24-FR Site des fans de la série 24 heures chrono Boutique 24!
Connexion S'enregistrer Rechercher Galerie Photos :: 24-fr :: Forum 24 heures chrono Index du Forum
Fan-fiction : Jack en France
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
:: 24-fr :: Forum 24 heures chrono Index du Forum » Fan-fictions 24-fr » Fan-fiction : Jack en France
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
jackbauer29
Dingue de 24-fr
Dingue de 24-fr


Inscrit le: 11 Nov 2007
Messages: 2088

 Message Posté le: Mer 05 Mar 2008 - 19:29    Sujet du message:
Répondre en citant

Le stress monte.
Jack Bauer sera t-il mort ??
Je pense plutôt que c' est Chase ou Aaron qui arrive derrière et qui tue Mandy. On verra bien Wink

Sinon, c' était bien je trouve. Un peu trop court peut être.

Wink
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
lolodu13
Membre de Serpent Corail
Membre de Serpent Corail


Inscrit le: 13 Déc 2007
Messages: 104
Localisation: marseille

 Message Posté le: Ven 14 Mar 2008 - 1:13    Sujet du message: Jack en France
Répondre en citant

Episode 6 :

16h00 : Kim et Audrey étaient dans l’avion en direction des U.S.A.. Chase regardait fébrilement vers l’île du château d’If.

- Aaron, vite le téléphone, il faut que je prévienne le Vice-Président !
- Tenez, monsieur le président.

Aaron venait d’abattre Mandy et ses deux complices.
Jack était occupé à se défaire de ses liens tandis qu’Aaron aidait le président Palmer.

- Aaron, comment avez-vous su ?
- Jack, j’ai bien observé les alentours de l’île du Frioul, ce château me semblait être la seule solution.

Le président Palmer appela le vice-président américain ainsi que son homologue français pour le tenir au courant de la fin de la crise.

- Aaron, les secours ne vont pas tarder. Nous allons être amené vers la mairie de Marseille. Jack, vous devriez prévenir votre famille.
- En effet, merci Monsieur Le Président.

Au même moment :

- Kim, des nouvelles de ton père ?
- Chase vient de m’appeler ; il pense que mon père est retenu prisonnier sur l’île du château d’If à proximité de l’île du Frioul.
- L’île du Frioul ? Mais, c’est l’endroit où se trouvaient les Président Palmer et Sarkozy !
- Cette histoire est vraiment bizarre. Mon père n’a vraiment pas de chance, même quand il ne fait rien, les ennuis le rattrapent.

16h08 : Sur l’île du château d’If :

- Jack, mais que faîtes-vous ? Laissez-vous examiner et partons d’ici !

Jack fouillait les poches de Mandy et de ses deux complices.

- Aaron, ces hommes ont parlé de quelqu’un qui voulait m’avoir. Mandy ne devait pas me tuer. Je cherche des renseignements sur cet homme.
- Jack, laissez tomber, votre femme et votre fille sont à bord …

- MAINS EN L’AIR, VITE ! ! !

Jack et Aaron se tournèrent rapidement vers l’endroit d’où venaient ces cris. Les services secrets américains venaient d’appréhender un homme qui essayait de débarquer sur l’île.
Le président Palmer se précipita également.

- Enlevez le masque de cet homme !

Les services de sécurité s’exécutèrent et on reconnut Chase !

- Chase, mais…
- Jack, je t’ai suivi jusqu’ici.

- Libérez cet homme, ordonna le président Palmer.

- Jack, comme je vous le disais, votre femme et votre fille sont à bord d’un avion vers les U.S.A. ; elles sont en sécurité ! dit Aaron en tendant un téléphone à Jack.
- Merci Aaron et merci Chase ; je téléphone à Audrey et nous pourrons partir vers la mairie de Marseille !

Tout le monde se félicitait de la situation tandis que Jack téléphonait à Audrey pour la rassurer :

- Nous devons rejoindre la mairie de Marseille et après nous rentrons. Et toi, comment vas-tu ?
- Bien, je suis un peu fatiguée. Kim m’aide beaucoup.

Au même moment, sur le parking de Notre-Dame de la Garde, deux hommes dont on ne voyait pas les visages discutaient :

- Comment a-t-elle fait pour échouer dans sa mission ?
- C’est la faute d’Aaron Pierce.
- Ils ont trouvé le micro ?
- Si ce n’est pas fait, cela ne va pas tarder. Mais nous en savons assez, ils vont se rendre à la mairie de Marseille…

16h16 : Jack, Aaron et Chase prenaient place à bord d’une vedette de la marine française. Le président Palmer était sur une autre vedette.

- Passez-moi le Vice-Président !

On vit une main qui décrochait le combiné ; on reconnut Mike Novich.

- Monsieur Le Président, comment allez-vous ?
- Bien Mike, merci. Avez-vous annulé les procédures d’urgence ?
- Oui, cela a été fait. Avez-vous contacté le président Sarkozy ?
- Oui, Mike. Je me rends à la mairie de Marseille. Je ferai une conférence de presse sur le balcon de la mairie dans environ trente minutes.
- Toute menace est-elle écartée ?
- Je pense bien. Aaron Pierce a fait le ménage et puis Chase Edmunds et Jack Bauer sont avec moi : je ne risque rien…

Au même moment, à bord de l’avion de Kim et Audrey.

-Mesdames, nous allons traverser une zone de turbulences. Veuillez vous attacher, madame Bauer, nous allons vous aider.
-Merci …

Audrey fut interrompue : le co-pilote venait d’être abattu par un garde armé. L’homme s’adressa aussitôt au reste des personnes présentes à bord de l’avion :
- Ne criez pas, obéissez-moi et tout se passera bien !

Un impressionnant silence se fit à bord de l’appareil.
L’homme prit un téléphone :

- C’est fait !

Un autre homme, à la voix masquée lui répondit :

- Il me les faut vivantes, n’oublie pas !
- T’inquiète pas, je sais ce que je fais.

16h24 :

La vedette du Président Palmer, suivie par celle où se trouvait Jack arriva sur le Vieux-Port en face de la mairie. La foule était présente en nombre. Le Président Palmer salua les personnes présentes. Jack, Aaron et Chase le suivirent.

A bord de l’avion, la situation était tendue ; Kim et Audrey discutaient à voix basse.

- Mais qui est ce type ?
- Je ne sais pas, mais il a des complices, il veut qu’on reste en vie.
- Il faut tenter quelque chose, mais quoi ? Il nous a pris nos portables…

- SILENCE !

L’homme attrapa Kim par l’épaule et la força à rejoindre l’arrière de l’appareil.

- Le voyage va être très long, alors ne te fais plus remarquer !

Kim regarda Audrey et lui fit un clin d’œil. Audrey comprit que Kim avait peut être trouvé une solution.

A la mairie de Marseille, le président Palmer se remettait de ses émotions dans une salle tandis que Chase, Aaron et Jack discutaient devant la porte :

- Ce n’est pas normal, quelqu’un est derrière tout cela !
- Jack, vous avez raison mais le Président Palmer est en sécurité, Mandy a été tuée. Nous allons bientôt rentrer.
- Je vais appeler Chloé pour savoir si elle peut nous aider.
- Jack, je vais appeler Kim pour avoir des nouvelles.

