24-FR Site des fans de la série 24 heures chrono Boutique 24!
Connexion S'enregistrer Rechercher Galerie Photos :: 24-fr :: Forum 24 heures chrono Index du Forum
Fan-fic de mason77(SPOILER SAISON 3)
Aller à la page Précédente  1, 2
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
:: 24-fr :: Forum 24 heures chrono Index du Forum » Fan-fictions 24-fr » Fan-fic de mason77(SPOILER SAISON 3)
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Ven 11 Mar 2005 - 21:21    Sujet du message:
Répondre en citant

La prochaine fois est-ce que tu pourrais mettre des résumés au debut de chaque episodes stp ? Histoire de bien se rappeler de tout les événements.

Autre chose à propos de la mise en forme : enfin c'est un conseil mais tu pourrais espacer les répliques, de faon a ce que ce soit plus lisible ?
Je te dis juste ça en tant que lecteur au cas où tu veux améliorer la lisibilité Wink

* Tu n'en fais pas trop pour l'histoire de la bombe au resto. Les gens sont évacués et tout...c'est bien. Par contre le chrono c'est limite. 5 secondes de la fin ca commence a faire film hollywoodiens Confused

Par contre je comprend pas : les gens sont évacués mais il risque d'y avoir des centaines de morts quand meme ?

* Les repliques de Chloé sont bien dites !

* Sympa l'interrogatoire avec Tang Wink

* Bon cliffhanger. Etant donné que la taupe c'est du déja vu, j'espere que tu as trouvé un moyen original qui fait ca. Genre Michelle qui obeit au mec pour liberer Tony ou un truc dans le genre Smile


Bon episode ! Désolé si je parait dur, j'essaie de donner des conseils et je te dis ce que je pense Wink
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mason77
Agent de la NSA
Agent de la NSA


Inscrit le: 27 Jan 2005
Messages: 640
Localisation: Cellule anti terroriste de chez moi.

 Message Posté le: Ven 11 Mar 2005 - 21:51    Sujet du message:
Répondre en citant

Mr. Jack a écrit:
La prochaine fois est-ce que tu pourrais mettre des résumés au debut de chaque episodes stp ? Histoire de bien se rappeler de tout les événements.

Autre chose à propos de la mise en forme : enfin c'est un conseil mais tu pourrais espacer les répliques, de faon a ce que ce soit plus lisible ?
Je te dis juste ça en tant que lecteur au cas où tu veux améliorer la lisibilité Wink

* Tu n'en fais pas trop pour l'histoire de la bombe au resto. Les gens sont évacués et tout...c'est bien. Par contre le chrono c'est limite. 5 secondes de la fin ca commence a faire film hollywoodiens Confused

Par contre je comprend pas : les gens sont évacués mais il risque d'y avoir des centaines de morts quand meme ?

* Les repliques de Chloé sont bien dites !

* Sympa l'interrogatoire avec Tang Wink

* Bon cliffhanger. Etant donné que la taupe c'est du déja vu, j'espere que tu as trouvé un moyen original qui fait ca. Genre Michelle qui obeit au mec pour liberer Tony ou un truc dans le genre Smile


Bon episode ! Désolé si je parait dur, j'essaie de donner des conseils et je te dis ce que je pense Wink


Merci pour tes compliments et non, je ne trouve pas tes critiques dures. Je comprend qu'il y'ait énormément de défauts, c'esr normal car ce n'est pas encore bien rodé, ça ne fait pas longtemps que j'ai commencer à écrire cette fic alors... Et puis j'ai écrit l'épisode en très peu de temps alors j'ai omis certaines choses. Mais je vais essayer de m'améliorer. Pour ce qui est du résumé avant l'ep, je le ferais si j'ai le temps mai je ne garentit rien. Je ferais un essai pour le 6ème. Pour la lisibilité, je vais le faire pour que le lecteur lise ma fic sans se fatiguer les yeux Very Happy Non sérieusement c'est vrai que si ce n'est pas super lisible, je vais faire des espaces. Sinon pour les répliques de Chloé, j'essaye de faire avec ce que je me souviens du perso( j'aurais un rappel demain avec le marathon sur canal Laughing ). Sinon, les lieux ont été evacués, donc pas de victimes mais je dit des centaines de victimes en tout cas ce que Tang voulait... Je suis d'accord pour les cinq secondes mais je l'ai fait par style, pour faire un peu de suspens gentil Mr. Green . Sinon pour la taupe, j'ai envisagé cette solution mais... JE NE VAIS PAS SPOILER MA PROPRE FIC Very Happy Very Happy . Voila, enfin merci pour tes appréciations et bientot le sixième épisode ou je prendrais compte des remarques.
_________________
Le 10ème épisode de ma fan-fic est en ligne !!

 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Mr. Jack
Disciple de Kant
Disciple de Kant


Inscrit le: 18 Avr 2004
Messages: 6697
Localisation: Living in Oblivion

 Message Posté le: Ven 11 Mar 2005 - 22:14    Sujet du message:
Répondre en citant

mason77 a écrit:

Je comprend qu'il y'ait énormément de défauts, c'esr normal car ce n'est pas encore bien rodé, ça ne fait pas longtemps que j'ai commencer à écrire cette fic alors...


Je ne dis pas non plus qu'il y a énormément de défauts, je ne me le permetterais pas, une fiction ne peut etre parfait. Dans la mienne il y a énormément de défauts, mais faut faire avec, chacun a sa facon d'ecrire.

mason77 a écrit:
Je suis d'accord pour les cinq secondes mais je l'ai fait par style, pour faire un peu de suspens gentil Mr. Green . Sinon pour la taupe, j'ai envisagé cette solution mais... JE NE VAIS PAS SPOILER MA PROPRE FIC Very
Happy Very
Happy .


Lol je comprend... Very Happy Et bien vivement la suite !
_________________
Fan-fiction Operation Crepuscule:Terminée.
Fan-fiction Operation Aurore Boréale:Terminée.
Fan-fiction Opération Eclipse : Terminée.
Fan-fiction Opération Sombres Soleils: Terminée.
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mason77
Agent de la NSA
Agent de la NSA


Inscrit le: 27 Jan 2005
Messages: 640
Localisation: Cellule anti terroriste de chez moi.

 Message Posté le: Ven 18 Mar 2005 - 22:54    Sujet du message:
Répondre en citant

6ème épisode :


Précédemment dans 24 : fan-fic de mason77 :

Jack et son équipe ont arrêtés la bombe à tant. Ils ramènent Tang à la cellule. Jack l'interroge de façon "musclée". Cela ne donne rien...
John Keeler veut donner l'impression qu'il est à fond dans l'affaire et qu'il maitrise tout...
Un hélico de la CAT vient chercher Kim et Chase à travers la forêt. Un agent fédéral s'est fait tué par un des deux kidnappeurs qu'il a lui meme tué. Kim a tué l'autre. Celle-ci arrive à la cellule avec Chase...
Il y'a une taupe à le cellule. Le commanditaire des opérations terroriste lui demande de libérer tang. Chase voit Michelle Dessler en train de le faire ! C'est la taupe...


Ces évènements se déroulent entre 14 :00 et 15 :00.

14 :00 :01

Jack, qui avait entendu crier, sortit du bureau de Terry avec ce dernier. Voyant un certain mouvement de panique dans la cellule, il descendit en courant les marches de l’escalier, s’inquiétant pour sa fille. Il courut vers le couloir des toilettes et vit sa fille, apeurée et étonnée. Celle-ci lui révéla que Michelle Dessler était en train de faire sortir le terroriste qu’il interrogeai il y’a encore dix minutes, et que Chase était en train de les rattraper. Jack courra à travers le couloir pour trouver la trace de Michelle, Tang et Chase. Chase se rapprochait de plus en plus de Dessler et de Tang. Il arriva à attraper la veste de Michelle et la tira. Il l’immobilisa. Jack venait d’arriver. Tang ne tentait pas de s’échapper et Jack le prit par le bras. Il se tourna vers Michelle et lui fit :
-Pourquoi toi ?
-J’ai de très bonnes raisons, Jack.
Des hommes de la cellule arrivèrent, et leur stupéfaction fut grande quand ils virent Michelle, arrêtée comme une terroriste. Ils la menottèrent ainsi que Tang et les emmenaient. Jack se tourna vers Chase :
-Bravo Chase, grâce à toi, notre seul suspect est resté. Et en plus, on en a gagné un. Mais je me demande pourquoi c’est Michelle qui est allé se foutre là dedans. Il se tourna vers les hommes de la cellule qui étaient au bout du couloir. Préparez une salle d’interrogatoire pour Michelle.
-Oui, répondit Chase. Quand j’ai vu ce qu’elle faisait, j’ai hésité avant de la pourchasser.
-Les taupes sont les personnes aux quels on s’attend le moins. J’en ai subit les conséquences.
-Vous êtes sortis avec Myers.
-Oui, répondit Jack tout bas, avec un sentiment de honte.

14 :05 :16

John Keeler était très concentré dans les rapports des agences sur es évènements de la journée. Il remarqua que la CAT de Los Angeles n’avait pas remis de rapport depuis au moins une demi-heure. Il demanda à Vincent Ford de contacter la cellule pour avoir des nouvelles car c’est l’agence la plus impliquée dans l’enquête.

14 :07 :34

Jack était en face de Michelle. A ses cotés, Mikaël Terry qui n’aurait pas imaginer une seconde que Michelle serait une taupe. Jack commença :
-Pourquoi tu trompes ton pays et tu tue des américains alors que tu les as protégé parfaitement.
-Tout ça, c’est de ta faute, Jack. Rien que de ta faute.
-C’est de ma faute si tu as mis des centaines de vies en danger ?
-Oui, un seul évènement a changé mon comportement. Pourquoi mon mari qui a servis son pays se retrouve t’il en prison jusqu’à la fin de ses jours ?
-Tu sais très bien que j’ai trouvé ça injuste aussi.
-Injuste ? Oui, tu as tout à fait raison. Pourquoi tu as mis la vie de Palmer en danger pour protéger ta famille, et que tu n’as pas été en prison ?
-J’ai fait les deux. J’ai protégé la vie de Palmer, et celle de ma femme et ma fille. Je n’ai pas tenté de perdre un moyen de pression sur un terroriste pour ma femme.
-Oui, c’est sûr, tu n’as pas su protéger la tienne.
-Ta gueule ! Tu crois que tu vengeras Tony en devenant complice d’un terroriste ?
-Oui. Et puis ce terroriste m’a promis que si je faisais mon boulot, il ferait évader Tony. On aurait été se cacher à l’étranger, dans la campagne.
-Tony n’aurait pas voulu que tu fasses ça !
-Peu importe. Nous ne serions plus séparés. Et puis en faisant kidnapper ta pute de fille, tu aurais eu la même sensation que Tony.
-C’était toi !!
-Je savais qu’elle venait te voir ce week-end aujourd’hui. J’en ai profité pour accomplir ma vengeance personnelle. Et ça arrangeait mon patron car il se devait d’avoir un moyen de pression sur toi. Il sait que tu es fort et que tu arrives souvent à accomplir tes missions.
-Je me demande comment tu es tombée aussi bas. Je ne te pensais pas si conne que ça.
-Maintenant, je vais te poser une question Mikaël. Je te dis pourquoi et pour qui je voulais faire évader Terry, ainsi que tout ce que je sais sur l’opération, mais je veux la grâce présidentielle, ainsi que pour Tony.
-Tu es folle.
-Appelle le président !!
-Non !
-Mikaël, appelle Keeler, lui conseilla Jack.
Terry se mit à composer le numéro de l’endroit où est le président.
-Vincent Ford.
-Ford ? Allo, ici Mikaël Terry de la CAT. Nous avons un gros problème. Dessler travaillait contre nous. Elle veut la grâce présidentielle, ainsi que celle de son mari, pour parler. Nous avons besoin de ses révélations. Nous devons parler au président.
-Quoi ??? Dessler. Ok, je vous passe le président Keeler. Ford passa le téléphone à Keeler, qui était à coté de lui.
-Allo.
-Bonjour Mr le président. Ici Mikaël Terry de la CAT. Vous avez entendu ma conversation avec votre conseiller ?
-Oui. C’est dramatique. Souhaitez vous que Dessler ait la grâce ?
-Nous n’avons pas le choix Mr le président.
-Ok. Il se tourna vers Ford. Qu’en pensez vous ?
-Il faut lui accorder ce qu’elle veut, répondit immédiatement Terry.
Soudain, à la cellule, le portable de Michelle - qu’elle avait gardé sur elle – sonna. Elle dit alors à Jack :
-C’est lui.
Mikaël reprit rapidement avec le président :
-Mr le président, le terroriste est en train de l’appeler, c’est urgent. Est-ce que vous accordez sa requête ?
-Oui, répondit Kerry après une très brève réflexion.
-Merci Mr le président. Au revoir. Mikaël raccrocha.
Jack fit signe à Michelle de décrocher son téléphone. Cette dernière s’exécuta, ayant obtenue ce qu’elle voulait.
-Dessler.
-Allo. Que faîtes-vous ? Mes hommes viennent de me contacter et Tang n’ai toujours pas dehors.
-Excusez moi, mais j’ai du boulot ici et je n’ai pas pu contourner leur attention pour faire sortir Tang de sa salle.
Jack lui souffla :
-Il sera dehors d’ici dix minutes.
-Il sera dehors d’ici dix minutes, dit alors Michelle à son interlocuteur mystérieux.
-Ok. Vous n’avez pas le droit à l’erreur. Sinon, je vais m’arranger pour que votre mari ne puisse sortir nulle part.
-D’accord. Faites moi confiance.
-Je vous re-contacte. Il venait de raccrocher.
Jack se leva et dit alors :
-Bon, tu vas faire sortir Tang et des gars vont venir le chercher. Moi, je vais surprendre ces gars.
-Tu ne peux pas les surprendre. Ils connaissent les visages et les noms de toutes les personnes travaillant actuellement à la cellule. Il faudrait que tu t’y prennes à distance avec un sniper mais ça ne serait pas bénéfique de les tuer. Ils savent certainement plus de choses que moi.
-Merde ! Tu ne connais pas le nom de ce mec, là ou il se cache, etc ?
-Non, je connais juste son pseudonyme. En tout cas, je pense que ce n’est pas son vrai nom. Il se fait appeler sous le nom de Sean Dô.
-Pourquoi ce ne serait pas Chase qui suivrait ces gars et qui les surprendrai ? Il a l’expérience d’un agent de terrain et ils ne le connaissent pas, proposa Terry.
-Non !! Je ne veux pas que la vie de ma fille soit gâchée par la mort de son petit copain. C’est risqué. Ils vont être armés !
-Je suis sûr que si je lui demande, il voudra bien.
-Jack, reprit Michelle. Je sais qu’il a prévu cinq attaques du même type que celles de la matinée. Il en reste trois. Mais je ne sais pas ou.
-Putain !

