayé les morts. Les portes coulissaient. Jack, adossé sur le côté, s'assura qu'il n'était dans le champ de vision de personne, et déboula dans le long couloir, et entra dans le hangar semi-ouvert et se roulant par terre.

- " Ahhhhh, arrêteeezz, je vous implore ", suppliait un homme méconnu

- " Ici D1, je suis entré dans le hangar du sous-sol. Un homme est torturé, je n'ai pas encore de visuel. Je suis en approche ! "

Le capitaine continua jusqu'à se faufiler derrière un container en bois, posé avant l'ouverture à la salle des commandes, où était retenu le prisonnier, immobile sur une chaise et giflé par deux hommes.

- " Il s'agit bien du Dr. Avnar ! On le frappe. Je le ramène dehors ! "

L'homme robuste le martyrisa encore une fois :

- " Tu va nous dire où tu caches tes plans ! "
- " Je ne sais pas, je vous jure "
- " Tu te moques de moi ? "

Jack Bauer se pencha sur le côté gauche, la jambe gauche pliée et la droite raide, pour avoir les hommes dans sa ligne de mire. Il pointa son silencieux et envoya deux balles mortelles sur les deux lâches.
Avnar, , la vue altérée à cause de ses lunettes tombées au sol n'y comprenait pas grand chose, et fut pris de panique.

- " Qui...q...qui êtes-vous ? "
- " Calmez-vous, je suis là pour vous secourir. Mon gouvernement m'envoie pour vous aider "
- " Pour m'aider ? "
- " Oui, nous aimerions savoir où cachez-vous les plans de l'arme que vous appelez Pluie Noire "
- " L'arme ? "
- " C'est bien vous qui avez conçu Pluie Noire non ? "
- " Oui, oui, mais il ne s'agit en aucun cas d'une arme, enfin, l'arme est un terme très ambigu "
- " Est-ce que vous savez où sont les plans ! "
- " Attention, celui là a bougé sa main ! ", indiquant l'homme à terre

Jack s'accroupit en retirant l'arme de l'homme, et quand il se retourna, Avnar pointait une arme contre le Delta :

- " Ne bougez pas "
- " Tout va bien, ça va... ", levant les bras
- " Lâchez votre arme ! J'ai dis lâchez votre arme ! "
- " Ok...ok... ", répondit Jack en la posant sur le tableau de bord
- " Vous êtes vraiment stupides, Yuri se doutait bien que vous alliez tomber dans le panneau "
- " Qui ? "
- " Les hommes qui me torturaient à l'instant, c'était une mise en scène. On savait que vous étiez en train de venir. Je voulais m'assurer que c'était bien les plans que vous intéressait, et je vous ai fait croire que j'étais de votre côté "
- " Vous étiez au courant ? "
- " Bien sûr que oui, Yuri m'avait mis au courant que les américains voulaient les plans et que vous chercheriez à entrer en contact avec moi "
- " C'est pour ça que Garber est mort ? "
- " Qui ça ? ", demande Avnar
- " Et comment le sait-il ? "
- " C'est une question de logique, il savait que vous finiriez par vous mêler de l'affaire, et mon hypothèse sur la question était que tout était calculé pour vous y mêler justement, enfin je n'ai pas plus de précisions. Mais il a été formel, je dois vous tuer "

Avnar s'apprêta à presser sur la détente, cherchant à garder son secret enfoui en lui-même, mais au même moment, une secousse se fit sentir, et Jack resta concentré puis frappa Avnar en éloignant l'arme.

- " Le salaud, je le savais ! ", jura Avnar
- " Qu'est-ce qu'il se passe ? "
- " Il veut me doubler ! Ca devait être prévu depuis le début ! "
- " Qu'est-ce qui était prévu ? "
- " Yuri voulait m'éliminer ! Il ne veut pas que je vous dévoile l'emplacement des plans de Pluie Noire "

Une seconde secousse débuta.

- " Alors dites-moi où ils sont comme ça il aura perdu la partie ! "
- " Je ne suis peut-être pas de leur côté, mais je ne suis pas du votre non plus ! "
- " Si on reste là on va mourir tous les deux ! ", se plaignît Jack
- " Emmenez-moi à l'extérieur et je vous le dirais, mais je veux être en sécurité, Yuri ne va pas me rater sinon "
- " Marché conclu ! Suivez-moi ! "

Le Delta escorta Dityr Avnar jusqu'à la sortie qu'avait préparé le reste du groupe des Delta Force, prenant garde de ne pas recevoir de débris à cause des explosions.


[3:53:55]


George Rosenberg veillait à ne pas être vu des médias, sa conversation avec son ami ne devant pas être remarquée, ils se cachaient derrière une colonne du Federal Hall.
Le noir profond de la nuit et l'absence de lumière dans la zone conservaient leur chance de rester discrets.

- " Voila les enregistrements de la mission Eclipse, en Biélorussie. Tout est là, les Deltas, les biélorusses qui ignorent totalement leur venue, Avnar etc... ", commenta l'homme haut placé du Pentagone
- " Parfait, je vais immédiatement remettre ça à l'OTAN "
- " Tu es sûr que tu es toujours dans leurs petits papiers ? "
- " Ca fait maintenant 16 ans que je suis à l'OTAN. Crois-moi, ils me font confiance "
- " Bon, il n'y aucun souci à se faire alors. L'OTAN aura désormais la preuve que la mission a été autorisé sans leur accord "
- " Oui, et ainsi, ils évitent qu'une autre organisation ne s'empare de la vidéo. Ca aurait pu provoquer un grave conflit dans le cas contraire, même entre les américains "
- " Le Conseil ne va rien savoir de cette mission, c'est ça qui compte "
- " Reste à savoir qui a réellement organisé cette mission... "

Rosenberg prenait son air confiant, confiant de ne pas savoir, mais il était bien possible qu'il en sache plus que ce que son ami de l'OTAN savait, et visiblement, il n'était pas dans ses "petits papiers".