Jack et Chase s’éloignèrent d’Aaron pour téléphoner ; le maire de Marseille s’approcha d’Aaron.

- Agent Pierce, Marseille vous remercie pour votre courage.
- Merci, monsieur le maire. Le Président Palmer vous attend.


- O’Brian ?
- Chloé, c’est Jack. Avez-vous des nouvelles de l’enquête sur le château d’If ?
- Jack, ce n’est plus votre problème.
- Chloé, quelque chose me dit que ce n’est pas fini. Je veux savoir quoi !
- Bien Jack, que voulez-vous ?
- Essayez d’avoir des nouvelles des légistes français et des rapports préliminaires des services secrets.
- Mais il faut que je pirate le serveur de la C.I.A.
- Allons Chloé, vous n’allez pas me dire que cela vous fait peur.
- Bon, je vous rappelle dès que je peux.
- Merci Chloé.

16h32 : Le Maire de Marseille et Le Président Palmer discutaient ensemble. Aaron Pierce montait la garde. Jack et Chase se rapprochèrent de lui.

- Je viens d’avoir Chloé, elle me rappellera dès qu’elle pourra.
- Je n’ai pas réussi à avoir Kim.
- Tu as essayé d’avoir Audrey ?
- Elle ne répond pas non plus ;
- Elles doivent traverser une zone de non-couverture.

- Jack, arrêtez de vous prendre la tête avec cela…
- Je n’y arrive pas, trop de choses se sont produites…

Au même moment à bord de l’avion, Kim se saisit d’un plateau repas et planqua un des couteaux dans sa poche. Elle appela le pirate de l’air :

- S’il vous plait, monsieur.
- Qu’est-ce que tu veux encore, toi ?
- Je voudrais aller aux toilettes.
- Hors de question !
- Je vous en prie, moi aussi, je suis enceinte.

Audrey qui avait entendu regarda Kim avec étonnement.

- Bon ok !
L’homme prit son téléphone :

- J’accompagne sa fille aux toilettes, ferme la cabine, on ne sait jamais !

Kim se leva et se dirigea vers les toilettes. Arrivée devant la porte, elle s’adressa à l’homme :

- Vous n’allez pas rentrer avec moi quand même ?
- Très drôle, dépêche-toi !

Kim rentra dans les toilettes et s’enferma. L’homme s’installa devant la porte.

Sur la Basilique de Notre-Dame de la Garde, les deux hommes de tout à l’heure discutaient :

- Mais qu’est-ce qu’il t’a fait pour que tu lui en veuilles à ce point ?
- Il a gâché ma vie, je vais lui faire payer !
- Pourquoi ne fais-tu pas tuer sa femme et sa fille ?
- Elles, elles peuvent nous servir à nous faire un bon paquet de pognon et on pourra plus facilement l’atteindre.

16h40 : Jack, Chase et Aaron étaient toujours devant la pièce où se trouvaient le Président Palmer et le Maire de Marseille.
Ces derniers discutaient avec le président Sarkozy.
- Président Palmer, vous ne pourrez jamais savoir à quel point je suis soulagé.
- Merci Président Sarkozy. Ce qu’il faut retenir de cette journée, c’est que la terreur ne peut pas gagner.
- En effet. La preuve en est que je serai bientôt en Iran et que le chef de ce pays vous rendra visite bientôt. J’embarque à l’instant.
- Bon voyage, Président Sarkozy.
- Merci Président Palmer : bon discours et bon retour dans votre pays.

A bord de l’avion :

- Bon, ça y est ? Sortez !

L’homme tapa à la porte :

- Sortez ou j’enfonce la porte.

Kim ne répondit toujours pas.

L’homme enfonce la porte et découvre Kim avec sa ceinture enroulée autour du cou, pendue au plafond des toilettes, les yeux fermés.

- Et merde !

L’homme se précipita vers Kim et essaya de défaire la ceinture. A ce moment précis, il s’effondra. Kim ouvrit les yeux, elle tenait un couteau plein de sang dans sa main droite et ses jambes étaient posées sur les bords des toilettes. Elle enleva rapidement sa ceinture et se précipita vers Audrey.
Le pirate de l’air gisait mort, dans une mare de sang…

Audrey s’adressa à Kim :

- Tu n’es pas la fille de ton père pour rien !

Kim répondit par un sourire.

- Le pilote est son complice, j’y vais, j’ai pris son arme.

Kim se dirigea vers la cabine de pilotage mais il n’y avait rien à faire ! Le pilote ne voulut rien savoir ; il laissa la porte blindée fermée.


16h48 : A la mairie de Marseille, le Président Palmer et le Maire de Marseille se dirigeaient vers le balcon de l’hôtel de ville. Aaron Pierce suivait juste derrière. Jack et Chase étaient en retrait.

Jack reçut un appel sur son portable.

- Bauer, j’écoute !
- Jack, c’est moi.
- Audrey, mais tu as une drôle de voix…
- Jack, c’est affreux. Un homme a tué le co-pilote, il nous a pris en otage mais ta fille a réussi à nous délivrer..
- Tout le monde va bien ?

Chase écoutait la conversation avec anxiété.

- ça va, ça va mais le pilote est son complice. Il s’est enfermé dans le cockpit. Impossible d’ouvrir !
- Appelle Chloé, elle pourra certainement t’aider.

Le président Palmer prit la parole sur le balcon de l’hôtel de ville et commença son discours :

- Amis Marseillais, c’est avec une joie immense que je m’adresse à vous. L’attentat lâche qui a eu lieu tout à l’heure a échoué…

A bord de l’avion, Audrey était au téléphone avec Bill Buchanan.

- Audrey, Chloé vous écoute, j’ai mis le haut-parleur…
- Il y a un boîtier électronique sur le côté, il nous faut le code !

- Je suis sur le coup Audrey.
- Faîtes vite Chloé, je ne sais pas où il va nous emmener.
- Je sais ; je fais ce que je peux.
- Merci Chloé.

Tout en cherchant l’info sur le code, Chloé aperçut un message d’alerte sur son ordinateur.

- Monsieur Buchanan, j’ai une info concernant l’attentat de Marseille.
- Cela attendra. Chloé, merci de ne pas m’avoir obéi et d’être restée ici.

Chloé fit un sourire pour toute réponse.

16h56 : Sur le balcon de la Mairie de Marseille, le Président Palmer terminait son discours.
Jack et Chase suivaient l’évolution de la situation à bord de l’avion de Kim et d’Audrey.
A la C.A.T. de Los Angeles :

- Monsieur Buchanan, ça y est. J’ai le code.
- Faîtes voir. J’appelle Audrey.

Tandis que Bill Buchanan contactait Audrey, Chloé regarda le message d’alerte sur son ordinateur.

- Mon dieu !

Chloé prit son téléphone :

- Bauer.
- Jack, c’est Chloé. Un des deux hommes qu’Aaron a abattu avait un micro sur lui. Il n’a été désactivée qu’il y a quelques minutes.
- Mais alors…

Jack se précipita vers le balcon. Chase le suivit et tout en courant lui dit :

- Qu’est-ce qui se passe ?
- Les terroristes avaient un micro sur eux ; ils savent où on est.

Jack arriva sur le balcon. Le président Palmer venait de finir son discours sous les acclamations de la foule.
Aaron Pierce vit l’inquiétude sur le visage de Jack.