14 :21 :45

Vincent Ford était à nouveau seul dans une toute petite pièce obscure. Il sortit son téléphone et composa un numéro. Il semblait très contrarié par les évènements récents : Dessler qui s’était faite repérée, l’échec de Tang ainsi que celui du moyen de pression sur Bauer. C’était à nouveau le commanditaire de l’opération terroriste, Dô, qui répondit :
-Allo.
-Allo, ici Ford. On a de très gros ennuis. Michelle Dessler a été repérée en train de faire évader Tang.
-Quoi ??? C’est une blague ?
-Non, ils l’ont interrogés et Keeler vient de lui accorder la grâce, ainsi que celle de son mari, pour qu’elle révèle tout ce qu’elle sait sur vous et sur l’opération. Ils doivent être encore en train de l’interroger.
-Mais, je viens de l’avoir en ligne il y’a un instant !
-Elle est sous leurs ordres. Faîtes attention.
-Merde ! Il faut que je trouve quelque chose pour que la cellule n’ait pas Tang.
-Pourquoi risquer de le chercher ?
-Il en sait beaucoup plus que Dessler. Et il pourrait tout dire sous son influence. Bon, je vous rappelle. Il faut que je prévienne mes hommes.
-Bonne chance.

14 :26 :19

Chase Edmunds s’apprêtait à faire sa première mission depuis quelques mois. C’était son véritable métier, sa véritable vocation, et il le savait. Mais il a tout quitté pour l’amour de Kim. Cette dernière, d’ailleurs, s’opposait fermement, ainsi que son père, au danger qu’il pouvait encourir en essayant de neutraliser des hommes venus pour libérer un terroriste. Il allait avoir un simple revolver sur lui. Aucun sniper ne serait sur les toits, ni même d’homme de la cellule qui surveillerait. Il y’allait juste avoir des hommes derrière la porte du bâtiment, qui interviendraient en cas de coup de feu, sûrement trop tard. Michelle Dessler commença à sortir avec Tang. Ils arrivèrent dans la rue. Michelle aperçut Chase, quelques mètres plus loin. Deux individus s’approchèrent de Dessler. Arrivé à coté d’eux, un des hommes fouilla Dessler, et l’autre Tang. L’homme qui fouillait Tang sortit discrètement un couteau et transperça d’un grand coup le ventre de ce dernier. Tout d’un coup, alors que Tang s’effondrait, un coup de feu retentit. L’homme qui fouillait Michelle, mort sur le coup, tenait un couteau et s’apprêtait à faire la même chose pour Dessler. Chase avait réagi à tant. Mais le tueur de Tang était partit en courant dans les rues de LA. Les hommes de la cellule étaient sortis, constatèrent les dégâts, puis se mirent à la poursuite du fuyard. Chase faisait de même. Jack était dans ceux qui pourchassaient le meurtrier de Tang. Il était soulagé que Chase soit sain et sauf, mais il avait une priorité. Arrêter cet homme. Tandis qu’il courait, Jack sortit son revolver et tira dans le pied du fuyard. Celui-ci tomba au sol avec une grande douleur. Les passants étaient en panique. Jack arriva à coté du fuyard et il le leva. Il lui dit :
-Fallait pas fuir, connard !
L’homme grogna.

14 :34 :19

John Keeler, dans son bureau, était très perturbé d’avoir donné la grâce présidentielle à une femme ayant trahie son pays de l’intérieur. De plus, Tony Almeida a lui aussi été condamné pour trahison. Il demanda à son conseiller Vincent Ford :
-Vous croyez que c’est mauvais pour mon image d’avoir donner la grâce présidentielle à deux personnes qui ont trahis leur pays ?
-Non, je pense que le peuple va comprendre que c’est un sacrifice qui fait avancer l’enquête et pourrait sauver des vies. Il n’y eu aucun problème avec Nina Myers pour votre prédécesseur. Il faut que vous fassiez comprendre au peuple que vous avez fait ça dans leur intérêt.
-Il faut donc minimiser la situation.
-Non car sinon les gens penseront que ça ne vous fait rien de libérer des coupables de trahison. Il faut un juste milieu.
-D’accord. Je vous remercie pour ces conseils qui me sont bénéfiques. Dîtes-moi, vous étiez ou durant votre courte absence, il y’a dix minutes ?
-Oh, rien. C’est ma femme qui s’est inquiétée pour moi. Elle a vu les évènements alors… Et puis elle n’a pas pu me contacter tellement j’étais surbooké. Elle s’est fait une petite frayeur.
-D’accord. Merci.

14 :40 :54

Jack était dans une salle d’interrogatoire avec Michelle et Mikaël. Ils interrogeaient le fuyard. D’après son permis de conduire – qui était d’ailleurs en cours d’identification – il s’appelait Fabien Cuthbert. Il dit avoir un prénom français donné par sa mère car cette dernière aurait accouchée en France. Jack le questionna violemment :
-Pourquoi as-tu tué Tang ?
-Il le fallait.
-Il faut tuer des gens. Si je croyais tous les abrutis comme toi que j’ai interrogé ce matin, je devrais tuer pour vivre. C’est n’importe quoi.
-Il le fallait pour ma mission. Je ne dirais rien de plus.
Soudain, Chloé O’Brian entra dans la salle :
-Il n’y a pas de numéro en mémoire sur son portable. La mémoire, ça doit être la sienne. Le numéro qu’il a appelé toute la journée est un numéro non attribué. Son chef a du le pirater. Comme ça, inrepérable. Michelle, je n’aurai jamais pensé.
-Merci Chloé. La préoccupation n’est pas aux conneries non expliquées qu’à fait Michelle ces derniers temps, dit Terry.
-C’est le même numéro avec lequel il me contactai, dit Michelle en regardant le rapport rapide de Chloé. Et Chloé, ce ne sont pas tes affaires ce que je fais. Et puis tu vois, je ne vais même pas aller en tôle.
-Vous êtes la honte de ce métier !
-Oh du calme, cria Jack. Chloé, sortez.
Une fois O’Brian sortie, le calme revint dans la pièce jusqu’à ce que Jack reprenne :
-Tu vois, parler, ça arrangerait tout le monde. Et puis le président est prêt à gracier tout le monde pour des résultats.
-Non. Ce n’est pas vrai.
-Vas-y, dénonce le ton patron, dit Michelle. Tu vois, je bossais pour lui et il a voulu me tuer. Tu n’as pas à lui faire confiance ni à le respecter. Il s’en fout de toi. Il est prêt à te tuer pour que sa mission réussisse. Tu n’es pas un « vrai terroriste ». Tu as peur de mourir.
-C’est vrai ?
-Oui, je te jure que c’est vrai.
Le téléphone de Cuthbert sonna. Il répondit après avoir regardé Michelle qui lui a fait « oui » de la tète. Les équipes de la CAT n’avaient pas prévus cet appel et ils n’ont dons pas pu prévoir un système de localisation pour l’appel :
-Allo.
-Allo, c’est Dô. L’opération s’est bien passée ?
-Oui. Comme prévu. Nous avons tué Dessler et Tang. Les agents de la CAT s’étaient cachés pour ne pas être repérés. Dessler a du les prévenir. Vu qu’ils n’ont rien entendus, ils ne sont pas intervenus.
-Bien.
-Alors, nous vous retrouvons ou ?
-A Richman, sur les hauteurs de la ville. Sur la quatre-vingtième rue. Il y’a mon repère. Vous le repérerez grâce à une camionnette rouge.
-Bien, merci. A tout à l’heure.
Alors qu’il avait raccroché, Cuthbert se demandait s’in avait bien fait de parler. Jack réagit alors instantanément :
-Bon, préparez un hélicoptère pour Richman. J’y vais avec mon équipe.
-Ok. Merci beaucoup Fabien.
Jack sortit de la pièce. Michelle et Terry aussi.
-Euh, merci Michelle, dit Mikaël. Va dans la salle d’à coté. Tu es avant tout une taupe. La grâce va prendre effet une fois la crise terminée.
Chase était de nouveau avec Kim. Jack arriva vers eux ei leur expliqua la situation :
-Je pars en mission. On a eu l’adresse du chef de Michelle et du gars qui a tué Tang.
-Je viens avec vous, répondit instantanément Chase.
-Non tu restes ici avec Kim. Tu n’es pas agent de terrain. C’est fini tout ça, maintenant tu es avec ma fille, tu la protèges.
-Ouais. Ok.
Jack s’en alla alors avec son équipe vers le toit ou l’attendait l’hélicoptère.

14 :50 :13

Dans la maison qui lui sert provisoirement de repère, Sean Dô était face à un téléviseur. Il regardait FOX NEWS, qui relatait les évènements tragiques de la journée. On sentit un regard de déception et de peur dans ses yeux. Soudain, son téléphone mobile se mit à sonner. Il décrocha :
-Allo.
-Allo, ici Hong Jong. J’ai appris toutes vos défaites. Même votre taupe a été repérée. Je vais être obligé de vous punir. Vous avez intérêt à réussir les trois prochaines opérations.
-Ce n’est pas si dramatique que ça Mr Hong. Dessler et Tang ont été tués par mes hommes. Ils ne parleront pas. Et, de plus, nous avons toujours l’excellent Ford auprès du président qui nous apporte des informations essentielles.
-Je l’espère pour vous, je l’espère pour vous. Je vous ai embauché vous car j’ai confiance en vous. J’espère ne pas m’être trompé. Je deviens très colérique quand je me trompe.
-Vous ne vous êtes pas trompé. Le dispositif va parfaitement fonctionner. Notre pays va être honoré.
-Oui, vous avez raison. Notre pays. Je vous laisse. J’ai beaucoup de travail aujourd’hui. Et ce ne sont pas vos erreurs qui me facilitent la tâche.
-Au revoir Mr Jong.
-Au revoir.
En raccrochant, Sean se sentit encore plus soucieux. Il espérait que l’opération allait se dérouler comme prévu, que ce qui s’était passé n’était qu’une vulgaire erreur, et que ce qui allait suivre allait l’effacer.

14 :55 :43

Jack était dans l’hélicoptère qui allait en direction de Richman, vers la planque de Dô. Il était en liaison avec Terry :
-Les renforts arriveront sur place dans combien de temps ?
-Environ cinq minutes après votre arrivée sur place. Vous aurez le temps de préparer l’assaut.
-Il faut agir très vite, Mikaël ! Michelle nous a dit qu’il y’allait avoir trois autres attaques. Cela peut arriver d’une minute à l’autre !
-Je sais, mais cet homme est sûrement très dangereux. Et il n’est sans doute pas tout seul. Cela va donc être impossible pour vous et vos quatre hommes d’intervenir.
-J’en suis convaincu que si.
-Nous allons voir, mais je vous rappelle que je suis hiérarchiquement au dessus de vous.
-Quand il s’agit de protéger la vie de personnes, il n’y a pas de hiérarchie.

14 :58 :29

Dans le centre-ville de Los Angeles – l’endroit ou le président tenait un discours il y’a quelque heures – il y’a de nombreux immeubles. Notamment, un. Plus de trente entreprises logent dans ses étages. Au rez de chaussé, des personnes font des va et viens constants. Soudain, une forte détonation retentit. Une bombe venait d’exploser au rez de chaussé de l’immeuble…

14 :59 :57
14 :59 :58
14 :59 :59
15 :00 :00

_________________
Le 10ème épisode de ma fan-fic est en ligne !!



Dernière édition par mason77 le Lun 29 Aoû 2005 - 14:38; édité 2 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
mason77
Agent de la NSA
Agent de la NSA


Inscrit le: 27 Jan 2005
Messages: 640
Localisation: Cellule anti terroriste de chez moi.

 Message Posté le: Sam 02 Avr 2005 - 0:17    Sujet du message:
Répondre en citant

7ème épisode :


Précédemment dans 24 : fan-fic de mason77 :

Chase a rattrapé Dessler et Tang. Jack interroge Michelle. Elle a fait ça car les terroristes auraient fait évader son mari Tony Almeida. Elle demande la grâce présidentielle ainsi que celle de son mari contre ses révélations. Elle l’obtient après avoir appelé le président. Son portable sonne. Elle répond au chef des attentats qui lui demande pourquoi Tang n’est toujours pas sorti. Celle-ci lui dit qu’elle n’a pas pu et elle lui dit qu’elle va le sortir de la cellule. La CAT prépare Chase pour s’occuper de cette fausse libération…
Vincent Ford parle avec le chef des attentats et lui apprend que Michelle a été arrêtée. Celui-ci est surpris car il vient de l’avoir en ligne. Il comprend ce qui vient d’arriver et appelle les hommes chargés de chercher Tang…
Alors que Michelle a dit qu’il y’allait avoir trois autres attaques et que le chef se faisait appeler Sean Dô, Dessler sort de la CAT avec Tang. Celui-ci se fait tuer par l’homme de Dô. Celui-ci est arrêté par la CAT. Ils l’interrogent et obtiennent une adresse de Dô. Jack est en route…
Dans un immeuble du centre-ville de LA, une bombe explosa faisant de nombreux morts…


Ces évènements se déroulent entre 15 :00 et 16 :00.

15 :00 :01

Le grand hall d’entrée du bâtiment était dévasté. Les survivants, très peu nombreux, souffraient horriblement. Dans les étages, la panique était grande. Les ascenseurs ne fonctionnaient plus et les gens se voyaient coincés.

15 :00 :51

Jack Bauer allait atterrir à proximité de la cachette de Sean Dô. Il devait attendre les renforts, mais il n’avait pas l’intention de laisser partir le terroriste. Il rappela donc Mikaël Terry à la CAT.
-Terry.
-Oui Mikaël, c’est Jack. Je vais poster tous mes hommes autour de la cachette de Dô. Nous surveillerons ses moindres faits et gestes et nous interviendrons dans la maison dans cinq minutes, quand les renforts seront arrivés.
-Ce plan me va.
-Nous arrivons. Dîtes au chef de l’équipe de me contacter une fois qu’ils seront arrivés. Je leur indiquerais leur emplacement et la manière dont nous allons mener l’assaut. Nous encerclerons la maison. Il ne faut absolument pas le perdre. Ensuite, ramenons le à la cellule pour l’interroger. Il faut que des hommes restent là bas pour essayer de trouver des infos.
-Il nous faut à tout prix trouver quelque chose. Cet homme est notre seule piste pour arrêter les trois attaques restantes.
-Oui. C’est capital. Je vous laisse, je suis en train d’atterrir. Je vous tiens au courant.
-Ok. Bonne chance.
-Merci.