D'un pas pressé et anxieux, Lane suivait les cierges coulantes d'un des halls où se déroulait la cérémonie sur le clonage, abordant chacun des valets modernes :

- " Ah, Gerald, vous n'avez pas vu Eve, ma conseillère ? "
- " Non Monsieur, je regrette "

Saturé de ces négations, le politicien s'isola dans une pièce administrative à l'abri des regards indiscrets :

- " C'est Anthony Lane. Je ne retrouve pas Eve Thompson "
- " Est-ce qu'elle a volée les données du Dr. Sampton ? "
- " Oui, j'en suis presque certain. Et tout était dessus, toutes ses recherches sur le clonage, toutes ses hypothèses... "
- " Au moins, Sampton n'aura pas le succès qu'il attendait "
- " C'est peu dire, maintenant c'est elle qui va emporter tout le succès "
- " Vous vous faites trop de soucis Monsieur, comment voulez-vous qu'elle présente ces données ? "
- " Elle peut s'en servir contre moi, elle révèle à tout le monde mes recherches illégales si je ne lui donne pas ce qu'elle veut. Ou elle peut encore dire qu'elle va se prononcer au nom de quelqu'un, peu importe je n'en sais rien ! Mais il était nécessaire que j'obtienne ces résultats ! C'est tout ce qu'il y a de plus important pour ma campagne, et je connais Eve mieux qui quiconque : la cérémonie va débuter dans 5mn et elle va tout dire... ", se lamenta Lane


Jack se chargeait toujours de l'extraction du Dr. Avnar de la base secrète. Ils avaient parcouru les 3/4 du chemin, puisqu'il n'y avait aucun ennemi, et étrangement, ils arrivèrent sur le toit horizontal de l'aile ouest.

- " Mais qu'est-ce qu'on fait sur le toit ? "
- " Regardez en bas ", répondit gravement Jack

Toutes les fondations de l'autre aile s'étaient écroulés sur la cour centrale ou était déjà détruites à l'origine, et de l'autre côté, le tunnel s'était effondré. Impossible de sortir par le même parcours qu'à l'aller.

- " Vous n'espérez tout de même pas sauter ? ", constatant les 50m les séparant du sol
- " Non, on va prendre cette corde "

Matters et McBride étaient monté sur ce même toit, et ont placé, à l'aide de l'équipe 2, à l'extérieur de la base, un grappin de la cheminée sur le toit jusqu'à l'immense arbre en dehors de la muraille.

Le Delta s'équipa lui et Avnar d'un harnais pouvant les porter tous les deux, et à son signal, ils se laissèrent glisser le long de la solide corde noire.
Soudainement, une nouvelle explosion provenant des quatre piliers de la structure ouest engendra l'effondrement de celle-ci, et sous l'intense chaleur de la déflagration, les deux hommes chutèrent.
La corde était heureusement suffisamment inclinée vers le bas pour leur laisser une bonne chance de s'en sortir sans fracture.

Bauer releva la tête et constata, rassuré, qu'ils étaient sortis des murs. Il aperçu au loin McBride, gesticulant au loin pour attirer l'attention de son chef :

- " Baisse toi Kevin !!! "

Un balle se logea à proximité du coeur de McBride, et même le gilet pare balle ne le sauva pas.

- " Tous à couvert, on nous tire dessus ", se baissant avec Avnar


Palmer saluait la foule en entrant dans la salle de la cérémonie.
Matters s'enfonça dans une crevasse, emportant le corps de McBride. Mais il était trop tard pour lui.
Eve Thompson emportait avec elle les informations du Dr. Sampton, en s'éloignant de la cérémonie.
Jack ne parvenait pas nettement à déterminer la position des tirs ennemis.
Aidant Chloé sur une transmission d'infos, Tony Almeida leva le regard et constata que deux gardes venaient le chercher.



[3:58:33]


Mack s'approcha de Tony avec les deux agents de sécurité :

- " Tony, il est l'heure, on doit vous emmener "
- " A la Division ? "
- " Non, il y a eu un ordre de dernière minute. Il faudra faire un détour par la CIA d'abord "

Almeida feint de capituler, mais il attrapa l'arme d'un des agents en la braquant sur eux :

- " Pas un geste ou je tire !!! "
- " Tony calmez-vous...Posez cette arme ", dit lentement Mack, alors que l'autre garde avait aussi sorti son arme

Michelle se précipita vers lui, cherchant à éviter une nouvelle tragédie :

- " Tony, je t'en prie... "
- " Michelle, ils m'emmènent à la CIA, tu sais ce que ça veut dire ? "
- " Je... "
- " C'est un coup monté Michelle... "
- " Mais les preuves sont là... ", désolée

Il hésita avant d'entamer les explications qu'il allait fournir, puis prit sa respiration avant de se lancer :

- " Il faut que je te dise quelque chose... ", embarrassé d'en parler devant le reste de la cellule, ébahi " Chase et moi nous sommes allés chez Krauss il y a deux heures. Il nous a menacés et ça a dégénéré, alors par instinct de survie, je lui ai tiré dessus. Mais je te promets, sur ta tête que je n'ai jamais rencontré Myian, Chase non plus "
- " Pourquoi Krauss alors ? "
- " J'ai menti sur tout, c'était un coup monté de Chase et moi. Krauss n'est pas qui vous croyez, son CV, l'histoire des bombes au phosphore est inventé. Il est agent à...à la CIA "
- " Tony qu'est-ce que vous racontez...lâchez votre arme je vous en prie... "
- " Fermez là Sullivan et laissez-moi parler ! "
- " Tu dis que Brian Krauss est de la CIA ? ", soupçonna Michelle
- " On l'avait déjà rencontré et il nous a donné un rendez-vous, en menaçant plus que jamais Chase et moi, de nous détruire "
- " La mort de Myian est donc un coup monté pour te rendre coupable ? "
- " Oui, tu comprends mieux Michelle ? La CIA n'a pas lâchée l'affaire à cause de ce qu'il s'est passé il y a 6 mois, et aujourd'hui, ils veulent faire payer le prix fort à tous ceux qui connaissent les informations ultra secrètes que détient la CIA ! "





[3:59:57]
[3:59:58]
[3:59:59]
[4:00]

_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.


Dernière édition par Mr. Jack le Dim 01 Oct 2006 - 13:23; édité 2 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Sam 16 Sep 2006 - 14:43    Sujet du message:
Répondre en citant

Je ne pense pas que ça change grand chose mais j'ai oublié d'amener l'épisode 3, j'en suis navré, donc la prochaine fois, je publierais 2, voir 3 épisodes.

En espérant que ca vous intéresse toujours autant Smile
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Sam 30 Sep 2006 - 12:12    Sujet du message:
Répondre en citant

Il me faut encore corriger les épisodes 3 et 4 et dans l'apres-midi, je les publierais sur le site.

Plus de précisions sur ces mystérieux plans, également sur les bad guy, sur les conspirations gouvernementales etc...Le rythme monte donc d'un ton ! Smile

Par contre, pour ce qui est du concept de mettre des images pendant le réçit, je le ferais dès que j'aurais Internet chez moi et que je pourrais mieux faire des recherches, ca ne devrait plus tarder.
Je pourrais bientôt me connecter chaque jour un peu ce qui va me permettre de publier dès que l'épisode est bouclé, au rythme de 1 épisode toutes les semaines, voir deux semaines. Wink
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Sam 30 Sep 2006 - 23:19    Sujet du message:
Répondre en citant

Bon vu qu'il y a visiblement des problèmes d'éditions, je vais poster l'épisode en deux parties, en espérant que le problème ne persiste pas...