- Jack, qu’est-ce qui …

Aaron Pierce ne put finir sa phrase, une balle tirée par un sniper vint lui traverser le front.

16h59min57sec, 16h57min58sec, 16h59min59sec, 17h00 :



PS : bien vu, Jackbauer29 pour le début Wink
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jackbauer29
Dingue de 24-fr
Dingue de 24-fr


Inscrit le: 11 Nov 2007
Messages: 2088

 Message Posté le: Sam 15 Mar 2008 - 14:53    Sujet du message:
Répondre en citant

La c' était la bonne longueur je trouve Razz Wink
L' intrigue est bien. Bravo !

Je posterais une réponse plus longue tout à l' heure mais là je vais au foot Razz

Wink
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
CathyKat
Meilleur(e) ami(e) de Kim
Meilleur(e) ami(e) de Kim


Inscrit le: 01 Mar 2008
Messages: 14
Localisation: IN JACK'S BED.

 Message Posté le: Dim 16 Mar 2008 - 12:16    Sujet du message:
Répondre en citant

Pffffffffffffffffff. TROP NUL LA FIN Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing T'as osé tuer MON AARON ? ? ? ? ? ou alors, MON JACK rêve et MON AARON vit toujours.
Et puis, on n'est pas dans NCIS, MON AARON PIERCE c'est pas KATE TODD.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CathyKat
Meilleur(e) ami(e) de Kim
Meilleur(e) ami(e) de Kim


Inscrit le: 01 Mar 2008
Messages: 14
Localisation: IN JACK'S BED.

 Message Posté le: Dim 16 Mar 2008 - 12:34    Sujet du message:
Répondre en citant

Je suis pas sensé être la première à lire ton histoire de 24 ? Remarque vu la fin de cet épisode, si je l'avais lu quand tu étais là, tu aurais fini comme Nina Myers. Twisted Evil Laughing Twisted Evil Laughing Twisted Evil Laughing Twisted Evil Laughing Twisted Evil Laughing
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lolodu13
Membre de Serpent Corail
Membre de Serpent Corail


Inscrit le: 13 Déc 2007
Messages: 104
Localisation: marseille

 Message Posté le: Dim 16 Mar 2008 - 12:40    Sujet du message: Jack en france
Répondre en citant

Désolé cathykat mais Aaron est vraiment mort dans mo histoire.
Very Happy Very Happy Very Happy
J'espère qu'il reviendra dans la vraie saison 7
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lolodu13
Membre de Serpent Corail
Membre de Serpent Corail


Inscrit le: 13 Déc 2007
Messages: 104
Localisation: marseille

 Message Posté le: Dim 23 Mar 2008 - 11:26    Sujet du message: Jack en France
Répondre en citant

Episode 7 :

17h00 : Un silence assourdissant s’abattit sur l’hôtel de ville de Marseille. S’ensuivit un énorme mouvement de foule. Les personnes présentes sur le Vieux-Port couraient dans tous les sens.
Sur le balcon de la mairie, Chase se précipita sur le président Palmer et le mit à l’abri. Jack tenait dans ses bras le corps du malheureux Aaron Pierce. Le maire de Marseille fut placé en sécurité par les services secrets français.
Jack pleurait.

- Aaron !

Chase observait la scène impuissant. Le téléphone de Jack sonna :

- C’est toi Audrey ?
- Alors Jack ! ça fait mal de voir partir ceux qu’on aime ?
- Espèce d’enfoiré ! Qui es-tu ?
- Du calme, tu le sauras bientôt !
- Pourquoi tu ne m’as pas tué ?
- Je vais le faire, ne t’inquiètes pas. Mais avant tu vas souffrir.

Le correspondant de Jack raccrocha.

Au même moment, à l’intérieur de l’avion de Kim et d’Audrey :

- Pilote, ouvrez !
- Vous rêvez, je vais vous emmener où il faut. Si vous enfoncez la porte, je fais écraser l’avion !

Kim se tourna vers Audrey et des membres des services secrets présents sur les lieux.
Le désespoir se lisait sur son visage.

Audrey prit son portable et composa un numéro :

- O’Brian ?
- Chloé, c’est Audrey ! Dépêchez-vous de nous trouver ce code, le pilote menace de faire écraser l’appareil.
- Je fais ce que je peux, Audrey.
- Mettez d’autres personnes sur le coup !
- Nous sommes en effectifs réduits ici avec le voyage du président Palmer.
- Bon, désolée Chloé. Faîtes vite s’il vous plait.

17h08 : A l’intérieur de la mairie de Marseille, Jack n’arrivait pas à quitter des yeux le corps d’Aaron Pierce. Chase se tenait à côté de Jack. Le Président Palmer, les larmes aux yeux, s’approcha de Jack.

- Jack, c’est une terrible perte pour les U.S.A. Aaron était un ami fidèle de mon frère et de moi-même.
- Président Palmer, c’est de ma faute si il est mort.
- Allons Jack, vous ne pouviez rien faire. Je vais bientôt être ramené aux Etats-Unis. Air Force One m’attend à l’aéroport militaire d’Istres.
- Désolé Président Palmer mais je ne peux pas rentrer, pas maintenant.

Chase intervient.

- Jack, je t’en prie. Nous n’avons plus rien à faire ici.
- Chase, fais-moi plaisir, rentre avec le Président Palmer.
- Jack…
- Chase, fais-le !

Jack s’éloigna de ses deux interlocuteurs en pleurant.

- C’est la première fois que je le vois aussi abattu.
- C’est normal, Président Palmer. Jack est venu ici en voyage de noces. En quelques heures, sa femme et sa fille ont été enlevées, son ami est mort sous ses yeux…
- A propos, comment ça se passe à l’intérieur de l’avion ?
- La situation est confuse. Le preneur d’otages a été tué ; le pilote s’est enfermé dans la cabine de pilotage. Chloé cherche un moyen pour faire ouvrir la porte mais le pilote menace de faire écraser l’avion.
- Je vois, tenez-moi au courant. Chase, essayez de convaincre Jack de venir avec nous.

Au même moment, à Notre-Dame de La Garde, les deux inconnus de tout à l’heure discutaient de la situation :

- Et maintenant, que faisons-nous ?
- Je vais lui tendre un piège. Jack est quelqu’un qui ne sait pas résister aux défis.
- Tu es sûr qu’il viendra ?
- J’ai passé trois ans à étudier son profil, c’est un peu grâce à moi qu’il est revenu de Chine, je peux te l’affirmer, il viendra.
- Et pour nos amis, que faisons-nous ?
- Tu veux parler des valises ? Ne t’inquiète pas, ils sont en Australie. Avant qu’ils arrivent ici, nous serons loin et je sais disparaître dans la nature.
- Quand j’y pense, ils croyaient sérieusement qu’ils pourraient envoyer une bombe atomique sur Rome avec notre aide ?
- Les mafieux Siciliens se croient capables de tout !

17h16 : A la mairie de Marseille, Jack était prostré dans un coin. Chase s’approcha de lui :

- Des nouvelles de Kim et d’Audrey ?
- Le pilote refuse toujours d’ouvrir. Chloé essaie de débloquer le code de sécurité de la cabine.

A ce moment, le téléphone de Jack sonna.