15 :05 :16

Terry descendit le grand escalier de la cellule anti terroriste. Chloé O’Brian courait vers lui.
-Monsieur, il y’a eu une attaque dans un immeuble du centre ville.
-La troisième !!
-Oui. Encore une bombe du même type. Il parait que c’est une vraie boucherie.
-Pas besoin des détails, Chloé.
-Je vous dis juste ce que l’on m’a dit, c’est tout !
-Retournez superviser l’opération de Jack. Il vient d’atterrir.
-D’accord. Mais je ne fais que vous aider !
-Allez y !
Chloé retourna à son poste. Mikaël était dépité. Les évènements allaient trop vites. Son équipe n’avait réussi à intercepter qu’une seule attaque sur les trois. Adam arriva vers lui :
-Mikaël, le président est en ligne. Il n’est pas content.
Terry soupira, puis demanda à Adam le téléphone.
-Mr le président.
-Je viens d’apprendre par la télévision qu’une nouvelle attaque a fait de très nombreuses victimes. Vous n’avez toujours pas la situation bien en main !
-Mr le président. Nous avons déjà arrêté une bombe. Et puis Bauer encercle en ce moment même l’endroit ou se cache l’homme responsable de ces évènements. Nous empêcherons les deux autres attaques prévues Mr le président.
-Les deux autres attaques ?
-Oui, Mr le président. Cinq attaques sont prévues. C’est Michelle Dessler qui nous l’a révélée.
-Elle n’a pas d’indications sur les lieux de ces attaques ?
-Malheureusement non. Mais nous allons savoir ou et quand se dérouleront ces attaques. Nos équipes font tout leur maximum.
-J’espère bien.
-Faîtes nous confiance.
-Je vais essayer. Mr Terry ?
-Oui, Mr le président ?
-Je veux que vous fassiez une enquête approfondie pour savoir qui est le responsable, officiel ou officieux de ces attaques.
-Nous allons avoir le responsable. Maintenant, peut-être travaille t’il pour quelqu’un. Bon, il faut que je retourne à mon travail. Je vous rappelle. A plus tard Mr le président.
-D’accord.

15 :11 :43

Jack était caché derrière un buisson, devant la planque de Dô. Il avait dans ses mains une tablette et un stylet. Il était au téléphone avec l’homme qui dirigeait l’équipe de renforts. Il chuchotait pour que Dô ne l’entende pas.
-Trois de vos hommes vont entrer par cette porte à l’arrière de la maison. Il montra le chemin sur la tablette. L’homme, au bout du fil, suivait ses instructions avec sa tablette.
-D’accord.
-Il faut prendre le moins de risque. S’il nous aperçoit à temps, ou s’il a un moment de liberté, il se tuera. Ce genre d’homme est prêt à sacrifier sa vie pour sa mission.
-Nous ferons le maximum.
-J’y vais. Attendez mon signal.
Jack sortit de son buisson et rampa sur la petite allée devant la maison. Arrivé à la porte, il fit signe aux hommes d’aller à leurs positions. Ils s’exécutèrent. Deux hommes arrivèrent avec Jack. Soudain, ils forcèrent la porte. Jack cria :
-Agent fédéral, ne bougez pas !
Ils avancèrent dans la demeure. Les autres hommes entrèrent en simultané. Dô était assis, surpris pas l’arrivé des hommes. Le plan avait vraiment raté. Qu’allait dire le patron ? Sean ne voyait qu’une solution. Il prit le revolver posé sur la table et le posa sur sa tempe.
-Vous n’avez pas besoin de moi si je suis mort ?
-Posez tout de suite cette arme, cria Bauer.
-Où est mon intérêt ? D’aller en prison et de subir la peine de mort ou de me tuer et d’aller au paradis ?
-Croyez moi, votre intérêt, c’est de m’obéir. Posez cette arme.
-Je connais mon intérêt. Si vous essayer de me tirer dans le bras. Qui que ce soit qui tire. Je me tue. Que se soit l’homme qui est derrière cette porte, ou ceux qui ont leurs armes pointées sur moi, je me tue avant que vous ne réagissiez.
-Calmez vous.
-Non je ne me calme pas. J’ai défendu ma cause et vous foutez en l’air tout mon plan.
-C’est ça, Tuez vous par honte d’avoir failli !
Un sniper, sur le toit d’un immeuble en face, ajustait était en train de poser son arme et de la préparer…

15 :18 :14

John Keeler, président des Etats Unies d’Amérique, était dans son bureau. Il se passait la main sur le front. Soudain, son téléphone portable sonna. C’était rare qu’il ait à s’en servir. Peu de gens connaissaient le numéro. Cet appel devait être d’une urgence extrême. Il décrocha, se demandant si cet appel serait plus urgent que les évènements qu’il avait subit toute la journée. Une voix d’homme retentissait :
-Mr le président.
-Excusez moi, mais je ne me souviens pas de votre voix. Qui êtes vous ?
-Normal. Vous ne m’avez jamais vu. Dommage, d’ailleurs.
-Comment avez-vous obtenu ce numéro ? , s’inquiétait Keeler.
-Je ne vous le dirais pas. Maintenant, écoutez moi. Vous avez un secret. Vous ne voulez absolument pas que qui que se soi soit au courant. Je connais ce secret.
-Quoi ? Mais, comment ?...
-Je ne vais pas divulguer mes sources. Je vous informe juste que je sais tout ce que vous cachez absolument au public. Je vais m’arranger pour le faire savoir si vous ne suivrez pas les instructions que je vous donnerai prochainement par un autre moyen de communication.
-Du chantage ?
-En théorie. Mais quand vous verrez le pouvoir que j’aurais en divulguant cette chose, vous vous soumettrez à moi sans broncher. Je vous recontacte. A plus tard, Mr le président.
-Mais ?...
Il avait raccroché.

15 :23 :54

Jack était toujours en train de parler avec Dô :
-Décide toi. Je n’ai pas que ça à faire. Tu ne te tueras pas, je le sais.
Une détonation retentit. Le sniper avait tiré. Dô était mort. Il avait réussi à tirer par l’espace créer par la porte défoncée par les équipes de la CAT.
-Bordel, il est mort. Sortez, il y’a un tireur. Sûrement un sniper. Et merde !
Jack courra vers l’extérieur. Un Homme s’écroula à coté de lui. Le sniper avait tiré. Jack se planqua derrière une poubelle :
-A couvert ! Il s’agit d’un sniper. Il nous a en ligne de mire, cria t’il. Il doit être à onze heures. Les équipes d’élite de la CAT tirèrent dans la direction donnée par Jack. Le tireur s’était baissé. Il rampait sur le sol. Il allait prendre une autre position. Jack profita de ce moment pour traverser la rue et aller vers le bâtiment. Les hommes continuèrent à tirer. Le sniper réapparu et tira rapidement. Il tua un agent. Il recommença sa manœuvre et tua à nouveau un agent. Pendant ce temps, Jack était dans les escaliers de l’immeuble. Il arriva sur le toit en grimpant par une échelle. Le tueur continuait le carnage. Jack arriva sur le toit et, en se mettant proche du sniper, lui tira dans le bras droit. Le sniper lâcha son arme, pris d’une énorme douleur. Jack se mit à côté de lui, me menaçant avec son revolver.
-Pour qui tu travailles ?
-Emmenez moi à l’hosto. Vous ne voyez pas mon bras ?
-Tu as tué ma seule chance de sauver des vies. Et tu as tué des agents fédéraux qui avaient de la famille. Tu te rends compte de ce que tu as fait ?
-Je ne savais pas que ça tournerait aussi mal.
-Et bien maintenant tu le sais. Alors. Est-ce que tu veux des soins médicaux ?
-Oui, bien sûr.
-D’abord, il va falloir parler. Nous allons te donner un médicament qui calmera la douleur mais provisoirement. Quand elle reviendra, tu iras à l’hosto si tu nous a aidé. Dans le cas contraire, je te laisserai à ta souffrance.
-D’accord, je vais parler.
-On va à la CAT alors.
-CAT ?
-Cellule anti terroriste.
-Terroriste ?
-Oui, tu as tué un terroriste qui nous aurait dit ou était deux bombes qui vont péter dans les heures qui suivent.

15 :30 :35

Kim et Chase étaient dans le bureau provisoirement inoccupé de Mikaël Terry. Ils discutaient de la situation présente :
-Il va falloir que j’aide la cellule, dit Chase.
-Quoi, tu veux retourner sur le terrain ?
-Oui, juste aujourd’hui. Ils ont perdus beaucoup d’agents et j’ai une formation pour ce boulot. C’est mon devoir d’Américain d’aider ce pays quand il est en danger.
-Mais, c’est dangereux !
-Je sais, mais je prendrai toutes mes précautions.
-Je t’aime Chase. Ce boulot t’a déjà fait du mal. Et à moi aussi. Il a détruit ma famille. Je ne veux pas te perdre. Et pense à Angéla.
-Ne t’inquiète pas Kim. Fais moi confiance. Il l’embrassa.
-Ok. Dans ce cas, je vais reprendre mon poste en bas.
-Oui. Comme ça, on pourra se contacter.
-Mais mon père ne voudra jamais !
-C’est à nous de décider.
-Oui. Tu as raison. Je lui expliquerai et il comprendra.
-Allons demander à Terry si nous pouvons le faire.
Ils sortirent de la pièce. Mikaël montait justement l’escalier pour se rendre à la cellule. Il les rencontra :
-C’est une catastrophe ! Dô a été tué par un sniper qui ne savait même pas qu’il tuait un terroriste. Quelqu’un doit savoir que nous avions besoin de lui pour arrêter les bombes suivantes.
-Ou alors, il y’avait un chef qui, à la bombe arrêtée, s’est méfié et s’est douté qu’on remontrai jusqu’à Dô, dit alors Chase Edmunds.
-Oui, en tout cas, Michelle ne nous a sûrement pas tout dis.
-Je vais l’interroger, dit alors aussitôt Chase.
-Mais vous ne travaillez pas ici !
-On voulais justement vous parler de ça, dit alors Kim.

15 :35 :41

Vincent Ford entra dans le bureau de Keeler après avoir frappé. Keeler était visiblement troublé par l’appel de l’homme mystérieux qui le mettait dans une situation très délicate. Ford lui demanda alors :
-Il y’a quelque chose qui ne va pas Mr le président ?
-Euh, non. Rien. C’est juste ce troisième attentat. Ça commence à faire beaucoup.
-Oui, surtout que – excusez moi d’en ajouter – le terroriste responsable des attentats de ce matin a été tué par un sniper.
-Les attaques ne vont pas avoir lieu alors ?
-Si. Il y’a de fortes suppositions qu’il y’ait un chef qui dirige tout. Et il a senti le danger que représentait l’arrestation de Dô pour son plan. Alors, il l’a fait tuer. Espérons que des indices seront retrouvés dans sa planque.
-Oui. Excusez moi, pouvez vous me ramener de l’aspirine s’il vous plait ?
-Bien sûr Mr le président.
Ford sortit de la pièce et alla dans un coin. Il se frotta le front, en sueur comme celui du président. Il marmonna :
-Putain, faut que je fasse gaffe !

15 :40 :25

Chase Edmunds entra dans la salle ou était encore enfermée Michelle Dessler. Celle-ci commença :
-Ils t’envoient m’interroger ? Mais pourtant j’ai tout dis. Et en plus j’ai la grâce présidentielle. Vous devriez me relâcher.
-Le président ne verra aucun problème à ce que l’on reporte ta grâce pour empêcher des attentats.
-Quoi ?
-Tu ne nous as pas tout dis.
-Mais si !
-Bon Michelle, on va recommencer à zéro. Dis moi comment tu as été recrutée, tout ce qui a suivi, et caetera.
-J’ai été contacté il y’a quatre mois, juste après l’emprisonnent de Tony. Dô m’a dit qu’il pouvait libérer mon mari et qu’il allait me donner une nouvelle vie. Il m’a dit qu’il fallait juste l’aider à réaliser un contact entre la cellule et eux pour que les attentats se déroulent parfaitement. Et j’ai donné des infos pour ton enlèvement et avec Kim. Ils savaient que ton père et la cellule allaient avoir des pistes sur les attentats.
-Tu as voulu nous tuer, connasse !
-Non, j’ai juste voulu libérer mon mari enfermer injustement.
-Ouais, admettons. Continue.

15 :43 :49

Plus bas dans la CAT, dans la grande salle, Terry va voir Adam.
-Alors Adam, on a des infos sur qui pourrait être à l’origine des attentats ?
-Et bien, on a des doutes pour le gouvernement nord-coréen évidemment, qui financerait des groupes terroristes. Mais aucune certitude. Surtout que celui qui était notre suspect numéro un vient d’être tuer…
-Oui, je sais que ça nous met dedans, mais fais ton maximum.
-C’est ce que je fais depuis ce matin, répondit Adam.

15 :45 :59

Jack arriva dans cette grande salle avec le sniper et un membre de son équipe. Il demanda à Terry d’emporter le sniper en salle d’interrogatoire en attendant que Jack se rafraîchisse un peu. Mais il vit Kim sur un ordinateur. Il demanda :
-Mais pourquoi Kim est sur ce poste ?
-Kim et Chase m’ont demandés si ils pouvaient retravailler à leur ancien poste aujourd’hui pour aider leur nation.
-C’est hors de question. Chase va se mettre en danger !
-Je suis désolé Jack. Mais ils m’ont demandés et…
-Vous avez accepté ?
-Oui. Nous sommes en manque cruel de personnel et leur demande était la bienvenue.
-Où est Chase ?
-Là haut. Il interroge Michelle. On ne sait pas si elle nous a tout dis.
Jack s’en alla immédiatement vers la salle, sans ajouter un mot à Mikaël.
Chase était encore avec Michelle :
-Alors tu n’as pas eu d’indications sur un grand patron ou quelque chose de ce genre ?
-Non, pour moi, le grand patron était Sean Dô.
-Pffffff !
Jack entra en sursaut dans la pièce, il dit alors à Chase :
-Chase, viens me voir, s’il te plait.
Michelle ricana et Chase rejoignit Jack à l’extérieur de la pièce.
-Pourquoi as-tu voulu retravailler à la cellule ? Tu es fou ou quoi ?
-Non, c’est juste pour que a situation s’éclaircisse. Vous avez besoin de nous.
-Oui, et ma fille n’a pas besoin de la mort de la personne qu’elle aime. Et ta fille n’a pas besoin de la mort de son père.
-Je connais les dangers de ce métier, Jack. Mais je ne veux pas que la population soit en danger et rester impuissant face à ça. Je peux aider, alors j’aide.
-Ok, on verra ça plus tard. Tu en es ou avec Michelle ?
-Elle ne nous a rien dit de spécial, rien qui puisse nous aider.
-Ok, je vais t’aider à l’interroger.
-Vous ne devez pas interroger le sniper ?
-Je vais y’aller. Mais il faut suivre chaque piste.
Ils rentrèrent dans la pièce. Jack dit alors à Michelle :
-Est-ce que tu as eu un versement d’argent par des terroristes ?
-Oui. Je doutais de leur engagement. Alors j’ai demandé une avance pour quitter le pays. Ils m’ont versés 300 000 $ sur un compte en Suisse.
-Merci ! Chase, va prévenir Chloé, il faut vite retrouver la trace et l’origine de cet argent.