Bonne lecture à tous en tout cas ! Smile


Précédemment dans la fan-fiction " Opération Eclipse " :

Pendant que l'équipe de Jack partait à la recherche du Dr. Avnar, la seconde équipe tombèrent sur le cadavre de Roy Garber, le contact de la NSA, rendant ainsi méfiant les Deltas vis à vis de la hiérarchie. Quand Jack retrouva Avnar, celui-ci ne voulait pas parler des plans de Pluie Noire, mais quand une connaissance à lui le doubla, un certain Yuri, en détruisant la base pour l'empêcher de dévoiler les plans, Avnar se décida à en parler à Jack une fois protégé. A leur sortie, un assaut fut mené par des hommes et McBride fut tué.
Après que Radford ait livré les enregistrements vidéo des Deltas en mission à George Rosenberg, ce dernier les donna à l'OTAN, n'ayant pas autorisé la mission contrairement aux dires, et qui veut également la vidéo pour empêcher que la rumeur de la mission Eclipse se propage.

Malgré les nouvelles preuves incriminant Tony pour le meurtre de Lias Myian, il continua de nier. Mack affirmait qu'il était au courant d'un lien, grâce à la dénonciation de Chase Edmunds, entre Tony et David Palmer, complotant sur Myian. Encore une fois, Tony niait. Mais lorsqu'on s'apprêtait à l'emmener à la CIA, Tony avoua qu'il avait bien tué Krauss, qui était en réalité en agent de la CIA qui mettait en danger la vie de ceux qui connaissait les informations secrètes de la CIA, récupérés il y a 6 mois. Désormais, il savait qu'ils n'avaient pas enterré la hache de guerre.

Anthony Lane et sa conseillère avaient mis au point un stratège visant à voler les analyses du Dr. Sampton sur le clonage, afin de les dévoiler lors de la cérémonie. Mais Eve décida de doubler Lane et de garder les données contenue dans une micropuce.



Episode 3 : ( 4h00 - 5h00 )

Ces événements se déroulent le jour de l'opération Eclipse, entre 4h et 5h, heure biélorusse.



Sur les poussières blanches drapant le sol rugueux et bossé, Jack se tenait en position rampante, tentant de couvrir Avnar comme il pouvait, mais pourtant, il lui était impossible de déterminer la position des ennemis, trop nombreux et trop armés pour changer de position.

- " Lyle c'est Jack ! ", à Davies " On est tombé dans un piège ! "
- " D'où on est, je repère au moins trois ennemis à l'ouest et un au nord, tous avec des AKS "
- " Ce ne sont donc pas des soldats de l'armée biélorusse...Ecoute, Avnar et moi on ne peut pas bouger d'ici, et c'est trop risqué de communiquer avec le QG.
Essaie d'établir une liaison radio sécurisé ! "
- " Ok, j'ai le matos dans le sac "
- " Fais vite il n'y a pas de doute qu'ils veulent Avnar mais je pense qu'ils ne nous laisseront pas vivants ! "
- " On doit faire diversion alors, on est presque aussi nombreux qu'eux "
- " Négatif, les tireurs doivent se situer vers la plaine, ils ont des snipers. Ils repèreraient tout de suite notre position "
- " Qu'est-ce que tu suggères alors ? ", dit-il d'un creux dans la voix
- " On a des grenades lacrymogènes, il faut s'en servir maintenant ! Dans quatre positions diverses, comme ça ils ne sauront pas où nous sommes et on pourra s'enfuir vers le brouillard "
- " Je te suis Jack, mais dès qu'on aura allumé les torches, ils nous retrouveront... "
- " Je sais...Il y a une cimenterie pas très loin, elle doit être fermée en ce moment, on peut y aller en attendant, c'est sur la route de la base militaire "
- " La base militaire ? "
- " Je t'expliquerais plus tard ! "
- " Bien. La connexion est établie, personne ne pourra surprendre nos communications, même pas aux bureaux Deltas, la batterie devrait tenir une heure ! "
- " Vous êtes prêts ? "

Davies fit un signe de tête à Morrow, qui dégoupillait la grenade, ainsi qu'à Kao-San Lee, alors que Matters récupérait les armes de McBride.
Le capitaine adjoint envoya le gaz, relâchant une fumée épaisse qui s'étendait sur le champ de bataille en contrebas par rapport aux tireurs.

- " Venez ! ", ordonna Jack, qui lançait sa grenade à Avnar
- " Vous croyez que vous allez échapper si facilement à Yuri et ses hommes ?

Les quatre grenades était éparpillés un peu partout, brouillant la vue depuis la plaine aux ennemis, ce qui offrait le champ libre aux Deltas.
Jack n'eut pas de mal à se repérer malgré le nuage blanc car il avait auparavant photographié les arbres dans sa tête. Ils rejoignirent le reste de l'équipe et s'engouffrèrent dans une pente vertigineuse et raide, glissant sur les traînés pour gagner de la vitesse.


[4:03:58]


La cérémonie à Washington s'apparentait fort à un beau gala de charité. Costards trois pièces, parfum enivrant, roses et autres tables rondes avec des draps élégants, une soirée où chacun s'était fait beau et voulait se faire voir par les grandes figures politique réunies autour du débat sur le clonage. Le gouverneur des Etats proches, le président Palmer, Anthony Lane, les grands magnats de la presse, tous étaient là.
Passage obligé, Palmer se devait de communiquer à tous ceux qui s'approchaient poliment de lui pour garder sa dignité de président :

- " Bonjour Robin, comment allez-vous ? "
- " Très bien très bien, nous sommes contents de voir que vous vous êtes bien rétabli ! "
- " La meilleure guérison est la mobilité ", profitant pour aller voir d'autres couples

- " Test 1 ", essaya le présentateur pour tester le micro

Les invités gagnèrent leur place aussitôt.

- " Mesdames et Messieurs, bienvenue à cette cérémonie portant sur le débat du clonage..."

Un garde inspectait l'entrée de la salle, attentif à chaque personne qui entrait.