- Bauer.
- Alors, Jack, tu veux me retrouver ?
- Je vais te retrouver et te faire payer.
- Si tu y tiens : dans 15 minutes, station de métro Castellane. Il y a un portable caché sous un téléphone public. Si tu es en retard, je ferai exploser la rame de métro et avec le match de soccer, il y aura des centaines de tués. Et surtout ne préviens personne !

L’homme raccrocha. Chase qui avait entendu toute la conversation intervint :

- Jack, je préviens le président Palmer et je te suis.
- Non ! Chase, je veux que tu rentres aux U.S.A. !
- Mais enfin Jack…

Jack réfléchit un moment et dit :

- Bon ok. Préviens le président Palmer, je t’attends sur le parking de la mairie.
- Bien Jack, je me dépêche.

Chase partit en courant afin de prévenir le Président Palmer. Dès qu’il disparut de sa vue, Jack se précipita à l’extérieur de la mairie et décrocha son téléphone :

- Chloé, c’est urgent, j’ai besoin de vous !
- Jack, je cherche le code pour Audrey et Kim.
- Passez-moi Bill.

- Jack, c’est Bill.
- Bill, celui qui a tué Aaron m’a fixé un rendez-vous dans quinze minutes station Castellane.
Quelle est la solution la plus rapide pour s’y rendre ?
- Un instant… Voilà métro Vieux-Port, direction Timone.
- Merci Bill, je vous rappelle dès que j’y suis.

Au même moment, Chase s’approcha du président Palmer :

- Président Palmer, Jack est sur une piste. Il veut la suivre.
- Chase, nous n’avons aucune autorité sur le territoire français. Je ne peux pas lui donner l’autorisation.
- Sans vous manquer de respect, je crois qu’il n’en a rien à faire. Président, je veux l’aider.
- Je comprends, je ne suis au courant de rien. Bon courage et faîtes attention !
- Merci Président Palmer.

Chase se précipita sur le parking de la mairie mais il ne trouva pas Jack.

Au même moment, à la C.A.T. de Los Angeles :

- Chloé, où en êtes-vous pour le code ?
- J’ai déchiffré trois des quatre codes. Dans quelques minutes, j’aurai le quatrième et ils pourront entrer dans la cabine.

Bill resta silencieux.

- Monsieur Buchanan, un problème ?
- Je m’inquiète de la situation. Apparemment, le pilote continue sa route vers les U.S.A. Que va-t-il se passer si on rentre dans la cabine ?
- Les agents de sécurité sauront quoi faire. Kim est entraînée pour ce genre de missions.
- Ce n’est pas ça Chloé. Supposons que le pilote ne se laisse pas arrêter et se défende ou se suicide, qui va piloter l’avion ? N’oubliez pas que le co-pilote a été abattu. Je suis sûr que c’est pour cela.
- Mince.
- Il faut réfléchir à la situation. Je préviens le Vice-Président.

17h24 : Jack pénètre dans le métro Vieux-Port, il passe les barrières de sécurité sans payer. Aussitôt, les agents de sécurité lui courent après. Jack se faufile parmi la nombreuse foule et pénètre dans une rame de métro. Les portes se referment. Les agents de sécurité prennent leur talkie-walkie et semblent prévenir quelqu’un. Chase arrive dans la station de métro. Il perçoit l’agitation.

A l’intérieur de l’avion d’Audrey et de Kim :

- Audrey, mais que fais-tu ? Reste allongée.
- Ne t’inquiète pas Kim, ça va mieux. Il faut que je contacte mon père.
- Pourquoi ?
- Si nous entrons et que le pilote ne veut pas ou ne peut plus piloter, il faudra avertir la défense aérienne américaine.
- …
- Kim, j’ai peur qu’il n’abatte l’avion si nous arrivons sans pilote au-dessus des U.S.A.

Le téléphone de Kim sonna :

- Kim, c’est Chloé. J’ai le code : 7630.
- Merci, Chloé.

Kim s’approcha de la cabine et composa le code. Des agents de sécurité, armes au poing attendaient derrière la porte. Celle-ci s’ouvrit. Les agents pénétrèrent mais le pilote se leva et pointa son arme vers sa tempe.

- Si vous faîtes un pas de plus, je tire !

Kim et les agents de sécurité restèrent pétrifiés.

A la mairie de Marseille, le Maire de Marseille reçut un appel.

- Allo ?
- Monsieur le Maire, Pape Diouf.
- Monsieur le Président ?
- Je viens d’apprendre ce qu’il s’est passé à la mairie. Doit-on annuler le match ?
- Je ne pense pas, les attentats visaient des cibles américaines. Cependant, c’est vrai que le risque peut exister. Le stade est-il rempli ?
- Il y a déjà près de quarante mille personnes. La tension est grande.
- Alors, nous n’annulons pas. Je préviens le préfet ; si nous annulons, il y aura d’importants mouvements de foule et avec la venue du Président Palmer, nous n’avons pas les effectifs suffisants pour contenir cela.
- Bien Monsieur Le Maire.

17h32 : Jack arriva à la station Castellane. Il aperçut des agents de sécurité et des policiers qui visiblement cherchaient quelqu’un. Il profita du mouvement de foule liée à la sortie de la rame pour subtiliser une écharpe et un bonnet de l’O.M. ; ainsi il put sortir et passer devant les policiers sans se faire remarquer. Il s’approcha d’une cabine téléphonique et fouilla. Il trouva un téléphone portable. Ce dernier se mit à sonner.

- Allo ?
- Jack, félicitations ! Je vois que tu as compris les règles du jeu.
- Enfoiré, où es-tu ?
- Patience. La bombe n’est pas dans le métro. Elle est cachée au stade vélodrome sous un des deux bancs de touche.
- A quelle heure doit-elle exploser ?
- Dans 30 minutes. Si tu arrives à la désamorcer, je t’appellerai.

L’homme raccrocha. A ce moment-là, un agent de sécurité désigna Jack.

- Le voilà ! C’est lui.

Des policiers se dirigèrent vers Jack. Jack s’enfuit en courant mais devant la foule immense, il ne pouvait guère progresser. Les policiers étaient presque sur lui quand on entendit des coups de feu. La panique dans le métro fut énorme ; Jack en profita pour sortir de la station et semer ses poursuivants. Les policiers s’occupèrent plutôt de courir après l’auteur des coups de feu qui partait vers une autre sortie de la station. Celui-ci se retourna et on reconnut Chase.

A bord de l’avion, la situation était tendue.

- Que voulez-vous ?
- Une grâce présidentielle.

Dès qu’il prononça ces paroles, un des agents de sécurité lui tira une balle dans la tête.
Les autres agents maîtrisèrent l’auteur des coups de feu.

- Mais enfin, pourquoi ?
- C’est un traître.
- Nous risquons de nous écraser.
- Cela m’est égal.

17h41 : Jack était sur l’avenue du Prado. Il prit son téléphone et appela Bill.

- Buchanan.
- Bill, c’est Jack. Il faut que je me rende au stade vélodrome. Où…

Jack s’arrêta de parler.

- Jack ?
- Je crois que je sais où cela se trouve.

Jack observait des milliers de personnes avec des écharpes qui se dirigeaient vers le stade.

- Bill, des nouvelles d’Audrey et de Kim ?
- Le pilote est mort.
- Mon dieu ! Comment vont-elles faire ?
- Pour l’instant, l’avion est sur pilote automatique. Nous cherchons une solution. Je vous repasse Chloé. C’est elle qui va vous aider.
- Merci Bill.