15 :53 :16

John Keeler était dans des toilettes, devant des lavabos. Il se rafraîchissait le visage. Il était stressé. Soudain, il entendit la voix qui l’avait tant effrayé tout à l’heure. Cette voix venait de la poche de sa veste. Il sortit un émetteur. La voix continuait :
-C’est bon, vous l’avez trouvé ?
-Mais que voulez vous ?
-Je veux juste vous prévenir que dans vingt minutes, je rendrais public votre secret si vous n’exercez pas ce que je vais vous demander. Ouvrez bien vos oreilles Mr le président. Vous allez faire une conférence de presse ou vous allez dire que la situation vous échappe, que vous ne pouvez rien faire, que la nation est impuissante contre la menace.
-Quoi ?
-Vous m’avez parfaitement compris. Si je suis mécontent, vous serez obligés de démissionner quand le peuple sera dans la rue. Avant vingt minutes Mr le président, compris ?
-Compris.
Ils raccrochèrent

15 :57 :43

Jack était avec Chase autour de l’ordinateur de Chloé.
-Je vais bientôt avoir l’origine de l’argent. Attendez, c’est en train de charger, disait l’informaticienne.
-J’espère que ça va nous aider. Je doute sur les infos qu’on pourra obtenir avec le sniper, dit Jack.
-Et pourtant ce sont nos deux seules pistes, dit Terry qui arriva près d’eux. Il ne va pas falloir faire la fine bouche, Jack.
-Ca y’est, cria Chloé qui avait failli rendre Chase sourd. Cela vien du compte d’un certain Donovan.
-Donovan ? s’écria Jack.
-J’ai déjà entendu ce nom quelque part, fit Terry.
-Oui, cet homme a été arrêté pour financement d’actions terroristes il y’a cinq ans environ. Nous l’avons arrêter grâce à ma « collaboration » avec Moira O’Neals, lors de mon premier jour à la CAT.
-Je croyais cet homme emprisonné.
-Moi aussi, répondit Jack…

15 :59 :57
15 :59 :58
15 :59 :59
16 :00 :00

_________________
Le 10ème épisode de ma fan-fic est en ligne !!



Dernière édition par mason77 le Lun 29 Aoû 2005 - 14:39; édité 2 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
mason77
Agent de la NSA
Agent de la NSA


Inscrit le: 27 Jan 2005
Messages: 640
Localisation: Cellule anti terroriste de chez moi.

 Message Posté le: Ven 22 Avr 2005 - 15:19    Sujet du message:
Répondre en citant

8ème épisode :


Précédemment dans 24 : fan-fic de mason77 :

Jack et son équipe donnent l’assaut dans la maison de Dô. Celui-ci se fait tuer par un sniper situé sur un toit en face de la maison. Jack arrive à l’arrêter, il ne savait même pas qu’il tuait un terroriste…
Le président Keeler a reçu un appel d’un homme mystérieux qui le menace de divulguer son « secret » si celui-ci ne fait pas ce qu’il veut. Plus tard, il lui demandera de faire un discours ou le président annonce sa défaite face aux terroristes…
Kim et Chase retravaillent à la cellule pour la journée. Chase réinterroge Michelle pour obtenir quelque chose de supplémentaire. Jack arrive avec le sniper. Il interroge Michelle avec Chase et apprend l’existence d’un versement de 300 000$ sur le compte de Michelle. Ils découvrent que ces sous proviennent du compte de Donovan, financier terroriste censé se trouver en prison…


Ces évènements se déroulent entre 16 :00 et 17 :00.

16 :00 :01

Jack était devant le bureau de Chloé O’Brian. Il était sidéré par ce qu’il venait de voir.
-Je ne comprends pas. Michael Donovan a été emprisonné vingt ans pour financement terroriste. On n’a pas pu l’emprisonner à perpétuité car il a embauché des mecs pour supprimer des preuves. On a seulement prouvé ses financements pour l’IRA grâce à O’Neil.
-Oui c’est étrange, dit Terry. Chloé, contactez la prison ou est Donovan. Demandez leur tout sur le séjour de cet homme là bas. Je veux savoir comment il a fait pour financer cette opération terroriste, s’il a eu des libertés conditionnelles, etc.
-Ok. Je m’y mets tout de suite.
-Pendant ce temps, Chase et moi allons interroger le sniper, dit Jack. Prévenez moi à la moindre information.
-Ok Jack, répondit Chloé.
-Je vais dans mon bureau pour me renseigner de mon côté sur Donovan. Il faut savoir le plus de choses sur lui car c’est notre seule piste valable. Bon boulot tout le monde.
-Merci, toi aussi Mikaël, dit Jack.

16 :02 :46

Le président Keeler entra dans la salle qui avait servi à tenir des conférences de presse plus tôt dans la journée. Il commença à parler après s’être déplacé lentement vers le pupitre situé sur une estrade d’environ cinquante centimètres de hauteur. Il semblait dépité.
-Mesdames et messieurs, mes chers compatriotes, la nation américaine est forte, très forte. Mais elle a – comme tout le monde d’ailleurs – des faiblesses. La preuve a été montrée ce matin. Nous avons subit trois attaques aujourd’hui. Nous sommes impuissants contre la barbarie de certaines personnes. Elle est plus forte que tout. Même l’union d’un pays tout entier est impuissante face à ça. Nous devons nous incliner face à cette puissance destructrice. Mais je peux vous assurer – il regarda la caméra qui se trouvait juste en face de lui – que nous allons venger les victimes de ces actes de barbarie.
-Mr le président, dit une journaliste. Quel évènement vous a fait changer de discours ?
-Aucun. Je me suis rendu compte de la triste vérité, c’est tout.
John Keeler sortit de la pièce. Vincent Ford l’attendait, étonné.
-Mais pourquoi avez-vous dit ça ? Cela va déclencher la panique.
-J’ai eu un déclic, c’est tout.

16 :06 :54

Kim Bauer – qui avait repris son poste à la CAT quelques minutes plus tôt – reçut un appel. Elle décrocha le téléphone :
-Bauer, cellule anti-terroriste.
-Kim ? Tu es revenue ?
-Oui, c’est une longue histoire. Qu’est-ce qu’il y’a ?
-J’ai été chargé de fouiller la maison de Dô. Nous avons trouvé une information capitale.
-Quelle information ?
-On a retrouvé une carte enfouie dans le sol de la maison. Sur cette carte se trouvent les lieux et les heures des trois premières attaques. Et il y’a deux autres lieux et deux autres heures.
-Très bien, scannez vite cette photo vers la CAT. Je vais prévenir mon père et Terry.
Kim se leva et se dirigea d’un pas rapide vers la salle d’interrogatoire ou se trouvent Jack Bauer et Chase Edmunds. Elle passa la porte :
-On a les lieux des deux autres attaques.
-Putain, c’est vrai ? , demanda Jack.
-Oui, ils ont retrouvé une carte dans le sol de la maison.
-Ok, Chase, préviens Terry.
Jack, Chase et Kim se dirigent vers la grande salle. Kim retourna à son poste :
-C’est bon, je peux l’envoyer ? , dit l’homme de la CAT au bout du fil.
-Oui c’est bon.
Cinq à six secondes passèrent avant qu’on ne voie apparaître la carte sur l’écran de Kim. Cette dernière le transféra sur un des deux écrans de la CAT. Ainsi, on voyait parfaitement les lieux visés. Jack cria en voyant la carte :
-Merde ! Le stadium de Los Angeles à 17 :00 et le Washington Garden à 18 :30 !
Terry arriva suivi de Chase. Mikaël regarda la carte avec effroi. Il commença tout de même à parler :
-Bon Jack, vous allez constituer votre équipe et aller au stadium. Il faut faire vite. Nous n’avons plus beaucoup de temps. Si nous ne réussissons pas, ce ne sont pas des centaines mais des milliers de personnes qui vont mourir. On va tout coordonner avec Chloé, Kim, Adam et les autres informaticiens. On va vous envoyer le plan du stade sur votre PDA. C’est partit, et arrêtez moi cette putain de bombe !
-J’y vais, dit Jack. Envoyez-moi tout de même la carte sur mon PDA. Chase, tu viens. Je ne veux pas te mette en danger mais nous n’avons pas le choix. Il nous faut du monde sur le terrain. Un stade, ce n’est pas un centre commercial !

16 :17 :08

Le président Keeler était dans son bureau en train de regarder la télévision, dépité. La présentatrice de FOX NEWS annonçait en boucle ce que le président venait de dire. La nation était attaquée. Il le savait. Il entendit encore cette voix qui le terrifiait. Il éteignit la télévision et parla à travers l’émetteur arrivé dans la poche de sa veste par mystère :
-Allo. John Keeler.
-Oui Mr le président. C’est moi. Bien, je voie que vous m’avez obéi. C’est parfait.
-Que voulez vous ?
-Je en veux que des choses qui sont dans votre intérêt. Imaginez que quelqu’un apprenne que vous avez violés votre secrétaire, il y’a vingt ans de cela. Vous commenciez à avoir de l’argent. Et c’est ce qui a fait taire la personne. Mais si cette personne témoigne parce qu’elle a une plus grosse proposition, c’est dommage pour vous.
-Vous êtes ignobles. C’est du passé, et cette jeune femme me tournait autour. Elle me cherchait.
-Ah, je veux bien vous croire Mr le président. Mais que va croire l’opinion publique ?
-Bon, que voulez vous ?
-Rien pour l’instant. Mais cela va venir. Je vous rappellerais le moment venu.
Quand il raccrocha, le président Keeler ressentit les évènements troubles de sa vie.

16 :23 :26

Vincent Ford, le conseiller de John Keeler, était devant le QG du président. Il composa un numéro sur son téléphone mobile. Il commença à parler :
-Allo. Vous avez mis le plan à exécution avec le président.
-Oui. Merci encore pour son numéro de téléphone.
-Pourquoi avez-vous tué Dô ?
-Il allait parler aux fédéraux.
-Il a fait du bon boulot !
-Ouais, c’est pour ça qu’il s’est fait chopé ?!
-Oui vous avez raison. Mais vous ferez ça avec moi si je me fais choper ?
-Si il le faut. Mais je vous fais confiance pour que je n’ai pas besoin de le faire.
-Bon, je vous laisse. J’ai du travail au QG alors…
-Non, attendez. Je suis en train de regretter de vous avoir laisser faire cette opération, vous et Dô. Je me demande si cette journée qui sera mémorable aura eu besoin de ces échecs. Je ne veux pas que vous fassiez rater mon plan. Et en plus, je n’ai pas besoin de recevoir les appels de ces « pseudos terroristes » qui n’ont pas de réelle cause et qui s’apprêtent à poser vos bombes. J’ai du travail et ces gens me dérangent. Occupez vous de leurs opérations. Vous faillissez et je vous butte tous. Me suis-je bien fait comprendre ?
-Oui chef.
L’homme qui venait de raccrocher était le grand chef de l’opération. Celui qui avait tuer l’agent Steffans à 08 :00 et qui était à bord d’un 747 en direction de Los Angeles.

16 :28 :54

Jack Bauer venait d’embarquer dans un hélicoptère siglé du logo de la CAT. Chase Edmunds était à côté de lui. Jack appela Mikaël Terry. Celui-ci répondit :
-Terry, cellule anti-terroriste.
-Mikaël c’est Jack. Je vous appelle car je crois que le mieux serait de faire évacuer le stade. Nous n’aurons pas le temps de trouver cette putain de bombe en moins d’une demi heure !
-Il ne faut surtout pas évacuer le stade. Le terroriste s’échapperait.
-Et alors ? Si la bombe pète à 17 :00, le terroriste sera partit cinq minutes avant, environ, comme Tang tout à l’heure. Nous ne le choperons pas !
-Il ne faut pas évacuer le stade !
-Laissez moi au moins bloquer les entrées des dernières personnes qui font la queue.
-Et si le terroriste n’est pas encore dans le stade, il fera péter la bombe devant. Donc, vous entrez discrètement dans le stade, vous essayez de remarquer le moindre comportement suspect, et voilà.
-Mais il y’aura des milliers de personnes dans ce stade !!!!!!!!! Comment voulez vous que l’on remarque un comportement sur des milliers. Il faut que de nombreux agents soient camouflés, en stadiers par exemple. Et que tous ces agents puissent être en communication directe. Nous n’avons pas le temps de faire ça en si peu de temps. Il regarda sa montre. On ne peut qu’évacuer ce putain de stade !
-Vous n’allez pas évacuer ce stade. Je préviens tous les agents de vous dénoncer au moindre faux pas. Ne faîtes pas d’erreur, Jack.
Il raccrocha. Jack s’exclama alors :
-Connard !

16 :33 :15

A la cellule anti-terroriste, Terry était dépassé par les évènements. Il se demandait si ce qu’il venait de dire à Jack était la chose à faire. Même si quelque chose a fond de lui, lui disait que c’était bien. Chloé vint le voir dans son bureau :
-Mikaël, voulez vous que je vous connecte au réseau avec les agents qui vont être au stade directement dans votre bureau, ou alors vous allez aller en bas ?
-Laissez moi Chloé !!! Je ne suis pas d’humeur en ce moment. J’ai assez de responsabilités comme ça, vous ne croyez pas ?
-Si, c’est bon, calmez vous ! Justement je veux vous aider, moi. Je vous demande juste si vous voulez être connectés au réseau ici.
-Laissez. Je vais descendre dans cinq minutes. Descendez et faîtes votre bouleau.
-Mais je fais mon boulot, et je m’assume. Et j’aimerais bien savoir que c’est la cas de tout le monde.
Chloé O’Brian s’en alla. Mikaël frappa son bureau violemment.