- " Porter, avez-vous retrouvé Eve ? ", questionna Lane
- " Non Monsieur, aucun signe d'elle ", en replaçant son oreillette qui dépassait

- " Tout se passe bien Anthony ? ", demandait l'ami à sa table
- " Oui oui, tout va pour le mieux "
- " Quand est-ce que le Dr. Sampton va intervenir alors ? "
- " Dans une quinzaine de minute je pense. J'ai hâte d'entendre son discours, c'est un chercheur prometteur ! ", feignant de ne pas savoir que Sampton était endormi " Euh...excusez-moi, j'ai une petite urgence à régler ", en se levant discrètement

Le président du Congrès rejoignit son garde, sous le regard observateur de Palmer, à quelques tables de là.

- " Il faut mettre plus d'homme sur sa recherche ! "
- " L'effectif est déjà utilisé au maximum Monsieur "
- " Alors il faut avertir les médias, ou plutôt, d'abord prévenir mon staff, dites à Sue d'organiser une conférence dès que possible "
- " Très bien Monsieur "
- " Je sais qu'elle a les analyses de Sampton, elle va probablement profiter de l'occasion pour le dire à la presse "
- " Permettez-moi de vous dire que si elle est ici, nous l'aurions déjà trouvée. Ne pourrions nous pas envisager qu'elle s'apprête à dévoiler les recherches au journal "
- " C'est peu envisageable, car le scrutin pour adopter le clonage se termine dans moins de 4h, d'ici là, la presse n'aura pas imprimé ses articles "

Lane fixa l'extérieur depuis la vitre au fond de la salle, perturbé, comme aux aguets d'un événement qui pourrait se dérouler.


En attendant d'amener Tony Almeida à la CIA, Sullivan Mack attendait de nouvelles réponses après les dernières révélations incomprises de la foule au sujet du meurtre de Brian Krauss :
Mack était plutôt décontracté, assis sur la table les pieds en éventail et bras croisés, contrairement à Michelle, peu confiante au vu de la nouvelle au sujet de la CIA, et Tony, droit comme un pic face au juge que faisait Mack :

- " Donc vous avez tout inventé sur Krauss du début à la fin. Tout son passé, ses activités... "
- " Tout, pour cacher son véritable rôle "
- " Chase a fait ça avec vous ? "
- " Non, il n'est pas coupable, je vous promets ", pour le défendre
- " De toute manière nous avons encore besoin de lui ici, il a l'air d'en savoir beaucoup sur vous et Palmer. Reprenons : Krauss est un agent de la CIA, qui serait venu vous menacer. Menacer de quoi ? "
- " De nous éliminer, moi, Michelle et Chase. C'était lié à l'affaire qui s'est déroulé il y a 6 mois avec la CIA, qui ne tolérait pas qu'on disposait d'informations top secrètes sur la sécurité nationale, et Krauss a été envoyé par la CIA pour faire le sale boulot "
- " Qu'est-ce qu'il voulait exactement ? Et pourquoi vous menaçait-il vraiment ? "
- " Il n'a pas précisé, il a juste dit qu'on pourrait regretter de s'être mêlé de ça.
- " Mouais...Pourtant, l'affaire a été étouffée, et la CIA a niée être impliquée à vos histoires "
- " Forcément, ils ne vont pas admettre qu'ils baignent dans des affaires de corruption et de meurtre. Vous voyez où ça en est aujourd'hui : ils ont tué un militant pour le clonage pour me rendre coupable "
- " Oui, la CIA aurait tué un allié de Lane...", le provoquant " Vous dites donc que Lane a fait tuer Myian pour renverser Palmer ? "
- " Je n'ai jamais dit ça ! Je vous dis juste que les hommes derrière tout ça sont les mêmes que ceux qui ont employés Krauss "
- " Votre histoire souffre d'un manque de logique terrible. Je ne comprends vraiment pas pourquoi la CIA aurait fait tout ça pour une si petite information. Soit vous me cachez quelque chose soit vous me mentez depuis le début. Mais en admettant que vous dites vrai, et il me faut étudier toutes les possibilités donc je l'envisage, la CIA pourrait cacher bien plus. Quelque chose que vous avez découvert et que vous ne voulez pas révéler. Si c'est le cas, comprenez bien que vous nous dites la vérité et je vous écoute, ou vous serez immédiatement envoyé à la CIA "
- " Vous ne comprenez rien...vraiment rien, et vous n'imaginez pas une seconde la gravité du sujet "
- " Je suis un homme d'honneur, je suis prêt à tout entendre "

Almeida se tourna vers Michelle, désépéré d'avoir à faire ce choix entre dire l'impossible et subir un sort violent, alors que Mack avait les oreilles grandes ouvertes, bien avide de nouvelles révélations croustillantes.


[4:08:44]


Les Deltas étaient en train de cavaler comme un groupe d'évadés qui fuyaient la prison, parcourant la forêt moussée à travers les branches et les éclats de gel. Leurs torches guidaient leurs pas, mais pour Avnar, il n'y avait aucun doute que le groupe armé les suivaient et qu'ils tenaient à avoir leur peau :

- " Je n'en peux plus, on s'arrête quand ? ", rumina Avnar, essoufflé
- " C'est pas vous qui avez dit qu'ils nous suivent à la trace ? ", ajouta Matters
- " Si, mais c'est pas dans la forêt que je serais en sécurité... "
- " Il y a une cimenterie plus très loin d'ici. Il y aura une zone d'exploitation rocailleuse, en service juste en été. En la descendant, on arrivera juste au niveau de la base. A mon avis, lorsque les militaires se sont installés, ils pensaient initialement y effectuer des essais de bombes et d'armes ", par phrases écorchées à cause de la vive respiration
- " Vous connaissez bien votre sujet agent...Matters "
- " Qui vous a dit mon nom ? ", fronçant les sourcils
- " L'agent Bauer vous a appelé avant "
- " Quand j'étais gamin j'habitais à côté d'une grande cimenterie, mon père y bossait le jour, donc je passais mes journées à m'éclater avec mes potes "
- " Belle exemple de réussite aujourd'hui ! "
- " Et vous, qu'avez-vous a nous raconter ? Les plans de Pluie Noire ? "
- " Je vous donnerais plus de précisions une fois à l'abri. Pluie Noire est un projet qui me tenait à coeur, une des plus belles réussite pour un chercheur aujourd'hui "
- " C'est quoi comme arme ? Biochimique ? Le genre d'arme à tuer, des dérivés d'ADM ? "
- " Non, vous êtes bien loin du compte. Pluie Noire est bien plus sombre comme l'indique son nom, bien plus destructeur, mais sans tuer personne. C'est l'arme, pour utiliser votre terme, du futur. Un...projet d'aliénation "
- " Un projet d'aliénation ? "
- " La première marche tout du moins, qui pourrait réduire l'être humain à l'état d'animal "
- " Attendez, vous parler d'un contrôle total sur l'humanité ? "
- " Nous ne sommes pas en 2100. Comme je viens de vous le dire, Pluie Noire constitue la première étape, et une fois évoluée, d'ici des dizaines de décennies, pourquoi pas... "
- " Mais dites-moi ce que c'est bon sang ! ", en arrêtant sa course
- " La technologie évolue constamment. On en parle tous les jours mais on en cache les véritables aboutissements. Je n'exagère pas quand je parle de contrôle humain, même si ce n'est pas encore envisageable. Mais soyez sûr d'une chose : les tyrannies et les grands dictateurs gardent à l'oeil mon projet ! "