- Jack ? De quoi avez-vous besoin ?
- Il me faut les plans d’accès du stade, l’organisation des services de sécurité et envoyez-moi tout ça sur mon portable.
- Bien Jack, je m’en occupe.

Au même moment, à bord de l’avion :

- Que faisons-nous maintenant ?
- Kim, je viens d’avoir mon père. Deux avions ravitailleurs décollent à l’instant d’un de nos porte-avions situé en méditerranée. Ils seront sur nous dans un peu plus d’une heure. Ils vont essayer de faire rentrer des hommes à eux.
- Il faut prévenir la C.A.T. et le président.
- Je m’en occupe, tout ce que tu as à faire, c’est de vérifier que le pilote automatique fonctionne normalement.

17h50 : Des agents de sécurité interrogeaient violemment le traître à bord de l’avion mais celui-ci ne lâchait rien. Chase courait en direction du stade Vélodrome. Jack s’était positionné à l’intérieur du Parc Chanot.

- Chloé, je suis en place. D’après les plans que vous m’avez envoyé, le meilleur moyen pour rentrer sur la pelouse sera de passer par la tribune Jean Bouin.
- Impossible Jack ! C’est la tribune officielle. Il y aura trop de sécurité.
- Que puis-je faire alors ?
- Il va falloir que vous rentriez sur le parking des joueurs, ensuite, vous devrez maîtriser les trois gardes. Passez par la deuxième porte à gauche, descendez les escaliers, longez le couloir et remontez les escaliers de droite. La bombe doit être à cinquante mètres sur la droite.
- Merci Chloé.
- Jack, ça va être dur, il y a énormément de sécurité. Faîtes attention à vous.
- Je vous rappelle quand j’ai la bombe.

Jack raccrocha et s’avança vers un supporter. Il lui demanda du feu. Lorsque celui-ci fouilla dans ses poches, Jack l’assomma et lui prit son billet d’accès au stade. Il passa le premier contrôle et, arrivé au niveau du parking joueur, fit semblant d’avoir un malaise.
Les trois agents de sécurité qui surveillaient le parking s’approchèrent de lui pour l’aider. Voyant que Jack ne se réveillait pas, deux d’entre eux l’emmenèrent à l’intérieur d’une cabane tandis que l’autre continuait de surveiller.

A Notre-Dame de La Garde, les deux inconnus discutaient :

- Tu crois qu’il va y arriver ?
- A moins que le mariage ne l’ai ramolli, il va réussir. Et puis, si la bombe explose, il y aura tellement de morts, tellement de tensions entre les U.S.A. et la France et Jack aura fait tellement de choses pour arrêter la bombe que j’aurai réussi ma mission.
- Et après cette bombe, on le fait venir jusqu’ici ?
- Non, on va continuer à s’amuser un peu, dit l’homme avec un rire moqueur.

17h57 : A bord de l’avion, Kim était toujours assise aux commandes à surveiller le pilote automatique. Audrey s’approcha d’elle.

- Audrey, ce n’est pas raisonnable, tu devrais te reposer…

A ce moment-là, une alarme puissante se fit entendre. L’avion commença à piquer du nez.

- Merde, le pilote automatique ne fonctionne plus ! ! !

Au stade Vélodrome, l’ambiance était fantastique. Le stade était plein à craquer. Le speaker annonçait la composition des équipes. Dans les gradins, les spectateurs brûlaient d’impatience : l’O.M. pouvait prendre la tête du championnat de ligue 1 en cas de victoire. Les joueurs étaient prêts à rentrer sur le stade. La musique de Van Halen, « Jump » se fit entendre. Le rideau qui recouvrait l’entrée du tunnel des joueurs s’ouvrit et sous les acclamations de la foule… Jack sortit en courant sur la pelouse du stade Vélodrome.


17h59min57sec, 17h59min58sec, 17h59min59sec, 18h00 :
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CathyKat
Meilleur(e) ami(e) de Kim
Meilleur(e) ami(e) de Kim


Inscrit le: 01 Mar 2008
Messages: 14
Localisation: IN JACK'S BED.

 Message Posté le: Dim 23 Mar 2008 - 17:39    Sujet du message:
Répondre en citant

Pffffffffff. MON Aaron est vraiment mort. Enfin, bref . . . Trop bien la fin, j'imagine bien l'entrée de Jack. Jack, c'est le même genre que Pascal Olmeta. Faire une entrée spectaculaire. Sauf, qu'avec Jack, c'est toujours spectaculaire.
Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
CathyKat
Meilleur(e) ami(e) de Kim
Meilleur(e) ami(e) de Kim


Inscrit le: 01 Mar 2008
Messages: 14
Localisation: IN JACK'S BED.

 Message Posté le: Jeu 27 Mar 2008 - 22:11    Sujet du message:
Répondre en citant

Happy Birthday To You Lolodu13

 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lolodu13
Membre de Serpent Corail
Membre de Serpent Corail


Inscrit le: 13 Déc 2007
Messages: 104
Localisation: marseille

 Message Posté le: Ven 28 Mar 2008 - 7:57    Sujet du message:
Répondre en citant

Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy cathycat. Comment t'es au courant ? Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lolodu13
Membre de Serpent Corail
Membre de Serpent Corail


Inscrit le: 13 Déc 2007
Messages: 104
Localisation: marseille

 Message Posté le: Lun 14 Avr 2008 - 0:00    Sujet du message: Jack en France
Répondre en citant

Episode 8 :

18h00 : Jack continue de courir en direction des bancs de touche, suivi par des agents de sécurité du stade vélodrome. A l’intérieur de l’avion, la panique était totale : la chute de l’appareil se poursuivait à une allure infernale.

Au stade vélodrome, Jack se saisit d’un appareil explosif sous un des bancs de touche. Il prit son portable et, tout en courant pour échapper à ses poursuivants, appela Chloé.

- Jack, il faut que vous enleviez le fil rouge.
- Chloé, mais comment savez-vous…
- Vous êtes en direct. Le match est retransmis sur une chaîne française.

Jack raccrocha et marqua un temps d’arrêt dans sa course. Il observa les alentours et constata qu’une multitude de journalistes filmait la scène.
Son téléphone sonna :

- Chloé ?
- Non, Jack. Raté, c’est moi. Félicitations, tu as réussi.

Jack reprit sa course et réussit à sortir de la pelouse.

- Qu’est-ce que tu veux ?
- Tu passes bien à la télévision, tu sais ?
- Profite bien de tes derniers instants. Je vais te retrouver et te tuer.
- Allons, allons, si on continuait à jouer un peu ?

Jack réussit à se cacher dans un local de supporters.

- Pourquoi je jouerais avec toi ? Je vais rentrer chez moi !
- Non, Jack. Tu vas faire ce que je te dis !
- Et pour quelle raison ?
- Demande donc à O’Brian !

Jack fit une drôle de tête. Mais comment cet homme était-il au courant que Chloé l’aidait ?

- Ne cherche pas à nier Jack. Mademoiselle O’Brian, vous m’entendez ?
- Oui, je vous écoute.
- Dites à ce cher Jack, la situation de sa femme et de sa fille…

- Chloé, que veut-il dire ?
- Jack, l’avion n’est plus sous contrôle. Le pilote automatique s’est désenclenché.
- Enfoiré, qu’est-ce que tu as fait ?
- C’est simple Jack. Pour te montrer ma bonne foi, je vais arrêter la chute de l’appareil et remettre le pilote automatique.