16 :36 :57

Jack Bauer était dans le Los Angeles Stadium, avec Chase Edmunds à ses côtés. Il parla dans son petit micro, le même que celui lors de l’opération au centre commercial.
-Ici Bauer, tout le monde se positionne maintenant. Il faut que le lieu soit cerné. Il regarda rapidement son PDA. Très bien. Gardez l’œil ouvert, le suspect ne devrait pas tarder. Contactez moi au moindre mouvement louche.
Il se tourna vers Chase :
-Fais attention quand même.
-Je vais faire le maximum. Si je dois mourir pour sauver des vies, je le ferais. Mais je ne veux pas faire souffrir Kim, ni Angéla. Donc je ne prendrais pas de risque inutile.
-Bien.

16 :40 :23

Le président John Keeler avait longtemps avait longuement hésité. Mais il avait finit par prendre sa décision. Il sortit son téléphone et composa un numéro :
-Kim Bauer, cellule anti-terroriste.
-Bonjour. Je suis John Keeler.
-Bonjour Mr le président.
-Pouvez vous me passer Mikaël Terry, s’il vous plait ?
-Oui, tout de suite.
Kim se leva, alla voir Mikaël Terry qui venait de descendre dans la grande salle pour suivre l’opération. Elle lui dit :
-Mikaël, c’est le président. Il veut te parler.
Terry pris le téléphone :
-Mr le président.
-Allo Mr Terry. Excusez moi de vous déranger car je sais que vous essayez d’arrêter de nouvelles attaques. Mais ce que je vais vous dire va rester entre nous. J’ai reçu il y’a presque une heure et demie un appel d’un homme connaissant un secret qui serait ravageur pour ma carrière. Il m’a dit le dénoncer si je ne faisais pas ce qu’il voulait. J’ai donc été obligé de dire que la nation perdait face aux terroristes en conférence de presse.
-Oui, d’ailleurs je me suis étonné de votre changement de position sur ce sujet.
-Cet homme me contacte maintenant pas une sorte d‘oreillette émetteur qu’il a dissimulé dans ma veste. Personne n’a pu mettre ceci dans ma veste car j’étais entouré de gardes du corps pour mon discours de ce matin.
-Vous soupçonnez quelqu’un de votre entourage ?
-Personne en particulier.
-D’accord. Je suis tout de même obligé de vous dire que si vus êtes en un quelconque danger, je serais obligé de prévenir du monde.
-Je comprends. Mais pouvez vous mener une enquête discrète ?
-Je vais essayer quand j’aurais le temps. Pardonnez moi mais nous sommes surchargés ici avec l’attaque.
-D’accord. Merci et au revoir.
-Au revoir Mr le président.

16 :45 :51

Jack était toujours dans le stade. Il marchait en regardant avec attention les nombreuses personnes présentes. La tension commençait à monter dans le stade un quart d’heure avant le début du match, et l’explosion de la bombe. Les supporters s’échauffaient dans les gradins. Un supporter envoya une balle de base-ball dans la tête d’un autre. Celui-ci avait le visage en sang. La bagarre commença alors à éclater. Jack comprenait qu’il fallait intervenir. Il avança vers les supporters et cria :
-Police !!! On se calme ici ! C’est un match de football, pas du catch !
Les supporters commencèrent à arriver vers Jack celui-ci appela Chase et quelques coéquipiers qui arrêtèrent les supporters violents. Ils les embarquèrent avec des menottes. Jack rappela alors aux autres :
-Vous vous calmez ! C’est un match de foot alors si vous ne voulez pas vous faire embarquer sans voir ce putain de match, calmez vous !!!
-Va te faire sale keuf, cria un supporter en bas de la tribune.
Jack descendit alors à fond les escaliers et alla voir le supporter. Celui-ci chercha à se battre alors Jack lui déboîta le bras dans un mouvement bref. Le supporter souffrait horriblement. Jack lui dit :
-Tu sais ce qu’il te dit le sale keuf ?
Il embarqua le supporter avec les autres sans essayer de lui soigner le bras. Il alla retourner à son poste à côté de Chase. Il lui dit :
-Ces putains de cons nous ont fait repérer. Si le terroriste est dans ce secteur, il va se méfier de nous.

16 :50 :23

Vincent Ford marchait d’un pas décidé vers le bureau du président. Il s’arrêta devant la porte et hésita tout de même un moment. Il finit par frapper à la porte. Le président Keeler répondit :
-Entrez !
Ford entra et commença :
-Mr le président. J’ai l’impression que la situation vous échappe légèrement. Votre annonce de tout à l’heure, la transpiration présente constamment sur votre visage, tous ces signes me font penser que vous n’allez pas bien.
-En effet, je suis assez perturbé.
-Mr le président, la cellule anti-terroriste connaît les emplacements et les heures des attaques. Ils sont actuellement en train de chercher une bombe dans le LA Stadium. La situation se retourne contre les terroristes. Que craigniez vous ?
Le président hésita un moment puis il parla à son fidèle conseiller :
-Les terroristes ont infiltrés mon équipe.
-Comment ça ?
-Un homme me contacte depuis une heure et demie. Il me fait du chantage. C’est pour ça que j’ai tenu cette conférence de presse tout à l’heure.
-Par quel moyen vous menace t’il ?
-Il me menace de…
-Il vaut dévoiler l’histoire de ce soit disant viol ?
-Oui. J’ai appelé Terry à la CAT pour s’en occuper personnellement.
-Pourquoi pensez vous que ce sont des terroristes ? Ce sont peut-être des démocrates ou des simples anti-républicains qui veulent que votre carrière soit finie.
-Oui, peut être.
-Je vais mener mon enquête là-dessus. Comptez sur moi.

16 :55 :56

Jack faisait une ronde dans le stade en regardant minutieusement les alentours. Il parla à ses coéquipiers dans l’émetteur :
-Toujours rien ?
Ils répondirent tous successivement :
-Non, rien à signaler.
Jack était désespéré. Plus que cinq minutes. Il remarqua soudain un stand roulant de pop corn qu’un jeune homme poussait. Ce jeune homme cherchait à s’éloigner de Jack depuis tout à l’heure. Il n’écoutait pas les supporters qui lui demandaient de s’arrêter. Jack dit alors à Chase :
-Suis moi voir ce marchand. Il est louche.
Il parla maintenant dans son émetteur :
-Un marchand de pop corn près de l’entrée 21. Je vais à sa rencontre. Restez quand même attentifs au reste du stade.
Il marcha avec Chase et arriva à coté du marchand. Il lui dit :
-Est-ce que je pourrais avoir des pop corn s’il vous plait ?
-Le match va commencer, je referais une ronde tout à l’heure.
-Et pourquoi tes petits copains d’en face, eux, ils continuent de vendre ? Pousse toi de là !
Chase l’attrapa et lui mis des menottes. Jack ouvrit la « roulotte ». A l’intérieur, une bombe identique aux autres indiquait : 3 minutes et 19 secondes. Jack cria :
-Connard !
-Vous ne l’enlèverez pas à temps, dit le terroriste.
-Chase, va demander au pilote de l’hélico de démarrer son putain de moteur !
-Qu’est ce que vous allez faire ?
-Il faut bien que je vire cette putain de bombe. Dans l’émetteur. J’ai la bombe et le suspect, je me dirige vers l’hélico.
Il courrait avec le fardeau dans les mains. Les secondes passèrent très vite sur le minuteur de l’engin. Jack sortit du stade et arriva sur la piste d’hélicoptère ou ils avaient atterris. Chase avait demandé au pilote de démarrer car les hélices commençaient à tourner de plus en plus vite. Jack monta à l’avant de l’hélico. Il poussa le pilote qui ne se laissa pas faire. Alors Jack le fit basculer par la porte et il prit sa place avec la bombe sur les genoux. Il commença à décoller. Au sol, personne ne comprenait ce que Bauer était vraiment en train de faire. A l’intérieur de l’hélico, Jack conduisait sereinement. Il prenait de l’altitude très rapidement. Il cherchait à aller haut. Le minuteur affichait 50 secondes. A la CAT, la confusion était totale, on n’arrivait pas à avoir le contact avec les équipes sur le terrain car tout le monde parlait en même temps sur le canal. Jack continuait à prendre de l’altitude. Il prit la bombe par une main grâce à une petite poignée. Il pilotait l’hélico avec l’autre main. Alors que le conteur affichait 15 secondes, il ouvrit la porte. 10 secondes, 9 secondes, 8 secondes, 7 secondes, 6 secondes. Il jeta la bombe à l’extérieur, ferma la porte, et avança loin l’hélico. 3 secondes, 2 secondes, 1 secondes. L’explosion fut un bruit terrible. On avait l’impression qu’un météorite avait explosée en plein ciel. Plus loin, dans l’hélicoptère, Jack Bauer poussa un soupir en s’essuyant le front…

16 :59 :57
16 :59 :58
16 :59 :59
17 :00 :00

_________________
Le 10ème épisode de ma fan-fic est en ligne !!



Dernière édition par mason77 le Jeu 01 Sep 2005 - 17:34; édité 3 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
mason77
Agent de la NSA
Agent de la NSA


Inscrit le: 27 Jan 2005
Messages: 640
Localisation: Cellule anti terroriste de chez moi.

 Message Posté le: Mar 14 Juin 2005 - 14:43    Sujet du message:
Répondre en citant

Pour relancer cette fic qui ne va pas très fort, j'ai changé quelques détails des trois premiers épisodes qui n'étaient pas aussi biens écrits que les autres. Il y'avait:
-des fautes d'ortographes.
-des incohérences avec la suite de l'histoire.
-des choses males dites.
-des scènes peu réalistes et n'apportant rien à l'histoire.

Je les ai refaites et ma fic me plait mieux ainsi avec ces versions "remasteurisées". Le 9ème épisode arrive bientot car c'est pressque les vacs et j'ai plus de temps pour écrire. Bonne lecture !

Edit : j'ai maintenant fait les résumés de tous les épisodes, j'ai mis des couleurs pour que ça soit plus agréable à lire, etc...Et j'ai changé quelques fautes de frappes ou autres fautes d'orthographe...
_________________
Le 10ème épisode de ma fan-fic est en ligne !!



Dernière édition par mason77 le Lun 29 Aoû 2005 - 14:41; édité 1 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
mason77
Agent de la NSA
Agent de la NSA


Inscrit le: 27 Jan 2005
Messages: 640
Localisation: Cellule anti terroriste de chez moi.

 Message Posté le: Ven 24 Juin 2005 - 18:19    Sujet du message:
Répondre en citant

9ème épisode :


Précédemment dans 24 : fan-fic de mason77 :

Le président Keeler a fait une conférence de presse et a avoué que le pays était attaqué, comme le lui avait demandé le chanteur quelques minutes plus tôt. Il parlera de cette menace qui pèse sur lui à Ford et au directeur de la CAT, Terry…
Les hommes de la CAT ont trouvé une carte dans la maison de Dô. Sur cette carte se trouvent les lieux et les heures des deux dernières attaques : le Stadium à 17 :00 et le Washington Garden à 18 :30. Jack et son équipe vont au stade. Jack arrive a récupérer la bombe et il la fait exploser dans les airs en la lâchant d’un hélicoptère…


Ces évènements se déroulent entre 17 :00 et 18 :00.

17 :00 :01

A la cellule anti-terroriste, Mikaël Terry s’essuya le front. Il remercia Jack Bauer intérieurement. Il ne restait plus qu’une bombe à trouver. Il émit un soupir de soulagement et se dirigea vers Chloé. Il lui dit :
-Chloé, avec tous ces évènements, je n’ai pas pu vous demander si vous aviez trouvé des choses sur Donovan.
-Mikaël, avec tous ces évènements, je n’ai pas pu chercher ces informations. Il fallait que je coordonne les opérations de terrain.
-Mettez vous-y maintenant. Ca pourrait nous aider à arrêter l’attaque de la dernière bombe.
-Ok je m’y mets maintenant.

17 :02 :46

L’hélicoptère de Jack Bauer approcha de plus en plus du stadium. Jack parla dans son émetteur :
-C’est bon, on a arrêté cette bombe. Et vous à la CAT, des nouvelles sur le Washington Garden ?
-Non, intervient Terry. O’Brian cherche le rapport avec Donovan.
-Bien, il faut que nous ramenions le terroriste à la cellule, préparez du personnel et une salle pour l’interroger.
-Ok, à tout de suite Jack. Et… merci !
Jack éteignit son émetteur. Il posa l’hélicoptère à l’endroit où il l’avait pris quelques minutes plus tôt. Il sortit de l’hélico acclamé par les agents. Jack cria à tout le monde :
-Merci, merci ! Remettez vous au travail, on a du boulot et c’est loin d’être fini !
Chase Edmunds alla à sa rencontre.
-Bravo Jack. Sans vous cette bombe aurait tué beaucoup de monde. J’ai cru que vous faisiez une mission suicide.
-C’était mon but au départ mais je me suis rendu compte que je pouvais l’éviter. Alors pourquoi pas ? Comment a réagi notre gentil terroriste ?
-Il a crié qu’on y’arriverait pas et que c’était le pays tout entier qui allait mourir…
-Ok je vois le genre. Il avait des affaires avec lui, des objets ?
-Oui il avait un téléphone mobile et une carte de vendeur de pop-corn pour rentrer dans le stade.
-Ok. Où est le téléphone ?
Chase le sortit de sa poche.
-Le voilà.
-Merci.

17 :07 :58

John Keeler était avec Vincent Ford, qui lui faisait des recherches sur les hommes pouvant être responsables de la menace sur le président. Il ne trouvait pas grand-chose.
-Rien d’intéressant ?, lui demanda le président.
-Non, rien de spécial. Dîtes moi, comptez vous céder aux menaces de cet homme ?
-Oui tant que ça reste raisonnable. Mais si cela dépasse les limites…
-Quelles sont vos limites ?
-Si il me demande de démissionner.
-Oui c’est sûr qu’il ne faut pas démissionner mais en tout cas, avant cela, il faut lui céder et éviter que cette rumeur se répande. Votre présidence a pris un assez gros coup aujourd’hui. Pas la peine de l’alourdir.
-Oui, je le pense aussi.
-Très bien.
Le téléphone sonna. Ford décrocha et le mis sur haut parleur.
-Allo, ici Ford.
-Ici la CAT de Los Angeles, nous avons arrêté l’attaque de 17 :00. Ford avala sa salive douloureusement. C’est parfait. Merci pour votre très bon travail. Le président ainsi que la nation vous sont reconnaissants.
-Je vous remercie. Mais le travail n’est pas fini. Je vous rappelle. Au revoir.
-Merci, au revoir.
Il raccrocha et le président lui dit :
-C’est une excellente nouvelle, il faut que je fasse une conférence de presse.
-Attendez que le chanteur vous contacte. Il est fort probable qu’il ne veuille pas cette conférence de presse.