Pendant ce temps, Davies correspondait avec Jack :

- " Il faut faire quelque chose, il y a quelque chose de pas normal avec les Deltas, maintenant que tu as crypté nos communications, on pourra parler librement avec Linda !"
- " Et si elle agit pour son père ? ", avança Davies
- " Radford est de notre côté, même s'il manigance des choses. Je pense qu'il agit pour quelqu'un, celui qui a véritablement mis en route cette mission "
- " Ca peut être n'importe qui, Radford connait beaucoup de gens haut placés du gouvernement, y compris le président et tout son entourage "
- " Palmer n'est pas mêlé à ça ! "
- " Je sais...je connais aussi bien que toi Radford, et il y a des périodes vagues pendant sa vie, juste après avoir agit pour Reagan il me semble "
- " Linda pourra peut-être nous informer...Delta Com vous me recevez ? ", tournant le bouton de sa radio
- " Je vois reçois cinq sur cinq ", confirma la fille de Gabriel Radford
- " La liaison est crypté, personne ne peut nous entendre ni chez nous, ni chez vous "
- " Oui c'est ce que je remarque. Pourquoi avez-vous fait ça ? "
- " Notre contact local a été assassiné, quelqu'un du gouvernement est probablement lié à ça, et il y a fort à parier que votre père le connaisse ", expliqua Bauer
- " Je ne vais pas nier que mon père cache beaucoup de choses même à ses proches "
- " Pourquoi dites-vous ça ? "
- " Avant d'arriver chez les Deltas, j'ai été engagé chez les AVP Force, une unité secrète active du gouvernement, pour me former en quelque sorte. Il ne m'a jamais dis pourquoi et qui ils étaient exactement, et qu'est-ce qu'ils voulaient... "
- " Les AVP Force ? Ca ne me dit rien... ", avec le soutien de Davies, qui n'en avait pas entendu parler non plus
- " Oui, les informations à leur sujet son introuvables. Je vais me servir de l'enregistrement pour faire parler mon père, ce n'est pas le jour pour brouiller le gouvernement... "
- " L'enregistrement ? "
- " Ah oui c'est vrai, vous n'êtes pas au courant. Il y a une heure, j'ai surpris une conversation entre lui et un membre du Pentagone. Votre signal était coupé donc je n'ai pas pu vous avertir. Accrochez-vous : lors de votre mission dans la base, vous avez été filmé. Le Pentagone a récupéré les vidéos et compte les donner à l'OTAN, afin qu'ils cachent l'existence de la mission au monde entier "
- " La cacher ? Pourquoi, ils l'ont autorisée alors ? "
- " C'était un mensonge. L'OTAN n'a jamais donné son accord, impossible de savoir qui l'a fait "
- " Bordel de merde... "
- " Qu'est-ce qu'il y a Jack ? ", insista le second capitaine
- " C'est à cause de Pluie Noire. Aucune organisation officielle au monde n'aurait voulu donner son accord pour la mission à cause de Pluie Noire "
- " Je te suis pas... "
- " Imagine que nous devons récupérer une arme terroriste ou quelque chose comme ça. Si les commanditaires de l'opération en auraient parlés au président, ou à l'OTAN, la CIA n'importe qui, ils auraient refusé. Imagine aussi qu'on nous surprenne avec les plans de Pluie Noire comme si c'était nous qui l'avions conçue. Nous virons au fiasco géopolitique ! Quelqu'un du gouvernement a voulu cacher la mission pour éviter de sombrer dans un chaos médiatique, politique, et militaire "
- " Tu veux dire que cette arme appelée Pluie Noire est tellement dangereuse que le gouvernement nie vouloir l'avoir, ni même en avoir entendu parler ? "
- " C'est un peu ça ! Linda, il faut que vous découvriez qui a donné l'ordre de la mission, par tous les moyens "
- " Je ne peux pas, j'ai les mains liés à cause de mon père ! "
- " Il n'y a que lui qui à ce pouvoir, il faut que vous inversiez la tendance. Trouvez un moyen d'être indépendante, et essayer de le faire parler "
- " Facile à dire... "
- " Allez dans les paramètres de recherches pour missions. Tapez le code AVT-6663 "
- " Rien ne s'affiche... "
- " C'est normal, le code n'est pas visible. Patientez. Quand vous avez l'écran noir, tapez 11#EJ654-4. C'est un code mis en fonction pendant les années où je travaillais avec les Deltas, j'étais proche avec un ami de chez eux, Robert Ellis, avant qu'il ne se fasse virer. Seul lui et moi connaissions ce code. Vous pourrez désormais faire des recherches sans être vu par Gabriel "
- " Génial, je vous recontacte bientôt ! "
- " On va arriver à la cimenterie, Avnar va tout nous dire sur Pluie Noire, je vous tiens au courant "


[4:13:34]


Dans le secret du staff de Lane, Eve Thompson devait communiquer avec vigilance pour garder le silence sur son vol des analyses du Dr. Sampton. Il y a peu, elle avait pénétrée l'enceinte d'une faculté prestigieuse de la ville, où un séminaire sur le clonage venait d'être fait aujourd'hui. Au beau milieu de l'amphi, vide et peu éclairé, elle s'assit, attendant que son collaborateur ne vienne.

Un homme barbu, dans la veine de Sampton, sûrement chercheur lui aussi, allait à la rencontre de la conseillère.