- Chloé ?
- Il dit la vérité Jack.
- Que veux-tu, maintenant ?
- Je veux que tu sois dans deux heures à Notre-Dame de La Garde. Je t’attends à l’entrée de la basilique.
- Tu sais bien que je suis bloqué ici !
- A toi de trouver une solution sinon ta femme et ta fille…

18h08 : A l’intérieur de l’avion, toutes les personnes présentes étaient encore sous le choc de ce qui venait de se passer.

- Kim, mais qu’est-ce qui s’est passé ?
- Apparemment quelqu’un contrôle le pilote automatique.
- Mais pourquoi ?
- Je ne sais pas. Tu devrais appeler la C.A.T., je vais essayer d’avoir mon père.
- Ok.

Audrey prit son portable et appela la C.A.T. de Los Angeles.

- Buchanan.
- Bill, c’est Audrey.
- Audrey, comment allez-vous ?
- Bien merci, que se passe-t-il ?
- Un terroriste a prit le contrôle de l’appareil. Il exige que Jack obéisse à ses ordres.
- Jack ? Mais qu’est-ce qu’il a fait ? Qui est cet homme ?
- Nous sommes sur sa piste. Apparemment Jack a connu cet homme.
- Dans combien de temps, les renforts seront-ils là ?
- Dans 25 minutes environ.
- Espérons qu’ils arrivent à temps.
- Tenez bon.

Au même moment, au stade Vélodrome, Jack se cacha derrière des cartons car il entendit des agents de sécurité et des policiers qui venaient dans sa direction. Les hommes passèrent devant lui. Jack souffla de soulagement lorsque son portable sonna.
Les policiers et les agents de sécurité se tournèrent vers lui. Jack commença à courir mais il se retrouva acculé contre un mur. Pas d’issue !

- Les mains en l’air ! Tournez-vous doucement !

Jack regarda son arme et analysa la situation. Il dut se résoudre à se rendre. Il sortit son arme de sa poche et la jeta à terre. Il se mit à genoux, les mains derrière la tête.
Un des gardes prit son talkie-walkie :
- C’est bon, on le tient ! On l’emmène au poste central ; le match peut commencer.

De la pelouse du stade, on put entendre une immense clameur : les deux équipes venaient de rentrer sous la musique habituelle de l’O.M. : « Jump ».
Dans les tribunes, un spectateur était plus attentif et plus inquiet que les autres : Chase ! Il se trouvait derrière les bancs de touche et essayait de trouver un moyen pour aider Jack.

18h16 : Jack, menotté et escorté par des gardes, était accompagné dans le local de sécurité du stade vélodrome. Le match entre l’O.M. et Bordeaux venait de commencer.
Chase se rapprocha de la tribune présidentielle espérant savoir où se trouvait Jack.
Chloé avertit Bill Buchanan que Jack avait été certainement capturé.
- Qui es-tu ? Que veux-tu ?

Les premières questions furent posées à Jack mais celui-ci ne répondit pas.

- Je veux passer un coup de fil.
- D’abord, réponds à nos questions.
- Désolé, je ne peux pas. Il faut que je sorte d’ici au plus vite.
- Ça, je ne crois pas. Tu n’es pas prêt de revoir un match de football. Dans quelques minutes, les services secrets vont venir te chercher. En matière de terrorisme, on ne plaisante pas en France.
- Terrorisme ? Justement…
- Tais-toi ! Ou alors dis-nous pourquoi vous vouliez faire exploser cette bombe.
- Mais ce n’est pas moi qui… Oh et puis ça suffit, je n’ai rien à ajouter !
- Comme tu voudras !

Dans la tribune, Chase se trouvait à présent devant la cabine des commentateurs de canal plus.

- Eh bien Christophe, on dirait que les joueurs ont été perturbés par le retard pris.
- Cela ne m’est jamais arrivé quand j’étais joueur ; mais, je peux vous dire qu’une alerte à la bombe a de quoi mettre la pression.
- C’est sûr. Le match a déjà failli être reporté en raison des événements liés à la visite du président Palmer…
- Oui et cet homme qui pénètre sur la pelouse à la place des joueurs, suivis par les gardes de sécurité.
- Au moins il est célèbre : tous les abonnés de canal le connaissent à présent…
- Oh, je pense que sa célébrité pour l’instant, il n’en a rien à faire, il doit être dans le centre de sécurité du stade et il sera bientôt au commissariat de police.
- Bon reprenons le cours du match Christophe.

Chase, qui avait entendu toute la conversation, décrocha son téléphone :

- Chloé, j’ai besoin de toi !

18h24 : Kim et Audrey scrutaient fébrilement l’horizon en attendant l’arrivée des secours. Jack était assis dans une pièce, attaché à une chaise. Trois inspecteurs se tenaient à ses côtés ainsi que plusieurs hommes du service de sécurité de l’O.M. . Chase attendait le coup de fil de Chloé, caché dans des toilettes sous la tribune.

Un des inspecteurs prit la parole :

- Merci Messieurs, nous nous en occupons !

Les hommes du service de sécurité sortirent de la pièce et regagnèrent leur place. Un d’entre passa devant Chase.
Chase fit du bruit, suffisamment pour que l’homme le repère. Celui-ci se dirigea vers Chase qui l’assomma d’un coup de poing et qui le cacha dans un local. Il s’empara de son chasuble et de sa casquette.
Il se dirigea vers le local où était retenu Jack. Il entra. Jack l’aperçut et fut très surpris. Un des inspecteurs surpris de voir Chase s’adressa à lui :
- Un problème, monsieur ?
- Non aucun.

Chase donna un coup de poing à l’homme. Ses deux collègues se précipitèrent sur Chase. Jack fit un croche-pied à un des deux et lui mit un coup de pied dans la figure. L’homme tomba dans les pommes. Après une courte bagarre, Chase assomma le troisième garde et se précipita vers Jack pour l’aider à se défaire de ses liens.

- Chase, tu n’aurais pas dû !
- Ne t’inquiète pas pour moi ! Viens, il faut faire vite. Chloé va nous aider.

Au même moment, à bord de l’avion :

- Audrey, ça y est, ils arrivent !

Au loin, on pouvait distinguer deux appareils de l’armée de l’air américaine qui s’approchaient. Les deux appareils se stabilisèrent au-dessus de l’avion de Kim et d’Audrey. Deux filins furent projetés en direction de l’avion. Deux hommes en descendirent. Un d’entre eux s’accrocha au-dessus de la cabine de pilotage et fit signe à tout le monde de sortir de la cabine et de fermer la porte. Quand cela fut fait, il aida son camarade à s’accrocher lui aussi. Les deux hommes dévissèrent une plaque de métal. Ils tirèrent sur une poignée et la firent tourner. Ils soulevèrent une trappe et pénétrèrent dans l’avion.
Quand la trappe fut refermée, ils ouvrirent la porte de la cabine.

- Ne vous inquiétez plus, la situation est sous contrôle !

L’homme qui venait de parler ouvrit son téléphone :

- Nous y sommes, nous avons débranché le pilote automatique. Nous repartons vers les U.S.A.

Bill et Chloé qui suivaient l’opération en direct respirèrent un grand coup.