17 :13 :14

Dans l’hélicoptère qui les menait à la CAT, Jack Bauer regardait le portable du terroriste qui ne avait comme faux nom (celui se trouvant sur la carte du stade) Anthony Leung. Il appela la Mikaël Terry à la CAT :
-Terry, cellule anti-terroriste.
-Mikaël c’est Jack. Le terroriste avait avec lui un portable. Il y’a un répertoire avec des noms appelés assez souvent. Ce sont des faux noms mais il faut que vous les analysiez avec tous les fichiers que vous avez. Il y’a aussi un numéro qui est caché, de quelqu’un qui a appelé souvent mais que Leung n’a pas appelé. Ca doit être le cerveau de l’opération.
-Ok oui c’est sûrement ça. Faîtes une capture d’écran. Il faut que les analystes s’y mettent dès maintenant. Il n’y a pas de temps à perdre !
-Oui, je le fais et je vous envoi tout avec mon PDA. Il ne faut pas appeler quelqu’un sinon il va se douter qu’on le poursuit. La trace des noms est plus difficile mais est meilleure.
-Oui, très bien. Vous ramenez le suspect à la cellule et vous partez avec votre équipe pour Washington Garden. Nous vous appèleront si nous avons du nouveau.
-Ok. A plus tard.
Il raccrocha et brancha le téléphone avec le PDA. Il fit des captures d’écran du portable et les envoya à la cellule. Ensuite, il parla à Chase qui était à côté de lui :
-Ca va ça ne fait pas bizarre de revenir sur le terrain comme çà ?
-Bah si mais il le faut bien. Il faut à tout prix éviter que la seconde bombe saute.
-Oui, et on a ordre de ne pas évacuer le parc car sinon ce sera la panique et le terroriste lâchera la bombe dans un autre coin ou il sera impossible de l’en empêcher.
-Oui, notre mission est loin de se terminer…

17 :18 :31

Terry s’approcha de Chloé O’Brian et d’Adam qui étaient en train d’analyser les noms présents sur le téléphone mobile de Leung. Celui-ci s’appelait d’ailleurs Anthony Nakata. Il demanda :
-Alors qu’avez-vous trouver ?
-J’ai remarqué que le deuxième nom de la liste était le faux nom du terroriste de la deuxième attaque, dit Adam.
-Et moi idem pour la troisième, répondit O’Brian. Il a été lui, mort dans la troisième attaque. On a retrouvé des papiers à ce nom dans se veste. On peut penser, et on est presque sûrs, qu’il s’agit du terroriste. Il a préféré se sacrifier plutôt que de sacrifier sa mission apparemment
-Ok bon boulot. On peut alors supposer que le dernier nom doit être le terroriste de la dernière attaque. Trouvez moi tout ce que vous pouvez.
-Mikaël ?
-Oui Chloé ?
-J’ai trouvé des infos sur Donovan.
-Ah oui c’est vrai. Alors ?
-Il a quitté la prison pour bonne conduite. Et de plus, Moira O’Neil a commis un meurtre contre un de ses anciens camarades de groupe terroriste, perdant ainsi toute crédibilité contre Donovan.
-Ok. Savez vous ou il se trouve actuellement ? Avez-vous suivi la piste de l‘argent ?
-J’allais le faire au moment ou vous m’avez demander de m’occuper des noms.
-Ok c’est du très bon boulot. Envoyez ce que vous avez sur Donovan à Kim. Il faut que vous restiez sur les noms, c’est urgent.
-Bien.

17 :23 :15

Le président était toujours avec Ford afin de découvrir l’identité du chanteur. Ford dit à Keeler :
-Mr le président, avez-vous parler de ce chanteur à quelqu’un d’autre que moi ?
-Oui. Il se trouve que j’en ai fait part à Mikaël Terry de la CAT. Je lui ai demandé de mener une enquête discrète, sans parler à quelqu’un d’autre.
-Il ne faut absolument pas faire ça. La CAT a assez de boulot comme ça !! Ils doivent déjà arrêter la dernière attaque ! On pourra leur demander une enquête après. Et qu’est ce qui vous dit que ce n’est pas une adversaire politique.
-Je sais que les démocrates et David Palmer ne feraient pas ça.
-En êtes vous certain ?
-Je ne sais pas. Mais en tout cas, j’aimerais mener une enquête au sein même de cette équipe. L’émetteur n’est pas arrivé tout seul dans ma veste.
Soudain, un bruit sortit de l’émetteur. Ford lança un :
-Quand on parle du loup !
Keeler prit l’émetteur et dit :
-Que me voulez vous encore ?
-Je veux que vous disiez au peuple américain que vous vous engagez à démissionner de votre poste si tous les coupables de ces actes de barbarie ne sont pas arrêtés.
-Je ne démissionnerai jamais de ce poste !
-Il va le falloir pourtant. En tout cas il faut le dire, car sinon, le peuple américain saura non seulement que vous êtes incompétent face au terrorisme, mais qu’en plus vous êtes un violeur !
-Enflure !
-Oui c’est ça, à plus tard !
Keeler remit l’oreillette dans sa veste et il regarda Ford :
-Que faut-il que je fasse ?
-Vous m’avez dit vous-même que vous ne démissionnerez pas. Vous n’allez pas démissionner. Il suffit juste de le dire au peuple. La CAT a déjà démantelée une grande partie du réseau terroriste. Il ne leur faudra pas beaucoup de temps pour tous les arrêter. Et puis il faut encore lui céder. Le peuple américain n’a pas besoin de savoir que vous avez – même si c’est faux – violé une jeune femme. De plus, ce n’est pas une si mauvaise idée car les Américains vous trouveront responsable.
-Oui, peut-être.

17 :30 :32

Jack Bauer arriva à la cellule anti-terroriste avec Chase, le terroriste et quelques membres de son équipe, les autres ayant été directement vers le Washington Garden. Terry les accueilli sur le toit de la cellule. Il leur dit :
-Merci Jack.
-De rien, répondit l’intéressé.
-Nous allons sûrement trouver des renseignements sur le poseur de la cinquième bombe. Nous allons vous les donner au fur et à mesure. Il faut prendre le moins de risque possible et essayer de prendre la bombe avant qu’elle ne soit lancée.
-Oui, parfait.
-Au fait, nous savons que Donovan est sorti de prison pour bonne conduite. Et il y’a aussi le fait que Moira O’Neil a commis un meurtre qui l’a un peu aidé je pense. Ca vous étonne de la part de O’Neil ?
-Bah on avait vraiment l’impression qu’elle avait changée. Elle s’était rendu compte que le terrorisme ne valait pas le coup et que Dieu ne voulait pas ça. C’est étonnant… mais probable. Quand on est terroriste, on l’est toujours un peu…
-Oui…Je vais interroger Nakata pour en savoir un peu plus. Des renforts devraient arriver aux alentours du square au cas ou ça se passerait mal.
-Bien. Jack regarda sa montre. Il ne nous reste qu’une heure avant l’explosion de la bombe. On va y’aller.
-Oui, bon courage. On reste en contact, je pense que les infos ne vont pas tarder, dit il en regardant Nakata avec un air menaçant.
Jack Bauer et Chase remontèrent dans l’hélico avec leur équipe. Terry entra dans la cellule accompagné de Nakata qui était menotté à son poignet.

17 :33 :21

Vincent Ford se leva et dit au président John Keeler :
-Mr le président, je sors quelques minutes. Je vous rejoins juste après. S’il y’a un problème, vous pouvez me contacter sans problème. Je vais demander à deux gardes du corps de venir devant la salle.
-Allez-y. Pas de problème. A tout à l’heure.
-A tout de suite.
Ford quitta la salle, demanda à deux gardes du corps de venir et marche doucement vers une porte de service. Il quitta le bâtiment en montrant sa carte plusieurs fois aux nombreux gardes du corps présents depuis le début des évènements terribles de la journée. Une fois dehors, il alla dans un coin de murs et sortit son téléphone mobile. Il composa un numéro et entendit :
-Kim Bauer, cellule anti-terroriste. Je suis Vincent Ford, conseiller du président Keeler.
-Bonjour Mr Ford. Que puis-je pour vous ?
-J’aimerais que vous ma passiez Mikaël Terry. J’ai une chose importante à lui dire.
-Pardonnez moi mais Mr Terry est en train d’interroger un suspect dangereux. C’est très important et urgent.
-Ce que j’ai à lui dire l’est tout autant. Je vous promets d’être bref.
-Très bien, je vous le passe.
Kim se leva avec le téléphone sans fil et alla jusqu’à la salle d’interrogatoire 3. Elle frappa à la porte et entendit la « qui est-ce ? » de Terry. Elle répondit :
-C’est Kim, Vincent Ford a quelque chose d’important à vous dire.
-Très bien passez le moi.
Celle-ci s’exécuta. Terry dit alors :
-Mr Ford, je vais vous demander d’être bref.
-Je vais l’être. Le président vous a tout à l’heure demandé de faire une enquête sur une menace faîte sur lui. Nous venons de voir qu’il s’agit d’un canular. Il vous demande ainsi de ne pas vous en inquiéter et de continuer votre enquête sur les attaques terribles de cette journée.
-Je vous remercie de m’en avoir informé. Je suis content pour le président que ceci ne soit qu’un canular. De plus, j’ai déjà énormément de travail et je vais d’ailleurs m’y remettre dès maintenant.
-Merci. A plus tard.
-De rien.
Terry redonna le téléphone à Kim. Celle-ci quitta la salle d’interrogatoire. Terry continua alors son « interview » :
-Alors – je te repose la question – connais tu un certain Michael Donovan ?
-Non, pas du tout.
-Ah bon ? Et bien pourtant, il y’a dix minutes, une de mes analystes a trouvé 500 000 $ de Donovan sur ton compte. Tu dois être vachement sympa avec lui pour qu’il te donne cette somme !
-Je ne sais pas d’où vient cet argent.
-Bon, attend. Ma préoccupation n’est pas avec Donovan. Je sais comment et pourquoi il y’a donné cet argent mais je veux savoir maintenant que va faire le mec avec sa cinquième bombe au Washington Garden. Ou est-ce qu’on peut le prendre avant qu’il ne tue des gens innocents ?!
-Les américains ne sont pas innocents. Pas plus vous que moi, ou même votre voisin. Tous les américains sont coupables.
-Et c’est une raison de les tuer ?
-Toi aussi t’es coupable. Tu tus des gens ! Même si ils sont eux même sois disant coupables !
-On va faire péter cette bombe et ce n’est pas toi qui vas nous en empêcher !

17 :40 :13

L’hélicoptère de la cellule anti-terroriste où se trouvaient Jack Bauer et Chase se posa deux rues à côté du Washington Garden. Ils sortirent du véhicule et marchèrent rapidement vers un coin de la rue. Arrivés au coin, Jack Bauer, chef des opérations de terrain, dit aux agents fédéraux :
-Bon, on est presque à côté. Vous suivez chacun le chemin indiqué sur votre PDA. Chase, tu me rejoins ici, dans cette espèce de cabane de jardin. On va avoir des vêtements de jardinier pour se camoufler dans le square.
-Bien. Bonne chance tout le monde.
-Allez-y. Et n’oubliez pas : il faut trouver la bombe. A tout de suite.
Ils marchèrent tous d’un côté différent. Jack et Chase commençaient à se rejoindre par le côté opposé. Jack entra dans la cabane de jardin le premier. Des agents fédéraux déguisés en jardinier étaient déjà là. Chase arriva enfin. Jack demanda aux agents :
-Vous avez remarquer quelque chose de suspect, quelqu’un ?
-Non, rien de suspect. Juste des enfants qui courent et des amoureux qui se bécotent, répondit l’un des agents.
-Oui, eh bien espérons qu’ils vont pouvoir continuer ! Il désigna deux agents. Vous, vous restez ici en observation. Il en désigna trois autres. Et vous, vous allez venir avec nous dehors. Alors, est-ce que le système marche ? Allo ici Bauer, est-ce que vous m’entendez ?
-Oui, cinq sur cinq, répondit un agent placé dans le jardin.
-Vous avez quelque chose à signaler ?
-Non, rien à signaler. Aucun problème dans ce secteur.
-Ok. Attention je m’adresse à tout le monde. Je veux être prévenu du moindre geste vous paraissant bizarre. Vous ne parlez pas que si vous êtes dans un quelconque danger. Bon merci de votre attention, continuez à surveiller.
-Bon, on va s’habiller maintenant, dit Chase.
-Oui, j’ai toujours rêver d’être jardinier, répondit Jack.