- " J'espère que je ne vous ai pas fait attendre trop longtemps "
- " Non, je viens d'arriver. Malheureusement, étant donné l'importance de l'affaire, je préférerais que nous agissions rapidement M. Gibbons "
- " Ca ne me pose aucun souci ", répondit-il
- " J'ai sur moi les analyses du Dr. Sampton avec sa théorie sur le clonage. Comme vous savez, Anthony Lane ne voulait pas lui donner le succès que Sampton méritait. Il prévoyait de lui voler les plans comme s'il avait effectué les recherches indépendamment. Mais il n'a jamais voulu le diffuser dans le monde, il voulait que ça reste secret à cause de l'illégalité des analyses "
- " Cette illégalité ne me fait pas peur. J'accepte volontiers de prendre la responsabilité de dire que ces analyses viennent de moi, une énorme médiatisation va m'attendre, ce ne sera pas une affaire de loi qui va m'empêcher d'être connu "
- " Dès mon départ, contactez le Los Angeles Times et le gouverneur Californien pour leur expliquer vos analyses. Je me suis déjà chargé d'avertir beaucoup de monde de la côte Est "
- " Vous avez précisé que les analyses sont de moi ? "
- " Bien entendu. L'affaire va sérieusement s'ébruiter maintenant et vous avez toutes les cartes en mains. Il n'y a plus qu'à constater la " vitesse de propagation " de la nouvelle "
- " Et comment Lane va réagir ? "
- " Je ne travaille plus pour lui, après ce que j'ai fais il ne voudra plus me revoir à la Maison Blanche et je serais une sérieuse menace pour lui. C'est un risque mais ça vaut le coup "

La conseillère paraissait très sûre de son plan et avait parfaitement calculée l'entendue de l'affaire au sein du pays, puis du monde, pour pouvoir le mettre en pratique maintenant. Il affichait un air rassuré et ambitieuse qui ôtait toute inquiétude dans son visage.


Après des minutes à lui donner des explications, Tony devenait las et perdu en lui-même, en grande partie car il ne savait pas comment expliquer à Mack ce qu'il ne pouvait expliquer :

- " Attendez Tony, je récapitule ! ", presque mort de rire " Il y a 6 mois, vous et Michelle aviez découvert que la CIA savait que Frank Bergman, le directeur général de la Division était une taupe et qu'il était l'homme chargé de recruter les taupes internationales dans le pays "
- " C'est ça, comme Nina Myers par exemple ", prenant totalement ça au sérieux
- " Mais c'est insensé ! Où allez-vous chercher ça ? "
- " C'est la vérité ! "
- " Vous m'avez dit la même chose il y a une heure à propos de votre innocence autour du meurtre de Krauss "
- " Là c'est différent ! "
- " Vous savez aussi bien que moi que si la CIA apprenait une telle chose, ils lançeraient une enquête sur Bergman "
- " C'est peut-être ce qu'ils ont faits mais sûrement que Bergman agissait avec des gros bonnets, ou mieux encore, ils ont passés un accord avec des terroristes pour s'emparer de ce qu'ils voulaient "
- " La CIA ne traite jamais avec les terroristes ! "
- " Vous en êtes vraiment sûr ? ", lança Michelle
- " Ecoutez Sullivan, je vous avais prévenu, ça vous met en grave danger maintenant que vous le savez. Je vous l'ai dis, alors laissez-moi reprendre mon poste "
- " Je savais que vous aviez du culot Tony mais là...inventer une pareille histoire juste pour ne pas être interrogé... "
- " Il dit la vérité ! ", rapporta Michelle " J'étais avec lui "
- " Ce n'est pas ce que vous avez mentionné dans votre rapport ", se vanta Mack
- " Pas étonnant vu votre réaction... "
- " Vous ne vous attendiez tout de monde pas à ce que je sois aussi niais que ça ? Vous savez, je vous aime bien, donc je vais voir pour entamer une enquête là dessus "
- " Et en attendant ? ", reprit Tony
- " Vous resterez en " quarantaine " ici. L'enquête avance, il y a de nouveaux éléments "
- " Je vous ai tout dis sur Krauss "
- " Il ne s'agit pas de Krauss mais de Myian. La police à une nouvelle piste, ils vont perquisitionner à votre domicile "
- " Quoi ? "
- " Vous m'avez compris, j'en suis sur ", content dans son regard " Estimez vous heureux que je vous garde ici "


[4:17:03]


Arrivé à la cimenterie, Bauer se plaça au bord du gouffre pour déterminer le chemin les menant à la base.
Kao-San Lee, toujours silencieux, effectuait des tours de gardes, se méfiant de Yuri et ses hommes.
Le présentateur de la cérémonie paraissait embarrassé, sûrement à cause de l'absence de Sampton.
Palmer sentait quelque chose d'inhabituel, qui ne lui inspirait pas confiance.



[4:22:23]


La cimenterie était divisée en deux ailes principales : l'aile est, avec deux tours grises d'une cinquantaine de mètres, reliées par un long conduit horizontal qui macérait le ciment, et qui comprenait également deux salles de contrôles au pied de la tour de droite, puis l'aile ouest, qui finalisait l'action du ciment en usine dans un grand entrepôt avec de nombreus tapis de paquetage en arrêts.

Jack Bauer scrutait l'horizon, admirant la vallée enneigée et ses minuscules lumières scintillant dans la nuit. Elle était située à environ 3km au nord en dessous d'eux, ainsi que la base militaire, cachée un peu plus loin par la forêt. Le village s'était formé dans les années 1960, après la construction de la base, afin d'héberger les militaires et de les placer auprès de leur famille. On pouvait voir d'ici que la base couvrait une bonne partie de la forêt, et que sa longueur approchait tout de même celle des moyennes bases américaines, entreposant des avions, des chars, des centres de tirs et tests...

- " C'est la base où nous allons donc... ", comprit Morrow, droit face à l'horizon
- " Ouais, je vais expliquer au reste de l'équipe la suite de la mission ", se rendant auprès des autres

Les Deltas étaient réunis tout en bas de la tour de gauche, là où le béton coulait dans les camions citernes. Avnar demeurait assis, après un parcours trop essoufflant pour un scientifique.
Jack s'approcha du docteur, chargeant non moins discrètement son arme de manière impitoyable.

- " Maintenant que nous avons récupéré le Dr. Avnar, ce dernier va nous offrir quelques explications de son projet Pluie Noire... ", le forçant un peu à parler
- " Pluie Noire n'est pas un projet de commande, c'est une idée que je développe depuis quelques années, et qui est purement une invention personnelle. Il s'agit d'un prototype de puces microscopiques appelées nanomachines "

Bauer ne paraissait pas très surpris, comme si Avnar lui en avait déjà vaguement parlé. Le scientifique reprit :