18h32 : Au stade Vélodrome, Jack et Chase observèrent la situation en dehors de la pièce où ils se trouvaient.

- Jack, on ne peut pas sortir. Il y a trop de gardes !
- Il va bien falloir, je dois être à Notre-Dame de La Garde dans 1h30.
- Je sais Jack. Chloé m’a informé de la situation. Laisse moi t’aider.

A ce moment-là, le téléphone de Chase sonna :

- Edmunds.
- Chase, c’est Chloé.
- Chloé, j’ai de bonnes nouvelles : j’ai retrouvé Jack. J’ai réussi à le libérer mais nous sommes coincés dans un local. Impossible de sortir.
- Moi aussi, j’ai de bonnes nouvelles : l’avion de Kim et d’Audrey est sous contrôle. On a réussi à faire rentrer des hommes à nous.
- C’est fantastique. Je préviens Jack.

- Jack, ce n’est plus la peine de t’en faire pour ton rendez-vous. Kim et Audrey sont hors de danger.
- Tant mieux mais je vais y aller.
- Jack…
- Ecoute, cet homme me cherche depuis ce matin. Il croit qu’il me contrôle. Maintenant que nous avons l’avantage, je veux découvrir son identité et le mettre hors d’état de nuire, sinon je ne serai jamais tranquille.
- Je comprends, laisse-moi t’aider.
- Merci Chase mais je veux que tu rentres aux U.S.A. !
- Jack mais pourquoi ?
- Ecoute si il m’arrive quelque chose, je veux qu’une personne de confiance puisse s’occuper de ma famille.
- Merci Jack mais tu ne peux pas toujours compter que sur toi !

Jack fit oui d’un signe de la tête.

- Mais avant il faut sortir de là !
- Nous ne pouvons pas compter sur le soutien du Président Palmer. Il n’a pas approuvé l’opération et il n’a aucune autorité sur le sol français.
- C’est normal. Je passe un coup de fil.

Jack s’éloigna de Chase pour téléphoner. Il revint au bout de deux minutes.

- Voilà ce que nous allons faire….

Jack s’approcha de Chase et lui expliqua son plan.

- L’ambassade américaine ? Tu es sûr ?
- De là, nous pourrons nous concerter avec les autorités américaines et prévoir un plan d’attaque pour aller au rendez-vous. Il ne faut pas qu’on se doute que l’avion de Kim et d’Audrey est sous notre contrôle.
- Ok Jack.

Au même moment, à Notre-Dame de La Garde, les deux inconnus discutaient :

- Mais enfin, qu’est-ce qu’il t’a fait ?
- Tu le sais ! Ma vie est gâchée à cause de lui : j’ai perdu ma femme, mes enfants, mon boulot à cause de lui. Il va payer et le gouvernement américain aussi.
- Et quand il arrive ici on le tue ?
- Oui mais avant je vais le faire assister à la mort de sa femme et à celle de sa fille.

18h41 : Au stade Vélodrome :

- Chloé, tout est prêt ?
- Oui, Jack. J’attends votre signal.
- Un instant. Chase, vérifie.
- C’est bon. On peut y aller.

- Chloé ? Allez-y.

Chloé appuya sur un bouton et parla dans un micro. On entendit alors la voix de Chloé, déformée dans les talkies-walkies des hommes de la sécurité :

- Tous les agents de sécurité doivent se rendre immédiatement à l’entrée du tunnel des joueurs.

Après un moment de flottement, tout le personnel se dirigea vers l’endroit indiqué.

- C’est bon Chase, on peut y aller. Ça a marché. Merci Chloé.
- Ce n’est rien Jack. Rappelez-moi quand vous aurez un véhicule.

- Chloé, c’est Chase. Prévenez Kim et Audrey.
- Bien sûr.

Chase et Jack sortirent de la pièce où ils se trouvaient avec précaution. Ils se dirigeaient vers la sortie lorsqu’un policier, qui sortait des toilettes les aperçut.

- Hé vous ! Mains en l’air !

Jack et Chase furent obligés d’obéir. Le policier s’approcha d’eux. Il écarta les armes de Chase et de Jack et prévint ses collègues par téléphone.
Il s’apprêtait à leur mettre les menottes lorsqu’une immense clameur s’éleva des tribunes, le sol se mit à trembler légèrement : l’O.M. venait d’ouvrir le score !
Le policier se tourna vers la pelouse. Profitant de cet instant d’inattention, Jack et Chase se retournèrent et assommèrent le policier.

- Vite, ses collègues ne vont pas tarder !

Chase et Jack se précipitèrent vers l’esplanade Jean Bouin du stade vélodrome, non sans avoir subtilisé auparavant la plaque et l’arme du policier.

Au même moment à la C.A.T. de Los Angeles :

- Monsieur Buchanan ?
- Chloé ?
- Jack et Chase vont se diriger vers l’ambassade américaine. Ils ont besoin que l’on contacte l’ambassadeur pour le prévenir de notre plan.
- Je m’en occupe. Je préviens le Président.
- Euh …Jack et Chase n’y tiennent pas. Ils ne veulent pas le mettre dans l’embarras.
- Ce n’est pas très protocolaire mais enfin j’ai l’habitude avec eux… dit Bill avec un léger sourire.
- Autre chose, monsieur.
- L’homme qui est derrière les événements de Marseille savait que j’aidais jack.
- Vous pensez qu’il y a un traître chez nous ?
- Je ne suis pas sûre mais il faudrait mettre quelqu’un sur le coup.
- En effet, c’est plus prudent. Je vais confier cette tâche à Nadia.
- Nadia ? Mais elle est en arrêt – maladie et depuis un an, elle n’a plus trop la tête à ce qu’elle fait…
- Je sais. Mais c’était un bon agent et nous manquons de personnel.

18h50 : Sur l’esplanade Jean Bouin, Jack s’approcha d’un camion de pompier. Il s’adressa au chauffeur.

- Excusez-moi, est-ce que…
Le chauffeur et celui qui était assis à côté se tournèrent vers Jack. Chase en profita pour ouvrir la porte côté passager. Il pointa une arme vers les deux pompiers.

- Pas un bruit ! Nous avons juste besoin du véhicule. Sortez de mon côté.

Les deux pompiers s’exécutèrent. Jack prit le volant et démarra presque aussitôt : Chase eut du mal à monter !
Jack enclencha la sirène. Les policiers à l’entrée du stade ouvrirent les grilles pour laisser passer le véhicule. Mais au moment où Jack et Chase allaient sortir du stade, un des policiers reçut un appel et essaya de fermer les portes. Mais c’était trop tard, Jack défonça les grilles entrouvertes et s’en alla sur le boulevard Michelet.

Chase prit son téléphone et appela Chloé :

- Chloé, c’est Chase. On est sorti du stade. Indique-moi le chemin le plus court pour l’ambassade.
- Je t’envoie ça sur ton téléphone.
- Merci. Ça y est. Je l’ai. C’est à cinq minutes d’ici.

Jack, lui, reçut un appel.

- Bauer.
- Jack ? C’est John.
- John. Un instant. Je mets le haut-parleur. Chase est avec moi.
- Ok.
- C’est fait. Tu es toujours à l’ambassade américaine ?
- Oui, l’ambassadeur m’a tenu au courant de tes projets. J’ai préparé tout le matériel nécessaire.
- Merci, nous arrivons dans moins de cinq minutes.