17 :45 :48

Chloé O’Brian était entrain de rechercher des choses sur le terroriste de la cinquième attaque. Elle sursauta quand elle eu trouver.
-Adam, regarde !!!
-Quoi ?, dit Adam en arrivant près de Chloé.
-J’ai trouvé le nom du tueur. C’est Steve Jing. Je suis presque sûre que c’est son vrai nom.
-Cool !! Bon, t’as regardé dans les fichiers du FBI pour voir s’ils n’avaient pas sa photo ?
-Non, je viens à peine de trouver le nom. Ca ne te suffit pas ?
-Si, si c’est parfait. C’est juste pour savoir.
-Bon, tu peux aller chercher Terry pendant que je cherche à quoi ressemble ce mec ?
-Oui, j’arrive.
Chloé lança le programme de photo tandis que Terry sortit de la salle d’interrogatoire. Adam s’étonna de le voir déjà sorti de la salle.
-Vous avez appris quelque chose ?
-On apprendra rien de ce minable. Il ne dira jamais rien.
-Chloé a trouvé le nom du cinquième terroriste. Elle cherche actuellement plis d’infos.
-Ok super !! Il faut absolument avoir son visage pour que les équipes sur le terrain puissent l’avoir.
-Oui, venez.
Ils traversèrent la cellule pour arriver aux nombreux postes informatiques. Chloé était encore en train de chercher une photo.
-Alors Chloé, qu’avez-vous trouvé ?
-Pour l’instant son nom, Steve Jing.
-Ok.
-C’est assez long. Il est probable que le FBI n’ait pas de fichier sur lui. Il n’est peut-être arrivé il y’a peu de temps.
-Oui, et dans ce cas, je ne vois pas comment on ferait…
L’écran changea brusquement de couleur et il était marqué dessus en gros « Résultat trouvé ». Chloé cliqua dessus et une photo apparut. C’était un homme ayant la quarantaine, d’origine asiatique et qui avait une énorme cicatrice le long du visage. Les descriptions à côté indiquaient qu’il faisait parti d’un groupe de terroristes anti-américains en Corée du Nord.
-Bon bah on le tient !, s’exclama Terry en voyant l’écran.
-Oui. Je vais envoyer ça sur les PDA de tous les agents de terrain.
-Parfait, j’appelle Jack. Allo Jack.
-Allo, ici Bauer. Je suis entrain de me planquer en faisant des plantations. Je n’ai rien vu d’anormal.
-Jack, nous avons le nom et l’image de notre terroriste. Chloé t’envoie tout sur ton PDA et sur celui de tous les agents présents sur le terrain. Il ne faut quand même pas perdre l’éventualité que ce sera une autre personne qui viendra poser cette bombe.
-Ok. Il regarda son PDA avec l’image apparue. Ok, ça m’a l’air d’être un dur.
-Bon, on continue de chaque côté. J’envoi la moindre info que j’ai sur lui. A plus tard.
-Merci, à plus tard.
Terry alla alors au milieu de la grande salle et fit à tout le monde :
-Nous venons d’obtenir des informations sur le poseur de la bombe. Je veux que tout le monde continue de travailler sur cet homme, Steve Jing…

17 :53 :16

Vincent Ford entra dans le bureau du président Keeler ou les gardes du corps étaient toujours là. Il leur fit signe de sortir et commença à parler au président :
-Mr le président. J’ai…
-Où étiez vous ?
-J’étais ici même en train d’observer les gens d’ici et pour voir s’il y’avait un comportement suspect. Vous pensez vraiment à quelqu’un d’ici ?
-Je ne sais pas quoi penser. Mais je me suis inquiété pendant votre absence, j’ai cru qu’il vous était arrivé un malheur !
-Je vais bien. Vous avez commencé votre discours ou vous devez annoncer votre… probable démission ?
-J’ai commencé les grandes lignes mais j’aimerais que vous m’aidiez car c’est assez difficile à annoncer.
-Oui, on doit d’abord commencer par dire que vous êtes effroyablement touché par ces attentats. Et puis il faut dire que vous ne voulez pas d’échec, et que si échec il y’a, vous en prendrez les conséquences en laissant votre place.
-Oui…

17 :55 :53

Tous les agents étaient positionnés sur le Washington Garden. Tous regardaient si le terroriste dont ils venaient de voir la photo allait venir. Chase dit à Jack qu’il allait commencer à tondre sur le secteur sud. Il emmena sa tondeuse et commença à tondre. Soudain, il vu quelqu’un s’approcher calmement du jardin. Quelqu’un de grand, très grand. Chase n’arrivait pas bien à voir son visage mais il reconnu au loin une énorme cicatrice. Il parla dans son émetteur :
-Individu suspect ressemblant assez avec la photo approche par coté Sud. Je m’approche doucement de lui. Restez sur le coup.
Il s’approcha de l’homme avec sa tondeuse. Il était maintenant sûr que c’était bien le terroriste qui venait d’entrer dans le square. Chase commença par faire semblant d’avoir une panne avec sa tondeuse. Il ralla :
-Plus d’essence ! Merde !!
Il alla alors voir l’homme pour lui demander :
-Excusez moi, savez vous ou il y’a une station service ? Je suis nouveau ici et il n’y a plus d’essence pour les tondeuses dans la cabane de jardin. Si je laisse l’herbe haute, ça ira mal pour moi.
-Vous m’excusez mais je n’ai pas le temps.
-S’il vous plait !
-Je n’en sais rien !
Chase lui mis alors un énorme coup de poing. Tous les agents aux alentours ont les fusils braqués sur le terroriste. Mais celui-ci retourne la situation et prend l’arme de Chase. Jack cria :
-Lâche cette arme !!!
-Ferme ta gueule ou je le butte, je vous butte tous !!!!!!!!

17 :59 :57
17 :59 :58
17 :59 :59
18 :00 :00

_________________
Le 10ème épisode de ma fan-fic est en ligne !!



Dernière édition par mason77 le Ven 30 Sep 2005 - 14:59; édité 2 fois
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
magnetik
Invité





 Message Posté le: Ven 08 Juil 2005 - 14:57    Sujet du message:
Répondre en citant

je trouve que tu travailles beaucoup et bien. Les conseils de MR jACK sont très bons je trouve.

Je l'aime bien ta fic et je regrette que les gens ne la lisent pas ou ne s'expriment pas.

Continue moi je suis dedans!!
 Revenir en haut »
Invité






 Message Posté le: Ven 08 Juil 2005 - 18:45    Sujet du message:
Répondre en citant

tout a fait d'accord avec magnetik, j'ai lu tes 9 premiers épisodes en 2h et je dois dire qu'elle m'a litteralement scotcher Shocked
l'intrigue des menaces terroristes est vraiment bien mené et l'action omnipressante!!!
en plus tu rends surper bien le caractére propre des personnages de la serie
Arrow Chloé avec ses repliques à 2 balles Laughing
Arrow Jack plus furieux et protecteur que jamais Twisted Evil

et puis ce chére Keeler qui est bien plus présent dans ta fic que dans la serie elle meme, vraiment je te felicites deja pour ces 9 episodes et j'attends la suite avec impatience

p.s: par contre ce qui serait bien (comme te l'a fait remarquer Mr Jack précèdemment), c'est que mettes des petits resumés comme pour l'episode 6..... car ca permet aux lecteurs de mieux replonger dans l'histoire (surtout que perso, je lis 3 fan fics en paralléles et c'est vraiment pas evident à s'y retrouver ) d'oh!
Derniere chose, pas mal les clin d'oeil de la serie The shield ( les persos: Chicklis, Pounder, Mckay) j'adore cette serie Cool enfin bravo encore une fois Wink
 Revenir en haut »
mason77
Agent de la NSA
Agent de la NSA


Inscrit le: 27 Jan 2005
Messages: 640
Localisation: Cellule anti terroriste de chez moi.

 Message Posté le: Mer 10 Aoû 2005 - 20:47    Sujet du message:
Répondre en citant

Merci à tous pour vos avis !!! Je vais essayer de pondre le 10ème avant la fin du mois de septembre. Et essayer de faire des résumés pour tous. Mais je ne garenti rien, j'ai un autre projet Very Happy Enfin voilà, je suis content qu'on aime cette fic car j'aime bien inventer cette histoire qui se situe dans l'univers qu'on connait bien.

Edit mason 07/10/05 : un peu de retard mais je suis en train de l'écrire Wink
_________________
Le 10ème épisode de ma fan-fic est en ligne !!

 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
mason77
Agent de la NSA
Agent de la NSA


Inscrit le: 27 Jan 2005
Messages: 640
Localisation: Cellule anti terroriste de chez moi.

 Message Posté le: Ven 02 Déc 2005 - 19:04    Sujet du message:
Répondre en citant

J'ai mis beaucoup de temps à l'écrire mais il est enfin terminé ! Bonne lecture Smile Exclamation

10ème épisode :

Précédemment dans 24 : fan-fic de mason77 :

Le président Keeler a reçu un appel du chanteur. Celui-ci lui ordonne de faire une conférence de presse et de dire qu’il va démissionner si il n’arrête pas les coupables des actes de la journée…
Vincent Ford, la taupe infiltrée dans l’entourage du président, appelle Terry à la CAT et lui fait croire que la menace sur le président n’est qu’un canular…
A la CAT, on trouve le nom du terroriste de Washington Garden : Steve Jing. On a également sa photo…
Les agents de terrain sont au Washington Garden. Soudain, Chase repère le terroriste et essaye de l’arrêter. Mais Jing retourne l’arme et menace de tuer Chase…


Ces évènements se déroulent entre 18 :00 et 19 :00.

18 :00 :01

Jack Bauer criait :
-Lâche cette arme et nous ne te ferons rien !!
-Je m’en fous de mourir !! ,répondit Steve Jing. N’essayez pas de m’approcher ou je vous jure que je le butte !
-Calme toi. Nous pouvons nous arranger. Dis moi d’abord ou est la bombe que tu souhaitais faire exploser dans une demi-heure.
-Vas te faire foutre, tu crois que je suis venu ici pour te dire l’endroit exact que j’ai envie de faire péter. Laisse-moi partir et je laisse ton copain. Sinon, il crèvera comme tous tes agents qui chercheront la bombe. Il suffit que tu laisses partir cet agent.
-Attends un peu. Bouges pas. Tu fais un pas et t’es mort…
Jack sorti son téléphone portable de sa poche et appela la CAT :
-Terry, Cellule Anti-Terroriste de Los Angeles.
-Terry, c’est Jack. La situation a dégénérée. Le terroriste pointe son flingue sur Chase. Il menace de le butter si on ne le relâche pas.
-Et la bombe ?
-On ne sait pas ou il l’a mis. Mais il faudrait évacuer les alentours. Il aurait bien pu la mettre à proximité de parc…
-Un interrogatoire ne serait pas possible ?
-Il a Chase…
-Je sais mais avec les snipers et tous nos hommes, ça ne devrait pas être dur.
-Il se cache des snipers. Les arbres et Chase sont sur la ligne de mir. Il a tout repéré…
-Ok… Bon, occupez-le. Pendant ce temps, je vais demander à un sniper de descendre et de se mettre sur son côté pour pouvoir lui tirer dessus.
-Ne le tuez pas !!
-Tiens donc, j’ai déjà entendu cette recommandation quelque part… Evidemment !! Jack, écoutez moi bien, il faut qu’il soit distrait, perturbez-le… mais pas trop. Et après, on évacuera les alentours. On va déjà commencer. Il faut faire vite.
-Ok, pas de problème, je vais voir avec lui, fit Jack, pour que le terroriste ne se doute de rien car il était en train de tendre l’oreille. Au revoir.
-Bonne chance.
Jack raccrocha d’un air énervé. Il regardait le terroriste bizarrement :
-Bon, maintenant, tu vas arrêter tes conneries. Rends nous Chase.
-Quel joli prénom, Chase, répondit-il d’un air fortement ironique.
-C’est ça, fais le malin. Ecoutes moi bien, maintenant. Je ne te laisserais jamais tuer un de mes agents. Ni même un homme, une femme ou un enfant ordinaire. Si la moindre personne meurt de ta main, je ne te butte pas, non. Mais je te fais souffrir jusqu’à temps que tu regrettes toutes tes conneries.
-Oh, vous savez, je n’ai absolument pas peur de mourir. Ni de souffrir…
-Ils disent tous ça
Pendant, ce temps, le sniper courrait à toute vitesse pour pouvoir atteindre le sniper.
-Oui bien sur, mais moi, je ne crois pas les conneries dîtes par un agent américain à la con, répliqua Jing.
-Tu sais ce qu’il te dit l’agent américain à la con, cria Jack. Mais il ne pu finir sa phrase, stoppé par Chase :
-Attention !!!!!
Jing avait retourné l’arme contre lui… Quand on entendit une forte détonation. Jing était au sol, il criait de douleur. Le sniper était arrivé à temps. Jack approcha de Chase :
-Ca va ?
-Oui, bien. Je suis quand même un peu soulagé.
-Normal… Jack, s’adressant maintenant aux autres : Evacuez vite les lieux !!! Ca va péter à d’un moment à l’autre !!! Et menottez-le, dit-il en désignant le terroriste. On va l’emmener avec nous dans notre quartier général provisoire.
Ils montèrent dans des voitures, en direction du quartier général, situé tout près du parc. Ils restent dans le secteur pour être sur qu’un autre poseur de bombe n’arrive ou que quelqu’un n’aille sur la zone susceptible d’exploser à tout moment.

18 :13 :04

Le président John Keeler allait commencer sa conférence de presse, obligé par le chanteur. Les journalistes s’étonnaient du nombre important de discours en si peu de temps. En son temps, le président Palmer ne faisait pas autant de déclarations, même un jour d’attaques terroristes.
Le président s’installa devant la cinquantaine de journalistes triés sur le volet pour être présent dans cette salle. Il commença à parler :
-Mes chers compatriotes, citoyens des Etats-Unis d’Amérique, si je fais cette énième annonce, cette énième déclaration, c’est pour vous montrer mon engagement dans ce pays, mon engagement envers vous, qui m’avez élu très largement lors des dernières présidentielles. Donc, je veux vous montrer mon engagement, en vous faisant une promesse. Une promesse digne de ma parole. Je tiens à vous annoncer, Mesdames et Messieurs, que mon gouvernement arrêtera tous les malfaiteurs de cette journée, tous ceux qui ont fait, que ce jour soit une dure épreuve dans la vie de notre pays. Je m’engage à ce que Justice soit faîte, dans ce pays de droit. Mes agents sont d’hors et déjà en train de travailler pour que votre sécurité soit parfaite aujourd’hui, mais aussi pour tous les autres jours de votre vie, de la vie de ce pays, de notre pays. Je tiendrais donc cette promesse, et si par malheur – ce qui n’arrivera sûrement pas vu la détermination de mes agents – nous n’y arrivons pas, je m’engage ici, devant vous, à quitter mon poste de Président des Etats-Unis d’Amérique. Je vous dit au revoir, à bientôt sûrement, et soyons forts face à ces attaques. Dieu bénisse l’Amérique !!
Les journalistes furent stupéfaits par l’annonce de Keeler. Ils osaient à peine poser des questions et, de toute façon, Keeler avait déjà quitté la salle.