- " Ces puces sont actuellement construises et développés par centaines de milliers. Leur taille est de l'ordre du nanomètre donc "
- " On quoi cela constitue t-il une menace ? ", s'impatientait Matters
- " Il existe divers programmes que j'ai élaboré et qui sont toujours en cours pour la plupart autour des nanomachines. J’étends le secteur d'organismes atomiquement modifiés, et je cherche à mieux maîtriser l'armement nucléaire. Mais votre gouvernement ne s'y intéressait pas car les recherches sont très peu concluantes, enfin, c'est ce qu'ils ont fait croire. J'ai aussi travaillé sur le programme du risque grey-goo, qui consiste à assembler atome par atome un...
- " Venez-en au but ", posa Davies
- " D'accord. Pluie Noire concerne quasiment entièrement l'injection de nanoparticules créées par mes chercheurs dans le corps humain, afin de chercher à contrôler les muscles et toutes les fonctions motrices de l'homme "
- " Vos expériences ont marchés ? "
- " Sur les animaux, ce programme marche à 80% des cas. Chez l'homme un peu moins, vers 45%, car il reste quelque développement à faire, et il n'est pas encore question d'exercer un contrôle total sur une personne humaine, même si cela se travail. Avec la nanotechnologie, nous pouvons étudier les activités du cerveau et chercher à diffuser nos propres requêtes au sujet "
- " C'est donc fiable ? "
- " Assez. Je ne parle pas de robotiser totalement un homme, comme je vous l'ai dis, il reste encore beaucoup de travail afin de rendre ça bien réel "
- " Quand le rationnel rencontre le réel... ", ajouta Kao-San Lee, une de ses rares paroles
- " Notre gouvernement veut donc s'emparer de ces plans pour éviter de courir à une catastrophe technologique ", souligna Jack
- " Oui, les américains n'ont jamais appréciés mes expériences et aujourd'hui, ils veulent mes plans pour me supprimer mes recherches je suppose... "
- " En clair, il y a fort à parier que des milliers d'armes nanotechnologiques ont été produites ces derniers mois, et que c'est la raison de l'explosion du tanker à Monaco "

Matters poursuivit l'explication :

- " Ces expérimentations de la nanotechnologie se trouvaient dans le tanker et on a voulu cacher leur existence. Qui, on ne sais pas encore... "
- " Pour être honnête avec vous, moi-même j'ignore qui aurait pu faire ça, et je ne savais pas que mes créations se trouvaient dans ce bateau ", se défendit Avnar
- " Autre chose de plus inquiétant ", continua le capitaine " Peu avant l'explosion du tanker, un autre tanker, enfin, on supposait qu'il s'agissait d'un cargo pétrolier, a pris le large depuis Monaco, afin de venir jusqu'ici, même si rien n'est certain "
- " L'explosion du tanker n'est pas seulement un moyen de cacher l'existence des nanotechnologies mais aussi un moyen d'envoyer tranquillement l'autre cargo en Biélorussie, sans que personne ne remarque rien ", conclu Morrow
- " Notre mission n'est pas de retrouver l'autre cargaison, Radford a été clair. On doit retrouver les plans de Pluie Noire pour les livrer à notre gouvernement. D'après le Dr. Avnar, ces plans se trouvent en sécurité dans la base militaire à 3km, en bas de la vallée. Afin d'éviter un conflit en cas d'alerte ennemi, il vaudra mieux s'infiltrer dans la base et récupérer les plans sans être repéré "
- " Ca me parait presque impossible si les hommes de Yuri sont à nos trousses ", marqua Avnar avec un soupçon d'appréhension
- " Qui est ce Yuri ? "
- " C'est le chef d'un groupe d'élite biélorusse, il s'appelle Yuri Drakov. Officiellement, il agit pour le président mais en réalité son groupe est indépendant, et ne répond pas aux exigences du gouvernement biélorusse "
- " Un groupe d'élite ? "
- " Ce sont des paramilitaires très bien formés, croyez-moi. Ils veulent récupérer les plans pour je ne sais quelles raisons et ils iront au bout de leur idée "
- " Quel est votre lien avec eux ? "
- " Yuri était venu il y a plusieurs mois, alors que je développais encore mon programme majeur sur les nanotechnologies. Les résultats étaient très insuffisants, mais ils observaient mes recherches de près. Il y a peu, il m'a avertit que vous serez là et que vous voudriez les plans. Notre conversation s'est un peu mal terminée car je refusais de lui montrer mes dernières recherches "
- " Ca ne facilite pas les choses...Bon, les objectifs sont les suivants : nous faisons exploser les deux tours pour barrer la route des paramilitaires et les empêcher de passer par le haut de la vallée. Ca nous laissera quelques minutes de libre pour entrer dans la base. Là bas, nous formerons deux équipes : Lyle et Jason, vous prendrez les équipements de deux gardes de la base. Vous serez chargé de nous faciliter l'infiltration, surtout si nous sommes repérés. Puis moi, James et Kao-San, nous entrerons silencieusement dans la base et nous chercherons l'emplacement des plans. Avnar pense qu'ils se trouvent dans la salle du général Minyavic "
- " De quel temps disposons-nous ? ", demanda Matters
- " Etant donné que nous devons infiltrer la base et que ce sera très délicat puisqu'il y a un haut niveau de sécurité, nous avons un temps maximum de 4h. L'idéal serait de réussir en moins de 2h. Les conditions météorologiques ne vont pas s'améliorer, ce qui peut être un avantage comme un inconvénient pour nous "
- " Et l'armée biélorusse ? "
- " Ils sont sur écoute, la NSA filtre leurs appels, on sera avertit dès le moindre changement "
- " Excusez-moi agent Bauer, mais qu'est-ce que je fais pendant ce temps ? "
- " Nous n'avons pas le temps de retourner au point d'exfiltration, alors un hélicoptère viendra vous chercher ici et vous ramènera aux USA. Notre gouvernement à quelques questions à vous poser et veut vérifier qu'il n'y aura pas de fuites, mais nous ne vous ferons pas de mal "
- " Un hélicoptère ? ", s'étonna Matters " Ca risque de nous faire remarquer "
- " Je sais, mais les militaires doivent connaitre les hommes de Yuri Drakov, s'ils savent qu'ils sont dans le coin, ils penseront qu'ils ont provoqués l'explosion de la cimenterie et qu'ils sont partis par avion. Il n'y a qu'à donner une preuve photo au gouvernement biélorusse des hommes de Drakov qui sont sur place. J'attendrais leur venue et j'enverrais la photo à Radford "

Morrow se chargeait de préparer les explosifs, que Davies allait de nouveau placer selon sa tactique. Le Dr. Avnar ne semblait pas rassuré du sort qui l'attendait, mais après tout, il préférait ça que de tomber entre les mains de Drakov, et Bauer lui montrait dans son regard que tout allait bien finir.


[4:27:01]


Linda fixait la carte qui lui conférait un accès automatique aux dossiers de niveau 6, et depuis que Bauer lui avait donné le moyen de faire des recherches sans être vu par son père, elle commença à s'imaginer par quels moyens elle pourrait obtenir les informations qu'elle voulait sur son passé douteux.
Elle ne tarda pas plus longtemps et inséra la carte dans un boîtier accolé à la tour de l'ordinateur.