Quand Jack raccrocha, Chase le regarda avec un air bizarre.

- J’ai rencontré John hier matin lors d’une visite en ville. Nous nous sommes retrouvés par hasard à une terrasse.
- Nous pouvons compter sur lui ?
- Oui, c’est un ancien béret vert.

Au même moment, à l’intérieur de l’avion de Kim et d’Audrey, Kim se dirige vers Audrey, qui s’était allongée.

- Comment vas-tu Audrey ?
- Un peu de fatigue mais ça ira.
- Tout va s’arranger. Mon père et Chase sont en sécurité. Il faut oublier même si tu pouvais rêver d’un autre voyage de noces.
- Ce n’est pas grave. Nous pourrons repartir mais dans neuf mois…dit Audrey en riant.

18h58 : Nadia arrive à la C.A.T., accueilli par Bill Buchanan . Chloé suit les mouvements de Jack et Chase sur son ordinateur. Kim et Audrey continuaient de discuter de l’avenir.
Sur le parking de Notre-Dame de La Garde, les deux inconnus attendaient fébrilement la suite des opérations.
Jack et Chase arrivèrent devant l’ambassade américaine. Un homme les attendait.

- John, heureux de te revoir.
- Moi aussi Jack.
- Tu as ce que je t’ai demandé ?
- Oui, tout est dans ce sac. La voiture est là. Suivez-moi !

Jack et Chase sortirent du camion de pompier et se dirigèrent vers la voiture.
Jack ouvrit le coffre et mit le sac dedans. Avant de refermer, il s’exclama :

- Mince ! Chase, viens voir !
- Qu’est-ce qu’il y a ?

Chase s’approcha de Jack. John agrippa Chase et l’empêcha de bouger.
Chase interrogea Jack du regard.

- Désolé Chase !

Jack assomma Chase d’un coup de poing et s’installa à bord de la voiture.

- Occupe-toi bien de lui !
- Ne t’inquiète pas ! Il sera bientôt dans un avion pour les U.S.A.

Jack démarra en trombe.

18h59min57sec, 18h59min58 sec, 18h59min59sec, 19h00 :
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jackbauer29
Dingue de 24-fr
Dingue de 24-fr


Inscrit le: 11 Nov 2007
Messages: 2088

 Message Posté le: Lun 14 Avr 2008 - 0:38    Sujet du message:
Répondre en citant

Mr. Green

J' ai beaucoup aimé Very
Happy
Jack qui se déguise en Marseillais dans le métro Mr. Green
Tu utilise des batîments connus Français comme le Vélodrome ou Notre-Dame et j' aime beaucoup Razz
Jack en direct sur canal + au Vélodrome Cool

Par contre, j' ai pas trop compris c' est qui John ? Confused

Bravo en tout cas, moi j' aime beaucoup Razz

Wink
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Invité






 Message Posté le: Lun 14 Avr 2008 - 14:01    Sujet du message:
Répondre en citant

J'ai lu les 1 et 2
dans le 2 juste un détail Jack demande a Kim d'obéir,mais il raccroche lui même.
j'aurais plus vu qu'elle raccroche elle

Président Palmer c'est évidemment WAYNE palmer^^

Si jack devait libérer Audrey j'aurais plus vu qu'il y aille avec des renforts proches sous son commandement et
pas tout seul c'est pas un super héros Laughing

Chase pareil je l'aurais plus vu demander à Chloé d'appeler les gardes et se faire aider par les gardes de l'aéroport
sachant que Palmer lui donnerait surement carte blanche pour participer^^

et puis moi aussi je vois pas Sarko face a Palmer et il y a encore un blocage qu'il soit la^^
Mais bon a part tout ca c'est bien

J'aime bien quand Wayne dit décidemment cette Chloé c'est vrai qu'il la connait un peu perso quand elle les avait aidés
avec Audrey face a henderson^^

Mandy en forme apparemment,elle a l'air d'être passée de mercenaire freelance simple a chef de groupe^^

Audrey enceinte sympa.Espérons que ca fera pas pareil que Teri^^

Les malettes nucléaires francaise et américaine je pense^^Encore un truc nucléaire?lol

J'imagine trop la scène Mandy enlevant Palmer^^

Par contre Michelle est morte.Si c'est bien de Dessler qu'il s'agit.Elle a été tuée dans la saison 5^^

Kim et Chase sont apparemment remis ensemble^^

Et puis Mike Novick décidemment,conseiller de palmer,logan,gardner,wayne,il change tout le temps de camp^^
enfin ca me dérange pas j'aime bien le perso et c'est pas incohérent non plus que Wayne l'ait pris
Et puis la ca fait 2 fois qu'il invoque le 25ème amendement sans parler de la destitution de Logan pour crimes
(même si c'était peut être une démission et qu'ensuite la justice l'a condamné juste a résidence surveillée^^)

Et puis j'ai pas compris pourquoi il l'invoquait il a les pouvoirs de président par intérim dans ce genre de cas.
A moins que tu reste sur ton idée de Mike méchant comme dans ta 25ème heure et l'autre fic,ou avec un but caché^^
Cette fois ci sera t-il complice de Marwan pour tuer Keeler et faire accéder Logan pour la conspiration du Sentox^^

Je me demande pourquoi on s'acharne contre Jack et sa famille.Peut être que Max et Mandy veulent terminer le contrat
Drazen^^

Juste un détail:j'espère qu'on s'aura comment ca s'est terminé entre Chinois,Russes et Américains entre autres
pour Cheng

Dommage pour Aaron^^et mandy aussi.mais faut bien que des gens meurent mdr.
Si c'est grâce au méchant qu'il est revenu de Chine...peut être quelqu'un lié a Fayed,Cheng ou Curtis^^
ou cheng
Pourquoi la Maffia sicilienne voudrait anéantir Rome par contre?
Et Heller est a nouveau ministre?je croyais qu'il était républicain^^

j'imagine trop Jack rentrant sur le terrain,trop fort Laughing
 Revenir en haut »
CathyKat
Meilleur(e) ami(e) de Kim
Meilleur(e) ami(e) de Kim


Inscrit le: 01 Mar 2008
Messages: 14
Localisation: IN JACK'S BED.

 Message Posté le: Sam 03 Mai 2008 - 9:42    Sujet du message:
Répondre en citant

Mais, qui est ce mec à la Bonne Mère ? ? ? ? ? Celui qui en veut à MON JACK ? ? ? ? ?
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lolodu13
Membre de Serpent Corail
Membre de Serpent Corail


Inscrit le: 13 Déc 2007
Messages: 104
Localisation: marseille

 Message Posté le: Dim 04 Mai 2008 - 10:39    Sujet du message:
Répondre en citant

Patience, cathykat !
Bientôt la réponse...
Episode 9 en cours d'écriture !
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
:: 24-fr :: Forum 24 heures chrono Index du Forum » Fan-fictions 24-fr » Fan-fiction : Jack en France
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 3 sur 6

 


- Ce site n'est en aucun cas un site officiel de la série "24" - "24" TM and © Fox and its related companies. All rights reserved - CNIL 1025857 -

Powered by phpBB © 2005 phpBB Group - Traduction par : phpBB-fr.com - Sonnerie 24 - BSG Encyclopédie - SeriesNews