18 :19 :08

A la CAT, Chloé O’Brian travaille sur Donovan et pour essayer de savoir ou il se cache. Terry s’approche d’elle et lui demande à quel point elle en est. Celle-ci lui répond :
-J’arriva à savoir à quel endroit il était cette semaine. A chaque fois il était aux Etats-Unis. Mais peut-être qu’il s’est enfui à l’étranger aujourd’hui pour ne pas être là pendant les attentats.
-Oui, c’est possible. Il y’a un moyen de savoir ou il se trouve aujourd’hui ?
-Pas pour le moment mais évidemment, si je trouvais une trace de paiement faîte aujourd’hui, ça serait possible. Donc peut-être que dans les heures qui viennent on pourra savoir.
-Bien, ça nous permettrait de l’arrêter. Le président compte beaucoup sur nous pour ça…
Terry s’en alla pour prendre le téléphone, il appela Jack :
-Allo, Jack.
-Oui.
-Alors, vous vous êtes installé dans l’immeuble ?
-Oui. On surveille les alentours, ça parait tranquille. Je vais interroger Jing. On est même pas surs que la bombe ait été posée au bon endroit. Le mieux serait d’avoir des aveux maintenant, ça se trouve il a posé sa putain de bombe en pleine rue dans un endroit pas évacué.
-Vous avez une grande zone évacuée, ça devrait aller.
-C’est dur, il y’a pleins de personnes dans les immeubles et on a peu d’agents. On aura pas évacuer tout le périmètre à 18 :30.
-Ok, faites du mieux que vous pouvez. Je vous laisse. A plus tard.
-Ok.
Jack alla interroger Jing. Il entra dans une pièce de la taille d’une chambre à coucher. Les murs étaient peints d’une couleur verte sobre. Il commença :
-Tu peux me dire ou est la bombe, actuellement ?
-Je pourrais. Mais je n’en ai malheureusement pas l’envie.
-Bon, je répète ma question. Où est la bombe ?
-Qu’est-ce que ça peut vous faire, la zone est évacuée !!
-Donc la bombe est dans le Washington Garden.
-Je n’ai pas du tout dit ça !!
-Bon, tu veux jouer au malin. Tu vois ta blessure à la jambe ? Tu n’as presque pas mal parce qu’on t’a donné des médicaments. Et bien si tu continues à jouer comme ça avec moi, tu la sentiras a blessure !!
Jack lui mit un énorme coup de pied à l’endroit de sa blessure. Jing cria de douleur.
-La souffrance fait mal à mon corps, mais pas à mon âme. C’est ce qui fait la différence entre moi et les Américains de ton genre…
Chase entra dans la pièce. Il dit à Jack :
-Ca va être l’heure.
Jack se retourna vers l’autre :
-Tu es sur que tu ne vas rien dire ?
-Oh oui.
Jack sorti quelques instants de la salle. Il dit à Chase :
-Il n’y a aucune chance qu’il nous dise ou est la bombe avant l’explosion. Mais je vais rester avec lui, sinon il va croire qu’on abandonne.
-Ok, je vais voir par la fenêtre ce qui se passe. Les agents n’ont rien repéré de suspect.

18 :29 :15

A côté du Washington Garden, des agents américains patrouillent. L’un d’eux parle dans son talkie-walkie :
-Nous sommes à 40 secondes de l’heure H. RAS.
D’autres agents répondirent :
-Ici aussi, RAS, rien à signaler.
Les secondes passèrent.
-5 secondes, 4…3…2…1…0 !!
Il n’y eut aucune détonation.
-Le minuteur n’est peut-être pas tout à fait à l’heure, l’explosion devrait se produire dans les deux minutes environ.
Trois minutes après, l’explosion n’avait toujours pas eu lieu.

18 :33 :16

Dans une rue de Los Angeles, apparemment à proximité du Washington Garden, un homme de typa asiatique marchait dans la rue. Il prit son téléphone portable et appela le chef des opérations terroristes de la journée.
-Allo.
-Alors, que s’est-il passé ?
-Tout se déroule comme prévu, et les agents sont à la fois curieux et inquiets.
-Et Jing, comment s’en sort t’il ?
-Très bien, il s’est même permis une improvisation qui a été assez bénéfique.
-Vous avez vu où ils l’ont emmené ?
-Oui. Dans un immeuble gardé par très peu d’agents.
-Très bien.
-On continue ?
-Vous avez mon feu vert…

18 :37 :23

A la CAT, Chloé O’Brian est devant son poste. Soudain, elle sursauta :
-Il vient d’y avoir un virement à partir du compte de Donovan !
Terry, qui arriva précipitamment, demanda si l’on savait ou il pouvait se trouver.
-Je ne sais pas ou se trouve Donovan, il a effectué ce virement au dessus de l’océan Pacifique. On peut donc supposer qu’il prend l’avion.
-Vers les USA ou ailleurs ?
-On ne peut pas savoir. On peut supposer qu’il s’échappe des Etats-Unis puisqu’il y’était il y’a encore deux jours…
-Quelle somme ?
-Un million de Dollars. Les sommes sont de plus en plus importantes.
-Ouais… On peut savoir vers qui – et donc vers quel lieu – cette somme est destinée ?
-Je vais travailler là-dessus. Il faut que je décrypte les infos. Ca peut prendre du temps…
-Ok, alors je vais demander à Adam de trouver dans quel avion il est. On va essayer de le cueillir comme ça…
Kim Bauer arriva vers Terry. Elle lui tendit un téléphone en lui indiquant que Chase était au bout du fil.
-Edmunds, l’explosion a eu lieue ? demanda Terry.
-Non, et c’est bien ça le problème…
-Peut-être que Jing n’a pas eu le temps de la poser…
-Oui, c’est ce qu’on peut se dire mais il n’a pas l’air énervé et il est même plutôt ironique, moqueur et souriant…
-Ouais, un beau sadique quoi ! Passez-moi Jack.
-Je vais le voir.
Chase arriva et donna le téléphone à Jack qui paraissait agacé face à un Jing plein de sang et souriant.
-Allo, ici Bauer.
-Allo Jack. Alors comme ça il ne dit rien ?
Jack quitta la pièce et répondit :
-Non, j’ai beau le frapper, le menacer, rien n’y fait. Celui là est bien plus costaud que les autres…
-Vous voyez une alternative pour qu’il parle, parce que ça serait bien ?
-Non, je ne vois vraiment pas ce que je pourrais faire…
-Ouais… Et vous ne pensez pas qu’il bluffe, parce qu’il n’a peut être simplement pas eu le temps de poser la bombe.
-Bah c’est ce que je commence à penser, je ne vois vraiment pas autre chose de possible. Mais ils arrivent toujours à nous surprendre.
-Ouais… Enfin, on a une trace récente de Donovan, il est sûrement en train de quitter le pays, il survole le Pacifique. On va essayer d’arrêter son avion.
-Ok. Bien. Bon, je vous rappelle si j’ai du nouveau.
-Oui, à tout à l’heure.
Jack raccrocha et retourna dans la salle qui sert d’interrogatoire. Il s’adressa à Jing :
-Alors, t’as toujours pas d’idée ? Pourquoi cette bombe n’a pas explosé ? Elle va péter quand on arrêtera l’évacuation ?
-C’est beaucoup plus simple que tout ça…
-Et bien dis moi !
-Vous le découvrirez bien assez tôt…

18 :45 :42

Dans le bureau du président Keeler étaient présents le président, Ford et une jeune femme qui avait dans les mains un rapport. Keeler lui dit :
-Alors Evangeline, que dit votre rapport ?
-Et bien votre idée de discours était excellente ! Sur un sondage express réalisé depuis vingt minutes, il s’avère que les Américains sont satisfaits de cotre discours. Ils annoncent avoir moins peur et se sentent rassurés.
-Hum, parfait, dit le président. Je vous remercie pour votre rapport. Et, ajouta-t-il, les citoyens pensent-ils que nous allons arrêter les terroristes ?
-Et bien il semble que oui. En tout cas, vous êtes en train de prendre la situation bien en main.
-Parfait, je vous laisse retourner à votre travail. Merci Melle Lilly.
Une fois que la jeune ait quittée la pièce, Ford parla au président :
-C’est une très bonne idée qu’a eu le chanteur.
-Oui, mais ce n’est sûrement pas à ça qu’il s’attendait. Il va sûrement s’énerver.
-Oui, mais en même temps, c’est lui qui vous a dit de faire ça.
-Vous avez fait ce qu’il a dit, donc je ne vois pas ce qu’il pourrait dire…
-Oui, vous devez avoir raison. Bon, je vous laisse prendre une pause, vous travaillez depuis tôt ce matin alors vous la méritez.
-Merci Mr le Président.
Ford quitta la pièce et se précipita à l’extérieur du bâtiment. Il appela son patron :
-Allo, tout se passe bien, Keeler est dans une situation de confiance, et il se sent fort. Mais je sens bien qu’il est fragile.
-Parfait. Après les ratés de la journée, la nuit s’annonce explosive…
-Ca marche sur le terrain ?
-C’est parfait. En tout cas, ne relâchez pas… La victoire n’est pas certaine…
-Oui Monsieur…

18 :51 :08

Dans l’immeuble près du Washington Garden, Jack Bauer interrogeait toujours Jing. Ce dernier n’avait toujours rien révélé sur quoi que ce soit. Jack avait donc décidé de quitter la pièce quelques minutes seulement. Il était en train de boire un café avec Chase. Il lui dit :
-Pfff, j’en ai marre, je suis sûr qu’il ne sait rien et qu’il n’a même pas eu le temps de poser la bombe. Il nous fait perdre notre temps.
-Oui, probablement. Mais quelque chose me dit qu’il faut continuer. Il doit quand même savoir quelque chose d’important.
-Ouais… En tout cas, Donovan est quasiment à nous.
-Oui. Ca va déjà nous apporter de l’aide.
Soudain, alors que Jack et Chase parlaient et que le soleil se couchait, une forte détonation se fit entendre. Et l’immeuble tremblait. Jack cria :
-C’est la bombe !!!!!!!!!
-Oui, il l’avait mis là.
-Mais il ne savait pas qu’on allait être là, il a sûrement un complice.
Et la réflexion de Jack fut justifiée lorsqu’ils entendirent de nombreux coups de feus. Jack dit à Chase de garder Jing. En attendant, Jack allait empêcher qui que ce soit de monter.
Ce n’était pas quelques complices mais une véritable armée de cinquante personnes qui attaquait les agents de la cellule en bas de l’immeuble et partout autour du parc. L’effet de surprise de l’attaque des terroristes avait déjà tué de nombreux agents américains. Les agents avaient beaucoup de mal à repousser l’attaque. Jack, à l’étage, appela la CAT.
-Allo, c’est Bauer, apportez immédiatement des renforts et des hélicos, une attaque surprise vient d’avoir lieue. Des agents sont en train de crever, magnez vous !
Jack raccrocha et rencontra deux agents qui étaient également en train de descendre vers le rez de chaussée. Il leur dit de rester en place et de stopper les quelques terroristes qui réussiraient à passer. Il continua de descendre et vit un homme avec une cagoule et un énorme fusil mitrailleur. Jack se planqua et attendit qu’il passe pour lui tirer dessus. Il continua sa descente et rencontra encore pleins d’ennemis. Les corps des agents américains gisaient sur le sol. Jack était quasiment tout seul quand quatre ennemis arrivèrent en face de lui. L’un deux réussit à le toucher. Jack tomba sur le sol… Il était blessé au ventre tandis que les ennemis continuèrent leur montée. Soudain, Bauer entendis une forte explosion de verre. Les terroristes avaient tirés sur les vitres de l’étage ou était détenu Jing. Un commando avait réussi à le délivrer de Chase qui n’a rien pu faire pour les empêcher. Ils ne lui avaient pas tirés dessus mais ils avaient leurs armes sur lui…

18 :59 :57
18 :59 :58
18 :59 :59
19 :00 :00

_________________
Le 10ème épisode de ma fan-fic est en ligne !!

 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
chronotime
Meilleur(e) ami(e) de Kim
Meilleur(e) ami(e) de Kim


Inscrit le: 17 Jan 2007
Messages: 5

 Message Posté le: Mar 30 Jan 2007 - 20:45    Sujet du message:
Répondre en citant

putin j trouve sa formidable,je te félicite au taquet!!!!Maintenant,si tu veus aller plus loin tu peus meme la tournée,il y a une rubrique dans se site ou un gars propose de faire un 24,propose to!!!!^_^Félicitations et continue comme sa!!!
_________________
je suis fan de 24 !!!
 Revenir en haut »
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






 Message Posté le: Mer 27 Fév 2008 - 13:00    Sujet du message:
Répondre en citant

Mr. Jack a écrit:
Ca y est je l'ai lu, et je trouve ta fan fic presque tres bonne.

Pas trop longue, tu respecte bien le cadre 24.
Cependant, quelques remarques quand meme :

C'est quand meme un peu étrange que la CAT ne compte que sur Jack quand ils ont quelque chose d'important.
Ok c'est un homme important, on le sait, mais d'autres connaissent leur travail...

Ensuite, encore une fois, l'attaque se deroule à Los Angeles.
Je trouve ca un peu répétitif...

Je trouve aussi que tu en fait un peu trop sur la menace. Enfin je veux dire, rien n'est sur, et le genre d'agence comme la CAT veulent du concret, et je pense qu'il aurait été un peu tot pour le dire au president.
Genre un mec appele la CAT, et dit " je vais propager un virus dans tout le pays ". C'est pas pour autant qu'ils vont le croire. Qu'est ce qu'ils
feraient ? Des verifications, et quand le preuve est là, enfin ils se ciblent sur la menace.

Sinon je trouve que Jack est un peu trop violent. Ok on le connais mais là quand meme...Son patron luia juste dit de venir, il le frapperait pas, et en
plus il risque gros...

Et il ya un truc que j'ai pas compris : au début dans la cellule, il y a du sable ?

Mais ce sont juste de simple conseils, et je t'assure que je trouve que ta fiction est une des meilleurs du forum, l'episode est vraiment bien, il y a tout, de l'action, ca demarre sur les chapeaux de roue, etc ...

Continue comme ca, et bravo !


Perso pour la menace j'ai pas trouvé ça invraisemblable
A priori Steffens inventait pas,et si il le faisait c'était sur ordre des geoliers
(qui n'ont pas de raison je pense^^),dans les 2 cas fallait agir,et de toute manière il valait mieux agir sur un doute que ne pas agir et laisser une catastrophe avoir lieu^^

Pour le fait qu'ils comptent que sur Jack je suis un peu d'accord avec toi,
mais d'un coté c'est en grande partie grâce a lui qu'un virus a été conjuré,
qu'une bombe nucléaire n'a pas explosé à LA,que Palmer n'a pas été tué par Gaines et les Drazen et qu'une guerre mondiale a été évitée donc ca m'a pas frappé comme invraisemblable dans l'épisode
Surtout que dans ces cas là tout le monde est rappelé je pense^^

Sinon très bien^^

MDR la fox^^
 Revenir en haut »
Montrer les messages depuis:   
:: 24-fr :: Forum 24 heures chrono Index du Forum » Fan-fictions 24-fr » Fan-fic de mason77(SPOILER SAISON 3)
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 


- Ce site n'est en aucun cas un site officiel de la série "24" - "24" TM and © Fox and its related companies. All rights reserved - CNIL 1025857 -

Powered by phpBB © 2005 phpBB Group - Traduction par : phpBB-fr.com - Sonnerie 24 - BSG Encyclopédie - SeriesNews