" Accès Niveau 6 : autorisé "

- " Parfait. Maintenant passons aux choses sérieuses... "

Elle ne prit pas longtemps pour trouver le dossier sur les AVP Force, bien mis en évidence :

- " Papa, tu n'as pas été malin sur ce coup ... "

La fille de Gabriel Radford insinuait qu'en lui donnant la carte et en lui ordonnant de ne pas fouiller ce dont elle n'avait pas le droit, elle ne pouvait détecter ce genre de dossier.

- " Je ne comprends pas ", après avoir lu " Les AVP Force sont financés par notre gouvernement ? Mais dans ce cas pourquoi est-ce que l'organisation est si secrète ? Nous travaillons dans l'intérêt des Etas-Unis sous le commandement du Pentagone ", lisant le fichier " Les finances servent à verser des pots-de-vin et à soutenir économiquement des hommes influents tel que Ben Laden, Moqdag Al-Siddour, Benami Moukrach... C'est pas possible, on aide des organisations terroristes à travers le monde et le gouvernement nie notre existence en cas de fuite. C'est donc ça... "

Néanmoins, Linda appréhendait un peu le fait qu'elle dispose de ces informations sans être vue, et préférait jouer la carte de la prudence en survolant chaque fichier.

- " Bizarre, des fichiers de renseignements sur les agents Deltas. Où tu es... ", en cherchant son père " Ah voila. 1985 : Gabriel Radford est en contact avec plusieurs pays étrangers sur des affaires importantes. On peut donc supposer qu'il a fondé les AVP Force en créant une brèche gouvernementale aidant les pays étrangers et les cellules terroristes "

Elle continua de consulter les dossiers sans rien dire quelques secondes, puis reprit la lecture :

- " Les AVP Force agissent pour le bien de la sécurité internationale. En finançant des cellules terroristes tel qu'Al Qaïda, ils s'emparent d'informations compromettantes à ces cellules et peuvent, de ce fait, combattre plus activement ces organisations. Je comprends mieux ", dit-elle d'une voix posée " Nous aidons nos ennemis en leur faisant croire que nous sommes avec eux, pour mieux les attraper ensuite. Sois proche de tes amis mais encore plus de tes ennemis... "


Dans le bureau de Tony, le temps qu'il soit remis ou pas dans l'ordre de ses fonctions, Sullivan Mack raccrochait le téléphone, appelant le suspect à le rejoindre, puisque jusque là il donnait un coup de main à un analyste.

- " Quelque chose Sullivan ? "
- " Oui. Les enquêteurs ont donc fait une perquisition à votre domicile. Vous vous souvenez, je vous avais parlé d'une substance étrange qui se trouvait dans le corps de Lias Myian. Eh bien nous avons trouvés cette substance chez vous, en forte quantité. Qu'avez-vous à dire ? ", alors que les gardes entraient dans la salle, appelés au préalable
- " C'est un coup monté Sullivan ! Je n'aurais pas exposé la substance chez moi si j'étais coupable "
- " C'était bien caché, et els enquêteurs ont eu du mal à la trouver. Ca veut tout dire. On vous escorte jusqu'à la CIA, je remplis de la paperasse vite fait et on vous emmène "
- " Non attendez ! ", poussé vers la sortie " Quelqu'un a mis la substance chez moi, je vous l'assure, demandez à Michelle ! "
- " Je lui en ai déjà parlé ", prenant le mot de la fin


( Suite dans le second post )
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Sam 30 Sep 2006 - 23:37    Sujet du message:
Répondre en citant

Pour je ne sais quel raison, je ne parviens pas à éditer la moitié d'un épisode ( qui en soit n'est pas plus long que tous les épisodes que j'ai déja publié ).

Je vais essayer de voir ca avec les modérateurs pour voir si ca s'arrange.


En attendant le rétablissement du problème, voila un lien de l'épisode 3 et de l'épisode 4 en format word.

Episode 3
Episode 4

Bonne lecture Wink
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Ven 13 Oct 2006 - 23:25    Sujet du message:
Répondre en citant

L'épisode 5 n'est pas encore bouclé. A vrai dire je manque un peu de motivation ces derniers temps, n'ayant plus aucun lecteur pour cette saison où je me donne tant de mal...je n'ai pas envie d'écrire sans le vouloir, donc je vais attendre quelques jours avant de reprendre. Wink
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Mar 31 Oct 2006 - 12:19    Sujet du message:
Répondre en citant

Toujours aucun lecteur, c'est plutot decevant...

Ca ne me donne plus tellement envie de passer des heures à écrire encore 44 épisodes pour personne... Confused

C'est pas vraiment la forme pour les fan-fics en ce moment et je sais plus trop ce que je dois faire, à vous de me le dire.
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






 Message Posté le: Mar 31 Oct 2006 - 13:14    Sujet du message:
Répondre en citant

Mr. Jack a écrit:
Toujours aucun lecteur, c'est plutot decevant...

Ca ne me donne plus tellement envie de passer des heures à écrire encore 44 épisodes pour personne... Confused

C'est pas vraiment la forme pour les fan-fics en ce moment et je sais plus trop ce que je dois faire, à vous de me le dire.


Je t'avoue, j'ai un peu arrêté de lire ta saison 2, maintenant que j'ai fini d'écrire ma fic (je viens tout juste d'arriver au bout des 24 épisodes ^^), je vais essayer de m'y remettre et rattraper mon retard.

Mais je pense que tu ne dois pas t'arrêter, mais c'est vrai que pour lire la saison 3, il faut sans doute avoir lu au moins la 2eme, ce qui fait qu'il n'y a pas beaucoup de lecteurs.

Enfin bref, je compte quand même finir de lire la saison 2 pour ensuite commencer la 3eme, mais ça fait beaucoup d'épisodes et tes épisodes sont long (et riche, d'ailleurs bravo car ça demande un énorme boulot d'imagination et l'écriture, ça demande beaucoup de temps).
 Revenir en haut »
Montrer les messages depuis:   
:: 24-fr :: Forum 24 heures chrono Index du Forum » Fan-fictions 24-fr » Fan-fiction de Mr. Jack S3: Opération Eclipse
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page 1, 2, 3 ... 13, 14, 15  Suivante
Page 1 sur 15

 


- Ce site n'est en aucun cas un site officiel de la série "24" - "24" TM and © Fox and its related companies. All rights reserved - CNIL 1025857 -

Powered by phpBB © 2005 phpBB Group - Traduction par : phpBB-fr.com - Sonnerie 24 - BSG Encyclopédie - SeriesNews